Main menu
Un poisson dans le netRéflexionConduire des conversations en apologétique – 07 – La tactique Columbo – Introduction

Conduire des conversations en apologétique – 07 – La tactique Columbo – Introduction

Nous poursuivons aujourd’hui une série d’articles sur la conduite de conversations en apologétique. C’est un texte inédit, présenté en 2008 lors d’une conférence sur l’apologétique à Grenoble. Cette série nous conduira une bonne partie de l’été. Nous espérons qu’elle vous sera utile pour l’annonce de l’Évangile autour de vous. Retrouvez le sommaire de la série ici, dans notre dossier sur l’apologétique.

Conduire des conversations en apologétique, Repères bibliques, attitude et méthodes > La tactique Columbo > Introduction

C’est la tactique de base, qu’on peut déployer partout. C’est la plus simple, la plus logique. Elle permet d’avoir ou de retrouver la maîtrise de la conversation.

Basée sur la manière d’agir du fameux policier américain, elle consiste à passer à l’offensive d’une façon désarmante avec des questions soigneusement sélectionnées, pour avancer pertinemment dans une conversation. Une règle simple : poser les bonnes questions !

Cette tactique peut devenir naturelle, surtout si on s’y est préparé !
La question la plus simple qui soit dans la plupart des circonstances est : « Comment le sais-tu ? »

Autres formulations : Pourquoi devrais-je croire ce que tu crois ? Pourquoi devrais-je croire que ton organisation (Mormons, Témoins de Jéhovah, …) parle au nom de Dieu ? Je suis curieux de savoir pourquoi tu affirmes une telle chose ? …

C’est une bonne tactique à utiliser au travail, terrain souvent décourageant, car elle permet de progresser sans avoir à exposer ses convictions. Dans une première approche cela peut s’avérer sage compte-tenu des a priori anti-chrétiens de beaucoup de nos contemporains. Vouloir d’emblée défendre notre foi peut s’avérer contre productif.

La tactique Columbo a 3 buts auxquelles correspondent 3 types de questions. Ces 3 buts peuvent se résumer ainsi :

  • obtenir de l’information et rester hors du feu de la critique ;
  • renverser l’obligation de se justifier ;
  • exploiter indirectement les faiblesses et les failles des raisonnements adverses.

Suite…

Credit photo:
whatleydude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents