Main menu
Un poisson dans le netEsther Étude bibliqueLe « petit » serviteur Mardochée (Esth 4)

Le « petit » serviteur Mardochée (Esth 4)

femme prière

Introduction

Nous sommes à 11 mois de l’exécution du génocide des Juifs… Jusqu’ici, les personnages sont fades ou tragiques et personne ne sert de modèle. Avec le chapitre 4, les personnages se réveillent enfin et manifestent un peu de spiritualité, de piété…

Ce que nous découvrons ce matin, c’est qu’alors que la tragédie se préparait, Dieu aussi se préparait. En coulisse. Il avait préparé ses agents. Son sauvetage est en cours. Ce que nous voyons ce matin, c’est que nos vies ont un sens, et que Dieu vous utilisera, en son temps pour son œuvre… Je prie que Dieu nous ouvre les yeux sur les opportunités qu’il met devant nous, pour que nous soyons ses agents.

Le réveil de Mardochée (4.1-6)

Partout où l’édit d’annihilation était proclamé, les gens étaient choqués et dépités. « Ils jeûnaient, pleuraient et se lamentaient ; beaucoup se couchaient sur le sac et la cendre » nous dit la Bible.

Dans nos cultures occidentales, nous avons tendance à masquer nos émotions. Et surtout nos tristesses.

  • Des gens vivent des deuils – et à l’église, ils disent « ça va ! »
  • Des gens vivent des divorces, des séparations, et on leur demande de sourire.
  • Des gens vivent des maladies, des chômages, des conflits… et leur masque dit que tout est parfait.

Dans les cultures orientales, tout le monde pouvait voir, tout le monde pouvait entendre, tout le monde savait que ça allait mal ! Mardochée poussait des cris amers ! C’est vraiment une expression dramatique à une situation dramatique.

Et c’est la première, la toute première fois, qu’un des personnages croyants de cette histoire a une réaction un tant soit peu spirituelle, comme le début de l’idée qu’humainement c’est cuit. Pas d’espoir. Alors, vers quoi se tourner ?

Que faire quand quelqu’un pleure ainsi ?

  • Le pire serait de lui dire : « arrête de pleurer ! »
  • Le mieux serait de s’asseoir à ses côtés et de rester silencieux. Ou de pleurer avec lui – pleurer avec ceux qui pleurent, nous dit l’Écriture.
  • Ce qui peut se faire aussi c’est de faire parler… de poser des questions, et d’écouter. Sans juger.

Le pire, c’est justement ce que propose Esther : sans même comprendre, elle propose des solutions :

  • mets de beaux habits – tes vêtements sont déchirés… ça ne se fait pas !
  • Arrête de pleurer – on pourrait t’identifier !
  • Chaque fois qu’on tente d’aider sans comprendre, on risque d’être à côté de la plaque.

Quand elle comprend qu’il faut qu’elle comprenne, elle envoie Hathak, son homme de confiance, eunuque nommé par le roi pour prendre soin d’elle.

L’idée de Mardochée (4.7-8)

« 7 Mardochée lui rapporta tout ce qui lui arrivait, ainsi que le détail de l’argent que Haman avait promis de peser dans les coffres du roi pour qu’on fasse périr les Juifs. 8 Il lui donna aussi une copie du texte de l’édit d’extermination qui avait été publié à Suse. Il la montrerait à Esther et lui ferait un rapport, en lui ordonnant d’aller chez le roi pour demander grâce et l’implorer en faveur de son peuple.
 »

Je me demande si Athak était conscient du rôle qu’il jouait. Je me demande parfois si nous avons conscience du rôle que nous jouons dans la vie des uns et des autres.

L’insistance de Mardochée (4.7-8)

Esther botte en touche ! On parle de l’extermination de tout un peuple, et elle pense à elle ! « Tu rigoles, personne n’a accès au roi aussi facilement que ça ! »

Et c’est vrai qu’elle est confrontée à des montagnes immenses : Xerxès est un dictateur comme il en existe tant dans l’histoire de notre planète. Une personne centrée sur elle-même, ses conquêtes militaires, ses beuveries, son harem, ses plaisirs. Esther pense qu’elle n’a plus aucun accès au roi, son mari… Aucune chance de défendre la cause de Mardochée. La cause des Juifs.

J’aime l’insistance de Mardochée : « 13 Mardochée fit répondre à Esther : Ne t’imagine pas, Majesté, que tu échapperas seule d’entre tous les Juifs. 14, Car si tu continues à te taire en cette occasion, le soulagement et la libération des Juifs surgiront d’un autre côté, alors que toi et la maison de ton père, vous périrez. »

La vie est parfois glauque. Les pressions sont immenses. Les maladies pesantes. Les tentations séduisantes. Les circonstances affligeantes. Les conflits nombreux. L’énergie limitée. Dur. Et Dieu fait des promesses.

La conversion, c’est saisir par la foi la promesse du pardon et de la présence de Dieu. La vie chrétienne consiste aussi à se saisir des promesses de Dieu. En tout cas, le verset clé de tout le livre d’Esther est ici : « D’ailleurs qui sait si ce n’est pas pour une occasion comme celle-ci que tu es parvenue à la royauté ? »

C’est le point tournant de tout le livre d’Esther.

L’influence de Mardochée (4.15-17)

Le réveil est en marche. Et parfois, ça commence avec une personne qui cherche intensément la face de Dieu.

  • Mardochée jeûne et se lamente.
  • Voici maintenant Esther qui réalise qu’elle a besoin de Dieu. Qu’elle n’a aucun espoir sans Dieu, sans son
    intervention. Elle jeûne, elle invite d’autres à le faire.
  • La prière devient importante. D’autres personnes se mettent à prier. Tout un mouvement commence parce
    qu’un homme a pris Dieu au sérieux, et il influence beaucoup de monde…

Conclusion

Les petites leçons de cette histoire :

  1. Savoir exprimer ses émotions
  2. Comprendre qu’il n’y a pas de petit rôle
  3. Croire que Dieu est plus grand que les problèmes
  4. Saisir jour après jour les promesses de Dieu
  5. Avoir confiance dans le règne de Dieu
  6. Une personne suffit pour lancer un réveil spirituel
  7. Ce qui compte, c’est le pas de plus…

Ecoutez la prédication 

 

À propos de ce texte

Cet article n’est qu’un court extrait de la prédication. Suivez l’intégralité de cette étude biblique sous forme d’un document pdf et d’une version audio (mp3). Par ailleurs, retrouvez ici l’ensemble des prédications sur le livre d’Esther, rubrique Approfondir ses connaissances. Important : vous pouvez vous abonner au podcast de cette série d’études et récupérer automatiquement les messages audios via un client de podcast comme iTunes. Cliquez au choix sur le fil RSS du podcast ou sur le lien d’abonnement direct avec iTunes

Credit photo:
photoXpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents