Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLes nouvelles spiritualités (partie 4)

Les nouvelles spiritualités (partie 4)

conversation

Comment aborder les adeptes des Nouvelles Spiritualités ?

On peut schématiser en répartissant les adeptes en trois catégories, et adapter l’approche en conséquence.

L’initié

C’est un homme dont la foi aux Nouvelles Spiritualités (NS) se fonde non sur un dogme ou une doctrine lue dans les livres, mais sur un vécu profond qui a bouleversé sa vie. Cette initiation pourra être une `Expérience de Mort Imminente’ (l’individu est laissé pour mort, se voit visiter l’au-delà, et reçoit divers enseignements [28]), une sortie du corps lors d’une méditation transcendantale, ou sous l’effet de drogue, un rencontre avec des esprits ou des anges. La liste n’est pas exhaustive.
Il est stérile d’argumenter sur le terrain de la réalité de l’expérience. Plus intéressant est celui de la source de l’expérience. Toutes les expériences ont-elles la même valeur ? Certains peuvent-elles être manipulées par des éléments spirituels négatifs ? Comment distinguer entre des influences spirituelles positives et des influences spirituelles négatives ?

L’intéressé

Il a tout lu sur la question — ou presque ! Il campe au pied des rayons ésotériques des librairies, et est prêt à traverser la France pour entendre une célébrité du milieu s’exprimer sur la spiritualité orientale. Il n’a rien vécu de fort, mais pressent qu’il y a là réponse au sentiment de désordre qu’il connaît dans son cœur.
C’est le terrain le plus propice à l’annonce de l’Evangile, car cet homme est en recherche. Pour peu qu’il trouve un chrétien respectueux (la perception du moindre orgueil disqualifiera le messager), il sera prêt à dialoguer. L’un des points les importants est la question du péché. Or la compensation du mal selon le karma est injuste et déresponsabilisant : le mal actuel sera toujours justifié par celui d’hier — et donc inévitable. D’autre part, on ne saurait aider ceux qui souffrent — ils doivent payer. Enfin, comment oser croire que le bien paierait le mal ? Faire le bien, c’est normal, pas méritoire !

L’innocent

C’est un homme qui croit ce que la mode enseigne ! Il n’a ni vécu un événement fort, ni réfléchi à la question. La réincarnation ? Ca l’arrange ! Mais il ne faut pas aller plus loin. On retombe sur des pistes classiques de l’annonce de l’Evangile.

Pour tous

L’amour. Ce que les chrétiens vivent (parfois), peu de gens le connaissent. S’aimer entre chrétiens, aimer ceux qui affirment des choses si aberrantes, est un devoir. Une nécessité. Lorsque j’étais attaché aux NS, je trouvais les conceptions de mon ami protestant tellement obsolètes. Mais son écoute, l’amour de ses amis, ont eu raison de mes préjugés.
Le péché. Il faut oser à nouveau parler clairement que le bien et le mal sont réels et distincts. La lecture des 10 commandements, ou de Matthieu 5 sont des tuteurs utiles pour prendre conscience du sérieux et de l’étendue du mal.
L’Evangile. La grâce du Christ est un  » scandale « , une occasion de chute, pour les adeptes des NS. Leur système favorise l’orgueil (puisqu’on parvient par soi-même aux hautes sphères spirituelles). L’Evangile exige l’humilité. Des versets tels que Héb. 9.27 ou Jean 14.6 peuvent  » dynamiter  » les cœurs endurcis pour les conduire à l’amour de Dieu. Proclamer l’Evangile, même si on ne peut le démontrer, c’est largement suffisant pour que la semence croisse sous l’influence du Saint Esprit.

« Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment vous devez répondre à chacun » (Col. 4.6)

Florent Varak & Patrick Luthert.


[28] Voir F. Varak, La réincarnation, Villeurbanne : Editions CLE, 1994, pour une évaluation de ces phénomènes.

 

À propos de ce texte

Cet article est la quatrième et dernière partie du dossier « Les nouvelles spiritualités » (Sommaire de la série).

Credit photo:
Ame Otoko via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents