Main menu
Un poisson dans le netÉpitre de Jude Étude bibliqueSérie sur l’Épitre de Jude – #7 – Soyez confiants ! (Jd 24-25)

Série sur l’Épitre de Jude – #7 – Soyez confiants ! (Jd 24-25)

Sun Bible!

Jude termine avec les propos des plus encourageants. Parce que son regard se porte sur Dieu. Sur la grandeur de Dieu. Et s’il y a une chose dont nous avons besoin dans notre chemin, c’est de saisir la main d’un Dieu grand et puissant, c’est de porter nos regards sur sa majesté et sa puissance.

Nous allons profiter de ces versets pour poser 8 affirmations sur la personne de Dieu : un véritable condensé de théologie !

Dieu est capable (24)

« 24 A celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire, irréprochables dans l’allégresse, »

Dieu est capable ! C’est la première chose à retenir de ce verset. Dieu est capable. Et c’est cette force que je voudrais que nous découvrions.

Tous mes efforts humains, aussi louables qu’ils soient, pourraient s’avérer totalement insuffisants s’ils n’étaient pas pénétrés de l’intervention divine. Dieu est capable de me garder. Ma confiance doit dépasser largement mes craintes et ma foi doit se nourrir de la promesse de l’Écriture. Dieu est capable.

1. De nous garder

«  A celui qui peut vous préserver de toute chute… »

  • Dieu peut nous préserver… Un verbe très fort qui dénote le travail d’un garde.
  • Dieu peut nous garder, c’est-à-dire qu’il garde un œil constant sur nous, et nous maintient dans sa main.

2. De nous relever

« et vous faire paraître devant sa gloire »

Paraître devant sa gloire n’est pas rien. Se tenir debout devant Dieu, c’est pas rien. Nous paraîtrons devant Dieu tel que nous avons été : « C’est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des cœurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due » (1 Corinthiens 4:5)

3. De nous purifier

« irréprochables »

S’il nous aura relevés, c’est qu’il nous aura purifiés. Dieu peut nous présenter devant lui absolument sans taches. C’est d’ailleurs ce que Paul dit en Eph 5.27, en parlant de son Église. Il fera paraître son Église irréprochable, sans qu’on puisse lui faire part d’un défaut.

4. De nous réjouir

« dans l’allégresse, »

Enfin, Dieu est capable de nous faire paraître devant lui dans l’allégresse.

Quand Dieu commence une œuvre, il la termine. Le salut est une assurance. Beaucoup craignent qu’en enseignant l’assurance du salut nous provoquions un laxisme moral et spirituel… mais la motivation pour la sainteté est l’amour de Dieu, le respect de sa personne, pas la perte du salut. Le Nouveau Testament est pétri d’exemples négatifs de chrétiens qui déplaisent à Dieu et qui doivent se repentir et pratiquer les œuvres de repentance. Si chaque péché remettait en cause le salut, alors ce ne serait pas un salut !

Dieu est digne (25)

« 25 à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et autorité dès avant tous les temps, maintenant et dans tous les siècles ! Amen ! »

5. Il est unique

« 25 à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur »

La proposition contraste avec le polythéisme, et c’est une formulation chère au judaïsme. Dieu est un. Dieu est seul Dieu.

C’est lui qui est au centre des préoccupations et des cœurs. C’est lui seul qui est digne de recevoir les hommages des hommes et des anges. C’est lui qui sera l’objet de notre amour et de notre reconnaissance pour toujours.

6. Il est glorieux

« soient gloire »

L’idée du mot gloire, c’est l’abondance, le poids, la richesse de l’honneur et de la dignité personnelle de l’Éternel des Armées.

7. Il est ‘régnant’

« majesté, force, autorité »

Trois éléments se combinent pour décrire le règne de Dieu.

  • La majesté est son éclat de monarque.
  • La force parle de son pouvoir.
  • L’autorité va avec le pouvoir mais se concentre sur le fait que Dieu a la liberté morale de faire ce qu’il désire.

8. Il est immuable

« dès avant tous les temps, maintenant et dans tous les siècles ! »

Jude souligne que Dieu est le même en tout temps. C’est d’ailleurs dans son nom. Lorsque Moïse demande à Dieu quel est son nom il répond : « je suis ». Un nom qui reflète sa constance, son éternité. Dieu ne change pas. Il est le même.

Conclusion

« Amen ! »

Parce qu’il est si grand, parce qu’il est souverain, parce qu’il est tout puissant, je peux l’adorer, je peux intercéder, je peux lui faire confiance. Devant les luttes et les combats que je vais mener, je peux lever les yeux au ciel et reconnaître qu’il est mon seul recours, mon seul secours.

Cet article n’est qu’un court résumé de l’étude biblique sur le livre de Jude. Ne ratez pas le texte complet (pdf) et la version audio. Retrouvez ici le sommaire de cette série, dans la rubrique Approfondir ses connaissances. Il est possible de podcaster cette série, voir le sommaire pour plus d’information.

Credit photo:
deniscollette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents