Main menu
Un poisson dans le netÉtude bibliqueCommentaire sur Esaïe – C – Le destin d’Israël, un avertissement pour Juda, chap. 28 à 30:14 (12)

Commentaire sur Esaïe – C – Le destin d’Israël, un avertissement pour Juda, chap. 28 à 30:14 (12)

C – Le destin d’Israël, un avertissement pour Juda, chap. 28 à 30:14
Jordan-18B-038 - Attuf Ridge (view large)

Après ses visions prophétiques sur les temps futurs, Esaïe donne des avertissements à Israël ( cf. le mot:“ Malheur ”, 28:1 ; 29:1,15 ; 30:1 ; 31:1 ).

Au chap. 28, Esaïe annonce aux membres du royaume de Juda le jugement qui va s’abattre sur le royaume du Nord, Israël, et sur sa capitale, Samarie, bâtie sur le sommet d’une montagne et l’orgueil des Ephraïmites. Samarie sera rejetée et foulée aux pieds par un roi fort et puissant ( Salmanassar et son successeur Sargon II, cf. 8:7-8 ; 7:17,20 ). Alors que Samarie était la gloire passagère du royaume du Nord, l’Eternel sera un jour la couronne de gloire pour le reste de son peuple, v. 5 et il lui donnera un esprit de justice et de vaillance, v. 6.

Puis Esaïe s’adresse directement aux dirigeants de Juda, v. 7 et il censure les sacrificateurs et les prophètes qui s’adonnent également à la débauche. Ils boivent du vin durant l’exercice de leur fonction, cf. Lv. 10:9-10 ; Dt. 17:8-11. Ils s’enivrent jusqu’à en être malade et, pire, ils cherchent dans l’ivrognerie une source d’inspiration sacrée. Ils se moquent ainsi de la Parole de Dieu et traitent les messages du prophète de bavardages d’enfants, v. 9-10.

C’est alors qu’Esaïe leur prédit que Dieu leur parlera par des étrangers puisqu’ils ont refusé d’écouter leur frère prophète juif, v. 11. Il s’agit dans un premier accomplissement de l’envahisseur Babylonien, 33:19, cf. Dt. 28:49 et les juifs regretteront alors d’avoir rejeté la Loi de l’Eternel, v. 12-13. Dans un second accomplissement, cette prophétie annonce le parler en langues de la Pentecôte, I Co. 14:21 car depuis ce temps-là, ce sont les chrétiens de toutes nations qui ont le dépôt de la Parole de Dieu et plus aucun prophète juif ne s’est manifesté depuis Jésus-Christ. C’est par l’Evangile, véhiculé par des langues étrangères, non juives, que Dieu parle depuis 2000 ans à son peuple d’Israël.

Les membres du royaume du Sud sont persuadés qu’ils échapperont à l’ennemi, v. 15, s’appuyant sur l’alliance conclue avec l’Assyrie par Achaz pour éviter de subir le sort de Samarie ( chap. 7 ; II Rois 16 ), et à celle qui se fera plus tard en secret avec l’Egypte contre l’Assyrie, cf. chap. 30. Esaïe dénonce ces alliances, v. 18 et prédit l’invasion de Sanchérib ( en 701 ) puis celles de Nébucadnetsar qui amèneront finalement la destruction totale du pays en 586 av. J.-C., v. 22.

A côté de ces menaces terribles, le prophète donne cependant des encouragements car il y a encore de l’espoir pour les fidèles :
– Dieu pose une pierre éprouvée et précieuse qui servira de fondement d’un nouvel édifice, v. 16 ( le royaume du Christ qui remplacera celui de David qui est en train de s’écrouler ). Cette pierre sera un rocher de scandale et d’achoppement pour bien des juifs, cf. 8:14-15 ; Ps. 118:22 ; Lc. 2:34-35, mais elle sera un appui ferme et sûr pour ceux qui croient, 7:9 ; 8:17 ; 49:23. Jésus-Christ est l’accom-plissement de cette prophétie, Ro. 9:32-33 ; I Pi. 2:4-8 ; cf. Lc. 20:17-18 ; Jn. 2:19.
– De même qu’on ne laboure pas pour le plaisir de labourer, ainsi Dieu ne punit pas pour le plaisir de punir mais il utilise dans sa sagesse plusieurs moyens pour arriver à son but avec son peuple:le faire participer à son salut et à de nouvelles bénédictions car le châtiment ne durera pas toujours, v. 23-29, cf. 27:12 ; 21:10 ; 6:11-13.

Le chap. 29 poursuit ce thème et ici la population de Jérusalem est appelée:“ Ariel ” ( = lion ou héros de Dieu, autel ). La cité de David, v. 1 et le mont Sion, v. 8 seront assiégés par des nations ennemies sur l’ordre de Dieu et Jérusalem deviendra un grand autel ( Ariel ) sur lequel seront immolés ses habitants. Mais comme un lion ou héros ( Ariel ), Jérusalem sortira vainqueur de cette épreuve. En une seule nuit, Dieu dispersera la multitude des ennemis qui convoitaient leur butin, v. 7-8, cf. chap. 36 et 37.

Esaïe déplore que ses frères juifs écoutent les faux prophètes qui égarent le peuple, v. 10-12 ; 28:7 ; 3:12 ; Mi. 3:5 ; Mt. 15:14 ; 23:13. Le peuple tombe ainsi dans le formalisme et l’hypocrisie, v. 13, cf. 1:11-15, Am. 5:21-23 ; Mt. 23 ; Mc. 7:6-7.

Le prophète décrit l’œuvre que Dieu accomplira un jour :

  • il transformera la région montagneuse et inculte du Liban en verger, v. 17, cf. 32:15 ; 35:1-2 ; 40:3-5 ; Mt. 3:3.
  • le peuple incrédule et ignorant comprendra la Parole de Dieu, v. 18,24
  • l’injustice, la violence et le malheur auront disparu pour faire place au bonheur et à la joie, v. 19-21
  • les enfants d’Israël ne couvriront plus de honte le nom des patriarches mais ils sanctifieront le nom de l’Eternel en lui accordant dans leur cœur et dans leur vie la place qui lui revient, v. 22-23, cf. 5:16 ; 8:13 ; Mt. 6:9 ; I Pi. 3:15.

Le passage suivant:30:1-17 et 31:1-3 révèle clairement le projet d’alliance des juifs avec l’Egypte du temps d’Ezéchias pour lutter contre l’Assyrie malgré l’opposition du prophète Esaïe. Une ambassade de Juda est partie pour l’Egypte, v. 2,4,6 et Esaïe dénonce la vanité et la folie de ceux qui s’en vont chercher le secours d’un peuple qui ne pourra pas les secourir, v. 7.

Dieu est irrité de cette confiance illusoire et adultère en l’Egypte. La rébellion et l’insolence des juifs sont tellement grandes qu’ils interdisent aux prophètes de l’Eternel de faire connaître ses lois et de prédire l’avenir car ils préfèrent entendre des choses agréables et recevoir des visions imaginaires et illusoires, v. 9-11, cf. I Rois 22:6-18 ; Jé. 6:13-14 ; Ez. 13:10 ; Ga. 1:10. En vain Esaïe les appelle à revenir à Dieu, v. 15, cf. 7:4,9 ; 8:17 ; 28:16. Ils ont décidé de se confier en leur cavalerie et en celle des Egyptiens, v. 16. Il n’y aura qu’un petit reste de réchappés, semblable à une perche et un étendard qui se dresse solitaire sur une colline. Quel malheur !

L’École Biblique Emmaüs de Côte d’Ivoire nous a proposé de diffuser certains de leurs cours et c’est avec un grand plaisir que nous vous proposons le troisième d’entre eux, « Commentaires sur le livre du prophète Esaïe », par Olivier de Tarragon. Le sommaire vous permet de retrouver l’ensemble des articles de ce cours. Une version PDF de l’ensemble sera disponible dès le dernier article publié.

Liste des épisodes déja publiés :

[series]

Credit photo:
archer10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents