Main menu
Un poisson dans le netÉcclésiaste Étude bibliqueLa bêtise, ça frustre grave ! (Eccl 9.13-10.20) #10

La bêtise, ça frustre grave ! (Eccl 9.13-10.20) #10

Nous abordons ce matin la section de l’Ecclésiaste la plus proche de la littérature dite « de sagesse ». La sagesse dans la Bible se veut éminemment concrète. Elle ne traite pas du « quoi » mais du « comment ». La différence entre un sage et un insensé se mesure à sa mise en pratique. Le sage réalise, vit la sagesse, concrètement :

  • Sans une bonne gestion d’un budget, c’est un miracle de ne pas être dépossédé..
  • Sans amour, c’est un miracle de ne pas divorcer.
  • Sans attention pour nos enfants, c’est un miracle s’ils ne rentrent pas en prison
  • Sans objectif de vie, on sait pas quoi en faire.
  • …/…

Suivons ses descriptions pittoresques …

  • Une personne bruyante l’emporte sur les sages (9.13-18) Le scénario est simple : Imaginez une petite ville sans défense attaquée par des soldats armés jusqu’aux dents. Tout le monde est effrayé, ça hurle dans tous les sens. Qui l’emporte ? Celui qui crie le plus fort ! Et pendant que tout le monde crie, on oublie d’écouter la seule personne capable de sauver la ville.
    La morale de cette section, c’est qu’il ne faut pas nécessairement aller dans le sens du plus bruyant ! Malheureusement, « un seul pécheur anéantit beaucoup de bien ». C’est l’objet de la section suivante.
  • Une goutte de poison peut être définitif (10.1-2) Un peu de poison peut être définitif. Un peu de folie peut emporter la gloire. Je prends peu à peu conscience de la chose suivante : peut-être que notre civilisation, dans son fonctionnement effréné, a oublié que certaines décisions, prises trop rapidement, peuvent soudainement invalider de longues préparations.
    La morale de cette section, c’est qu’il faut se garder des petits compromis en pensant pouvoir les circonscrire. Les compromis ont une vie propre. Certains demeurent « en dessous des radars » et d’autres explosent et engendrent une destruction.
  • Une fuite devant les énervés peut être pire (10.3-4) Ce qui est remarquable dans la nature humaine, c’est qu’on a toujours le sentiment d’être dans une bonne moyenne. Les autres sont à l’extrême, mais nous sommes toujours, à nos propres yeux, dans le bon chemin, le chemin équilibré, moyen. Ce sentiment de droiture personnelle (très subjectif !) est particulièrement exacerbé chez l’insensé qui dit : « moi je suis dans le droit chemin, et tous les autres sont dans le mauvais chemin ».
    La morale de cette section c’est de maintenir une distance avec les émotions des autres. Certes on doit montrer de l’empathie devant les émotions légitimes du deuil, ou de la douleur… sans toutefois se laisser emporter par ce qui est ressenti.
  • Une lumière n’est pas toujours au gouvernement (10.5-6). Si vous devenez président de la République, ne soyez pas dur envers la population !
  • Une activité comporte toujours un risque (10.8-11). La morale de cette section, c’est que le risque est inhérent à la vie, et qu’il faut planifier nos activités pour les réussir. L’insensé n’y comprend que dalle….
  • Un idiot se reconnaît facilement (10.12-15) Dans la Bible, un insensé n’est pas forcément idiot, c’est plutôt quelqu’un qui utilise ses lumières pour commettre le mal. Il peut donc être diaboliquement intelligent. Nous avons tout reçu du Seigneur. Nos talents, notre héritage familial, notre éducation – notre capacité à l’accueillir et la fructifier – tout vient de Dieu… Mais ce que nous en faisons détermine si nous sommes insensés ou sages…
  • Un esprit paresseux peut tout casser (10.16-19) La morale de cette histoire, c’est qu’il nous fait être des acteurs actifs et pas des commentateurs passifs, ceux qui regardent les matchs de foot en critiquant les joueurs qui passent leur vie à suer pour donner un coup de pieds dans le ballon.
  • Une parole blessante sera répétée (10.20) La dernière parole de sagesse de ce chapitre concerne la médisance. Salomon a déjà dit qu’il ne fallait pas être trop offensé si un jour quelqu’un dit du mal de nous. Pourquoi ? Parce qu’on l’a tous fait, et donc… pas besoin de monter sur ses grands chevaux. Mais la remarque de Salomon est un peu plus ciblée : Ne dis pas du mal d’un roi, il le saura.

Le livre des Proverbes au chapitre 8 nous présente la sagesse comme une personne. Une personne qui invite les gens à l’écouter, et à mettre en pratique ce qu’elle dit. C’est presque comme si Dieu en personne invitait à boire de son eau.

  • Notre intelligence naturelle nous dit : « je ne suis pas trop mal, et Dieu me prendra bien avec lui tel que je suis » et le Seigneur dit dans sa Parole « non, nul ne vient en ma présence sans avoir été gracié d’abord à cause du sang de Jésus ».
  • Notre intelligence naturelle nous dit : « je m’occuperai de Dieu juste avant de mourir » et le Seigneur dit : « c’est aujourd’hui le jour du salut ».
  • Notre intelligence naturelle nous dit : « je vais gagner beaucoup d’argent et me reposer pour profiter de la vie » et Dieu dit « insensé, cette nuit-même ton âme te sera demandée »

Ce que vous avez lu n’est qu’un résumé : ne ratez pas l’intégralité de cette étude biblique, en format pdf et audio (mp3, 15 Mo, 48 min). Vous pouvez retrouver ici le sommaire de la série, rubrique “Approfondir ses connaissances“.

Lecture en ligne 

Credit photo:
christopherholland

3 thoughts on “La bêtise, ça frustre grave ! (Eccl 9.13-10.20) #10

  1. Cher administrateur et frère,
    Quel eut été le développement si l’auteur de la méditation avait employé pour son étude une des 11 versions ci-dessous qui dit que l’homme sage sauva la ville et non une des 4 qui dit qu’il aurait pu ?
    Pourquoi ces différentes traductions ?

    Merci pour cet éclairage sur un livre qui m’est cher!
    Avec mes salutations en Christ
    rn

    Ecclésiaste ch9v15

    BBA- La Bible de la Bible Annotée: 15 il sauva la ville par sa sagesse ;

    BFC- La Bible en français courant 1997: 15 Il aurait pu sauver la ville grâce à sa sagesse.

    DRB- La Bible Darby 1991 : 15 qui délivra la ville par sa sagesse ;

    JER- La Bible de Jérusalem 1998: 15 Mais qui sauva la ville par sa sagesse.

    LSG- La Bible Louis Segond 1910: 15 qui sauva la ville par sa sagesse.

    MAR- La Bible Martin 1744: 15 qui l’a délivrée par sa sagesse ;

    NBS- Nouvelle Bible Segond 2002: 15 qui délivra la ville par sa sagesse.

    NEG- La Bible Nouvelle Edition Genève 1979: 15 qui sauva la ville par sa sagesse.

    OST- La Bible Ostervald 1996: 15 qui délivra la ville par sa sagesse.

    PDV- La Bible Parole de Vie 2000: 15 Il pouvait sauver la ville grâce à sa sagesse,

    SEM- La Bible du Semeur 2000: 15 qui aurait pu sauver la ville grâce à sa sagesse.

    SER- La Bible Segond Révisée 1978 (Colombe): 15 qui aurait pu délivrer la ville par sa sagesse.

    TOB- La Traduction Oeucuménique de la Bible 1988: 15 il sauva la ville par sa sagesse,

    La Bible Segond 21 2007 (pour un café!) :15 qui a sauvé la ville par sa sagesse.

    Chouraqui 1979: 15 qui fait s’échapper la ville par sa sagesse.

  2. Merci de votre commentaire !

    La question a été envoyée à l’auteur de l’étude, qui vous répondra courant août

    Amicalement

  3. Réponse de Florent Varak :
    Bonjour,

    Votre question, très précise, montre la différence entre une prédication de 40 min qui couvre un chapitre entier, et un commentaire biblique! La prédication ne sera qu’un survol/.

    Si l’interprétation de ce verset vous intéresse, je vous invite à vous procurer le commentaire de Sylvain Romerowski. Il traite avec plus de profondeur de chaque verset.

    En même temps, l’idée centrale du chapitre demeure inchangée, quelle que soit l’interprétation particulière de ce verset.

    Cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents