Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLes 6 stratégies de Satan pour nous faire rater la signification de Noël

Les 6 stratégies de Satan pour nous faire rater la signification de Noël

Autumn in Winter

La majeure partie des humains vont rater la signification du prochain Noël. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce qu’au-delà de tout le tapage commercial de ces fêtes de fin d’année, la plupart de nos concitoyens n’en comprennent pas l’importance.

C’est finalement peu étonnant. La simplicité de la naissance du Christ est encombrée par un océan de traditions dont la plupart sont d’origine païenne. Pire encore, au temps de Jésus, la plupart des gens ont raté son arrivée. On peut dégager 6 types de comportements qui en sont responsables … et apprendre à les éviter nous-mêmes.

1. Trop occupés pour s’en rendre compte

Luc 2.7 : « Marie mit au monde un fils: son premier-né. Elle lui mit des langes et le coucha dans une mangeoire parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans la pièce réservée aux hôtes. » L’aubergiste a raté l’occasion d’aider cette femme enceinte qui a dû mettre elle-même au monde son premier-né, sans doute aidée par un mari aussi peu expérimenté qu’elle. L’aubergiste était sans nul doute trop occupé par l’affluence due au recensement. »

Beaucoup autour de nous sont over-bookés comme cet aubergiste. Les chambres de leur âme sont remplies de préoccupations superficielles et inutiles. Ils ne savent pas qui est Christ ni pourquoi il est venu sur Terre.

2. Effrayés et jaloux

En Matthieu 2 nous rencontrons une autre personne qui a également raté Noël : « 1 Jésus était né à Bethléem en Judée, sous le règne du roi Hérode. Or, des mages venant de l’Orient arrivèrent à Jérusalem.
2 Ils demandaient :
—Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile, et nous sommes venus lui rendre hommage.
3 Quand le roi Hérode apprit la nouvelle, il en fut profondément troublé, et tout Jérusalem avec lui.
 »

Hérode était un être cruel et sans pitié. Il était incroyablement jaloux, suspicieux et angoissé concernant sa position et son pouvoir. Sa barbarie ne connaissait pas de limites et « il donna l’ordre de tuer à Bethléhem et dans les environs tous les garçons en dessous de deux ans, conformément aux précisions que lui avaient données les mages sur l’époque où l’étoile était apparue. »

Pourquoi Hérode a-t-il raté Noël ? Par peur et par jalousie. Si vous pensez qu’il n’y a plus d’Hérodes de nos jours, ouvrez un journal. L’homme est dépravé. Et beaucoup ratent la naissance de Christ pour les mêmes raisons qu’Hérode : ils ont peur d’avoir à lui abandonner leurs projets, leurs priorités, leurs valeurs, leur morale. Ils ne veulent rien céder, rien perdre.

Et vous ? Refusez-vous Jésus par peur qu’il réclame sa seigneurie sur tous les aspects de votre vie ? Voulez-vous rester le seigneur et le maître de votre vie… et le roi de votre petit royaume ? Quelle tragédie : Son royaume est tellement plus glorieux !

3. Une orgueilleuse indifférence

Quand Hérode apprit des mages qu’un enfant était venu au monde et qu’il serait le Roi des Juifs, il rassembla « 4 … tous les chefs des prêtres et les spécialistes de la Loi que comptait son peuple et il leur demanda où devait naître le Messie. 5 —A Bethléhem en Judée, lui répondirent-ils » Matthieu 2:4-6

S’il y a bien une chose que la nation juive attendait (et attend encore à ce jour), c’est bien le Messie. Ils attendaient sa délivrance d’âges en âges, et particulièrement durant l’oppression romaine. Cependant, ces chefs des prêtres et spécialistes de la Loi rechignèrent à franchir les quelques kilomètres qui les séparaient de Bethléhem pour s’enquérir du bébé et savoir s’il était le Messie

Ils ont raté Noël par indifférence. Ils n’en avaient rien à faire, malgré le fait qu’ils avaient toute l’information à leur disposition. Pourquoi ? Parce qu’ils se considéraient comme des hommes justes, des gardiens parfaits de la Loi. Le Fils de Dieu n’avait aucune place dans leur système de pensée. Quand il est arrivé, ils l’ont haï, méprisé, et ils ont finalement réclamé son sang.

Beaucoup ratent Noël aujourd’hui parce qu’ils ne réalisent pas qu’ils sont pécheurs. Ils ne montrent aucun intérêt pour un Sauveur parce qu’ils ne ressentent nullement le besoin d’être sauvé.

4. À cause des rituels religieux

Luc 2 pointe un autre groupe de personnes qui ont raté Noël : « 8 Dans les champs environnants, des bergers passaient la nuit pour garder leurs troupeaux. 9 Un ange du Seigneur leur apparut et la gloire du Seigneur resplendit autour d’eux. Une grande frayeur les saisit. » (vv 8-9) et, plus loin « 20 Les bergers s’en retournèrent, louant et glorifiant Dieu au sujet de tout ce qu’ils avaient vu et entendu : c’était bien ce que l’ange leur avait annoncé. »

Qui vint des alentours pour adorer Jésus ? Les bergers étaient un groupe méprisé, parce qu’ils ne pouvaient satisfaire aux purifications rituelles et aux autres activités religieuses prescrites. À part Siméon (Luc 2.25-26) et Anne (Luc 2.36-38), personne ne vint, trop occupés par les rituels de leur religion.

La religion damne une âme plus vite que l’éclair si elle n’est pas la véritable adoration du vrai Dieu. Un système religieux faussé procure un lieu de refuge pour celui qui avance masqué concernant sa véritable spiritualité. Beaucoup s’égarent dans des philosophies religieuses abordant les sujets de Dieu, du Christ et des Écritures. Ils n’en connaissent pas Jésus pour autant.

5. Par idolâtrie

Les Romains ont raté Noël. Pendant toute la vie de Christ, nous retrouvons la présence des Romains. Leur idolâtrie les a aveuglés : ils adoraient leurs propres dieux, dont, au pinacle, leur empereur, mais Jésus n’y avait pas sa place.

Le monde d’aujourd’hui est plein d’adorateurs de multiples dieux. Ce ne sont pas forcément des idoles comme au temps de Christ, mais c’est l’argent, le sexe, les belles voitures, sa maison, le pouvoir, le prestige. Ces choses sont les dieux païens de notre temps, les idoles du 21° siècle. Si c’est ce que vous adorez, vous raterez aussi sûrement Noël.

6. Par une trop grande familiarité

Le plus triste peut-être, c’est que les gens de Nazareth ont raté la naissance de Jésus. Luc 4 relate la tragédie de la révélation, par Jésus, de sa véritable identité :

« 16 Il se rendit aussi à Nazareth, où il avait été élevé, et il entra dans la synagogue le jour du sabbat, comme il en avait l’habitude. Il se leva pour faire la lecture biblique, 17 et on lui présenta le rouleau du *prophète *Esaïe. En déroulant le parchemin, il trouva le passage où il est écrit : 18 L’Esprit du Seigneur repose sur moi parce qu’il m’a désigné par l’onction pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour proclamer aux captifs la libération, aux aveugles le recouvrement de la vue, pour apporter la délivrance aux opprimés 19 et proclamer l’année de grâce accordée par le Seigneur. 20 Il roula le livre, le rendit au servant et s’assit. Dans la synagogue, tous les yeux étaient braqués sur lui. 21 —Aujourd’hui même, commença-t-il, pour vous qui l’entendez, cette prophétie de l’Ecriture est devenue réalité. 22 Aucun de ses auditeurs ne restait indifférent: le message de grâce qu’il leur présentait les étonnait beaucoup. Aussi disaient-ils: —N’est-il pas le fils de Joseph? »

Il leur répondit : « 24 Et il ajouta: Vraiment, je vous l’assure: aucun prophète n’est bien accueilli dans sa patrie. »

Ils étaient trop familiers de Jésus, ils ne connaissaient Jésus que comme le fils de Joseph. Quand il finit de parler à la synagogue, « 29 Ils se levèrent, entraînèrent Jésus hors de la ville, jusqu’au sommet de la montagne sur laquelle elle était bâtie, afin de le précipiter dans le vide. 30 Mais il passa au milieu d’eux et s’en alla. »

Une trop grande familiarité peut être mortelle. Tant de gens ont été élevés dans un environnement chrétien sans le devenir. Quand on entend le message de l’Évangile encore et encore sans y répondre, cette familiarité engendre le mépris. Marc 6 relate l’analyse de Jésus sur les gens de Nazareth : « 6 Il fut très étonné de leur incrédulité. ». Matthieu 13.58 ajoute : « 58 Aussi ne fit-il là que peu de miracles, à cause de leur incrédulité. »

Cette familiarité avec les vérités de Noël finit par donner naissance à un cœur de pierre. Répondez à l’Évangile pendant que votre cœur est encore tendre, sinon, il risque de devenir dur et vous n’en aurez plus la possibilité.

Conclusion

Beaucoup refusent de croire en Christ et les comportements qui mènent à ce refus sont nombreux. Jean 1.10-12 résume la situation : « 10 Celui qui est la Parole était déjà dans le monde, puisque le monde a été créé par lui, et pourtant, le monde ne l’a pas reconnu. 11 Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli. 12 Certains pourtant l’ont accueilli ; ils ont cru en lui. À tous ceux-là, il a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu. »

Si jusqu’à présent vous avez raté la signification de Noël dans votre vie, croyez que si vous acceptez le Seigneur Jésus et que vous croyez en son nom, Noël deviendra réel pour vous. Cela peut se passer aujourd’hui, et c’est entre Dieu et vous.

Nous vous invitons à ne pas laisser sans effet la grâce que vous avez reçue de Dieu.

« 2 En effet, Dieu déclare dans l’Écriture: Au moment favorable, j’ai répondu à ton appel, et au jour du salut, je suis venu à ton secours. Or, c’est maintenant, le moment tout à fait favorable; c’est aujourd’hui, le jour du salut. » (2Corinthiens 6.1-2)

La Parole de Dieu est tout près de toi, elle est dans ta bouche et dans ton cœur. Cette Parole est celle de la foi, et c’est celle que nous annonçons.

« 9 En effet, si de ta bouche, tu déclares que Jésus est Seigneur et si dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé, 10 car celui qui croit dans son cœœur, Dieu le déclare juste; celui qui affirme de sa bouche, Dieu le sauve.11 En effet, l’Ecriture dit : Celui qui met en lui sa *confiance ne connaîtra jamais le déshonneur » (Romains 10.8-11)

Ce texte est une adaptation libre et résumée du texte « Six Ways Satan Is Stealing Christmas » de John MacArthur

Credit photo:
gustaffo89

3 thoughts on “Les 6 stratégies de Satan pour nous faire rater la signification de Noël

  1. Bonsoir,
    une des stratégie de Satan a été l’an passé d’entrainer un de mes proches dans le suicide , juste le jour de Noël. ça c’est très « dur » pour tous
    et pour moi, je ne sais comment m’y prendre pour essayer d’amener de l’espérance dans le coeur de ceux qui n’en avait déja pas beaucoup, pour que ceux qui ont dit  » pour moi, il n’y aura plus jamais de Noël » arrive à trouver la foi en Christ.
    please help! Noêl no Hell!!!

  2. Merci Seigneur pour cette exhortation. Donnes-moi de vivre une expérience nouvelle à noël de cette année.

  3. D’un frère aux siens.
    A Mando et à tous ceux qui sont éprouvés par la disparition d’un proche, frères bien aimés que la paix de Christ demeure en vous.
    Christ est la source de nos vies réputées maintenant éternelles. Vous savez que ceux qui se sont endormis dans la mort ne nous devanceront pas mais que nous seront tous amenés en un instant dans cette nouvelle vie; ceux qui sont mort par une résurrection d’entre les morts et ceux qui seront encore vivants par une transformation…Frères c’est en espérance que nous sommes sauvés et c’est la puissance de la foi qui nous garde en cette espérance, ainsi comme portés par avance dans le royaume de notre Dieu, nos visages reflètent sa gloire qui est la merveilleuse expression de son amour. Aussi efforçons nous de garder nos faces pures afin que comme des miroirs sans défauts sa gloire visible persuade les âmes bien disposées de venir à lui pour recevoir sa Vie.
    Comment s’y prendre pour amener à Christ les désespérés? C’est le trop plein de nos cœurs que nos bouches répandent aussi qu’ils ne soient plein que de Christ ainsi tous ceux qui aiment la vie l’entendront et viendront à lui, ils viendront aussi nombreux que Dieu les appellera. Ceci est sa Parole et sa promesse; c’est lui qui a dit; qui fait la volonté de Dieu est vraiment mon (proche) mère, frère, sœur et aussi, je ne perdrais aucun de ceux que le Père m’a donné. Qui s’élèvera contre ces vérités? Que ses paroles soient notre bannière, un bandeau sur nos fronts, une épée, notre force pour notre combat (la préservation de la foi qui nous a été donnée) dans ce monde ou le péché atteins bientôt sa pleine maturité.
    Frères, Mando mon frère, relève ton cœur, qu’il se fixe à notre roi, qui vient dans sa gloire; qui déjà règne!
    Dieu a répandu ses trésors sur son bien aimé et en lui nous les recevons.
    Paix et espérance pour tous ceux qui l’attende avec foi.
    Charles, un frère parmi les frères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents