Main menu
Un poisson dans le netDaniel Étude bibliquePression professionnelle & intégrité spirituelle (Daniel 6)

Pression professionnelle & intégrité spirituelle (Daniel 6)

331999068_8cd616362d_b

La jalousie des collègues de Daniel (6.1-5)

Les qualités professionnelles de Daniel suscitent l’envie parmi ses collaborateurs

« 30 Cette même nuit, Belchatsar, roi des Chaldéens, fut tué. 1 Darius, le Mède, reçut la royauté, à l’âge de soixante-deux ans. 2 Darius trouva bon d’établir sur le royaume cent-vingt satrapes qui devaient être (répartis) dans tout le royaume. 3 Il mit à leur tête trois chefs–l’un d’entre eux était Daniel–à qui ces satrapes devaient rendre compte, afin que le roi ne subisse aucun tort ».

Cyrus prend le contrôle de Babylone. Le prophète Esaïe parle de Cyrus, un siècle avant qu’il n’arrive — mieux, il le qualifie de Messie et de berger (Es. 44.21-45.1ss) ! Pourquoi ? Regardez Esdras 1.1ss

Vous avez remarqué que notre texte ne parle pas de Cyrus, mais de Darius. Or Darius le Mède n’est jamais mentionné ailleurs que dans la Bible. Plusieurs documents cunéiformes, rassemblés sous le nom du  » cylindre de Cyrus,  » parlent d’un certain Gubaru.

Il y a Cyrus, qui prend la ville et qui continue sa conquête, et qui laisse aux mains de Gubaru le soin de gérer sa nouvelle acquisition. Ce Gubaru (Darius) nomme 6 gouverneurs par provinces, soit 120 satrapes, c’est-à-dire 120 hauts fonctionnaires. Trois ont la charge de superviser l’ensemble, et Daniel est en quelque sorte, le 1er ministre de cette administration. C’est merveilleux ? Pas vraiment !

  • Ses collègues perses ou mèdes sont verts. Verts de jalousie, verts de rage, verts d’envie.
  • Surtout que Daniel est vieux (autour des 80 ans) et Juif. Pour eux, il n’a rien à faire dans le gouvernement de Babylone.
  • Ces charmants collaborateurs cherchent un moyen d’accuser Daniel de négligence (6.5), mais ne trouvant rien, ils se tournent vers la religion de Daniel pour trouver moyen de l’accuser.

Le complot des collègues de Daniel (6.6-10)

La cour propose une loi rendant le culte du roi obligatoire pendant 30 jours.

Les collègues de Daniel complotent. Pour être Calife à la place du Calife, ils s’appuient sur deux éléments :

  • La Loi de Dieu dit : tu n’adoreras que le Seigneur ton Dieu. Cela fait partie des 10 commandements (pas d’autres dieux, pas de représentations de Dieu, etc.)
  • La loi des Mèdes et des Perses qui se voulait irrévocable lorsque scellée par les dignitaires de ces empires.

Leur stratégie est particulièrement haineuse. Ils trompent le roi en disant que « Tous les chefs du royaume, les intendants, les satrapes, les conseillers et les gouverneurs. » Manifestement, c’est tous moins le 1er ministre.

De telles demandes apparaissent démesurées aujourd’hui. Mais les despotes du coin et de cette époque exigeaient souvent le culte de leur personne.

L’intégrité spirituelle de Daniel & sa condamnation (6.11-19)

Le refus de Daniel le condamne à la fosse aux lions.

Daniel a eu une longue vie. Bien remplie. Il a été fidèle à Dieu, tout en étant un fonctionnaire responsable au sein des divers empires qu’il a accompagné. Je suppose qu’il a au moins été tenté de trouver une solution pour échapper à ce piège :

  • Cesser de prier pendant 30 jours par exemple
  • Ou prier la nuit, lorsque personne ne regarde.
  • Je me demande ce que j’aurais fait… C’est une chose d’être intègre pour Dieu sans pression, c’en est une autre de l’être lorsqu’une foule de personnes influentes qui sont ses propres collègues le poussent à ne pas l’être.

Lisons la suite de l’histoire..

« 11 (6-12) Alors ces hommes entrèrent tumultueusement et trouvèrent Daniel qui suppliait et invoquait son Dieu. 12 (6-13) Puis ils allèrent trouver le roi et lui parlèrent de l’interdiction royale: N’as-tu pas signé une interdiction portant que quiconque dans l’espace de trente jours adresserait des prières à quelque dieu ou à quelque homme, excepté à toi, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lion ? Le roi répondit: La chose est certaine, selon la loi des Mèdes et des Perses qui ne peut être abrogée. 13 (6-14) Ils prirent de nouveau la parole et dirent au roi: Daniel, l’un des déportés de Juda, n’a tenu aucun compte de toi, ô roi, ni de l’interdiction que tu as signée, et il fait sa prière trois fois par jour. 14 (6-15) Le roi fut très affligé quand il entendit cela; il prit à cœur de délivrer Daniel, et jusqu’au coucher du soleil, il s’efforça de le délivrer. 15 (6-16) Mais ces hommes revinrent tumultueusement auprès du roi et dirent au roi: Sache, ô roi, que la loi des Mèdes et des Perses exige que toute interdiction ou tout décret confirmé par le roi soit irrévocable. 16 (6-17) Alors le roi ordonna d’amener Daniel et de le jeter dans la fosse aux lions. Le roi prit la parole et dit à Daniel: Puisse ton Dieu, que tu sers avec persévérance, te sauver! 17 (6-18) On apporta une pierre et on la mit sur l’ouverture de la fosse; le roi la scella de son anneau et de l’anneau de ses grands, afin que rien ne soit changé à l’égard de Daniel. » Daniel 6.11-17

L’intégrité spirituelle de Daniel est remarquable. Et cela se résume à une phrase : il vit pour Dieu quels que soient les agissements des gens autour de lui.

L’intégrité spirituelle de Daniel et ses conséquences (6.20-29)

L’intervention miraculeuse de Dieu conduit le roi à admirer le  » Dieu vivant.  »

« 18 (6-19) Le roi se rendit ensuite dans son palais; il passa la nuit à jeun, il ne fit pas venir de concubine auprès de lui, et le sommeil le fuyait. 19 (6-20) Le roi se leva au point du jour, avec l’aurore, et alla précipitamment à la fosse aux lions. 20 (6-21) En s’approchant de la fosse, il appela Daniel d’une voix triste. Le roi prit la parole et dit à Daniel: Daniel, serviteur du Dieu vivant, ton Dieu, que tu sers avec persévérance, a-t-il pu te délivrer des lions ? 21 (6-22) Et Daniel se mit à parler au roi: Roi, vis à jamais! 22 (6-23) Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions qui ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai été trouvé innocent devant lui; et devant toi non plus, ô roi, je n’ai rien fait de mal. 23 (6-24) Alors le roi eut une grande joie et ordonna de faire retirer Daniel de la fosse. Daniel fut retiré de la fosse et on ne trouva sur lui aucune blessure, parce qu’il avait eu foi en son Dieu. 24 (6-25) Le roi ordonna que ces hommes qui avaient accusé Daniel soient amenés et jetés dans la fosse aux lions, eux, leurs enfants et leurs femmes; et avant qu’ils soient parvenus au fond de la fosse, les lions se ruèrent sur eux et brisèrent tous leurs os. 25 (6-26) Après cela, le roi Darius écrivit à tous les peuples, aux nations, aux hommes de toutes langues qui habitaient sur toute la terre: Que la paix soit avec vous en abondance! » Daniel 6.18-25

Il se trouve que dans cette situation unique de l’histoire, Dieu a choisi d’intervenir pour préserver Daniel. 6 siècles plus tard, lors des persécutions romaines, bien des chrétiens n’auront pas le même privilège.

Le roi est évidemment impressionné par cette délivrance — surtout avec le contraste du  » festin  » qui a suivi. Au point qu’il rédige une lettre destinée aux provinces dont il avait la gouvernance : « 27 Je donne l’ordre que, dans toute l’étendue de mon royaume, on ait de la crainte et du respect devant le Dieu de Daniel. Car il est le Dieu vivant Et il subsiste à jamais ! Son royaume ne sera jamais détruit. Et sa domination durera jusqu’à la fin. 28 C’est lui qui sauve et délivre, Qui opère des signes et des prodiges Dans les cieux et sur la terre. C’est lui qui a sauvé Daniel De la griffe des lions. »

Principes

La gloire c’est comme du parfum, ça doit rester à l’extérieur

L’honneur, c’est comme le parfum, ça doit rester à l’extérieur — c’est du poison quand on le boit.

  • Le roi Darius aurait dû se méfier de la flatterie de sa cour. Le roi aurait dû veiller à cultiver l’humilité. Parce qu’il était sensible à la flatterie, il a pu être manipulé aisément.
  • C’est l’un des grands dangers de l’homme. La recherche de la gloire, de l’approbation des autres. Finalement, l’orgueil.

La jalousie n’a aucune place dans le royaume de Dieu

Les conseillers du roi étaient jaloux du succès de Daniel — comme quoi les hommes n’ont pas beaucoup changé ces dernières années 🙂

La relation avec Dieu est prioritaire sur les autres

Les gens qui aiment Dieu aiment… Dieu. Pas l’ambiance des gens qui aiment Dieu, pas les activités religieuses ou spirituelles. Ils aiment Dieu. Ils honorent Dieu. Ils vivent pour lui. C’est-à-dire qu’ils lui obéissent, quel que soit leur état d’âme, leurs sentiments…

Notre impact dépend de notre pureté

Plus de 60 ans au service de Dieu ! Performance rare et belle. Daniel est un homme exemplaire. Pourquoi Dieu a-t-il utilisé cet homme aussi longtemps, devant des rois si divers et si nombreux ? Je crois que la réponse principale est sa pureté.

Quelle est notre passion ? Si c’est le service du Christ notre Rédempteur, recherchons avec passion la purification.


 

À propos de ce texte

Cet article n’est qu’un court extrait de la prédication. Suivez l’intégralité de cette étude biblique sous forme d’un document pdf. Par ailleurs, retrouvez ici l’ensemble des prédications sur le livre de Daniel, rubrique Approfondir ses connaissances.

Credit photo:
Thomas Hawk via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents