Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLe roi qui déchira ses vêtements

Le roi qui déchira ses vêtements

4323017213_0ae3b4568b_o

Voici le genre d’histoire qu’on ne lit pas à ses enfants le soir avant d’aller au lit.
Samarie. Une ville entourée de hautes murailles. Un jour une armée vient l’assiéger.
Personne ne peut quitter Samarie. Les troupes l’ont encerclée.

Après quelques jours le prix de la nourriture est déjà très élevé. 500 grammes de poix chiches coûtent 5 pièces d’argent. Il ne faudra plus attendre longtemps avant que l’odeur de la mort ne se fasse sentir. Seuls les riches peuvent se permettre d’acheter ce qui reste sur les marchés. A Samarie il y a un roi. Il se sent impuissant fasse à la misère qui vient frapper les habitants.

La Bible nous apprend que :

« Le roi passait sur le rempart. Une femme lui cria : -Viens à mon secours, mon seigneur le roi !

Il répondit :

Si l’Eternel ne vient pas à ton secours, comment pourrais-je te secourir ? Je n’ai ni blé, ni vin à te donner.

Pourtant le roi ajouta :

Qu’est ce qui t’arrive ? Elle répondit :

Cette femme-la m’a proposé : ‘ Donne ton fils ! Nous le mangerons aujourd’hui, et demain ce sera au tour du mien.’ Nous avons donc fait cuire mon fils, et nous l’avons mangé mais le lendemain, quand je lui ai dit : ‘ Donne ton fils pour que nous le mangions’, elle l’a caché. »

(2 Rois ch. 6 v 26-29)

Ce roi au cours des derniers jours a dû être témoin de nombreux drames dans la ville mais ce qu’il venait d’apprendre là dépassait tout ce qu’il avait entendu.

Je ne crois pas que l’on puisse descendre plus bas : Deux mamans qui décident de manger leurs enfants !

La Bible dit que « Lorsque le roi entendit le récit de cette femme, il déchira ses vêtements. »

Quand vous entendez aux informations les récits de malheurs et d’horreurs, comment réagissez-vous ?

Comment réagissez-vous aux fléaux du sida ou de la malnutrition qui ravagent des régions entières du globe ? Aux multitudes entassées comme des bêtes dans les bidonvilles ? Comment répondez-vous aux souffrances que vivent au quotidien nos frères et soeurs dans la foi oppressés par l’islam ou le communisme ?

Ce que vous apprenez tous les jours, vous brise t-il le cœur ? En êtes vous remués à tel point que votre cœur est brisé, votre vêtement déchiré ?

A.B. Simpson, un missionnaire du passé avait l’habitude de serrer un globe sur son cœur et pleurait pour les perdus.
Partout où je passe, je rencontre des hommes, des femmes, des jeunes, touchés par les grands besoins du monde. Mais peu en viennent à vraiment déchirer leur cœur.
Si quelqu’un me demande : ‘ Timothée, comment savoir où Dieu me veut pour son service ? Il y a tant de misère dans le monde, où aller ?’

Je leur répondrais : ‘ Si un peuple, une communauté, un pays, une ville ou un village te brise le cœur, alors c’est vraisemblablement là que Dieu te veut’.

Il y a trop de chrétiens qui ont seulement déboutonné leur chemise, en donnant un coup de main dans un projet humanitaire ou d’évangélisation. C’est bien, mais il faut plus. Vos habits doivent être déchirés de haut en bas. C’est le prix à payer pour entrer pleinement dans le plan de Dieu.

A Samarie il y a heureusement un homme de Dieu : le prophète Elisée. Il annonce que le lendemain, la famine cessera, l’armée ennemie aura disparue et les portes de la ville seront grandes ouvertes. Et c’est exactement ce qui s’est passé.

Quand je lis cette histoire, je vois ceci : Un jour seulement après que le roi eut déchiré ses habits, les portes de Samarie ce sont ouvertes.

Mon frère, ma sœur, le jour où votre cœur se déchire, les portes de votre avenir vont aussi se déchirer. Personne ne pourra alors vous empêcher de courir ‘ dans la carrière qui vous est ouverte’.

Beaucoup prient et demandent à Dieu d’ouvrir les portes pour le servir mais peu sont prêts à déchirer leur cœur. Ça va vous coûter de déchirer vos habits mais les bénédictions sur votre vie et votre destinée seront innombrables.

Il y a 2000 ans, le Roi des rois a déchiré le ciel pour venir dans notre monde. En route vers le Calvaire ses habits furent déchirés. Sur la croix son cœur a été déchiré. Aujourd’hui, Jésus-Christ cherche des disciples au cœur déchiré.

Si votre vêtement est déjà déchiré, gardez-le ainsi. N’allez pas chercher une aiguille et du fil pour le recoudre. Gardez votre cœur en feu pour Jésus et les perdus. Ne permettez à personne de vous rendre plus respectable en vous donnant un nouvel habit.

Quand les portes de Samarie se sont ouvertes, la foule comme un seul homme s’est précipitée, pleine de joie vers la liberté. Parmi eux se trouvait je suis sûr, un petit garçon; ce petit que deux mamans avaient prévus de manger. Sa vie a été épargnée. Il fut sauvé.

A travers le monde des millions de garçons et de filles sont à deux doigts de mourir. Dans les ghettos, les banlieues, les camps de réfugiés, les bidonvilles, les zones de guerres, les réseaux de prostitutions. Mais leur vie peut aussi être épargnée. Ils ont droit aussi à la liberté.

Que nos cœurs soient déchirés par ce qui déchire aujourd’hui le cœur de Dieu.

 

À propos de ce texte

Timotée Paton est un missionnaire qui sert Dieu au Cambodge depuis 1999. Une grande partie de son ministère consiste aussi à faire des tournées partout à l’étranger pour encourager jeunes et moins jeunes à s’engager dans l’œuvre missionnaire.

Au fil des ans, suite à son ministère, un grand nombre de chrétiens se sont levés pour répondre au défi de la mission.

Il écrit régulièrement de courts articles d’encouragement à l’engagement missionnaire et nous a proposé de les publier.

C’est avec grand plaisir que nous vous les proposons sur le site. Le titre général de la série est celui de l’un des articles : « Il est temps de quitter la plage » !

Comme à l’habitude, nous ouvrons une page de sommaire pour la série. Une dernière précision : vous pouvez suivre l’action de Timotée Paton sur son site http://www.timpaton.info/ Ne vous en privez pas !

Credit photo:
The Foot Down via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents