Main menu
Un poisson dans le netÉpitre aux Colossiens Étude bibliqueÉpitre aux Colossiens (16) – Christ dans l’Église (3.16-17)

Épitre aux Colossiens (16) – Christ dans l’Église (3.16-17)

Bass guitar

La Bible est puissante, vraiment, pour toucher les cœurs. La Parole va non seulement me permettre de naître de nouveau mais elle va me permettre de grandir.

Lors du culte qui reflète Christ (3.16)

La centralité de la Parole (3.16a)

« 16 Que la parole du Christ habite en vous avec sa richesse »

L’Église doit fréquenter la Parole. Christ est Parole incarnée et il nous a laissé la Parole écrite, vivante et puissante et qu’il convient de faire fructifier dans l’Église

Les Paroles de Dieu…

  • persuadent
  • accomplissent leur but
  • germeront dans les cœurs
  • qualifient le serviteur de Dieu

Le support de la parole (3.16b)

« instruisez–vous et avertissez–vous réciproquement, en toute sagesse, par des psaumes, des hymnes, des cantiques spirituels »

Curieusement, le chant n’est pas vu comme une fin en soi. Le chant et la musique sont là comme des outils d’enseignements. Instruisez-vous PAR… :

  • Des psaumes : cf. les poèmes de David.
  • Des hymnes : terme assez large, peut être les psaumes adaptés à la foi chrétienne. Cf. Phil 2 comme possibilité.
  • Des cantiques : chansons – mais à thème spirituel.

L’expression de la Parole (3.16c)

« sous (l’inspiration de) la grâce, chantez à Dieu de tout votre cœur. »

Nous avons là la dimension culturelle. Chanter de tout son cœur appelle à ce que le cœur s’exprime. Et il ne peut s’exprimer que selon des codes qui diffèrent d’un pays à l’autre, d’une époque à l’autre. Je suis absolument convaincu de l’importance d’être adapté culturellement.

Lors du témoignage qui reflète Christ (3.17)

« 17 Quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâces par lui à Dieu le Père »

Ce que Paul nous décrit ici est d’une étendue gigantesque. Aucune de nos situations de vie ne sont cachées du regard de Jésus.

  • Ici, Paul limite son propos aux paroles et aux œuvres – mais il va encore plus loin en Phil 4, en y incluant les pensées !
  • Paul nous demande d’agir « à la place » du Christ.

Il y a quelque chose de mystérieux dans l’œuvre de Christ :

  • Christ est la Parole – mais il a inspiré la Parole, et il l’a fait en respectant les auteurs.
  • Christ s’est incarné – mais devenu homme, il n’a jamais perdu ni minimisé sa divinité.
  • Christ conduit nos vies – mais il le fait avec notre personnalité. Nous mettons en action notre salut, mais nous le faisons alors qu’il met en nous le vouloir et le faire.

Vivons le quotidien la main dans la main avec Christ. « sans moi vous ne pouvez rien faire… »

Cet article n’est qu’un court résumé de l’étude biblique sur Colossiens 3.16-17. Ne ratez pas le texte complet (pdf) et la version audio (mp3, 7 Mo, 22 min) . Retrouvez ici le sommaire de cette série, dans la rubrique Approfondir ses connaissances. Il est possible de podcaster cette série, voir le sommaire pour plus d’information.

Credit photo:
mrlemming_photos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents