Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueL'universalité de l'offre de réconciliation divine

L'universalité de l'offre de réconciliation divine

En analysant les réactions qui me sont parvenues depuis ma dernière méditation sur le sujet du salut, je me suis aperçu qu’il était nécessaire de clarifier certains points et en particulier celui de l’universalité de l’offre de réconciliation divine. (Quand je parle de ma dernière méditation sur le sujet du salut, je ne veux pas dire qu’il n’y en aura pas d’autres, je veux juste dire ‘la dernière en date’.)

Au vu des versets qui m’ont été envoyés (1 Timothée 2:3  » Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.  » … Romains 5:18  » Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes « . … Tite 2:11  » Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée « .). Je m’aperçois que ma dernière méditation pourrait me faire classer parmi les Jansénistes, ce que je ne suis pas.

Pour les Jansénistes, Jésus n’était pas mort pour la totalité de l’humanité, mais pour une partie seulement – ceux qui avaient été prédestinés. Ils exprimaient cela par la forme de leurs crucifix dont la pièce transversale réduite et rehaussée soutenait un Christ dont les bras n’étaient plus déployés pour accueillir toute l’humanité, mais resserrés pour n’inclure que les élus.

Loin de moi l’idée que Dieu ne voudrait pas que tous les hommes, absolument tous les hommes, soient sauvés ; loin de moi l’idée que la justification ne s’étendrait pas à tous les hommes ; loin de moi l’idée que la grâce de Dieu, Jésus, ne soit pas source de salut pour tous.

En mourant sur la croix, Jésus a offert le salut à tous. Absolument tous. Sans exception aucune. Les versets ci-dessus et de nombreux autres se chargent de nous le rappeler.

Cependant tous les hommes sont-ils sauvés au bout du compte ? Nous savons bien que non :

Apocalypse 20.11-15 « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. 12 Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. 13 La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. 14 Puis la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. 15 Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. »

La question, bien sûr, est la suivante : Les gens du versets 15 étaient-ils inscrits dans le livre de vie ? Et la réponse semble évidente : Non, ils ne l’étaient pas. Apocalypse 13 :8  » Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, ceux dont le nom n’a pas été inscrit sur le livre de vie de l’Agneau immolé dès la fondation du monde « .

Apocalypse 17:8  » La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle va monter de l’abîme et s’en aller à la perdition. Et les habitants de la terre, dont le nom n’a pas été inscrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront à la vue de la bête, parce qu’elle était, qu’elle n’est plus et qu’elle reparaîtra. Apocalypse 20:15  » Quiconque ne fut pas trouvé inscrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. «  « 

Apocalypse 21:27 « Il n’y entrera rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge, mais ceux-là seuls qui sont inscrits dans le livre de vie de l’Agneau. »

On peut alors se demander : Mais Dieu ne voulait-Il donc pas qu’ils soient sauvés ? Sa justification ne s’étend-elle donc pas à tous les hommes ? Sa Grâce n’a-t-elle pas été source de salut pour tous ? Là aussi la réponse est évidente : Bien sûr que Dieu voulait qu’ils soient sauvés. (1 Timothée 2.3-4 « Cela est bon et agréable devant Dieu, notre Sauveur, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. »)

La question suivante est donc celle-ci ? La volonté de Dieu ne s’accomplit-elle donc pas à tous les coups ?

La réponse doit inclure cette question : Quelle était donc la volonté de Dieu ? Cette volonté se trouve résumée dans la déclaration de Jésus : Matthieu 22.34-38 « Les Pharisiens, ayant appris qu’il avait réduit au silence les Sadducéens, se rassemblèrent, 35 et l’un d’eux, docteur de la loi, lui posa cette question, pour l’éprouver : 36 Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi ? 37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est le premier et le plus grand commandement. »

La volonté première de Dieu, en ce qui nous concerne, ce n’est pas d’abord que nous soyons sauvés (dire cela c’est porter un regard sur nous même et sur nos intérêts) mais que nous l’aimions. Et nous ne pouvons l’aimer que par l’expression d’un libre choix (ce qu’il faut tempérer par le verset : « car c’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir »).

Dans ce sens, il en est pour Dieu comme pour nous, le choix principal limite les choix subordonnés. (Quand j’ai épousé ma femme, je me suis fermé à toutes les autres. C’est le prix du choix.) Quand Dieu a posé comme principe que le but principal de l’homme c’est d’aimer Dieu, Il a, par là-même, ouvert la porte à la possibilité que certains choisiraient de ne pas l’aimer, et Il l’a fait en connaissance de cause puisque toute l’Histoire humaine était déployée devant ses yeux. C’est la raison pour laquelle Jésus est venu, a souffert et est mort. Il est mort pour offrir à quiconque le désirait, non pas seulement le salut de l’enfer (ce n’est qu’un effet secondaire, impressionnant certes, mais loin de représenter la totalité de la rédemption) mais le salut dans sa globalité, c’est à dire la possibilité incroyable d’avoir avec Dieu une véritable relation d’amour.

La dernière question est la suivante : Que vais-je faire de ce salut offert ?

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.
Credit photo:
jahdakinebrah

One thought on “L'universalité de l'offre de réconciliation divine

  1. Concernant le livre de vie, je me demande si l’amour de Dieu n’est pas encore plus grand que ce que nous pensons. N’aurait-il pas inscrit avec prédestination dans ce livre le nom de tous les hommes nés, sans exception. Mais devant leur refus de la grâce, il s’est vu contraint de les effacer.
    Apoc.3.5 ; Ps. 69.29.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents