Main menu
Un poisson dans le netÉtude biblique Livre de RuthRuth 1 : La main de Dieu au temps des larmes

Ruth 1 : La main de Dieu au temps des larmes

December sand

Le thème du livre de Ruth, c’est que Dieu est souverain et qu’il conduit les événements, en dépit de nos erreurs. Et c’est un Dieu bon, même si on ne le voit pas toujours.

Nous sommes au temps des Juges –C’est la pire période de l’Ancien Testament–

Le livre des Juges devrait être censuré pour les moins de 16 ans… Ce récit terrible montre à quel point l’homme qui se détourne de Dieu se délabre et il se termine avec la terrible histoire d’un viol collectif qui engendre la mort…

Les larmes quand on fuit les problèmes (1.1-5)

Il y eut une famine en ce temps-là : que faire lorsqu’on est à Bethlehem (litt. La maison du Pain) et qu’il n’y a plus de pain  ?

Le choix de cet homme est d’aller chez des peuples infidèles, à Moab. Se rendre chez les Moabites… c’est choisir la direction opposée à Dieu…

Il prend donc sa famille et l’installe dans l’une des pires régions – en termes d’influence spirituelle – du moment. Et les premiers concernés vont être ses enfants. Sa femme s’appelle Noémi qui veut dire « ma gracieuse » ou ma belle, ma mignonne, ou mon petit gâteau sucré, ma glace à la vanille !

Et la tragédie frappe : le mari de Noémie meurt. Des années plus tard, ses enfants épousent des femmes Moabites. Rien d’étonnant puisque le choix de leur père les a placés dans ce pays, où ils ne pouvaient rencontrer que des Moabites.
10 ans plus tard ses deux fils meurent.

Les larmes quand on cache ses fautes (1.6-18)

Imaginez. Vous êtes juive. C’est-à-dire au bénéfice de l’alliance d’Abraham. Vous retournez vers Dieu, le Dieu d’Israël. Le seul et unique Dieu…et vos 2 belles filles, qui sont moabites, partent avec vous… Que dites-vous ?

Noémi aime ses belles-filles. Comme quoi, il y a de belles histoires de belles-mères !

le discours de Noémie est le suivant : allez vous marier, vous êtes jeunes… un avenir d’amour est encore possible pour vous…

Pourquoi est-elle si insistante ?

….Parce que ses fils n’auraient jamais dû épouser des moabites.

Les conjoints partagent une même foi. C’était le cas du temps de l’Ancien Testament : la Loi de Moïse interdisait formellement aux Israélites d’épouser des païennes (Ex 34:15-16 ; De 7:3-4), car les non-croyants pouvaient conduire à l’idolâtrie et à l’immoralité, ce que l’histoire d’Israël démontre à maintes reprises (Jug 3:6 ; 1 Rois 11:1-2 ; Esd 9:1-2; 10:2-3).

Si Noémi ne veut pas que ses filles viennent avec elle, c’est peut-être pour masquer combien elle a multiplié les erreurs spirituelles. Elle aurait été forcé d’admettre, non seulement que son mari et elle avaient été infidèles à la volonté de Dieu, mais que ses fils aussi.

Mais c’est là que l’on découvre le caractère de Ruth. Elle prononce l’une des plus belles confessions de foi de toute l’Ecriture :

« 1:16 Ruth dit : Ne me pousse pas à te quitter, à me détourner de tes pas ! Où tu iras, j’irai ; où tu demeureras, je demeurerai, ton peuple est mon peuple, et ton Dieu est mon Dieu, 17 où tu mourras, je mourrai et j’y serai ensevelie. Que l’Éternel me fasse ceci et qu’il ajoute cela si ce n’est pas la mort qui me sépare de toi. »

  • Elle affirme son attachement à sa belle mère
  • Elle affirme son attachement au peuple de l’alliance
  • Et surtout elle affirme son attachement au Dieu d’Israël.

Les larmes quand on accuse Dieu (1.19-22)

Elle arrive dans son village natal… « Est-ce là Noémi ? » Elle est méconnaissable : Elle qui était plaisante, mignonne, belle à croquer… elle a vieilli au-delà de son âge.

Et bien entendu, le coupable, c’est Dieu. Le Tout Puissant (celui donc qui aurait pu mieux faire) m’a rendu la vie bien amère…

  • Bien sûr il ne faut pas lui rappeler que c’est elle et son mari qui sont partis de Bethlehem
  • Bien sûr il ne faut pas lui rappeler que ses fils n’ont pas pris de très bonnes décisions…

Qu’auriez-vous dit à Noémi ?

Le fardeau est difficile parfois. Mais l’histoire finale est glorieuse, n’est-ce pas ? Il n’y a rien d’éternel que le diable et le monde puissent nous prendre. Nos habitations, nos véhicules – et même notre corps – sont tous temporaires. La gloire à venir pour ceux qui s’attendent à Lui est supérieure à tout ce que nous pouvons imaginer.

Cet article n’est qu’un court résumé de l’étude biblique sur le livre de Ruth chapitre 1. Ne ratez pas le texte complet (pdf) et la version audio (MP3). Retrouvez ici le sommaire de cette série, dans la rubrique Approfondir ses connaissances. Il est possible de podcaster cette série, voir le sommaire pour plus d’information.

Credit photo:
jjjohn

One thought on “Ruth 1 : La main de Dieu au temps des larmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents