Main menu
Un poisson dans le netRéflexionUn Appel à la vigilance dans notre marche en Christ – 4/4 – L'ascétisme

Un Appel à la vigilance dans notre marche en Christ – 4/4 – L'ascétisme

moine à table seulNous vous proposons aujourd’hui la quatrième et dernière d’une série de 4 fiches sur 4 dangers qui guettent le chrétien dans sa marche avec Christ (Sommaire). Elles sont tirées d’une étude biblique sur Colossiens 2:8-23. Concises et précises, elles pointent du doigt des déviances existant malheureusement parmi ceux qui se disent chrétiens. Comme toujours, n’hésitez pas à réagir via les commentaires en fin d’article !

L’ascétisme nous éloigne de la marche en Christ

« Vous êtes morts avec le Christ à tous ces principes élémentaires qui régissent la vie dans ce monde. Pourquoi alors, comme si votre vie appartenait encore à ce monde, vous laissez-vous imposer des règles du genre : « Ne prends pas ceci, ne mange pas de cela, ne touche pas à cela !… » ? Toutes ces choses ne sont-elles pas destinées à périr après qu’on en a fait usage ? Voilà bien des commandements et des enseignements purement humains ! Certes, les prescriptions de ce genre paraissent empreintes d’une grande sagesse, car elles demandent une dévotion rigoureuse, des gestes d’humiliation et l’assujettissement du corps à une sévère discipline. En fait, elles n’ont aucune valeur pour maîtriser les passions de la nature humaine. » Col. 2:20-23

Définition
L’ascétisme est un ensemble de privations que s’impose quelqu’un dans le but d’atteindre la perfection spirituelle. Ces privations se composant d’un système de règles (souvent tiré de la loi de Dieu mais pris hors contexte) inventé par les hommes relatives au reniement des besoins du corps comme la mortification, la pénitence…

Problème

  • Il ne permet pas d’obtenir quoi que ce soit de plus de la part de Dieu
  • Il mène à l’orgueil car l’ascète cherche souvent à exhiber publiquement sa prétendue sainteté (cf Mat. 6:16-18)
  • Nier les besoins du corps ne fait que les accroître
  • Il joue sur le sentiment de culpabilité alors que Christ par sa mort a banni toute culpabilité (v.20)

Causes

  • Au départ, cela peut sembler bon
  • C’est une tentative désespérée d’obtenir son Salut
  • C’est le résultat d’une distinction trop grande qui est faite entre le corps et l’esprit. Pour beaucoup d’ascètes, le corps est démoniaque ou négligé, ce qui est en contradiction complète avec l’enseignement des Écritures.

Conséquences
La conséquence malheureuse pour l’ascète c’est qu’il se rend compte forcément un jour ou l’autre que tout ses efforts sont vains et voués à l’échec, car nous ne faisons pas le poids face au désir de la chair.

Exemples

  • L’exemple type de l’ascétisme est la vie monastique ou l’isolement des moines peut aller très loin. Jésus lui-même condamne l’isolement du monde qu’entraîne la vie monastique en Jn. 17 v.15 : « Père, je ne te prie pas de les ôter du monde mais de les préserver du mal. » Avec assurance, nous pouvons affirmer que Christ n’a jamais voulu de chrétiens vivant dans l’isolement le plus total.
  • Le système des pénitences, des peines expiatoires imposées par le confesseur au fidèle, est peut-être encore plus marqué par l’ascétisme et en complète contradiction avec ce que nous dit la Bible.
  • le jeûne, pratique biblique, mais qui peut vite être détourné de son but initial

Remède

  • Dans notre combat contre la chair, seul l’Esprit peut nous aider — Rom. 8 v.13 : « Car, si vous vivez à la manière de l’homme livré à lui-même, vous allez mourir, mais si, par l’Esprit, vous faites mourir les actes mauvais que vous accomplissez dans votre corps, vous vivrez. »
  • Cela ne consacre pas quelqu’un d’une manière particulière
  • C’est l’obéissance à Dieu et non pas l’ascétisme qui nous permet de grandir spirituellement.
Credit photo:
publicenergy

One thought on “Un Appel à la vigilance dans notre marche en Christ – 4/4 – L'ascétisme

  1. L’ascetisme était surtout présent à l’époque de Paul, d’où ses recommandations dans son épitre. Il se présentait sous la forme de différentes philosphies grecques. Sans oublier les diverses sectes juives dont il a pu entendre parler : Esseniens, pharisiens( Haburoth),…

    Je ne suis pas forcément d’accord avec l’article qui fait la confusion des époques, des croyances et des endroits en citant la vie monastique.

    Jésus fait mention de certains rituels de purifications présents chez certaines sectes juives de son époque. Le contexte Néo-Testamentaire est donc évident en ce qui concerne le passage de Col 2:20-23

    D’ailleurs le terme  » passions  » feraient plutot appel à la philosophie grecque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents