Main menu
Un poisson dans le netÉtude biblique ProverbesLa motivation de la sagesse (Proverbes 1)

La motivation de la sagesse (Proverbes 1)

1849623923_50ce170eea

La sagesse des Proverbes

Nous débutons une nouvelle série sur les Proverbes, en essayant de tirer l’essence du message de ce livre biblique. Nous rencontrerons :

  • un grand nombre de dictons, qui ne sont pas des promesses !
  • Ce sont des « choix » souvent réparties en « deux voies », deux chemins. Il faut choisir un chemin et refuser un autre. Ce sont des limites qu’il faut s’imposer lorsque l’on dit aimer Dieu.
  • Ce sont des « instructions » pétries de sagesse. beaucoup des décisions de la vie n’ont rien à voir avec le bien ou le mal, ou bien sont dans des zones grises, qui, selon les circonstances, sont plus ou moins juste. Et là vient le besoin de sagesse. Comment bien choisir dans cette situation…
  • Ce sont aussi des « observations ironiques » qui laissent le lecteur avec un sentiment bizarre, si on les lit comme on lit une lettre de Paul.

Dernière remarque : dans la littérature de l’époque, la sagesse des Proverbes présente un caractère unique, celui de montrer qu’il y a deux manières de vivre, et que cela a des conséquences.

Aujourd’hui, nous allons concentrer notre attention sur le chapitre 1 des Proverbes. Au centre de ce passage, il y a l’idée que « La sagesse, c’est bien vivre sous le regard de Dieu en sachant que nos petits choix finiront par nous définir »

La sagesse c’est vivre bien (1.1-4)

Quand on parle de sagesse, l’hébreu parle en fait d’un art de vivre. Vivre sagement, art de vivre correctement ou droitement. Il y a l’idée de compétence et d’excellence.

  • Le sage n’est pas l’intellectuel.
  • Le sage n’est pas le vieil homme.
  • Le sage c’est celui qui sait prendre de bonnes décisions, qui sait dire les bonnes choses au bon moment. Qui sait s’il faut parler ou se taire.
  • Le sage c’est celui qui voit un danger des mois avant, et fait tout pour l’éviter.
  • Être sage, vivre en sage, c’est un art de vivre.

Savoir vivre. Savoir bien vivre. Savoir vivre selon Dieu dans un monde tumultueux, voilà l’objectif de Proverbes.

La sagesse débute par la crainte de Dieu (1.5-7)

On trouve deux principes fondamentaux de la sagesse dans le livre des proverbes.

  • Probablement le premier de l’ensemble du livre des Proverbes se trouve ici : « 1.7 La crainte de l’Éternel est le commencement de la connaissance ; Les insensés méprisent la sagesse et l’instruction. »

  • Le second centre se trouve avec la notion de cœur que l’on retrouve plus de 70 fois. En 4:23 « Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie. » Nous aborderons plus tard ce second aspect…

La crainte de Dieu. Ce n’est pas une notion très populaire. La peur est un levier puissant de notre comportement, n’est­ce pas ? Toutes les peurs ne sont pas mauvaises !

La sagesse s’apprend des autres (1.8-9)

Je sais que ce n’est pas la mode. Mais vous qui êtes enfants, ou adolescents, ou jeunes adultes, apprenez de vos parents ! Appréciez leur conseil, posez­leur des questions, partagez vos situations de vie pour en discuter.

Ce que Salomon souligne ici, c’est que la sagesse n’est pas une qualité innée. Elle se construit et elle se bâtit avec l’avis des autres.

La sagesse se forge dans l’opposition (1.10-19)

Ceci nous permet de comprendre que la sagesse se gagne et se construit dans l’adversité. Ce n’est que lorsqu’un homme ou une femme a été tenté par la violence du monde, de sa chair ou du diable, qu’il devient sage. Ce n’est que par l’apprentissage de la vie, par la réflexion sur les conséquences de certains choix qui s’ouvrent à nous chaque jour, que l’on construit une manière de vivre sage.

La sagesse s’invite par la repentance (1.20-23)

Dieu parle, crie, proclame. Qui écoutera ? Qui prendra sérieusement les mots qu’elle contient ? En tout cas le début du chemin vers la sagesse, c’est de réaliser qu’on en manque. C’est de réaliser qu’on a besoin de grâce. D’une intervention extérieure.

L’invitation du verset 23 résonne comme un appel à la conversion. Comme un appel au raisonnement. « Revenez pour (écouter) mes réprimandes ! Voici que je répandrai sur vous mon esprit, Je vous ferai connaître mes paroles »

La sagesse rejetée est mortelle (1.24-31)

Si la sagesse se présente à nous par la repentance, la rejeter c’est l’équivalent de rejeter le salut. On retrouve presque la formulation de Jésus dans la parabole de l’homme riche et de Lazarre. Les hommes ont la sagesse de la loi et des prophètes. Elle est suffisante pour instruire tous les hommes qu’ils ont à se repentir.

Mais voyez­vous, le jour où le jugement viendra, ce sera trop tard pour en appeler à Dieu.

Conclusion

Colossiens, dans le Nouveau Testament, nous rappelle qu’en Christ sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. Proverbes nous prépare à reconnaître que notre comportement est parfois déviant et qu’on a besoin d’un Sauveur.

Version audio :

 

À propos de ce texte

Cet article n’est qu’un court extrait de la prédication. Suivez l’intégralité de cette étude biblique sous forme d’un document pdf et d’une version audio (mp3). Par ailleurs, retrouvez ici le sommaire de cette série. Important : vous pouvez vous abonner au podcast de cette série d’études et récupérer automatiquement les messages audios via un client de podcast comme iTunes. Cliquez au choix sur le fil RSS du podcast ou sur le lien d’abonnement direct avec iTunes

Credit photo:
RyanBSchultz via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents