Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueMéditation biblique sur Ésaïe 37

Méditation biblique sur Ésaïe 37

Le Dieu qui se dévoile, volume 2, de D.A. CarsonÉzéchias est dans une grande détresse (Ésaïe 37). Il a désobéi à l’éternel et défié l’Assyrie. Par bonheur, à ce moment-là, il fait ce qui est bien : dans son désarroi, il se tourne vers l’Éternel dans une prière insistante et fervente. Il consulte également Ésaïe, le prophète de l’éternel, pour qu’il intercède en sa faveur et le conseille (v. 1-4). Ésaïe s’empresse de lui communiquer une parole visionnaire de la part de l’Éternel (v. 5-7).

L’attitude de Sennachérib est jugée comme hautement blasphématoire car il a traité le Dieu vivant comme s’il n’était qu’une divinité païenne locale. Dieu annonce qu’en apprenant une certaine nouvelle, Sennachérib s’éloignera de Jérusalem et qu’il sera mis à mort dans son propre pays.

La succession des événements devient alors imprécise, car nous ne possédons pas assez d’informations. Les versets suivants donnent à penser que la prise de Lakich s’est révélée plus difficile que Sennachérib ne l’avait imaginé (même s’il a fini par conquérir la ville), et que le roi s’est ensuite dirigé vers Libna. Alors qu’il fait le siège de cette ville, il apprend que l’égypte (dirigée par des éthiopiens à l’époque, v. 9) se dirige contre lui et il avertit Ézéchias que le répit ne sera que temporaire. Comme les Assyriens reprennent le siège de la ville peu après (v. 33s), nous pouvons penser que l’Égypte n’avait envoyé que quelques contingents pour harceler les troupes de Sennachérib.

Toujours est-il que les sombres perspectives qui menacent Jérusalem incitent Ézéchias à prier (v. 14-20), une caractéristique marquante dans la vie de ce roi. Il ne s’adresse pas à Dieu comme s’il n’était qu’un dieu tribal, mais comme au créateur du ciel et de la terre, le créateur souverain qui est « le seul Dieu pour tous les royaumes de la terre », le Tout-Puissant Dieu d’Israël qui siège « sur les chérubins » dans le lieu très saint, le Dieu de l’alliance (v. 16). À bout de ressources, Ézéchias s’abandonne à la miséricorde divine, non seulement pour que cette petite nation soit épargnée, mais surtout pour « que tous les royaumes de la terre reconnaissent que toi seul es l’Éternel » (v. 20).

Dieu répond à la prière d’Ézéchias. Par l’entremise du prophète Ésaïe, il prononce un oracle de jugement contre Sennachérib (v. 22-29), donne à Ézéchias un signe encourageant (v. 30-32) et déclare qu’il ne permettra pas à Sennachérib de prendre Jérusalem (v. 33-35). Dieu défendra Jérusalem, non à cause d’Ézéchias, mais à cause de lui-même et à cause de son serviteur David. Ézéchias prie, Dieu répond et sauve le roi non à cause de lui, mais à cause d’un autre.

L’issue est relatée succinctement (v. 36-38). La mort des soldats assyriens a pu être le résultat de la peste envoyée par Dieu ; d’autres sources anciennes relatent des catastrophes semblables. Vingt ans plus tard, les propres fils de Sennachérib l’assassinent dans le temple de son dieu, alors que la maison de l’éternel est restée inviolée.

Cette méditation est tirée, avec permission, du second volume de « Le Dieu qui se dévoile – Un guide pour découvrir les richesses de la Bible » volume 2, de D.A. Carson, édité par les Editions Clé. La reproduction n’est pas autorisée. Si vous aimez ce que vous lisez, n’hésitez pas à acquérir ce volume de méditations passionnantes réalisé pour vous accompagner tout au long de l’année dans votre lecture de la Bible. Tous les renseignements sont ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents