Main menu
Un poisson dans le netÉcclésiaste Étude bibliqueLa providence incompréhensible, ça frustre grave ! (Ecc 8) #8

La providence incompréhensible, ça frustre grave ! (Ecc 8) #8

Regardons maintenant un autre aspect de la vie sous le soleil : Dieu règne malgré la corruption du monde, sans qu’on puisse toujours comprendre son règne.

Les autorités & la providence de Dieu (8.1-5)

Voici les paroles du roi Salomon : « observe l’ordre du roi ». Le principe qu’il nous faut découvrir n’est pas facile à entendre : dans un monde tordu par la malédiction et l’égoïsme, la société a besoin d’être organisée. Et Dieu a placé lui-même les autorités de la terre avec ce devoir.

J’aimerais réfléchir avec vous sur ce que veut dire ce respect des autorités.

  • Cela ne dédouane pas les autorités de leurs responsabilités.
  • Ce n’est pas l’approbation des choix des autorités.
  • Ce n’est pas non plus le désistement de tout engagement.

Le respect des autorités c’est choisir d’être critiqué ou connu non sur ses choix politiques, mais sur la croix de Jésus Christ : Fondamentalement, nous sommes des citoyens du ciel (Phil 3.20). Le respect des autorités, c’est croire que Dieu les conduit même dans leurs fautes.

La mort & la providence de Dieu (8.6-8)

Un deuxième aspect qui frustre nos plans et nos projets, c’est que Dieu a les clés de l’avenir, et notamment de l’avenir assez définitif qu’est la mort. « L’homme n’est pas maître de son souffle pour le retenir et il n’a aucune autorité sur le jour de la mort »

La souveraineté de Dieu doit nous aider à faire face à l’idée d’une mort dont nous ne connaissons pas le moment. Dieu a le souci de notre vie et nous devons apprendre à remplacer la peur de mourir par la confiance dans ses plans et ses projets. Je peux vivre, paisiblement, engendrer des projets – sans pour autant les contrôler.

L’injustice & la providence de Dieu (8.9-14)

Une autre frustration provient du fait que la sagesse n’est pas toujours récompensée. Injustice sur injustice, à quoi bon faire le bien ! On dirait que ça ne change strictement rien.

Mais il y a une chose qui change : les méchants « ne prolongeront pas » leurs jours. Une manière de rappeler qu’après la mort il y a une vie qui est avec Dieu, ou privée de Dieu.

L’art de vivre & la providence de Dieu (9.15-17)

L’homme cherche avec peine et partout de quoi satisfaire sa soif de vie. Et la satisfaction lui échappe tellement souvent. Même l’Ecclésiaste dit « qu’il ne la trouvera pas ; et même si le sage prétend connaître il ne peut pas trouver » (9.17)

Dieu dans sa providence, nous a donné plein de petits trésors dont nous pouvons jouir jour après jour : Souriez plus, critiquez moins, aimez davantage, ne soyez pas avare, trinquez fraternellement, évoquez la mort et le salut en Jésus autant de fois que possible, soyez humbles dans vos connaissances, disponibles dans vos compétences… remerciez Dieu pour chaque plaisir légitime qu’il accorde, réalisez combien il nous attend pour remplir chacun de nos manques !

Conclusion

Finalement, nous percevons que la clé de voute d’une vie sous le soleil, c’est Dieu :

  • Il est celui qui nous sépare du monde et de ses attentes trompeuses.
  • Il est celui qui oriente nos regards vers ce qui est beau.
  • Il est celui qui nous console des peines et des troubles de cette vie brisée.

Ce que vous avez lu n’est qu’un résumé : ne ratez pas l’intégralité de cette étude biblique en format pdf et en format audio (mp3, 14 Mo, 48 min). Vous pouvez aussi retrouver ici le sommaire de la série, rubrique “Approfondir ses connaissances“.

Lecture en ligne 

Credit photo:
eole

One thought on “La providence incompréhensible, ça frustre grave ! (Ecc 8) #8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents