Main menu

Méditation sur Osée 5:4

Osée 5:4 « Leurs œuvres ne leur permettent pas de revenir à leur Dieu, parce que l’esprit de prostitution est au milieu d’eux, et parce qu’ils ne connaissent pas l’Éternel. »

J’ai été frappé par la force de ce verset, parce que, au delà de ce que le prophète déclare de la part de Dieu à Israël, on trouve dans ce texte une vérité, un principe, qui s’applique à tous les hommes de tous les siècles et dont les chrétiens eux-même, c’est à dire moi par exemple, ne peuvent prétendre être affranchis.

Pour se placer sur un terrain positif, nous pouvons dire que nous ne dérobons pas parce que l’obéissance aux principes d’honnêteté s’est érigée en nous comme une autorité qui a le pouvoir de ‘ne pas me permettre’, de retenir nos mains lorsqu’un objet enviable passe à leur portée. Il en est de même pour la fidélité à nos épouses, pour la gestion de l’argent, du temps et finalement de tous les éléments qui composent la vie. Ma fidélité ou mon péché vont en quelque sorte s’ériger en maître et permettre ou interdire certaines choses.

C’est exactement ce qui s’était passé pour l’Israël du temps d’Osée. Les Juifs de cette époque n’étaient pas plus pécheurs que ceux qui les avaient précédés, ni même que nous. Mais ils avaient permis au péché de produire son fruit, puis, au lieu de revenir à Dieu dans la repentance, ils avaient permis à ce fruit de germer à son tour et de porter lui-même du fruit jusqu’à ce que le péché, et le fruit du péché, et le fruit du fruit du péché occupe le terrain et leur dicte sa loi. C’est peut-être cela la signification de ce drôle de verset : Matthieu 12:32 « Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné, mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir. » On peut pécher. C’est triste mais cela arrive à tout le monde. Mais on a pas le droit de le cultiver, car ce serait lutter contre le Saint-Esprit de Dieu.

Osée 5. 4 est très fort. Une fois installé, le péché nous permet de continuer à pécher, mais il ne nous permet pas, il nous interdit, de revenir à Dieu. Dans ce cas-là, l’esprit du péché habite en nous et témoigne que nous ne connaissons pas Dieu.

Heureusement, en Christ il y a un immense espoir : Romains 8:37 « Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. 38 Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les dominations, ni le présent, ni l’avenir, 39 ni les puissances, ni les êtres d’en-haut, ni ceux d’en-bas, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu en Christ-Jésus notre Seigneur. »

Si nous sommes en Christ, nous pouvons vaincre, même après des années de défaite.

Merci Seigneur, pour la puissance de Christ qui triomphe de ce qui pourrait me lier.

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.
Credit photo:
45242839@N00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents