Main menu
Un poisson dans le netRéflexionEspérer ? Mais quoi ?

Espérer ? Mais quoi ?

~ Seen Scene ~

Y a-t-il de l’espoir ?

Le 17 septembre 1927, un sous-marin américain coula au large du Massachussetts provoquant la mort de quarante hommes. Dès que ce fut possible, des plongeurs descendirent vers le submersible désemparé et finirent par l’atteindre. Ils reconnurent alors des points et des lettres de l’alphabet morse qui avaient été frappés contre la coque du navire par les rescapés ; ils signifiaient :  » Y a-t-il de l’espoir ? « 

N’est-ce pas là le cri de détresse lancé par ce monde désemparé, qui ressemble à un bateau prêt à craquer de toutes parts : Y a-t-il de l’espoir ?

Faut-il désespérer de tout ?

Dans le livre le plus surprenant et le plus merveilleux qui soit, j’ai lu :  » Pour tous ceux qui vivent, il y a de l’espérance « (1). Ce livre, que beaucoup ignorent et que tant d’autres ont rangé au rayon des antiquités, c’est la Bible !

N’importe quel dictionnaire vous dira que l’espérance, c’est l’attente confiante d’un bien qu’on désire. Pour vivre, il faut un avenir. Et pour avoir un avenir, il faut de l’espérance. Or, Dieu dit à ceux qui sont prêts à croire en Lui :  » Je veux vous donner un avenir et de l’espérance « (2).

Êtes-vous sans espérance ?

Avant de confier ma vie à Jésus-Christ, j’étais moi-même  » sans Dieu et sans espérance dans le monde « , pour reprendre une expression Biblique. Un grand nombre de personnes sont dans la même situation, ignorant l’amour de Dieu à leur égard, n’attendant rien de valable ici-bas et encore moins dans une éternité à laquelle elles ne croient pas. Leur existence peut se résumer ainsi : manger, boire, dormir, au besoin travailler, jouir du temps qui passe, puis mourir. Sans espérance, quelle tristesse !

Espérances trompeuses

L’empereur Alexandre le Grand, préparant une expédition militaire, réunit ses généraux et partagea entre eux ses propriétés et ses biens. Inquiets, ses amis s’informèrent. Que s’était-il réservé pour lui même ?  » L’espérance ! « , répondit-il. Il avait l’espérance d’un empire mondial.
Il est vrai qu’il conquit un immense empire, mais il mourut âgé de 33 ans, victime de ses excès. Pour notre part, prenons garde aux fausses espérances : confiance illusoire en l’homme, en nos biens, nos utopies, en la vie et en la mort, en des sécurités religieuses incertaines.
 » Ne vous livrez pas à des espérances trompeuses « (3), nous dit le Créateur de l’univers.

Alors, quelle espérance ?

Lui seul peut nous enseigner à ce sujet. La Bible dit qu’Il est le Dieu de l’espérance, et Il l’est à double titre : Il est le Dieu en qui nous pouvons espérer, Il est aussi le Dieu qui espère en nous. Il a mis en chacun de nous la pensée de l’éternité. Il est fidèle à ses promesses et l’a démontré par Jésus-Christ :

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle »(4).

Le prédicateur mondialement connu Billy Graham a écrit :  » Mon espérance est dans une personne, le Seigneur Jésus-Christ qui siège à la droite de Dieu. J’ai l’espoir et la certitude d’aller au ciel. Et maintenant, ici, dans cette vie présente, je suis assuré du secours de Dieu…

La Bible est plus actuelle que le journal de demain matin. Elle prédit l’avenir avec une grande exactitude : elle affirme que le couronnement de notre histoire sera le retour de Jésus-Christ sur la terre.

Si toutes vos espérances se sont effondrées, ne voulez-vous pas placer votre confiance en ce Sauveur qui est mort sur la croix pour expier vos fautes et qui est revenu à la vie pour vous ouvrir les portes du ciel ? N’a-t-il pas promis :
 » Je vais vous préparer une place. Et lorsque je m’en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi. « (5)?

Le cap de Bonne-Espérance

Pendant des siècles, la pointe sud de l’Afrique fut appelée le cap des Tempêtes car de très violentes tempêtes se produisent en ce lieu de jonction de l’Atlantique et de l’Océan Indien. Mais en 1497, le navigateur portugais Vasco de Gama réussit à la franchir et découvrit la route de l’Inde. De ce fait, le cap des Tempêtes fut appelé cap de Bonne-Espérance.

Par Jésus-Christ, la mort a été vaincue. Pour vous, elle peut ne plus être le cap des tempêtes. D’autant plus que  » Dieu nous a aimés et nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une Bonne Espérance « (6).

Voulez-vous le croire et rejoindre dès maintenant les vrais croyants qui vivent ici-bas dans l’espérance ?

« Tout ce qui a été consigné autrefois dans l’Écriture (la Bible) l’a été pour nous instruire, afin que la patience et l’encouragement qu’apporte l’Écriture produisent en nous l’espérance. » (Romains 15:4)

L. C.

Citations bibliques :

  • (1) Livre de l’Écclésiaste, chapitre 9, verset 4
  • (2) Livre de Jérémie, chapitre 29, verset 11
  • (3) Livre de Jérémie, chapitre 7, verset 4
  • (4) Évangile selon Jean, chapitre 3, verset 16
  • (5) Évangile selon Jean, chapitre 14, versets 2 et 3
  • (6) 2ème lettre aux Thessaloniciens, chapitre 2, verset 16
Credit photo:
ViaMoi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents