Main menu
Un poisson dans le netÉpitre de Jude Étude bibliqueSérie sur l’Épitre de Jude – #6 – Soyez actifs ! (Jd 20-23)

Série sur l’Épitre de Jude – #6 – Soyez actifs ! (Jd 20-23)

Un cop de màJusqu’à présent, Jude s’est chargé de poser les panneaux d’interdiction et de danger. Il propose maintenant de cultiver un comportement positif dans l’Église.

Actifs pour ceux qui sont dans l’Église (1.20-21)

 20 Mais vous, bien-aimés, édifiez-vous vous-mêmes sur votre très sainte foi, priez par le Saint-Esprit, 21 maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ pour la vie éternelle. »

« Mais vous »

  • Contraste emphatique. L’expression est mise en avant
  • D’un côté les faux prophètes et les faux serviteurs de Dieu.
  • De l’autre ceux qui sont authentiquement membres de la famille de Dieu.

C’est vraiment une expression tendre : « bien-aimés ». Et les bien-aimés que nous sommes ont la responsabilité d’être actifs dans l’œuvre de Dieu. L’original dit « maintenez-vous dans l’amour de Dieu. »

C’est une expression curieuse. Comment se maintenir dans l’amour de Dieu ? Est-ce que l’amour de Dieu se mériterait ? Faut-il agir en sorte que Dieu continue de nous aimer ? Si c’était le cas, Dieu nous aimerait d’un amour conditionnel. Pire, nous serions au bénéfice d’un salut conditionnel.

La position biblique souligne que c’est Dieu qui nous maintient dans son amour. Il est impossible que son salut soit conditionnel. L’épître aux Hébreux souligne « …qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur » (Hébreux 7:25).

Demeurer dans l’amour de Dieu, c’est :

  • entretenir consciemment la pensée que Christ est impliqué dans notre journée.
  • volontairement laisser Jésus porter un fruit relationnel (amour, joie, paix, patience, bonté…), un fruit de louange et un fruit de service dans notre quotidien.
  • nourrir ses prières de paroles de l’Écriture et de ses promesses pour voir les exaucements que Dieu veut donner.
  • entretenir la conviction que Dieu nous aime.
  • marcher dans les voies, les commandements, que Dieu nous laisse dans sa Parole.

Finalement, se maintenir dans l’amour de Dieu, c’est concentrer nos pensées sur l’amour que Christ nous a communiqué, afin de le communiquer à d’autres. C’est brûler dans nos cœurs les amours toxiques qui pourraient détourner nos yeux de l’amour de Christ.

Jude nous donne trois moyens pour accomplir cette priorité :

1. L’édification mutuelle sur la très sainte foi

S’édifier sur cette foi sainte, c’est prendre sérieusement ce que Dieu dit dans sa Parole. Par la lecture personnelle, mais pas uniquement. Il s’agit de s’édifier les uns les autres. C’est-à-dire de profiter des dons d’enseignant, de prophétie, de paroles de sagesse, de connaissance, d’exhortation. C’est valoriser de façon active sa présence au culte. Prendre des notes pendant les messages. Retenir quelque chose à méditer pour sa semaine. C’est prendre conseil auprès de ceux que l’on respecte…

2. La prière par le Saint-Esprit

Deuxième ingrédient, la prière par le Saint Esprit. On peut le comprendre de deux manières :

  • Une prière que le Saint Esprit conduirait dans notre cœur. Nous savons que le Saint Esprit intercède en nous (Rom 8.26), et prier par le Saint Esprit serait cette capacité du cœur à entendre une préoccupation particulière de l’Esprit et prier en conséquence.
  • L’autre possibilité c’est qu’il s’agisse de prier selon les préoccupations particulières de l’Esprit. Comment les connaître dans la sphère de l’Esprit ? Il s’agit de tout ce que l’Esprit a indiqué à l’Église. Tout ce qu’il dit dans la Parole de Dieu. C’est s’inspirer du Notre Père, ou d’un Psaume, ou d’une des prières de Paul rencontrées pratiquement dans chaque épitre.

3. L’attente / l’anticipation de la miséricorde de Christ

Troisième et dernier ingrédient. L’anticipation de la miséricorde de Christ. Le chemin est long, parfois difficile. Mais savoir que la porte s’ouvrira un jour, et que nous serons accueillis dans la Maison du Père, par le moyen d’une grâce imméritée, sauvé d’un jugement mérité, est l’une des composantes qui nous maintient dans l’amour du Père.

Actifs pour ceux qui sont aux marges de l’Église (1.22-23)

« 22 Ayez pitié des uns, de ceux qui doutent : 23 sauvez-les en les arrachant au feu. Ayez pour les autres une pitié mêlée de crainte, haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair. »

L’attitude que Jude demande est caractérisée par un souci mêlé de crainte. Jude nous propose d’avoir pitié parce que l’église était envahie de gens qui enseignaient de fausses doctrines, et certains étaient troublés, se demandant qui croire.

Il y a quelques mois le CNEF a sorti un document remarquable sur la théologie de la prospérité, qui montre Bible en main combien c’est une théologie erronée, éloignée de l’Écriture.

  • La théologie de la prospérité enseigne que l’homme qui aime Jésus sera béni par des biens matériels, par la santé, par la joie, par toutes sortes de bénédictions .
  • Les arguments sont du genre : si vous êtes enfants du Roi des rois, alors ne roulez pas dans un autre véhicule qu’une Mercédès. Si vous êtes sous le sang de l’Agneau, vous êtes aussi sous la guérison parce que « c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris » (cf. Es 53.4-6)

Cette théologie est véhiculée par les télévangélistes et les chaînes télévisées soi-disant chrétiennes aux Etats-Unis et rediffusée dans le monde entier. Elle est devenue très populaire. C’était donc courageux de la part du CNEF de porter une position si forte. Mais elle a bien entendu suscité des commentaires négatifs, et des prises de position contre…

Jude dit : « ayez pitié de ceux qui doutent ». Et il demande de les sauver en les arrachant au feu. Il faut que nous soyons solidaires les uns envers les autres. Nous encourageant, nous instruisant. Nous fortifiant… La grande idée c’est qu’on tend une main à celui qui se noie, mais sans que jamais cela ne conduise à notre noyade

Cet article n’est qu’un court résumé de l’étude biblique sur le livre de Jude. Ne ratez pas le texte complet (pdf) et la version audio. Retrouvez ici le sommaire de cette série, dans la rubrique Approfondir ses connaissances. Il est possible de podcaster cette série, voir le sommaire pour plus d’information.

Credit photo:
planeta_roig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents