Main menu
Un poisson dans le netRéflexionIl est temps de quitter la plage !

Il est temps de quitter la plage !

2868839494_796342bc6c_b

Imaginez un instant Jésus sur le bord de la mer de Galilée. Alors qu’Il enseigne la foule, Il aperçoit deux barques vides. L’une d’elles appartient à Pierre.

Pierre, découragé de ne pas avoir pris un seul poisson, nettoie ses filets.

Il y a tant de chrétiens aujourd’hui sur la plage, découragés. Leur bateau est vide. Il y a malheureusement plus de croyants le long de la mer que dans les eaux profondes. Plus ils restent sur la rive plus ils seront découragés. Leur joie se dessèche. Leur passion pour les perdus a quasiment disparue. Leur vision pour la mission n’existe plus.

Jésus monte dans la barque et s’adresse à Pierre, « Avancez en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher ».

Vous ne pouvez pas passer tout votre temps à nettoyer vos filets. Vous ne pouvez pas rester sur le bord de la mer indéfiniment. Il est temps de quitter la plage. Quel est le nom de votre plage ? Dépression ? Découragement ? Plaisir ? Confort ?

Jésus est déjà dans la barque. Il vous appelle. Dieu a besoin de vous. Le bateau ne peut pas partir sans vous.

S’engager pour Dieu à 5 mètres de la rive, ce n’est pas suffisant. Même à 30 ou 50 mètres. Si vous voulez une bonne pêche il vous faut aller là où l’eau est profonde.

Quelles sont les eaux profondes vers lesquelles Dieu vous appelle ? Dans les prisons ? Auprès des personnes âgées en maisons de retraite ? Au coeur des cités difficiles de nos grandes villes ? Qui aura le courage de servir Dieu dans les eaux profondes du Maroc, du Soudan, de Belgique, du Bangladesh ?

C’est un Juif qui amena l’Evangile à Rome. Un Romains l’emmena en France, un Français en Scandinavie, un Scandinave en Ecosse, Un Ecossais en Irlande… Qui apportera l’Evangile au peuple Shuwa du Tchad ? A l’ethnie Pathan en Afghanistan (où l’on ne recense que 0,01 % de chrétiens) ? Aux quelques 2 millions d’âmes du peuple Arakanese de Birmanie ? Quand on prend connaissance des faits, on ne peut plus rester sur la plage. Je vous invite à quitter la foule et à vous engager pour Jésus.

J’ai reçu il y a quelques temps un email d’un couple hollandais qui suit une formation biblique aux Pays-Bas. Ils ont déjà quitté la plage pour les eaux profondes. Ils écrivent : ‘ Cette semaine nous avons suivis des cours sur les grands besoins des enfants des rues à travers le monde. Nous voulons voir leurs vies changer. Même si ce n’est qu’un enfant à la fois. Ça vaut la peine de quitter notre maison et de donner tous nos biens.

Jim Elliot, missionnaire et martyr, disait : ‘Il n’est pas fou celui qui accepte de perdre ce qu’il ne peut pas gagner pour gagner ce qu’il ne pourra jamais perdre.’

En 1999, je quittai la France pour les eaux profondes du Cambodge. Avec des amis engagés nous jetons nos filets dans la capitale Phnom Penh où des milliers de garçons et de filles sont forcés tous les jours à travailler dans la rue. Au cours des années au Cambodge, parfois ma barque a été fortement ballottée par les vents. De temps en temps elle a pris l’eau. Jésus ne nous a jamais promis une mer calme. Mais au coeur de nos tempêtes, Il est à nos côtés. Si Jésus est dans le bateau, vous ne coulerez pas.

« Jetez vos filets pour pêcher » lance Jésus à Pierre. Nous avons tous des filets – les dons et les talents que Dieu nous a donnés.

Certains pensent pouvoir attraper quelque chose en restant confortablement sur le sable de la plage. Ils n’attraperont rien. Peut être un poisson mort ou quelques coquillages. Jetez vos filets là où l’eau est profonde. Servez Dieu là où la pêche est abondante.

Nos filets ne nous ont pas été donnés pour être suspendus dans le salon de nos maisons. Nos filets nous rappellent peut-être de bonnes pêches en haute mer, mais accrochés au mur ils ne servent à rien. Nos talents ne sont pas des objets de décoration. Prenez vos filets. Ne les laissez pas moisir aux murs de vos souvenirs.

« L’ayant jeté, ils prirent une grande quantité de poissons et leur filet se rompait ».

Que ce soit dans un bidonville aux Philippines, dans une banlieue parisienne ou sur un campus universitaire, vous pouvez jeter vos filets et saisir une grande quantité de poissons pour le Royaume de Dieu.

Dieu ne vous laissera pas tout seul au milieu de la mer. D’autres frères et soeurs viendront tirer les filets avec vous. « Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l’autre barque de venir les aider. Ils vinrent, et ils remplirent les deux barques, au point qu’elles enfonçaient ».

Quand vous décidez de répondre à l’appel pour le service de Dieu, tout le monde ne sera pas aussi enthousiaste que vous. Dans la foule, certains seront même hostiles à vous voir partir.

Un jour, un touriste, en vacances aux Bahamas aperçut une grande foule réunie au bout d’une jetée. En s’approchant il distingua un homme à bord d’une petite embarcation. Il se préparait pour un voyage en solitaire autour du globe. Tous ceux qui l’observaient lui énoncèrent toutes les raisons pour lesquelles il ne devrait pas se lancer dans une telle aventure… Au milieu de ce pessimisme, le touriste sentit le besoin d’apporter un peu d’encouragement. Alors que le petit bateau s’engageait dans la mer, il se mit à sauter le long de la jetée et à crier ‘ Allez- y mon brave ! Vous y arriverez. Nous sommes fiers de vous !’

Quand vous vous élancez dans les eaux profondes, vous entendrez une Voix qui vous dira ‘ Vas-y. Tu peux y arriver. Je suis avec toi !’

 

À propos de ce texte

Timotée Paton est un missionnaire qui sert Dieu au Cambodge depuis 1999. Une grande partie de son ministère consiste aussi à faire des tournées partout à l’étranger pour encourager jeunes et moins jeunes à s’engager dans l’œuvre missionnaire.

Au fil des ans, suite à son ministère, un grand nombre de chrétiens se sont levés pour répondre au défi de la mission.

Il écrit régulièrement de courts articles d’encouragement à l’engagement missionnaire et nous a proposé de les publier.

C’est avec grand plaisir que nous vous les proposons sur le site. Le titre général de la série est celui de l’un des articles : « Il est temps de quitter la plage » !

Comme à l’habitude, nous ouvrons une page de sommaire pour la série. Une dernière précision : vous pouvez suivre l’action de Timotée Paton sur son site http://www.timpaton.info/ Ne vous en privez pas !

Credit photo:
gigi 62 via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents