Main menu

Méditation sur 2Co. 1.3

2 Co. 1.3  » Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, 4 qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans l’affliction !

5 Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. 6 Si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut ; si nous sommes consolés, c’est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. 7 Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation. « 

Le texte précédent m’avait interpellé en me disant que si je ne voyais pas le ‘salut de Dieu’ (dans mes circonstances), c’est parce que je ne veillais pas sur ma voie.

Celui d’aujourd’hui va dans le même sens. Il parle de ‘ nos afflictions ’. Mes afflictions suscitent mes réactions (donc mes voies ? c’est à dire mes choix). Paul dévoile l’une des finalités de mes afflictions : afin que par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans l’affliction ! (4) Il réaffirme cette idée au verset 6 (Si nous sommes affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut – tiens tiens, il emploie même le mot ‘ salut ’ comme dans le psaume 50).

Or, il me semble que très souvent j’affecte à mes afflictions une utilité : Me plaindre et / ou me faire plaindre. En bon gaulois, je pleurniche : ‘ Le ciel m’est encore tombé sur la tête ; Quel grand malheur ! ’ Et si je raconte ma mésaventure à un frère, une sœur ou pire encore à un ami incroyant c’est pour faire ressortir, encore une fois, combien je suis à plaindre.

Pourtant une telle pensée n’effleure même pas la surface du paragraphe de l’apôtre. Si je suis affligé, nous dit Paul, qui savait de quoi il parlait, si je suis lapidé, mis en prison, flagellé, si je monte dans un bateau qui prend l’eau, ce n’est pas pour pleurer sur mon sort, mais pour recevoir de Dieu la consolation abondante et appropriée et, après l’avoir reçue, m’empresser de la passer aux autres joueurs de l’équipe de Christ, non pas pour qu’ils en rajoutent et me plaignent mais afin qu’ils aplatissent et transforment l’essai de la consolation divine. Se plaindre, c’est recevoir le ballon ovale des mains du Seigneur et le laisser tomber, permettant ainsi à l’adversaire de marquer.
Seigneur, la prochaine fois que tu me feras la passe, donne-moi la grâce de ne pas laisser tomber mais de courir de toute ma force. Et que j’entende ta voix qui me crie  : ‘ Allez les petits ! ’

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.
Credit photo:
kevinkemmerer, kevinkemmerer

One thought on “Méditation sur 2Co. 1.3

  1. « Celui qui boit de cette eau, reprit Jésus, aura de nouveau soif. Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Bien plus : l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source intarissable qui jaillira jusque dans la vie éternelle. » (Jean 4:13-14 )

    « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation,
    qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque l’affliction! (2Corinth1:3)

    ———–
    Ces deux versets sont complémentaires….
    D’une part Dieu fait de nous « une source intarissable » et d’une autre,il nous donne ainsi le moyen d’en « consoler » plusieurs….
    Cependant ,il nous faut avoir bu…..de l’eau qu’il nous donne!
    C’est en ce sens je crois ,que les apôtres s’informaient au-près des nouveaux convertis s’ils avaient bien reçu le Saint Esprit?
    La vraie source intarissable….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents