Main menu
Un poisson dans le netRéflexion Revue RéforméeCeux qui s’accrochent à l’évolution darwinienne ne le font peut-être pas pour les raisons qu’on croit…

Ceux qui s’accrochent à l’évolution darwinienne ne le font peut-être pas pour les raisons qu’on croit…

Charles DarwinDrôle de titre ! L’évolution darwinienne est présentée (notamment dans les média de masse) comme un fait établi, inaliénable, supporté par de nombreuses découvertes scientifiques, renforcé par des scientifiques innombrables et unanimes… Interrogez quelqu’un dans la rue ou autour de vous, c’est vu comme une évidence.

Et s’il y avait une autre raison, plus profonde, et liée au fait que renier Darwin ne laisse d’autre choix que Dieu ?

Lisez attentivement les quelques citations ci-dessous, tirées de La raison d’être de l’évolutionnisme, un article de la Revue réformée (cf l’article récent sur cette revue en ligne)

En 1972 déjà, le célèbre évolutionniste et Prix Nobel de biologie à l’université de Harvard, George Wald, écrivait:

«Il n’y a que deux explications possibles concernant l’apparition de la vie: une génération spontanée selon l’évolution, ou un acte créateur surnaturel de Dieu (…) La génération spontanée a été prouvée erronée par Louis Pasteur et d’autres, il y a cent vingt ans, ce qui ne nous laisse qu’avec une seule autre possibilité – que la vie est apparue grâce à un acte créateur surnaturel de Dieu, mais je ne peux pas accepter cette philosophie parce que je ne veux pas croire en Dieu. Je choisis donc de croire à ce qui est impossible scientifiquement, une génération spontanée qui génère l’évolution.

Voici des affirmations analogues faites par Thomas Nagel et Richard Lewontin, d’éminents évolutionnistes de notre génération.

Nagel écrit:

«Je désire que l’athéisme soit vrai et cela me met mal à l’aise de penser que des croyants religieux figurent parmi les personnes les plus intelligentes et les mieux informées que je connaisse. (…) je ne veux pas qu’il y ait un Dieu: je ne veux pas que l’univers soit comme ils le présentent (…) A mon avis, le problème d’une source d’autorité cosmique (…) est à l’origine d’une grande partie du scientisme et du réductionnisme de notre époque.»

Lewontin écrit:

«En raison de notre adhésion a priori à des causes matérielles, nous sommes contraints de créer un appareil d’investigation et un ensemble de concepts qui fournissent des explications matérielles, explications en flagrante opposition à l’intuition, et complètement hermétiques pour le non-initié. En outre, ce matérialisme ne peut être remis en question, car nous ne pouvons en aucun cas laisser un Pied Divin passer la porte

 

Alors ? Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à commenter !

Credit photo:
cpurrin1

15 thoughts on “Ceux qui s’accrochent à l’évolution darwinienne ne le font peut-être pas pour les raisons qu’on croit…

  1. La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive,
    … car ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; … (Rm 1, 19-22)

  2. Du Psaume 103 :L’Eternel a établi son trône dans les cieux et son règne domine sur toutes choses.
    Genèse 1.1 : Au commencement Dieu créa….
    Tout genou fléchira…. y compris ceux de Darwin… mais j’ai entendu dire qu’il avait renié ses théories avant de mourir, je l’espère pour son âme….

  3. L’article cite trois auteurs mais ne cite pas les référence bibliographiques. C’est bien dommage. Personne ne peut vérifier les citations!

    1. Bonjour,
      en fait si, mais c’est peut-être un peu trop discret : passez votre souris sur les numéros des appels de notes et la référence s’affichera. Pour simplifier, sur cet article seulement, j’ai reconstruit une liste de notes plus visible en fin de document, mais le principe vaut pour tous les numéros récents de la Revue réformée…

      Fraternellement

  4. Bonjour, Je ne vois pas trop ce que l’on peut démontrer à
    coup de citations, sans le contexte de celles-ci, et sur 3
    personnes seulement. Quelques remarques: 1. Dans la Communauté
    scientifique, des positions ouvertement athéistes ne sont pas
    toujours bien vues, comme par exemple celles de Richard Dawkins.
    Tout simplement parce que ça n’est pas l’objet de la science. 2.
    L’expression « s’accrochent à l’évolution Darwinienne » montre déjà
    une volonté d’offensive contre les scientifiques y travaillant,
    comme s’ils étaient d’irréductibles demeurés… 3. Thomas Nagel,
    s’il s’agit bien de celui né en 1937 à Prague, est philosophe,
    nullement biologiste ou « évolutionniste ».

    1. Bonjour et merci de votre commentaire.

      Je tiens à vous rassurer : « ceux qui s’accrochent à l’évolution  » désigne vraiment une catégorie particulière et ne fustige nullement une communauté toute entière (en l’occurrence les scientifiques). En notant la gêne provoquée par les prises de positions de M. Dawkins, vous allez dans le même sens !

      Finalement je vous encourage à lire l’article d’où sont extraites les 3 citations et à contacter l’auteure pour la contextualisation

      Amicalement

  5. C’est justement parce que je l’ai lu que je me permet de
    réagir. L’article contient des passages qui sont un concentré de
    tous les clichés possibles et imaginables à l’encontre des
    scientifiques travaillant sur l’évolution. On affirme que
    l’évolution est comme une religions, alors que dans les faits c’est
    exactement le contraire. On cite Thompson qui fait un parallèle
    dépourvu de sens entre la génétique mendélienne et l’évolution,
    comme si l’un excluait l’autre. On y lit:  » La science taxonomique
    a, elle aussi, été sérieusement entravée par le fait que bien des
    scientifiques ont adhéré au paradigme darwinien. », alors que c’est
    le contraire qui continue encore de se produire (phylogénies,
    évo-devo, reconstitution d’anneaux de spéciation…). On y présente
    l’homme de Piltdown comme une fraude évolutionniste alors qu’il
    s’agissait d’une mauvaise blague, entretenue par le nationalisme
    britannique, et dont les auteurs ne sont que soupçonnés. Et je
    pourrais continuer longtemps. Je pensais trouver quelque chose
    d’équilibré, un dialogue possible entre scientifiques et croyants
    non-scientifiques, et je n’ai qu’un concentré de toutes les
    accusations-clichés, réfutées et démolies depuis des décennies dont
    la littérature créationniste se révèle féconde. Déception… Un
    paragraphe comme « Il s’agit d’une attaque en règle des athées
    rebelles contre le Dieu de la Bible, contre la foi en lui et en sa
    Parole; combat qui est attisé par les médias et l’intelligentsia.
    Voilà la vraie raison pour laquelle tant d’intellectuels athées,
    comme l’ont fait avant eux ceux des civilisations de l’Antiquité,
    s’accrochent à l’évolution dans un monde moniste » est une
    présentation purement mensongère, inacceptable, des biologistes
    travaillant sur l’évolution. Comme s’ils se préoccupaient d’un
    « combat » de l’athéisme; c’est clairement montrer sa méconnaissance
    absolue du monde scientifique; l’expression « s’accrochent à
    l’évolution dans un monde moniste » est bien reprise par votre
    titre.

  6. Bonjour,

    Pourquoi être mal à l’aise face à une Autorité Souveraine surtout que cette autorité est parfaite: juste, miséricordieuse, amour…ce qui n’implique pas qu’elle ne puisse se mettre en colère aussi face à l’injustice et l’exclusion humaine. Après tout la science est l’étude de la matière en aucun cas l’âme ne peut faire l’objet de science.En se limitant à tout expliquer par la matière cette dernière ne pourra jamais correctement expliquer les origines de la vie. Car rien ne se crée par hasard, et qu’oublier le créateur voir l’exclure nous fait perdre une dimension importante quant à l’origine (les lois qui régissent la matière et l’intelligence du mouvement de la matière ne peuvent être expliqués par la matière elle même sinon cela voudrait dire que la matière nous dépasse sur le plan de l’intelligence). On le dit souvent la science explique le comment et non le pourquoi. De plus même en étudiant l’astrophysique, une découverte à un moment donné peut nous donner une impression de vrai mais plus tard une autre découverte annulera ou modifiera la première. Accéder à la connaissance du Créateur c’est aussi être en Sa présence, respecter au mieux ce qui nous ordonne, pour le laisser nous remplir de ses bénédictions. On ne se sent plus seul dans ce grand vide cosmique qui nous paraît sans Dieu, puissant et magnifique mais aussi déprimant et hostile. De grands scientifiques ont été et au travers de l’histoire humaine sont encore maintenant croyants en Dieu par le Christ, en aucun cas, ça n’enlève l’intelligence de croire et en aucun cas non plus c’est incompatible avec la science, bien au contraire…

  7. Bonjour,

    Il n’y a pas de « malaise » face à quoi que ce soit, du côté de la communauté scientifique. Ce sont au contraire les conclusions de celle-ci qui ont pu en susciter un, en y voyant une attaque contre une divinité quelconque, ou une privation d’un « sens » à la vie, à l’apparition de l’homme.

    La science construit de la connaissance objective, collectivement validée, à partir de faits objectifs précis. Elle ne peut se contenter d’impressions, d’opinions, ni de croyance de type « foi ».

    La Biologie de l’Evolution dans sa forme actuelle explique très bien ce que l’on observe (dont des évolutions d’espèces en cours). Y ajouter une explication ou hypothèse divine est évidemment possible, mais c’est une hypothèse « gratuite », non étayée par des faits.

    On ne défait pas tout constamment en Sciences; il y a des ajustements, des affinages, mais on ne démolit pas l’ensemble de la théorie tout le temps. Et heureusement, sinon nous n’aurions pas beaucoup avancé.

    Cela n’a jamais évidemment été un obstacle aux croyances religieuses des scientifiques, y compris biologistes, tant que ces croyances n’empiètent pas sur l’objectivité de leurs travaux, et ne les amènent à plaquer des jugements de valeur sur des faits objectifs (du genre: « l’homme ne vaut pas mieux qu’un lombric? », ou « Nous sommes cousins des grands singes? C’est affreux, donc ça doit être faux »).

  8. Bonjour Jean Marie,

    Mon premier commentaire était seulement une réaction par rapport à l’article. Maintenant, j’aimerais connaître (car je n’ai aucune info la-dessus, je ne suis pas scientifique), les preuves scientifiques qu’il y ait réellement eu mutation comme je l’entends souvent, et non des espèces voisines liées à une grande diversité.

    Personnellement, je ne suis pas choquée que l’on descende des singes ou autre animal, mais je trouve cela très réducteur car entre un singe et un homme il y a quand même une très grande différence de niveau intellectuel et même physique.

    Derrière le mot fait objectif j’y voit fait matériel, ce que je reproche à notre société actuelle c’est d’accorder une importance capitale à la matière au point de douter parfois que l’homme est un animal ou une machine(WATSON). Et quand l’homme se laisse ainsi caractériser, il en adopte les comportements.

    Sur le plan de la foi, c’est vrai qu’il peut y avoir des impressions(notamment de libération et de bien-être réel), cependant il y a aussi des faits objectifs: témoignages de miracles à travers le monde au nom du Christ (scléroses, cancers, autres maladies diverses…), apparitions faites aux gens les moins susceptibles d’y croire (bandits, financiers, athées, bouddhistes…), sans compter les nombreux témoignages de mort imminentes (parfois electro-encéphalogrammes plats, ou arrêts cardiaques). Je sais que ce que je dis n’est pas très « tendance » car ces faits lorsqu’il se produisent ne sont pas diffusés par les médias (radio, TV, journaux).

    Le message de la Bible est d’une grande sagesse et d’une grande profondeur. C’est comme une sorte de mode d’emploi pour être sur terre en harmonie avec notre Créateur et les êtres humains. Cependant la Bible n’est pas que rassurante, notre époque actuelle a été prédite (2.Timothée 3.2, Matthieu 24.3-14) et apparemment cela ne va pas s’arranger.
    Seulement elle remet l’homme à sa vraie place, ni comme un être tout puissant, ni comme un moins que rien, ni comme un « orphelin » sans Dieu/Père ni lois.

    Bonne continuation dans la science, et peut être un jour, qui sait?…la foi.

  9. Bonjour,

    Je ne sais pas trop ce que vous attendez (et entendez) par « preuves scientifiques »…comme nous sommes sur un blog et non un labo, je ne pourrais pas vous apporter d’expérience en direct à observer.

    Simplement, les mécanismes cellulaires de divisions sont bien connus, et l’on observe très bien les dysfonctionnements se produisant au niveau de l’ADN. Ca, dans un laboratoire de génétique, biologie cellulaire, biochimie, cela s’observe et se reproduit très bien. On peut même le faire en Travaux Pratiques à l’Université.

    En ce qui concerne les singes, la Biologie, via l’Evolution, n’a jamais prétendu que nous en descendions; nous partageons simplement avec eux un ancêtres communs. Il y a eu divergence il y a plusieurs millions d’années, et chaque branche a continué son petit bonhomme de chemin, sans que cela ne remette en cause une « intelligence supérieure », ou un « odorat inférieur » de telle ou telle espèce.

    En ce qui concerne le matérialisme, en sciences il n’est que méthodologique, pas idéologique. On dit parfois que les scientifiques doivent autant que faire se peut, « laisser leurs options métaphysiques au vestiaire du labo ». Tout simplement parce que la connaissance scientifiques, jusqu’à notre niveau actuel, n’a pu se faire que de cette façon. Comme vous l’aviez rappelé, la Science ne s’occupe que peu du « pourquoi ». C’est plutôt: « comment ça marche? ».

    Si vous n’êtes pas scientifique, je peux au moins donner mon avis de scientifique (ou celui de ceux que je continue à fréquenter): vous ne pouvez pas faire de science rigoureuse en mêlant à vos travaux et études vos options politiques, religieuses, impressions personnelles. Tôt ou tard, cela dénature vos travaux et oriente vos conclusions.

    Cela, pourtant, n’a jamais empêché des biologistes d’être chrétiens. Même si les conclusions de la Biologie peuvent entrer en conflit avec une lecture littérale de la Bible.

    Un des problèmes que peut poser la foi face aux sciences, c’est d’accepter comme vrai un écrit, même face à des observations contraires, parce que cet écrit est dit « sacré », donc forcément vrai. C’est la position de certains croyants, pour qui toute conclusion des scientifiques contraire à tel ou tel passage de la Bible est donc forcément faux, peu importent les preuves.

    Pour le reste, il a justement été reproché aussi à la Biologie de l’Evolution d’avoir « rabaissé l’homme, en s’intéressant à ses origines…alors qu’elle n’a fait, comme vous le dites pour la Bible, que le « remettre à sa place ».
    C’est tout le problème de l’intrusion des jugements de valeurs sur de simples constats.

    La science n’a jamais aboli ni interdit la foi, mais impose de faire la part des choses. Je vous souhaite bonne continuation dans votre parcours.

  10. Bonjour Jean Marie,

    Cette discussion m’intéresse beaucoup. Je suis très contente d’avoir fait votre connaissance à travers ce blog et de partager. C’est pour cette raison que je réagis encore à votre commentaire.

    Je ne pourrai pas débattre avec vous de la véracité des conclusions des origines du monde évolutionniste car il me manque trop de connaissances en sciences. Alors je m’attache au côté « métaphysique ».
    Je suis intriguée par la Bible et ce n’est pas sentimental ou bassement affectif.
    Si j’admets la Création comme une mécanique, sur le plan de la logique il faut qu’il y ait une force (Esprit) qui le pense et l’impulse. Pour que cette mécanique marche, il faut qu’il y ait des schémas de construction, des lois, des règles bien définies. Il en va de même pour cet Esprit (Dieu est Esprit) il est aussi défini comme (le Tout Autre)et si il est capable de construire une mécanique aussi complexe, il faut qu’il ait un objectif bien précis ainsi qu’une très grande logique. Au travers de la Bible on découvre ce but, cette logique et cette sagesse.
    Ce qui est mystérieux c’est la nature de l’enseignement Biblique, aucun être humain n’arrive à respecter l’intégralité des commandements dans la durée, si à un moment donné on a douté de l’existence du Christ c’est que justement, la nature de ses miracles, la perfection de son comportement, tout cela n’a rien d’un être humain courant. Quant à la Genèse ou l’Apocalypse, les deux sont purement incroyables car ils ne sont pas dans les lois naturelles. Cependant Dieu s’il les a créés, ne peut il les défaire ou les modifier? (certains miracles sont là pour nous le prouver). D’après la Bible nous sommes doubles: Matière/Esprit (L’homme ne se nourrira pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu (Nouveau testament))Quand à la laideur du monde actuel elle a été prophétisé en détail dans plusieurs passages dont les 2 que je vous ai cité. Notre époque matérialiste aussi a été décrite. Et pourtant cela vient de l’antiquité. C’est pour cette raison et aussi la grande sagesse de cette Bible (les hommes qui l’ont écrite vivaient des guerres et des occupations),que je ne pense pas qu’elle soit mythologique ou mensonges d’idéalistes. Cependant c’est vrai qu’elle ne parle que très peu des animaux et des espèces.
    Que Dieu vous garde…

  11. Votre commentaire est très intéressant @Cécile…Sur un autre blog j’ai délaissé un débat sur « Dieu et la Science »,prouver l’existence d’un Dieu créateur reste à mon sens illusoire. Croire en Dieu n’est qu’une question de foi…et la foi ne repose « que » sur une «ferme assurance ». A la question « avez-vous vu Dieu »? Frank Borman(commandant de la mission Apollo) répondit (par la foi ) « Non je n’ai pas vu Dieu mais j’ai vu Son évidence ».Le Créateur s’est révélé au travers de ses oeuvres…l’homme,la terre ,l’univers…tout parle majestueusement de Lui…c’est grandiose!! Paul écrit en Romains 1:20 « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages ».Les merveilles de l’univers ,grandes,petites ou microscopiques ,portent « l’estampille » d’un Dieu tout puissant,pour autant en chercher les preuves « scientifiques » au fil des pages de la Bible (ou livres scientifiques) reviendrait à chercher une aiguille dans une meule de foin!!La Bible(pensée de Dieu) n’est pas un livre de Science…c’est un livre de foi. Doté d’une foi ferme et « aveugle » l’enfant de Dieu ne doute pas de l’existence d’un Créateur !Comme l’homme ne voit pas l’air qu’il respire ,le Chrétien ne « voit » pas son Dieu mais il a la ferme conviction qu’Il existe! la rencontre se fait aux travers de Sa pensée et de Ses œuvres! « Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l’armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte : ce sont des choses que l’Éternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier » Deutéronome:4:19. Chrétien Biblique je m’appuie sur ma foi et mets toute ma confiance en un Dieu créateur !Toutefois je pense que science et foi ne sont pas incompatibles et si beaucoup de scientifiques rejettent l’idée d’un Dieu créateur, beaucoup aussi la revendique! je n’ai pas de réponse à mon questionnement mais Dieu me garde bien de croiser le fer avec la science! Amicalement Phil

  12. je suis un vieux laïque et en est marre d’entendre parler de dieu dont je ne connais pas l’adresse pour lui envoyer un recommandé lui demandant des comptes et une grosse compensation financière pour les malheurs qu’il a laissé s’abattre sur moi: cataracte, dos cassé, arthrose etc…

    Les phraseurs précédents devraient se souvenir de çà: A PLOZEVET on préfère lever le coude que baisser les bras.

    Puis réfléchir à ce qui s’est passé avant le bingbang: n’est ce pas la respiration de l’univers qui se gonfle et se dégonfle au fil du temps qui se compte en milliers de milliards d’années.çà laisse loin derrière les religions.

  13. Bonsoir
    à Prouteau :

    à défaut d’adresse pour protester, voici un extrait de la lettre qu’ a écrite Stan Rougier (prêtre du diocèse d’ Evry – publié dans Lettres à Dieu de Jean Guitton – J ‘ai Lu) :

    Je crois que tous nos problèmes dans nos relations avec Toi viennent de ce que nous Te prenons pour quel qu ‘un d ‘autre.

    On te soupçonne de nous manipuler par la contrainte et par la peur,
    Tu n’as que l’ amour pour nous rejoindre et nous retenir.

    On te soupçonne d’ avoir des complicités avec la mort des êtres chers.
    Tu n’as de connivence qu’ avec leur vie.

    On te dit mesquin et dénicheur de coupables.
    Nos médiocrités n ‘éveillent que Ta tendresse.

    On te croit triste et poussiéreux,
    Tu es la source de toute joie.

    On t ‘incrimine d’ être l ‘opium des opprimés,
    Tu es l’ animateur de toute libération.

    On te suppose contrarié de nos recherches scientifiques,
    Tu nous offres un univers infini à explorer et à comprendre.

    On t ‘imagine rancunier,
    Tu pardonnes comme nous respirons.

    On te croit initiateur de l ‘Inquisition et du fanatisme,
    Tu en es la victime.

    On te croit silencieux,
    Tu as la voix cassée à force de nous supplier de T’entendre.

    Nous te trompons avec les
    fausses images que nous nous faisons de Toi.
    Ce malentendu ressemble à un complot. Qui l’a fomenté ? Pour quel profit ?
    ……
    Lorsque nous Vous verrons tel que Vous êtes, source infinie de toute tendresse, nous serons bien étonnés d’avoir laissé un tel trésor enseveli !

    Beaucoup diront : »comment avez-Vous fait pour tant nous aimer et que nous n ‘en ayons rien su? »
    Comme je suis heureux d’ avoir appris que je je ne marche pas vers le néant des cimetières mais vers la splendeur d’ un prodigieux amour !

    Prouteau : cette respiration que vous « percevez » du côté de l ‘univers, ne serait-ce pas plutôt celle de ….Dieu ?
    Hé oui, croyant ou pas, nous avons tous à vieillir et à souffrir, c ‘est notre lot ici bàs! Mais à mon avis, malgré vos problèmes de santé, vous avez bien des choses à partager, à donner, à ceux qui vous entourent.
    Pas besoin de lever les coudes, il suffit de tendre vos mains vers votre prochain et de levez vos yeux vers Dieu.
    « Si aujourd’hui vous entendez sa voix,
    n ‘endurcissez pas vos cœurs ».
    Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles.
    Que Dieu vous bénisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents