Main menu
Un poisson dans le netRéflexionConduire des conversations en apologétique – 10 – La tactique Columbo – Troisième but : Exploiter indirectement les faiblesses et les failles d’un raisonnement.

Conduire des conversations en apologétique – 10 – La tactique Columbo – Troisième but : Exploiter indirectement les faiblesses et les failles d’un raisonnement.

Nous poursuivons aujourd’hui une série d’articles sur la conduite de conversations en apologétique. C’est un texte inédit, présenté en 2008 lors d’une conférence sur l’apologétique à Grenoble. Cette série nous conduira une bonne partie de l’été. Nous espérons qu’elle vous sera utile pour l’annonce de l’Évangile autour de vous. Retrouvez le sommaire de la série ici, dans notre dossier sur l’apologétique.

Conduire des conversations en apologétique, Repères bibliques, attitude et méthodes > Troisième but : Exploiter indirectement les faiblesses et les failles d’un raisonnement.

En utilisant les questions qui suivent, on est en capacité de faire évoluer le point de vue de quelqu’un d’autre.

La question clé est : “As-tu déjà considéré…“ en finissant de façon judicieuse. Offrez une position alternative qui bouscule légèrement ses convictions, en exploitant si possible les faiblesses repérées dans les deux premiers types de questions.

Bien entendu, cette dernière étape nécessite qu’on ait une alternative à suggérer, qu’on puisse l’expliciter clairement, et qu’elle puisse lui donner des raisons d’abandonner sa position pour une meilleure. Exemples :

  • As-tu déjà considéré le fait que l’existence du diable est un argument en faveur de celle de Dieu et non l’inverse ?
  • As-tu déjà considéré que si la Bible a été écrite par des hommes il est difficile de comprendre comment tant de prophéties ont pu s’accomplir parfaitement ?
  • As-tu déjà considéré qu’une sensation de chaleur dans la poitrine n’est peut-être pas le test le plus pertinent à effectuer pour jauger de la véracité du livre des Mormons ?
  • As-tu déjà considéré que si l’avortement est acceptable, il va être très difficile de condamner l’infanticide puisque la seule différence entre les deux est l’emplacement de l’enfant ?
  • As-tu déjà considéré que si Jésus n’a pas ressuscité et n’est pas apparu de façon extrêmement convaincante à ses disciples, il est difficile de comprendre pourquoi ces derniers ont continué à affirmer sous la torture qu’il est vivant ?

Ces exemples nécessitent une bonne connaissance du sujet et des alternatives à proposer. Vous ne voudrez peut-être pas aller aussi loin parce que vous ne savez pas comment. C’est normal, pas de problème. Considérez alors la conversation comme fructueuse et pleine d’enseignements.

Vous pouvez en tirer beaucoup et mieux vous préparer pour la prochaine rencontre. Tout le monde n’a pas le même rôle : certains plantent, d’autres arrosent, d’autres encore récoltent.

Suite…

Credit photo:
centralasian

One thought on “Conduire des conversations en apologétique – 10 – La tactique Columbo – Troisième but : Exploiter indirectement les faiblesses et les failles d’un raisonnement.

  1. « As-tu déjà considéré qu’une sensation de chaleur dans la poitrine n’est peut-être pas le test le plus pertinent à effectuer pour jauger de la véracité du livre des Mormons ? »

    lol.

    Merci pour l’étude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents