Main menu
Un poisson dans le netÉpitre aux Colossiens Étude bibliqueÉpitre aux Colossiens (4-4) : Jésus-Christ est premier (1.18-19)

Épitre aux Colossiens (4-4) : Jésus-Christ est premier (1.18-19)

Précédent…

A Queen Anne kind of sky

Nous poursuivons notre article de la série sur l’Épitre aux Colossiens. Exceptionnellement, en raison de la richesse du passage, nous vous le présentons en plusieurs parties consécutives. Aujourd’hui : 4. Jésus-Christ est premier (1.18-19). Si vous avez raté le premier article, commencez par là.

Jésus-Christ est premier (1.18-19)

« 18 Il est la tête du corps, de l’Église. Il est le commencement, le premier–né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. »

Troisième grandeur soulignée par l’apôtre, c’est la primauté de Jésus.

La première notion, c’est que Jésus est la tête du corps, qui est l’Église.

L’image du peuple de Dieu en tant que Corps ne se trouve que dans le Nouveau Testament.

  • L’image d’un corps, c’est celle d’un être vivant. Ce n’est pas une institution, ni une activité. C’est une assemblée.
  • Que Jésus en soit la tête montre qu’il en est le coordinateur, celui qui en donne la cohérence.
  • En tant que chrétiens, nous sommes dans un lien organique, vital, vivant avec lui.

Seconde notion, il est le commencement de l’Église.

Comment cela ? « Prenez donc garde à vous-mêmes et à tout le troupeau au sein duquel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour faire paître l’Église de Dieu qu’il s’est acquise par son propre sang » (Ac 20:28)

Troisième notion, il est le « premier-né d’entre les morts ».

Mais Jésus est le « premier-né » dans le sens que son rang est autre. Sa résurrection est éternelle, et la garantie de toutes celles qui suivront. C’est pourquoi Jésus peut dire : « je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi vivra quand bien même il serait mort » (Jean 11.25).

Quatrième et dernière notion, il a « toute plénitude ».

Une expression qui est un pied de nez aux hérétiques de Colosse, vraisemblablement d’inspiration gnostique. Une secte assez complexe qui croyait en diverses puissances ou émanations, dont la totalité était « la plénitude ».

Si on a Christ, de quoi pourrait-on avoir besoin ? De qui pourrait-on avoir besoin ?

  • Il est inutile et insultant de prier Marie
  • Il est inutile et insultant d’invoquer les saints
  • Il est inutile et insultant d’avoir recours aux services d’un prêtre ou d’un pasteur, à titre de médiateur, pour obtenir des exaucements de prière, un pardon, une grâce particulière.

Pourquoi ? parce que Col 2.10 ! « Et vous avez tout pleinement en lui, qui est le chef de toute principauté et de tout pouvoir. »

Toute tentative de réduire la suffisance de Christ de façon directe ou indirecte est un crime de lèse-majesté !

Suite…

Credit photo:
jamesjordan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents