Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueMéditation sur Marc 11:12-24

Méditation sur Marc 11:12-24

Marc 11.12 " Le lendemain, comme ils sortaient de Béthanie, Jésus eut faim. 13 Apercevant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s’il y trouverait quelque chose, mais s’en étant approché, il n’y trouva que des feuilles, car ce n’était pas la saison des figues. 14 Il prit alors la parole et lui dit : Que jamais personne ne mange plus de ton fruit ! Et ses disciples l’entendirent. … " " 20 Le matin, en passant, les disciples virent le figuier séché jusqu’aux racines. 21 Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus : Rabbi, regarde, le figuier que tu as maudit a séché. 22 Jésus prit la parole et leur dit : Ayez foi en Dieu. 23 En vérité, je vous le dis, si quelqu’un dit à cette montagne : Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute pas en son coeur, mais croit que ce qu’il a dit arrive, cela lui sera accordé. 24 C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé. " Ce matin, en lisant ces versets, j’ai été frappé par le fait que Jésus ait établi une relation entre les 2 sujets traités (l’exigence du port du fruit et la promesse d’exaucement des prières). Il m’est relativement aisé de comprendre les deux séparément, mais il m’est plus difficile de comprendre le rapport entre les deux. En ce qui concerne la nécessité de porter du fruit en tout temps, le v. 13 insiste que ‘ ce n’était pas la saison des figues ‘. Autrement dit, mon fruit, en tant que croyant, n’a rien à voir avec la gentillesse, la patience, la bonté, la sagesse du monde. Mon figuier devrait crouler sous la récolte en tout temps bien sûr mais particulièrement quand c’est impossible. Rom 12.9 me décrit ce fruit d’une manière très minutieuse. (" Que l’amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien. 10 Par amour fraternel, ayez de l’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques. 11 Ayez de l’empressement et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. 12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans la tribulation. Persévérez dans la prière. 13 Subvenez aux besoins des saints. Tâchez d’exercer l’hospitalité. 14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. 15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent. 16 Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais soyez attirés par ce qui est humble. Ne soyez pas sages à vos propres yeux. 17 Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. 18 S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. 19 Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère, car il est écrit : A moi la vengeance, c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur. 20 Mais Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ; S’il a soif, donne-lui à boire ; Car en agissant ainsi, Ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête. 21 Ne sois pas vaincu par le mal, mais vainqueur du mal par le bien. ") Quant à la prière dans la foi, je suis convaincu, comme devrait l’être chaque croyant, que Dieu laisse traîner ses oreilles sur la terre, qu’il entend ce que je dis au plus profond de moi et qu’Il répond lorsque, poussé par son Esprit je formule mes demandes afin que son nom, en toutes circonstances, soit glorifié. C’est tellement évident. Mais quel est le rapport entre mon port des figues et la prière ? La réponse nous est donné en Jean 15:7 et 8 Jean:7-8 " Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. 8 Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. " Ce texte nous montre la connexion entre ‘le port du fruit’ et ‘l’exaucement des prières’. De plus, Jésus nous révèle non seulement le lien entre les 2 sujets, mais également la finalité de la chose : L’exaucement de ma prière est garanti si je demeure en Jésus. L’objet de mes prières devrait justement être le port du fruit. Le but de tout cela est la gloire du Père. En fait je ne vois pas bien d’autre raison de vivre, sur cette terre maintenant et dans l’éternité bientôt, que la recherche de la gloire du Père. Qu’est-ce que tout cela a à voir avec des prières comme ‘la recherche d’un appartement’ ou d’un travail, par exemple, car, comme tout le monde, je prie pour de telles choses ? La réponse me semble évidente, my dear Watson. Y aurait-il un domaine de ma vie où je dirais à Dieu : Il ne vaut pas la peine que Tu y mettes le nez ? Existe-t-il chez moi un seul domaine qui ne l’intéresserait pas, qui soit indigne de Lui ? Bien sûr que non ! En fait, c’est moi qui ait tendance à partager ma vie en catégories ‘susceptibles d’intéresser Dieu’ et ‘purement terrestres’. Un incroyant va considérer l’achat d’un appartement ou l’accession à un emploi comme un sujet strictement privé et ce qui va le guider ce sera uniquement des considérations comme : Est-ce que ces choses vont augmenter mon bien-être et ajouter à la qualité de ma vie ? Moi, en tant que croyant, je vais également considérer ces éléments, mais je vais placer comme premier critère de priorité : Etant donné que Dieu m’a placé sur cette terre dans le but principal de le glorifier, en quoi ces événements contribuent-ils à ce pour quoi j’ai été créé ? C’est ce que nous dit la prière ci-dessous dans laquelle celui qui demande, bien qu’il pense certainement à son bien-être personnel, choisit, comme raison principale à se requête pourtant purement matérielle, l’importance de glorifier Dieu : Proverbes 30.8 " Eloigne de moi la fausseté et la parole mensongère ; Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, Accorde-moi le pain qui m’est nécessaire. 9 De peur que, dans l’abondance, je ne te renie Et ne dise : Qui est l’Eternel ? Ou que, dans la pauvreté, je ne dérobe, Et ne m’attaque au nom de mon Dieu. " Si je fais cela, je vais porter du fruit. Si je porte du fruit, quoi que ce soit que je demande, c’est déjà dans ma poche. Seigneur, aide-moi à considérer ta gloire comme le fruit le plus désirable, le plus délectable possible.

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.
Credit photo:
curiouskiwi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents