Main menu
Un poisson dans le netRéflexionLes bases de la logique (4) : Le rôle du langage

Les bases de la logique (4) : Le rôle du langage

Conversation along the beach

Nous avons récemment entamé une série sur l’utilisation du raisonnement logique dans notre témoignage. Le premier article, Les bases de la logique a été l’occasion de préciser pourquoi nous évoquons ce sujet, comment on définit la logique et les 4 lois infaillibles de la logique. Le second a abordé quelques notions sur les éléments de base de la logique. Le troisième concernait la formalisation des raisonnements, un peu théorique. Celui d’aujourd’hui concerne l’utilisation du langage.

N’hésitez pas à vous référer à ces trois premiers articles pour bien suivre ce qui suit !

Dans l’étude de la logique, le langage joue un rôle très important. La clarté du discours est essentielle pour communiquer une idée précise.

1. Quel est l’intention du discours ?

L’étude du langage sert premièrement à la détermination de l’intention véhiculée par les discours des interlocuteurs. En effet, le langage sert à plusieurs choses :

  • Il sert à communiquer de l’information
  • Il sert à exprimer des émotions et des sentiments
  • Il sert à provoquer ou à éviter une action.

Ces 3 points résument tous les types de communication. Alors, votre interlocuteur est il en train de vous informer, de dévoiler ses émotions ou tente-t-il de vous contrôler ?

Et vous, que cherchez-vous à communiquer ?
Choisissez soigneusement les mots les plus précis possibles pour qu’ils expriment ce que vous voulez dire. Par exemple, si notre but est de transmettre de l’information, et si nous voulons éviter d’être mal compris, choisissons des mots qui « minimisent l’impact émotionnel ».

2. Que veulent dire les mots ?

Une communication limpide demande aussi à ce que soient définis les mots employés. Souvent, les problèmes de communication viennent du flou et de l’ambiguité des mots utilisés. Il peut être très utile de s’accorder sur certaines définitions avant de développer une conversation.

3. Que voulez-vous dire ?

Clarifiez le discours grâce à des questions précises qui ont pour but de lever les ambiguités et les propos vagues.

Exemple : si quelqu’un vous écoute et déclare ensuite : « c’est intéressant », cela peut vouloir dire tout et son contraire (de « oui en effet ça l’est » à « en fait je n’ai rien compris »). Utilisez des questions commençant par « Que voulez-vous dire … ? » , « Pouvez-vous m’expliquer … ? », etc.

Attention aussi à l’utilisation de mots équivoques, qui ont un sens à un moment donné et un autre un peu plus tard. Le piège classique est l’utilisation équivoque du mot « évolution ».

 

Source : Logic Primer 4: A Look at Language

Credit photo:
jajankie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents