Main menu
Un poisson dans le netÉtude bibliqueLa naissance de Christ en 6 tableaux – #4 – Les qualités de Marie (Luc 1.39-56)

La naissance de Christ en 6 tableaux – #4 – Les qualités de Marie (Luc 1.39-56)

Marie, une femme de qualité

Marie, une femme de qualité

Marie & l’histoire

Partout en Europe on élève des autels à son nom, et l’on parle de ses apparitions. Qui était Marie ?

À Fourvière, Lyon, on célèbre Marie, reine des cieux, … Le Nouveau Catéchisme de l’Église Catholique Romaine paru en 1992 affirme :

  • Elle donne le salut
  • Elle est corporellement montée au ciel
  • Elle est reine de l’univers

D’où viennent de telles idées ? Certainement pas de la Bible !

En Marie, nous voyons un exemple remarquable de piété.

Pas une déesse, pas une co-rédemptrice, pas une reine. Une femme pieuse dont l’attitude est certainement à imiter. Nous allons découvrir 8 qualités de Marie…

Les 8 qualités de Marie

Une femme enthousiaste (1.39-40)

« 39 En ces jours-là, Marie se leva et s’empressa d’aller vers les montagnes dans une ville de Juda. 40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. »

Dès l’annonce de l’ange, Marie part rejoindre Élisabeth. Le texte nous dit qu’elle s’empressa. Un mot qui évoque la hâte, le zèle, la vivacité. Elle y met du sien, pour retrouver sa parente !

Une femme bénie (1.41-43)

« 41 Dès qu’Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein. Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint 42 et s’écria d’une voix forte : Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. 43 Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne chez moi ? »

L’enfant dont il est question, est Jean-Baptiste, qui a été conçu six mois en arrière. Il tressaille, ou saute de joie à l’intérieur du ventre de sa mère.

Une femme confiante (1.44-45)

« 44 Car voici : aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse dans mon sein. 45 Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur. »

Élisabeth conclut sa salutation. Sa dernière phrase est un peu ironique par rapport à son mari. Car lui, le prêtre, n’avait pas cru à l’accomplissement de la prophétie. Par contre Marie avait non seulement cru Gabriel, mais encore, elle avait accepté le projet de Dieu pour sa vie.

Une femme sauvée (1.46-47)

« 46 Et Marie dit : Mon âme exalte le Seigneur 47 et mon esprit a de l’allégresse en Dieu, mon Sauveur, »

Une autre caractéristique, c’est que Marie était une femme sauvée. Alors qu’elle exalte le Seigneur, elle parle de Dieu comme son Sauveur. Si elle a un sauveur, c’est qu’elle était pécheresse ! Bien entendu, c’est en contraste avec ce que nous dit le Catéchisme catholique.

Une femme humble (1.48a)

« 48 Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. »

Le regard de cette femme sur elle-même est remarquable. Elle reçoit de Dieu le plus grand honneur que peut recevoir une femme, et elle donne gloire à Dieu plutôt qu’à elle-même. Dieu est exalté parce qu’elle, Marie, ne se voit que servante (le mot veut parfois dire esclave).

Une femme reconnaissante (1.48b-49a)

« Car voici : désormais toutes les générations me diront bienheureuse. 49 Parce que le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. »

Marie a de quoi être reconnaissante. Et les hommes et les femmes de tous les siècles la considèreront comme privilégiée, bienheureuse.

Une femme connaissant Dieu (1.49b-50)

« Son nom est saint, 50 et sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. »

Dans sa louange, Marie rappelle deux attributs essentiels de Dieu. Il est saint et miséricordieux.

Une femme connaissant le projet de Dieu (1.51-56)

« 51 Il a déployé la force de son bras ; Il a dispersé ceux qui avaient dans le cœur des pensées orgueilleuses, 52 Il a fait descendre les puissants de leurs trônes, élevé les humbles, 53 rassasié de biens les affamés, renvoyé à vide les riches. 54 Il a secouru Israël, son serviteur, et s’est souvenu de sa miséricorde, 55 — Comme il l’avait dit à nos pères, envers Abraham et sa descendance pour toujours. 56 Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle. »

Marie connaît Dieu. Elle connaît aussi ses projets. Elle est tellement sûre de ce que Dieu accomplira, qu’elle conjugue les verbes au passé. Dans sa tête — et dans la tête de Dieu — c’est déjà réalisé.

Conclusion

Repentance ?

Il n’y aucune différence entre les païens de contrées reculées qui adorent, prient ou parlent à un morceau de bois, ou à la lune, ou au soleil, et ceux qui adorent, prient ou parlent à Marie. Ce sont de fausses représentations de la divinité qui violent l’un des 10 commandements.

La Bible enseigne qu’il faut se repentir des pratiques religieuses stériles. Il est peut-être nécessaire de vous repentir d’avoir communié avec ce que vous croyiez être Marie, mais qui n’est qu’une résurgence de cultes païens, où l’on adorait des déesses.

Joyeusement assumer les projets de Dieu…

Ce qui impressionne dans cette rencontre entre Élisabeth & Marie, c’est leur joie. Et je me suis dit que finalement, la joie la plus forte se trouve dans l’obéissance confiante aux projets de Dieu.

Se réjouir du succès des autres…

L’une des tragédies de la vie d’église, c’est la jalousie. Une chose est certaine, l’envie ne permet jamais de mener une vie joyeuse. Parce que le problème est si profond que dès que l’on a une chose, on en recherche une seconde. L’un des moyens de maximiser sa joie, c’est de la rendre dépendante de Dieu et de cultiver le contentement.

S’imbiber de l’Écriture…

Marie est si remplie des histoires et concepts de la Bible, qu’elle peut faire face à l’imprévu avec sérénité et confiance. Parce que voyez-vous, lire et comprendre la Bible sont des choses nécessaires pour modifier notre regard sur la vie.

Cet article n’est qu’un court résumé de l’étude biblique sur la naissance de Christ. Ne ratez pas le texte complet (pdf). Retrouvez ici le sommaire de cette série en réédition, dans la rubrique Approfondir ses connaissances.

Credit photo:
Shandi-lee via Compfight cc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents