Main menu
Un poisson dans le netEsther Étude bibliqueLe duel Juifs-Antisémites (Esther 8)

Le duel Juifs-Antisémites (Esther 8)

4446340700_25ced15440_bIntroduction

L’antisémitisme

Lorsqu’on se penche sur l’antisémitisme, trois observations surprennent :

  • La ténacité et la longévité du phénomène.
  • L’absurdité des causes ou des prétextes.
  • La survie tout aussi tenace du peuple juif.

La ténacité et la longévité tout d’abord :

  • Avec Esther, nous découvrons son existence antique. Au 5e s. av. J.-C. un décret visant leur annihilation était promulgué. Selon les sources, entre 7 et 15 millions de Juifs étaient concernés et pouvaient être exécutés pour la seule raison de leur judaïté.
  • Et tout au long des siècles, il y aura de nombreux appels à la destruction des Juifs.

L’absurdité des causes ou des prétextes. On a prétexté :

  • Leur intransigeance monothéiste
  • Leur paresse de se reposer le 7e jour, le samedi.
  • Leur richesse bancaire ou commerciale.
  • Leur besoin de sang chrétien, ou de sang d’enfant chrétien pour fabriquer les pains azymes de la pâque.
  • Le meurtre de Jésus le Christ. L’accusation de peuple déicide a été la plus utilisée jusqu’au début du siècle précédent. Et la source d’interminables tourments.

La survie tout aussi tenace du peuple juif.

  • À l’inverse des centaines de peuples victimes de génocides, d’exilés, le peuple juif demeure.
  • Comme le disait lord Beaconsfield avec affection :

 » Les pharaons d’Égypte, les rois de la Syrie, les empereurs romains, les croisés… Les princes des Goths et les saints inquisiteurs ont consacré toute leur énergie à l’accomplissement du même dessin. Expulsion, exiles, captivité, confiscation, tortures raffinées, massacre sur la plus vaste échelle, tout a été essayé, mais en vain.  » René Pache p. 252.

  • Pourquoi ? Un seul mot. Dieu. Dieu protégera son peuple parce qu’il en va de sa réputation.

Et c’est ce que nous voyons avec Esther 8. C’est paradigmatique. La haine des Juifs est renversée. Le peuple est gardé. Dieu utilise la reine Esther et Mardochée, son oncle et petit fonctionnaire de l’état pour renverser l’édit du roi Xerxès qui avait autorisé l’exécution de la population juive un jour déterminé.

La promotion d’Esther et Mardochée (8.1-2)

« 1 Ce même jour, le roi Assuérus fit don à la reine Esther de la maison de Haman, adversaire des Juifs, et Mardochée se présenta devant le roi, car Esther avait révélé ce qu’il était pour elle. 2 Alors le roi retira le sceau qu’il avait repris à Haman, et le donna à Mardochée. De même Esther plaça Mardochée à la (tête de la) maison de Haman. »

Aujourd’hui, les histoires ne se terminent pas toujours par un tel renversement : le juste qui est pauvre gagne ! Mais un jour, les premiers seront les derniers…

Le leadership d’Esther et Mardochée (8.3-14)

Esther et Mardochée assument leur rôle. Leur position. Dieu fait de ses enfants des prêtres, des rois et des prophètes – en association au triple office de Jésus – et il est important que les enfants de Dieu agissent dans les sphères où ils sont placés, avec une conscience de leur responsabilité.

Nous devons exercer le leadership que Dieu nous confie, en tant que père, mari, épouse, mère, professeur, artisan, ingénieur, en assumant pleinement ce que cela implique.

La victoire d’Esther et Mardochée (8.15-17)

« 15 Mardochée se retira de la présence du roi, en vêtements royaux violets et blancs avec une grande tiare d’or et un manteau de byssus et de pourpre. La ville de Suse était en liesse et en joie. 16 Les Juifs étaient rayonnants de joie, d’allégresse et de triomphe. 17 En chaque province, en chaque ville, en tout lieu atteint par l’ordre et l’édit du roi, il y eut parmi les Juifs joie et allégresse, festins et jour de fête. Beaucoup se firent Juifs parmi les gens du pays, car la terreur des Juifs les avait saisis. »

Conclusion

Les « petites » leçons de cette histoire

  1. Il est toujours temps de faire un demi tour spirituel.
  2. Il est important d’assumer la situation providentielle dans laquelle Dieu nous place

Les « grandes » leçons de cette histoire

  1. L’antisémitisme ne s’explique que spirituellement. Dieu a choisi ce peuple pour donner la Bible au monde et son messie. Bientôt, ils se tourneront vers Lui. Le diable cherche à tout faire pour empêcher cet accomplissement.
  2. L’intercession pour les perdus… Bien des hommes ont prié pour les autres dans la Bible (Moïse, Élisée, David, Esdras, Daniel, etc.). À quand remontent vos dernières larmes pour les perdus ?

Esther s’est souciée de son peuple.

Et vous, quel est votre champ de mission ?


Ecoutez la prédication 

 

À propos de ce texte

Cet article n’est qu’un court extrait de la prédication. Suivez l’intégralité de cette étude biblique sous forme d’un document pdf et d’une version audio (mp3). Par ailleurs, retrouvez ici l’ensemble des prédications sur le livre d’Esther, rubrique Approfondir ses connaissances. Important : vous pouvez vous abonner au podcast de cette série d’études et récupérer automatiquement les messages audios via un client de podcast comme iTunes. Cliquez au choix sur le fil RSS du podcast ou sur le lien d’abonnement direct avec iTunes

Credit photo:
quinn.anya via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents