Main menu
Un poisson dans le netÉpitre aux Colossiens Étude bibliqueÉpitre aux Colossiens (4-3) : Jésus-Christ est Créateur (1.16-17)

Épitre aux Colossiens (4-3) : Jésus-Christ est Créateur (1.16-17)

Précédent…

View from Rastaholm

Nous poursuivons notre article de la série sur l’Épitre aux Colossiens. Exceptionnellement, en raison de la richesse du passage, nous vous le présentons en plusieurs parties consécutives. Aujourd’hui : 3. Jésus-Christ est Créateur (1.16-17). Si vous avez raté le premier article, commencez par là.

Jésus-Christ est Créateur (1.16-17)

« 16 Car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre, ce qui est visible et ce qui est invisible, trônes, souverainetés, principautés, pouvoirs. Tout a été créé par lui et pour lui. 17 Il est avant toutes choses, et tout subsiste en lui. »

Il y a une scène bouleversante dans le livre de l’Apocalypse. On voit un ange qui tient dans la main un livre scellé de sept sceaux. Personne ne peut regarder ce livre. Et l’ange proclame d’une voix forte « qui est digne d’ouvrir le livre et d’en rompre les sceaux ? » Et personne dans le ciel ni sur la terre, n’est digne de l’ouvrir… sauf « le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David ». Et on se pose la question : quel est ce rouleau ? La meilleure manière de le comprendre c’est de remarquer qu’il a la forme des titres romains de propriété. L’ange tient le titre de la terre, et il se demande qui est digne d’hériter la terre. Un seul. Christ. Mais s’il est le Créateur, cela ne lui appartenait-il pas déjà ?

C’est tout le drame de la rédemption.

  • Dieu créé un monde avec pour prince représentatif l’homme avec la femme.
  • Le serpent se dit que s’il prend l’ascendant sur ce couple, il hérite le royaume.
  • Il réussit en partie ; il devient le prince de ce monde.
  • Mais Dieu, qui est n’est jamais surpris ni pris de court, a son plan.
  • Il reprend la main en devenant lui-même homme. Un second Adam. Il vient payer la note du péché par sa mort. Il détient, à double titre maintenant, la propriété de l’univers, en tant que Créateur et en tant que Rédempteur.
  • Ce Jésus est aussi central dans le maintien de l’univers en place. « Tout subsiste en lui ».

Et alors ?

  • Pas de dualisme. Il n’y a pas de puissances positives et négatives en combat constant. Il y a Dieu le Créateur qui gère un monde où se trouve une rébellion angélique et terrestre, mais Dieu est maître. Il accomplit un plan d’assujettissement. Ceci contraste avec l’hérésie des Mormons qui imaginent un Dieu au-dessus de tout… et Jésus se battant avec Satan son frère.
  • Pas de Jésus créé au rang duquel on se hisserait par diverses initiations. Pas de collègue sympathique qui viendrait nous aider dans une démarche spirituelle.

Suite…

Credit photo:
powi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents