Main menu
Un poisson dans le netÉtude biblique Livre de RuthRuth 4 – La main de Dieu au temps de la rédemption

Ruth 4 – La main de Dieu au temps de la rédemption

Timeless

Introduction

La vie à Bethlehem

Le livre de Juges est marqué par la violence. Il est marqué par ces leitmotivs : * Une nouvelle génération qui ne connaissait pas Dieu…

  • Il n’y avait pas de roi
  • Chacun faisait ce qu’il voulait.

Et dans ce monde bien triste, on lit l’histoire d’une tragédie. Celle d’une famille qui fuit Bethléhem au temps de la famine et va s’établir en Moab. Le livre s’ouvre sur 3 funérailles et se termine par un mariage et un bébé « Car sa colère (dure) un instant, Mais sa faveur toute la vie ; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin la jubilation. » (Psaume 30:6)

Un mariage (4.1-13a)

La négociation du mariage (4.1-8)

Parlons un peu du mariage… J’entends certains, notamment les jeunes, dire : « on vit ensemble donc on est marié ». Ce n’est pas le cas ! Le fait de coucher ensemble ne fait pas un mariage. Pour établir un mariage – écoutez bien – il faut… ôter sa sandale et la donner à l’autre ! Non, en fait c’est une pratique ancienne (civilisation Nuzi) où la personne qui achetait une terre marchait dessus en signe de prise de possession. Plus sérieusement… La volonté morale du mariage est énoncée ainsi :

  • Les conjoints sont un homme et une femme mûrs de familles différentes (Gen 2 ; 1 Cor. 7 ; 11.12)
  • Les conjoints s’engagent pour l’amour. Dieu veut de l’amour dans le mariage ! La Parole exhorte mari et femme à « s’aimer », et elle le dit de manière explicite : Eph 5 :22-33 ; Tite 2 :3-4 ; 1 Tim5 :8 ; Col 3 :19
  • Les conjoints partagent une même foi. C’était le cas du temps de l’Ancien Testament : la Loi de Moïse interdisait formellement aux Israélites d’épouser des païennes (Ex 34:15-16 ; De 7:3-4), car les non-croyants pouvaient conduire à l’idolâtrie et à l’immoralité, ce que l’histoire d’Israël démontre à maintes reprises (Jug 3:6 ; 1 Rois 11:1-2 ; Esd 9:1-2; 10:2-3). Cette loi est reprise dans le Nouveau Testament (1 Cor. 9.5 « une sœur » ou encore 1 Cor. 7.39 se marier « dans le Seigneur » ; cf. 2 Cor. 6.14-7.1).
  • Les conjoints s’engagent pour toute la vie. Dieu a conçu le lien du mariage comme une alliance inviolable (Matt 19.3-6 ; Prov 2.17 ; Mal 2.14), et qui dure jusqu’à la mort (Rom 7.2).
  • Les conjoints se préservent de relations sexuelles en dehors du mariage. La sexualité est l’un des aspects fondateurs du couple, établissant l’expérience d’être « une seule chair ». Valorisée par l’Écriture au sein du couple marié (Prov 5.15ss ; Cantique des Cantiques ; 1 Cor. 7.1-6), elle est strictement balisée par le mariage. La Bible interdit une sexualité avant le mariage (1Cor. 7.2 ; Hébr 13.4) et en-dehors du mariage (Ex 20.14 ; Lév 20.10 ; Rom 7.3). L’exemple de Joseph et Marie confirme son bien fondé.

Henri Blocher, théologien évangélique, résume ainsi les éléments constitutifs du mariage que la culture va légitimer :

Il y a mariage, mariage valide, quand les termes de cette définition sont respectés : l’alliance, sanctionnée par l’autorité en charge de l’ordre social, par laquelle un homme et une femme s’engagent sans contrainte à mener une vie commune et s’unir sexuellement.

La célébration du mariage (4.9-12)

Booz établit devant témoins qu’il prend une terre et une femme. Son intention de suivre la loi est admirable et sa foi également. Parce qu’il épouse une femme qui a vécu 10 ans avec un homme et qu’ils n’ont pas eu d’enfants. Et il dit pourtant qu’il entend « maintenir le nom du défunt sur son héritage… ». Finalement, lorsqu’il y a mariage il y a le rassemblement public du peuple de Dieu qui prie, se réjouit et bénit. La prochaine fois que vous participez à un mariage, ne faites pas seulement acte de présence. Priez pour les mariés. Bénissez-les. Encouragez-les.

La consommation du mariage (4.13a)

« 13 Booz prit Ruth qui devint sa femme, et il alla vers elle. »

Le mariage s’accompagne de la consommation, c’est-à-dire l’intimité sexuelle. Cela fait partie intégrante du mariage.

  • Les relations sexuelles ne constituent pas à elles seules un mariage.
  • Mais le mariage implique par définition une intimité sexuelle.

C’est au point que le droit germanique établissait le lien du mariage par le fait même d’un rapport sexuel. C’est déjà l’idée dans la formulation de départ : « les deux deviendront une seule chair ». L’union des cœurs s’accompagne de l’union des corps.

Un bébé (4.13b)

« 13 (b) L’Éternel permit à Ruth de concevoir, et elle enfanta un fils. »

La main de Dieu providentielle de Dieu se voit encore ici. Ruth n’a pas pu avoir d’enfants pendant 10 ans. Voilà qu’elle tombe enceinte !

Une espérance (4.14-22)

C’est vrai que c’est une histoire qui se termine bien : Ce livre s’ouvre sur une famine, et trois enterrements. Il se termine sur la naissance d’un enfant. Et quel enfant… Il sera le grand-père de David… David, le roi que Dieu s’est choisi et avec qui Dieu fera alliance pour que s’accomplissent les promesses faites à Abraham…celui de qui naît le Messie, Jésus, 1000 ans plus tard.

Conclusion

Que faire de ces messages sur Ruth ?

  • Déjà s’inspirer (avec recul quand même !) des fréquentations entre Ruth et Booz !
  • Ensuite réaliser que Dieu conduit nos circonstances, même quand nous sommes dans un profond désespoir.
  • Dieu est l’auteur du dernier chapitre de nos vies. Il n’a pas encore dit le dernier mot. Quand il le dira, ce sera glorieux.

Cet article n’est qu’un court résumé de l’étude biblique sur le livre de Ruth chapitre 4. Ne ratez pas le texte complet (pdf) (malheureusement pas de version audio pour ce message). Retrouvez ici le sommaire de cette série, dans la rubrique Approfondir ses connaissances. Il est possible de podcaster cette série, voir le sommaire pour plus d’information.

Credit photo:
birlewphotography

One thought on “Ruth 4 – La main de Dieu au temps de la rédemption

  1. Quel merveilleux enseignement! Vraiment édifiant et utile par sa présentation simplifiée. Que Dieu vous bénisse pour toutes ces ressources que vous mettez à la disposition du plus grand nombre. Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents