Main menu
Un poisson dans le netÉtude biblique ProverbesLe couple qui dérape (Prov 5)

Le couple qui dérape (Prov 5)

sealed with a kiss

L’adultère

Ce matin nous continuons notre série de prédications sur le livre des Proverbes. Nous abordons un thème universel et je sais que ce message ne laissera personne indifférent. Il se trouve que le chapitre 5 parle de l’adultère.

À en croire les myriades de blogs et d’articles internet consacrés au bien-être, le terme même d’adultère est décrié comme un concept suranné, qu’il faudrait plutôt oublier. Bon nombre de couples seraient même sauvés de la monotonie et de la destruction par le piment d’aventures extra-conjugales.

Ces propos sont terriblement agressifs parce qu’ils constatent la difficulté de la vie conjugale – et cela touche donc notre expérience commune — tout en suggérant une manière de la gérer à laquelle vraisemblablement nous avons tous pensé…. Mais il faut se méfier. Ce que l’on affirme dans les média ne correspond pas toujours à la réalité.

Rares sont les voix qui s’élèvent contre cette manière de voir.

La Bible parle de l’intention de Dieu pour le couple en des termes très simples :

  • Gen 2.24 : « L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair. » Un texte auquel Jésus fera allusion pour en souligner le côté fondationnel. « Un homme, une femme, une vie »
  • Les 10 commandements posent une loi simple : « tu ne commettras d’adultère », un commandement qui est situé entre l’interdiction du meurtre, et l’interdiction du vol.
  • Le Nouveau Testament ne dit pas autre chose « Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure. Car Dieu jugera les débauchés et les adultères » (Hébreux 13:4). Le vocabulaire du Nouveau Testament est diversifié pour balayer un grand nombre d’activités sexuelles immorales : débauche, impureté, adultère, etc.
  • Si vous trouvez notre monde permissif, le monde grec et romain l’était encore plus. Les orgies et les comportements les plus débridées étaient non seulement tolérés mais encore encouragés. C’est d’ailleurs en partie grâce à l’impasse de l’hyper liberté sexuelle que l’Évangile a trouvé preneurs. Comme aujourd’hui, beaucoup de gens vivaient leur liberté comme un esclavagisme, et ont trouvé dans l’Évangile, le pardon et un cadre de vie différent.

L’adultère se crée par la parole (15.1-3)

« 1 Mon fils, sois attentif à ma sagesse, Tends l’oreille à mon intelligence, 2 Afin que tu gardes la réflexion, Et que tes lèvres retiennent la connaissance. 3 Car les lèvres de la courtisane distillent le miel, Et sa parole est plus douce que l’huile »

Le propos est paternel. C’est d’ailleurs important que les papas, les pères, parlent de sexualité à leurs garçons, selon leur âge. Que ce ne soit pas le sujet tabou dont on apprend les contours dans les vestiaires des piscines ou sur Internet. Un père doit dire à son fils combien la sexualité est un cadeau de Dieu, mais dans le cadre défini par Dieu.

Soyons clairs, la tentation vient autant de la gente masculine que féminine. Simplement, il faut réaliser combien les mots constituent un préambule puissant de l’adultère.

L’adultère se rejette par l’examen des conséquences (15.4-14)

« 4 Mais à la fin elle est amère comme l’absinthe, Aiguë comme une épée à deux tranchants. 5 Ses pieds descendent vers la mort, Ses pas atteignent le séjour des morts. 6 Elle ne considère pas le sentier de la vie, Ses routes s’égarent sans qu’elle le sache. 7 Et maintenant, (mes) fils, écoutez-moi, Et ne vous écartez pas des discours de ma bouche. 8 Éloigne d’elle ton chemin Et ne t’approche pas de la porte de sa maison, 9 De peur que tu ne livres ton honneur à d’autres, Et tes années à un homme cruel ; 10 De peur que des étrangers ne se rassasient de ton bien Et du produit de ta peine dans la maison d’autrui ; 11 De peur que tu ne gémisses, près de ta fin, Quand ton corps et ta chair se consumeront, 12 Et que tu ne dises : Comment donc ai-je pu haïr l’instruction, Et comment mon cœur a-t-il dédaigné la réprimande ? 13 Comment ai-je pu ne pas écouter la voix de mes maîtres, Ne pas prêter l’oreille à ceux qui m’instruisaient ? 14 Peu s’en est fallu que je n’aie éprouvé tous les malheurs Au milieu de l’assemblée et de la communauté. »

Nous avons déjà vu que le jugement de Dieu n’est pas toujours un jugement direct, Dieu envoyant je ne sais quel malheur ou quelle maladie pour « punir » le pécheur. Mais Dieu a créé des lois et des lois morales. Les enfreindre engendre naturellement des conséquences. L’une des marques de la sagesse, c’est de savoir anticiper que certains comportements auront des conséquences négatives, voire désastreuses, sur soi-même ou sur sa famille à long terme. Et que le cheminement de la sagesse consiste à apprendre à lutter non pour l’immédiat, mais pour le long terme.

L’adultère se protège par la tendresse du couple (15.15-19)

« 15 Bois les eaux de ta citerne, Celles qui sortent de ton puits. 16 Tes sources doivent-elles se répandre au dehors, Tes ruisseaux doivent-ils couler sur les places publiques ? 17 Qu’ils soient pour toi seul, Et non pour des étrangers avec toi. 18 Que ta source soit bénie, Et fais ta joie de la femme de ta jeunesse, 19 Biche des amours, gazelle pleine de grâce : Sois en tout temps enivré de ses charmes, Sans cesse épris de son amour. »

Voilà l’un des éléments de protection du couple. Ce n’est pas le seul, mais c’est un élément essentiel.

Le langage est poétique, mais il évoque clairement la tendresse sexuelle. Contrairement aux idées reçues, la Bible milite en faveur de la sexualité du couple marié, et les dimensions de la joie, du réconfort, du don de soi, et même du devoir, imprègnent les pages de la Bible sur ce sujet. Il faut relire le Cantique des cantiques pour percevoir la juste place de cette expression aimante dans le plan de Dieu.

Il faut imaginer le fait de prendre soin de son conjoint, non comme une garantie, mais comme une protection qui l’aidera à faire face à ses propres pulsions.

Je ne peux pas terminer cette section sans que chacune des personnes mariées ici fasse un examen de conscience.

  • Est-ce que des mots d’amour et de tendresse nourrissent votre conjoint ? Je suis sérieux !
  • Est-ce que des gestes d’amour et de tendresse nourrissent votre conjoint ? Je suis sérieux !

Si ce n’est pas le cas, cela ne justifie pas le péché d’adultère. Mais cela rend au moins participant à la défaite d’un couple. C’est à deux qu’on fait face au bouillonnement de la vie. C’est à deux qu’on chemine en couple … évidemment.

L’adultère se renverse par la fidélité à Dieu (15.20-22)

« 20 Ainsi pourquoi, mon fils, serais-tu épris d’une courtisane Et embrasserais-tu le sein d’une inconnue ? 21 Car les voies de l’homme sont devant les yeux de l’Éternel Qui aplanit toutes ses routes. 22 Le méchant est pris dans ses propres fautes, Il est retenu par les liens de son péché. 23 Il mourra faute d’instruction, Il chancellera par l’excès de sa folie. »

Dieu regarde nos chemins. Il s’intéresse à la manière dont nous gérons notre sexualité. Il la rencontre avec son pardon ou avec son jugement. Choisir l’adultère, c’est choisir contre Dieu. Relisez cette dernière phrase…

Conclusion

La tentation sexuelle fait partie de l’expérience humaine. En fait, je ne connais personne qui ait pu affirmer avoir connu la perfection dans le domaine de la sexualité, dont les contours vont bien plus loin que ce qui a pu être présenté dans ce message.

Peut-être ce message a-t-il touché un endroit sensible, ranimé un événement passé ? Alors Jésus répond par la grâce et par l’encouragement à poursuivre attentivement ce qui édifie le couple.

Version audio :

 

À propos de ce texte

Cet article n’est qu’un court extrait de la prédication. Suivez l’intégralité de cette étude biblique sous forme d’un document pdf et d’une version audio (mp3). Par ailleurs, retrouvez ici le sommaire de cette série. Important : vous pouvez vous abonner au podcast de cette série d’études et récupérer automatiquement les messages audios via un client de podcast comme iTunes. Cliquez au choix sur le fil RSS du podcast ou sur le lien d’abonnement direct avec iTunes

Credit photo:
photoXpress.com

Two thoughts on “Le couple qui dérape (Prov 5)

  1. Bonsoir , Est il possible d’avoir la référence des différents livres cités au cours de cette méditation ? merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents