Main menu
Un poisson dans le netRéflexionCe qu’il vous faut savoir concernant le débat sur l’évolution (partie 2)

Ce qu’il vous faut savoir concernant le débat sur l’évolution (partie 2)

Nous poursuivons aujourd’hui (partie 2) la publication d’un texte important sur le sujet de l’évolution, une synthèse de l’article  » What you need to know about the evolution debate  » de Tony Watkins, disponible sur l’excellent site anglais Bethinking. Elle présente ce qu’il me semble être une position pertinente et sage sur le sujet, qui remet les éléments à leur bon niveau d’importance. Je suis comme à l’habitude très impatient de lire vos réactions dans les commentaires du blog !

Sommaire de l’article (publié en 4 parties) :

Introduction

  1. Les chrétiens bibliques ne voient pas tous les choses de la même façon
  2. Les évangéliques n’ont pas toujours soutenu le modèle des six jours littéraux
  3. Cette question est anxiogène pour certaines personnes, particulièrement pour les étudiants
  4. La croyance en l’évolution peut amener certains à abandonner leur confiance dans la Bible
  5. La croyance dans le modèle des six jours littéraux peut amener certains à abandonner leur confiance dans la Bible
  6. La science et la Bible ont des buts différents, et les hommes ne sont pas parfaits
  7. Il existe de bonnes raisons de croire en la création spéciale
  8. Il existe de bonnes raisons de croire en la création par un processus (le « process creation »)
  9. Nous devons tous vivre avec certaines questions difficiles et parfois même sans réponses
  10. Dans la controverse, nous passons souvent à côté des éléments essentiels de Genèse 1 à 3

Bibliographie


4. La croyance en l’évolution peut amener certains à abandonner leur confiance dans la Bible

Les Young Earth Creationists insistent, avec Ken Ham, sur le fait que l’évolution est l’un de ces obstacles qui empêche de nos jours les gens d’être réceptifs à l’évangile de Jésus-Christ.

« L’évangile lui-même est fondé sur l’historicité des événements de la Genèse » dit Paul Garner de British Creation Ministries. Si Genèse 1 à 11 n’est pas historique, si Adam n’est pas une vraie personne, et s’il n’y a pas eu de réelle chute et de réelle malédiction, alors l’évangile tout entier n’a plus aucun sens. » Les Young Earth voient l’évolution comme étant inextricablement liée à l’athéisme. Et il ne s’agit pas d’une simple adhésion intellectuelle, car la pensée modèle l’action. Pour certains, comme Ken Ham, la croyance en l’évolution mine les fondations morales de ce qui fut un jour une société chrétienne.

Les Young Earth considèrent les Evolutionary Creationists comme s’étant compromis eux-mêmes. David Tyler, le secrétaire de British Creation Ministries affirme que « En tant que chrétiens, il affirment baser leur pensée sur la Bible et pourtant, quand on creuse un peu le texte biblique, il n’y a plus personne. Je les trouve très peu consistants à propos de la mort humaine comme conséquence du péché … et à propos de l’historicité d’Adam et Eve. Je pense que les évolutionnistes théistes modernes ont renoncé à faire se concorder la Bible et la science. »

John Bryant, Responsable de Christians in Science lui répond : « Je pense que c’est une déclaration scandaleuse… Nous ne rejetons pas la Bible, nous disons qu’il faut la lire comme étant une collection de livres, et pas comme un unique type de littérature. Ce qu’elle nous dit, c’est que nous sommes des créatures de Dieu, que nous avons été conçus pour vivre une relation avec Lui, et que nous avons une place spéciale dans ce monde. Le livre de la Genèse y arrive particulièrement bien. Je demande souvent : ‘Quelle version de la création lisez-vous de façon littérale ?’ Parce qu’il y en a deux, et que si vous tentez d’analyser leur style, la seconde est antérieure à la première.

5. La croyance dans le modèle des six jours littéraux peut amener certains à abandonner leur confiance dans la Bible

John Bryant continue : « Je n’ai jamais été un ‘évolutionniste’ aggressif, mais je suis attristé de voir toute la théorie rejetée, car je sais très bien quelles conséquences cela aura sur mes tentatives de témoignage chrétien auprès de mes étudiants en biologie » L’ancien directeur des Jardins botaniques royaux à Kew, le professeur Sir Ghillean ‘Iain’ Prance, fait écho à cette affirmation : « Ignorer les faits scientifiques n’est pas de nature à nous aider. Le christianisme ne s’en sortira pas grandi à ignorer les faits, ni à tenter de les déformer ».

Bob White, professeur des Sciences de la Terre à l’université de Cambrige, est loin d’être le seul à penser que la validité du très médiatique mouvement du dessein intelligent (Intelligent Design) est également profondément douteuse. C’est une autre manière de présenter le God of the Gaps (théorie qui comble les inconnus scientifiques par l’intervention divine). Ils n’ont pas une vision très approfondie de l’action de Dieu dans ce monde, et deux dangers en découlent. L’un et de dire : « cette chose là est trop complexe pour être le résultat de l’évolution, et elle doit donc avoir été créée ». Cela impliquerait que Dieu n’agit qu’à certains « endroits » dans ce monde et qu’il n’agit pas partout. C’est de la mauvaise théologie. C’est aussi une mauvaise manière d’aborder un problème car si jamais un jour quelqu’un l’explique, que devient Dieu ?

Denis Alexander, à la tête du Programme d’Immunologie Moléculaire à l’Institut Babraham de Cambrige, n’est pas certain de l’efficacité des arguments du Dessein Intelligent pour amener les gens à la foi : « Le Dessein Intelligent ne permet pas de conclure à l’existence d’un Dieu père de notre seigneur Jésus-Christ. Il vous conduit à l’idée d’un Dieu ingénieur qui bricole des astuces là où d’autres mécanismes ne fonctionnent pas. Les craintes que j’ai à propos des résultats du Dessein Intelligent sont à l’exemple de ce qui s’est passé pour Antony Flew. Flew, un éminent philosophe athée pendant des années, a été convaincu par les arguments du Dessein Intelligent est est devenu déiste ; il croit désormais en un être suprême. Je ne vois pas franchement l’avantage. Si le Dessein Intelligent est une route vers le déisme, alors d’accord, mais est-ce réellement une bonne chose que de voir des gens se mettre à croire seulement en un grand architecte ? Cela pourrait les empêcher de venir à Dieu le père de notre seigneur Jésus-Christ. Même s’ils sont parfaitement valides, je ne sais pas si les arguments du Dessein Intelligent mènent les gens, théologiquement parlant, là où vous voulez qu’ils atterrissent.

6. La science et la Bible ont des buts différents, et les hommes ne sont pas parfaits

L’une des raisons du conflit apparent entre science et foi est sans doute que nous avons oublié qu’elles n’ont pas la même approche des problèmes. La science se limite à décrire notre monde dans son espace temps, de matière et d’énergie. Elle ne peut faire plus que de décrire comment les choses fonctionnent. Fondamentalement, elle ne peut répondre à aucun « pourquoi ». La Bible par contre est en capacité (et elle le fait) de répondre à certains « pourquoi ». Elle ne s’intéresse pas au fonctionnement des choses, elle leur donne un sens. Ces approches de la réalité sont complémentaires et non conflictuelles. Dieu le créateur soutient l’univers et il est derrière tout ce que nous voyons autour de nous ; les lois de l’univers sont ses lois.

La science a des pistes à proposer sur la façon dont la vie a pu apparaître, mais elle ne peut répondre aux questions fondamentales : « Qui sommes-nous ? Pourquoi sommes-nous là ? Quelle est notre destinée ? » Voici les types de question qui sont abordées dans la Genèse. Nous raterions les arguments principaux de ces merveilleux premiers chapitres de la Bible si nous les abordons dans un but scientifique plutôt que théologique. Esnest Lucas affirme que cela ne peut que nous attirer des ennuis que de se tromper de lunettes.

Le principal but de la Bible est de nous révéler Dieu et de nous expliquer comment lui répondre, pas de satisfaire à notre curiosité scientifique. Ce n’est pas un manuel de science et il faut bien se garder de le considérer comme tel.

Suite…

Credit photo:
ttdesign

Two thoughts on “Ce qu’il vous faut savoir concernant le débat sur l’évolution (partie 2)

  1. On dira : Si on doute de la validité de l’explication de la Genèse,on doute et on s’écarte de la bible comme étant bien « parole de Dieu »….Je ne connais aucun véritable croyant (transformé par sa mort et sa résurrection avec Christ)qui face à cette alternative….doute du reste des enseignements de la Bible!
    Si nous lisons attentivement les évangiles,nous verrons que Christ s’est approché de certains pour les guérir,les libérés et les aimer.
    Nous verrons aussi que tous se sont approchés et ont recherché sa présence,son » toucher » dans un même but,celui de guérir,d’être soulagé et délivrés du poids des ténèbres en leur vie…..
    Y en a t-il un seul qui soit venu à Christ pour s’informer de l’exactitude de la Genèse décrite?Etait ce leur préoccupation majeure à chacun?
    Non,tous venaient à Christ pour qu’il se charge de leurs misères humaines dues au PECHE entré dabns le monde.
    C’est içi que retentit la phrase de Christ: »Venez à moi ,vous tous qui êtes fatigués et chargés…. »et non pas : »venez écouter le vrai sens donné à la Genèse décrite…! »
    Or ,tous ceux qui sont venus à Christ sincèrement et avec foi,s’en sont retournés « satisfaits » et heureux….convaincus de son efficience et de son amour.
    Ceux là ne peuvent douter des Ecritures…

    Mais les autres ?Ces humains qui cherchent Dieu « scientifiquement »,sans pour autant s’approcher vraiment de lui ?Sans vouloir de toutes leurs forces …le rencontrer en leurs vrais besoins présents et d’aujourd’hui?
    Bien entendu que beaucoup d’entre eux vont y trouver ….un point de rupture en leur faible croyance!
    Il n’y a pas longtemps quelqu’un parmi nous ,s’octroyait de devoir dire que les temps avaient évolués depuis 2000 ans et que les écritures ou certain de leur sens,se devaient d’être mis au goût du jour et non pris comme les sectaires et fondamentalistes etc…(c’était en tout cas,le sens de son expression).
    Mais justement non,c’est faux de dire cela!
    Christ est le même hier et aujourd’hui pour les mêmes raisons qu’il y a 2000 ans et que je me suis permis de rappeler….(sauver,guérir,libérer et transformer les corps souffrant,les âmes abattues ,déchirées et les esprits captifs par le PECHE.
    Rien ,absolument rien n’a changé…
    Le salut ,la grâce demeurent pour les mêmes raisons qu’hier….
    Christ a souffert hier,comme pour ceux d’aujourd’hui et toujours pour la même grâce et l’amour de Dieu,Christ répondra à tous ceux qui viendront à lui ,comme à ceux qui sont venus à lui hier….pour les mêmes raisons.
    Son sang, ses souffrances ,ses meurtrissures ,sa mort et sa résurrection ont identiquement les mêmes raisons d’exister aujourd’hui ,qu’hier.
    Et c’est pour nos besoins les plus forts de chacun de nous,qu’il s’approchera encore si on lui demande sincèrement avec la foi de l’enfant!Et ce non pas pour avoir accepter ou rejeter le sens des explications de la Genèse!
    C’est à cela qu’on se rend compte que la foi devient croyance et s’intellectualise,au lieu de demeurer « simple » comme chez l’enfant.

  2. Un serviteur, aux chrétiens, bonjour.
    Que Dieu Bénisse votre quête de lui et que sa gloire accessible en Christ vous atteignent.
    Quand un homme de science étudie les formes multiples qui sont dans le monde il est saisit par autant de diversité et d’ingéniosité. Plus ses outils deviennent puissant plus son étonnement grandit. Si c’est un homme de Dieu il s’émerveille et s’inclinant en esprit il rend gloire au créateur qui a fait toutes choses d’une manière étonnante et merveilleuse.
    Si cet homme est sans Dieu dans le monde,en son esprit il s’interroge ainsi; d’où viennent ses choses si étonnantes et merveilleuses? Puis il regarde, il suppose, il extrapole, il déduit…et se donne une réponse à sa convenance.
    Il n’y a pas de conflit entre la science et la foi, elles se servent l’une l’autre et toute deux rendent gloire à Dieu. La contradiction est présentée par ceux qui n’ayant pas Dieu utilisent la science pour donner des fondements à leurs vues.
    Quand Dieu dit ‘faisons l’homme…’ il ne lui faut aucun temps. Il dit et la chose apparaît, c’est un miracle! Jésus nous a révélé à une échelle réduite, la puissance de Dieu; le vin changé en eau, les pains et les poissons multipliés, la tempête stoppée, sa transfiguration, les malades guéris, les morts ressuscités…! Si il est difficile à un homme de croire que Dieu a suscité Adam en un instant comment croira-t-il à la résurrection des morts, qui est réputée être ‘en un instant’! La puissance de notre Dieu est sans limites, sans aucunes limites, il a suscité le cosmos par sa Parole à l’instant même! Oui, est-ce incroyable? Aux sceptiques je dis que même avec des milliards d’années vous ne pourriez faire accoucher le néant d’une seule goutte d’eau.
    Que notre Père Éternel nous gardent de faire entrer en sa demeure des pensées incrédules!
    A tous ceux qui l’aiment sa paix répandue dans les cœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents