Main menu
Un poisson dans le netRéflexionCe qu'il vous faut savoir concernant le débat sur l'évolution (Intro et partie 1)

Ce qu'il vous faut savoir concernant le débat sur l'évolution (Intro et partie 1)

Nous entamons aujourd’hui la publication d’un texte important sur le sujet de l’évolution. Sujet sensible s’il en est, que nous avons déjà longuement abordé en republiant intégralement le livre Au commencement… Dieu ? d’Henry Bryant. L’analyse que nous vous présentons aujourd’hui est un texte inédit en français, une synthèse de l’article  » What you need to know about the evolution debate  » de Tony Watkins, disponible sur l’excellent site anglais Bethinking. Elle présente ce qu’il me semble être une position pertinente et sage sur le sujet, qui remet les éléments à leur bon niveau d’importance. Je suis comme à l’habitude très impatient de lire vos réactions dans les commentaires du blog !

Sommaire de l’article (publié en 4 parties) :

Introduction

  1. Les chrétiens bibliques ne voient pas tous les choses de la même façon
  2. Les évangéliques n’ont pas toujours soutenu le modèle des six jours littéraux
  3. Cette question est anxiogène pour certaines personnes, particulièrement pour les étudiants
  4. La croyance en l’évolution peut amener certains à abandonner leur confiance dans la Bible
  5. La croyance dans le modèle des six jours littéraux peut amener certains à abandonner leur confiance dans la Bible
  6. La science et la Bible ont des buts différents, et les hommes ne sont pas parfaits
  7. Il existe de bonnes raisons de croire en la création spéciale
  8. Il existe de bonnes raisons de croire en la création par un processus (le « process creation »)
  9. Nous devons tous vivre avec certaines questions difficiles et parfois même sans réponses
  10. Dans la controverse, nous passons souvent à côté des éléments essentiels de Genèse 1 à 3

Bibliographie


Introduction

Quoi qu’on écrive sur le débat création/évolution, on est attaqué, que ce soit d’un côté ou d’un autre. Ce qui m’a décidé à tout de même écrire sur ce thème est un ensemble de fortes convictions :

  • les chrétiens devraient discuter de ce sujet d’une façon aimable, douce et humble, au lieu de s’attaquer ;
  • en persévérant dans la controverse, on rate des opportunités importantes d’annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ à un monde qui a désespérément besoin d’en entendre parler.

Voici donc 10 éléments qu’il vous faut connaître à propos du débat évolution/création. Quelque soit votre sensibilité, je vous encourage à y réfléchir avant de réagir, car nous ne dépasserons nos divergences qu’avec un esprit ouvert, et peut-être plus ouvert que jamais.

1. Les chrétiens bibliques ne voient pas tous les choses de la même façon

Les chrétiens, ceux qui aiment la Bible et croient qu’elle est inspirée par Dieu, véridique et faisant autorité, sont en désaccord sur le déroulement de la création. En soi, cela devrait nous interpeller et nous faire réfléchir.

D’un coté de l’éventail des idées, sont les chrétiens qui croient que la création s’est déroulée exactement comme ce que Genèse 1 semble décrire : Dieu créa le monde en 6 jours littéraux, et se reposa le septième. Ces gens se reconnaissent comme les Young Earth Special Creationists. Ils croient en une terre jeune, car quand ils ajoutent les âges des personnages bibliques, les règnes des rois, etc., ils arrivent à quelques milliers d’années. Au seizième siècle, l’archevèque Ussher détermina ainsi la date de la création, à 4004 avant J.C. Sans être aussi précis, les tenants d’une terre jeune parlent de quelques milliers d’années. Ils croient en une création spéciale, soutenant que Dieu a agit d’une façon directe et immédiate pour faire surgir la création.

En se déplaçant sur l’éventail des idées, on trouve ensuite les Old Earth Special Creationists. Ces derniers acceptent les preuves scientifiques d’un univers et d’une terre âgés, mais pas celles concernant l’évolution biologique. A l’intérieur de ce courant de pensée, on trouve plusieurs tendances. Certains discernent de longues périodes de temps entre Genèse 1:2 et 1:3 et croient que si la terre a bien quelques milliards d’années, le reste de la création s’est déroulé en six jours.

Certains autres citent Psaume 90:4 en argumentant que Dieu ne perçoit pas le déroulement du temps comme nous le percevons. Peut-être chaque jour représente-t-il une ère ? Dans ce cas, il n’y a plus guère de difficultés à accepter les preuves scientifiques concernant l’age de la terre, les fossiles, etc. L’ordre présenté par Genèse 1 est très concordant avec ce que les fossiles montrent. Une grande partie de ces personnes pensent à une création spéciale en 6 actes, séparés par de grandes périodes de temps.

Cependant, d’autres, comme Derek Kidner dans son « Tyndale Commentary on Genesis », affirme que l’interprétation « jours = ères sidérales et géologiques » est parfaitement conforme avec les vues communément admises dans la communauté scientifique sur l’évolution par sélection naturelle. Il faudrait donc mieux les appeler les Evolutionary Creationists ou Process Creationists car ils croient toujours en un Dieu créateur. Beaucoup de ceux-là comprennent l’ordre des jours comme une structure littéraire plutôt que comme un déroulement créationel. Ils mettent en valeur le fait que les trois premiers jours décrivent trois étapes de séparation (lumière des ténèbres, l’eau d’en-haut de l’eau d’en bas, la terre de la mer) qui mettent en place des environnements. De même, les trois jours suivant sont des étapes de remplissage (lumière, oiseaux et poissons, animaux terrestres et humains).

Il est important de se rappeler que toutes ces personnes croient que Dieu est le créateur ; ils croient tous à Genèse 1. La question n’est pas tant de savoir si oui ou non ils croient en la Bible, mais plutôt de comprendre ce qu’ils croient être la bonne manière de l’interpréter. Il est vital de respecter, avec humilité, les opinions de ceux avec lesquels nous sommes en désaccord.

2. Les évangéliques n’ont pas toujours soutenu le modèle des six jours littéraux

Il est couramment admis que les chrétiens évangéliques ont depuis toujours penchés pour une création en six jours ; qu’il s’agissait de la position officielle des églises jusqu’à l’époque de Darwin. En réalité, leur interprétation de la temporalité de Genèse 1 n’a jamais été unanime, et ils ont adhéré à un large éventail de positions quelque soit l’époque. Plus récemment, on a encore constaté une même diversité de sensibilités envers la théorie de l’évolution.

Avant le 18ème siècle, bien entendu, personne n’avait la moindre idée de la façon dont on pouvait calculer l’âge de la terre, autrement que par une déduction issue des textes bibliques. De ce fait, la plupart des gens acceptaient les chiffres avancés par Ussher. Mais même alors, certains mettaient en doute la littéralité des jours de la création, et ce depuis longtemps auparavant. En 391, Augustin écrivit un commentaire sur Genèse dans lequel il affirma que ces jours n’étaient pas littéraux mais une manière pour le rédacteur de décrire l’histoire de la création. Il insista : « nul chrétien n’oserait dire que cette narration ne peut être comprise au sens figuratif. » Les réactions à l’oeuvre de Charles Darwin, L’origine des espèces, en 1859, ne se firent pas selon une ligne de démarcation chrétiens/non chrétiens, comme on le pense souvent. En fait, au début, Darwin fut attaqué aussi bien par des scientifiques que par des hommes d’église, et il fut défendu par des chrétiens aussi bien que par d’autres scientifiques. L’historien James Moore relate que « à quelques exceptions près, les principaux penseurs chrétiens en Grande-Bretagne et en Amérique se sont facilement trouvé en accord avec le Darwinisme et l’évolution » (The Post-Darwinian Controversies, Cambridge University Press, 1979, p.92). De leur nombre était B.B. Warfield, l’un des co-signataires du document définissant les fondamentaux de la foi chrétienne (Fundamentals of the Christian faith). La plupart des zoologistes et des botanistes chrétiens se déclarèrent d’accord avec une forme ou une autre d’évolution dans la dizaine d’années qui suivit la publication de L’origine des espèces. Les Young Earth Creationists, tels qu’on les définit aujourd’hui, ne prirent pas leur essor avant les années 1920, et, plus récemment, dans les dernières décennies du siècle passé.

3. Cette question est anxiogène pour certaines personnes, particulièrement pour les étudiants

Beaucoup de jeunes se sentent déchiré sur cette question au cours de leur éducation, spécialement dans l’enseignement supérieur, parce qu’ils perçoivent que la vision évolutionniste des origines qu’on leur enseigne n’est pas compatible avec leur foi chrétienne. C’est l’une des raisons principales des attaques véhémentes de Ken Ham, le directeur de Answers in Genesis, contre l’évolution. Il affirme : « Les étudiants qui vont au collège et à l’université ont compris que si l’évolution est vraie, si le hasard et les processus aléatoires ont modelé un homme qui a simplement évolué depuis, alors le récit biblique est faux. Ils se disent alors : ‘Nous ne pouvons pas nous fier au message moral et au salut qu’offre la Bible’ »

C’est bien entendu un problème pastoral important, mais Ernest Lucas, tuteur en Etudes bibliques au Bristol Baptist College, voit le problème d’une toute autre perspective. Il témoigne : « j’ai vu trop d’étudiants abandonner leur foi après leur entrée à l’université, parce qu’ils venaient de milieux très étroits d’esprit. On leur avait enseigné que s’ils ne s’en tenaient pas à des croyances très précises sur le sujet, ils n’étaient plus vraiment chrétiens. Quand ils étaient confrontés à des preuves scientifiques qui contredisaient ces croyances, ils entraient souvent en rébellion contre leur milieu d’origine, ce qui se traduisait souvent par une rébellion contre Dieu et le christianisme. C’est tragique. » Pour Ernest, docteur en biochimie et en Etudes de l’Ancien Testament, il faut plutôt aider les jeunes à comprendre ce que disent vraiment les premiers chapitres de la Genèse – et ce qu’ils ne disent pas.

Suite…

6 thoughts on “Ce qu'il vous faut savoir concernant le débat sur l'évolution (Intro et partie 1)

  1. Sincèrement, je pense que tout chrétien digne de ce nom ne doit accorder le moindre crédit ni même le moindre temps de reflexion à la théorie de l’évolution car elle a été inspirée à Darwin depuis les Ténèbres (ces propos n’engagent que moi). Et n’oublions pas qu’elle a aussi concouru à faire perdre la foi à beaucoup de chrétiens.
    Beaucoup me trouverons certainement étroit d’esprit mais c’est un honneur de l’être quand il s’agit de la Gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. Que toute la gloire et l’adoration lui reviennent.

  2. Certains phénoménes d’adaptation observés par Darwin méritent reflexion….( Pinsons de Darwin ) .

    Celà n’a rien de diabolique l’ami….

    Certains végétaux , animaux ,ont su s’adapter à leur environnement à l’échelle d’une vie humaine , c’est un processus de micro-évolution qui a toujours existé , qui est indéniable .

    Celà n’a strictement rien d’incompatible avec la foi .

    Au contraire meme je dirais que celà motive encore plus à se dire qu’un Dieu trés intelligent est à l’oeuvre derriere tout celà .

    Ben vous voyez , on ne doit pas avoir la meme étroitesse d’esprit 🙂

  3. « Dieu dit… Dieu vit… Dieu fit… »
    Citations de Genèse 1

    Ces trois expressions reviennent tout au long de ce chapitre du premier Livre de la Bible. Elles annoncent tout ce que contient le Livre de Dieu : Le Message du Tout-Puissant à toute Créature qu’Il voit et pour laquelle Il a fait et fera tout ce qu’Il faut pour la réconcilier avec Lui !!!

    Une ouverture grandiose !
    Une parole : Quelle que soit notre interprétation de ce texte, laissons-nos imprégner par sa beauté et sa sobriété. Ces premiers versets ne cherchent nullement à nous expliquer scientifiquement la création du monde. Le sens premier de ce texte est d’attirer nos regards vers ce grand Dieu qui par la puissance de Sa Parole, fait jaillir la Lumière – sépare les eaux de la terre – produit la végétation et ordonne le tout d’une manière parfaite.
    De même que la Parole de Dieu a été efficace, sachons faire confiance à Dieu pour toutes les autres paroles de ce grand livre qui s’ouvre devant nous.
    La Lumière : La Lumière sans laquelle aucune vie n’aurait été possible. Sachons nous émerveiller de ce nouvel acte de la Bonté de Dieu, de ce jour neuf qu’Il nous donne à vivre.

    Consécration : C’est de Lui – par Lui et pour Lui que sont toutes choses… et que nous sommes !
    Offrons à Dieu la seule réponse possible : notre Adoration !!!

    Sarah

  4. Celà n’est pas propre à Genese 1 , on retrouve le Wayyiqtol dans tout l’ancien testament , chaque fois que le récit ou le discours s’annonce .

    Celà correspond au temps de la narration en français , autrement dit à une forme passée , passé simple ou composé .

  5. Charles, serviteur, aux lecteurs chrétiens,
    Soyez béni par Dieu notre Père et notre Seigneur Jésus-Christ.
    Lorsque que Jésus rendit grâce à Dieu et nourrit des milliers d’âmes à partir de quelques pains et petits poissons il ne s’écoula aucune grandeur de temps pour l’avènement de cette nourriture; à l’instant d’avant, il n’y avait rien! A l’instant d’après, il y avait toute la nourriture! Toutefois qui d’entre vous douterait que si d’aventure ces poissons et ces pains s’étaient trouvés dans les mains d’hommes savants, ils n’eussent conclus que pas moins de trois ans, s’étendant de l’œuf à l’adulte, sont nécessaire pour avoir un poisson de taille consommable et que sans une année écoulée, des semailles au four du boulanger il n’y a pas de pain? Et ils n’auraient pas tort car ailleurs il nous est dit qu’il n’y eu que les serviteurs qui virent l’eau changée instantanément en vin! Il y a ici une seule vérité même si deux lectures sont possibles. Ce que je veux expliquer; c’est qu’avant que Dieu dise « faisons l’homme… » il n’y a point d’homme et aussitôt que la Parole est prononcée il y a un homme! Et cela vaut pour toute la création. Et pour nous cela n’est-il pas suffisant? Qu’il y ai parmi ceux qui n’ont point Christ des débats sur le temps nécessaire à l’avènement de la création ne doit pas nous étonner mais dans la maison de Dieu ou nous sommes recueillis, que pas un enfant ne fasse de ce sujet un point de séparation! L’unité est de Dieu, celui qui sépare s’est rebellé. Quelqu’un parmi nous fût-il convié comme spectateur de ces jours? Qu’il parle! Sinon gardons le silence; en temps prévu Dieu nous révélera les merveilles qu’il a en réserve pour nous.Soyons trouvés dignes en ce jour!
    Que la foi et l’espérance vous soient multipliées.

  6. Je pense en tant que chrétiens que vous devriez au contraire vous intéressez à des questions tel que l’évolution, la science, la politique, la médecine ETC. pourquoi ?

    1. Vous chrétiens vous prétendez connaitre la Vérité et la suivre ( Jesus). Celui qui ne le suit pas, va en enfer. Je pense que c’est votre devoir, en tant que « porteur de lumière et de vérité » de vous documentez le plus possible afin d’etre capable d’annoncer l’évangile a des personnes dont les connaissances scientifiques sont élevés et pour qui donc le doute est plus fort (d’un point de vue des connaissances contradictoire avec la bible).
    Beaucoup d’amis chrétien me disent que c’est le saint esprit qui convainc, je veux bien vous croire, mais il convainc de manière surnaturelle mais a travers vos propos, non ? il faut donc que vous parler ! et il faut avoir des choses à dire !

    Beaucoup de chrétiens ne prêche l’evangile qu’à des personnes qui ont besoin de guerisons, d’argent etc bref qui ont besoin d’un miracle, mais rare sont les chretiens qui preche l’evangile a des intellectuels, parce que ils n’ont pas les connaissances pour pouvoir pointer les erreurs de ces athées. mais les intellectuels devrait t-il aller en enfer ? Pourquoi les délaisser ? pourquoi les chrétiens délaisse les sphères scientifiques, et politique ? pour mettre en application votre morale chrétienne il en faut pourtant ! regarder la loi sur le mariage pour tous par exemple !

    2. J’ai eu une amie qui après avoir assiter a un messe avec un prêtre catholique a été gueris d’une maladie incurable, alors que celui lui annoncait que Jesus veut la guerir..
    le lendemain, elle est aller chez le medecin qui la suivait , qui lui a donner un certificat exprimant clairement le fait qu’elle était malade et que c’était incurable pour telle ou telle raisons, mais que aujourd’hui la maladie avait disparue. personne ne peut douter après que « quelque chose » ce soit passer.
    combien de personne après être aller dans des églises evangeliques, charismatique, où je ne sais quoi, n’ont pas le BON SENS de faire authentifier leur guerisons par des professionel ? parce qu’on entends toujours parler de miracle, mais on va pas vous croire sur parole !

    bref… si vous pensez vraiment que la bible est vérité, alors n’ayez pas peur de faire de la science, elle devrait normalement vous donner raison.

    BOnne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents