Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueMéditation : peut-on ou non perdre son salut ? (3/3)

Méditation : peut-on ou non perdre son salut ? (3/3)

(Commencez la lecture ici)

Alors que je m’apprêtais à passer au sujet de la persévérance dont notre cher frère Paul avait fait son cheval de bataille, ma chère, tendre mais impitoyable épouse, relisant par dessus mon épaule, m’a fait remarquer que je n’avais pas parlé de ceux qui n’avaient pas été inscrit dans le fameux ‘livre de vie’. Élémentaire mon cher Watson. Élémentaire et crucial. En fait, j’ai l’impression que l’oubli avait un caractère grandement volontaire. Probablement parce que les versets qui en parlent embarrassent. Comment la Parole de Dieu pourrait-elle embarrasser le croyant ? Je ne sais pas, mais c’est un fait. Chacun, du moins je le suppose, a tendance à ne voir que ce qu’il veut bien voir.

Apocalypse 13:8  » Et tous les habitants de la terre se prosterneront devant elle, ceux dont le nom n’a pas été inscrit sur le livre de vie de l’Agneau immolé dès la fondation du monde « .

Apocalypse 17:8  » La bête que tu as vue était, et elle n’est plus. Elle va monter de l’abîme et s’en aller à la perdition. Et les habitants de la terre, dont le nom n’a pas été inscrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s’étonneront à la vue de la bête, parce qu’elle était, qu’elle n’est plus et qu’elle reparaîtra. « 

Sauf erreur de ma part, ces 2 versets nous apprennent plusieurs choses surprenantes :

  1. Une énorme partie de la population terrestre n’a pas été inscrite sur le livre de vie ;
  2. Ceux qui sont inscrits le sont depuis la fondation du monde, c’est à dire à l’époque du 1° mot de Genèse 1.1, c’est à dire à peu près à l’époque de la création du temps (au commencement) et de l’espace (les cieux et la terre) ;
  3. Ces versets contiennent une révélation surprenante qui devrait nous aider à en cerner, sinon le sens, du moins l’ombre du sens. En 13.8 nous apprenons que l’Agneau (i. e. Jésus) a été immolé dès la création du monde. En 17.8 c’est l’inscription sur le livre qui date de la même époque. Bizarre, bizarre, vous avez dit ‘bizarre’ ?

Bizarre, car enfin, sans être un historien accompli, la plupart des gens savent que Jésus a été crucifié aux alentours de l’an 1 de notre ère et non pas ‘dès la fondation du monde’. Exact ou inexact ? En fait c’est ici que les Athéniens s’atteignirent ou plutôt que l’éternité immuable de Dieu et la volage temporalité de l’homme s’unissent pour le meilleur (le salut) et pour le pire (le rejet de Dieu).

Vu depuis la perspective de l’éternité de Dieu, Jésus ‘est’ immolé pour nous dès la mise en route de la création ; vu depuis la perspective de notre Histoire, c’est aux alentours de l’an 1 que la crucifixion a eu lieu.

Vu depuis la perspective de l’éternité de Dieu, notre salut est scellé par la plume divine dans son Livre de vie (Psaumes 139:16  » Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits les jours qui étaient fixés, avant qu’aucun d’eux existe « ) bien des siècles avant que nous ayons été conçu ; vu depuis la perspective de notre Histoire, notre salut progresse ou régresse quotidiennement sous la houlette du St-Esprit, la direction de Jésus le Fils, et la grâce de notre bienveillant Père céleste.

On pourrait comparer cette situation étrange à un récit dans un livre. Depuis l’éternité le sort de chaque personnage a donc été pensé par l’auteur et aucun lecteur n’y peut rien modifier. Cependant, nous sommes dans l’histoire (et dans l’Histoire). De notre point de vue rien n’est scellé. Tout peut être altéré, changé selon nos choix. Dieu est souverain et reste souverain mais nous sommes libres (dans certaines limites tout de même). Impossible ? Impensable ? Certes, mais pourtant vrai ! C’est, au choix, ‘Ce livre dont vous êtes le héros’ ou ‘ce livre dont vous demandez à Dieu d’être le Héros’.

C’est pourquoi, depuis l’éternité où ce livre a été rédigé, les noms des élus sont inscrits, mais nous, qui en sommes réduits à tourner une à une les pages des jours, nous sommes dans l’impossibilité de jeter un œil sur le dernier chapitre, celui qui nous dit comment le récit se finit et quels sont les noms des vainqueurs.

Pourtant, ceux qui se sont donnés à Christ, ou bien, pour le dire autrement, ceux que Christ a pris, ne sont pas vraiment dans l’incertitude car : Romains 8:16  » L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. « 

La suite au prochain numéro.

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.
Credit photo:
31007239@N06

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents