Main menu
Un poisson dans le netRéflexionComment annoncer l’évangile aux témoins de Jéhovah ? – Disons la vérité dans l'amour (5)

Comment annoncer l’évangile aux témoins de Jéhovah ? – Disons la vérité dans l'amour (5)

Voici la cinquième partie de la publication d’un long texte sur la façon dont on peut annoncer l’Évangile aux Témoins de Jéhovah. Cette étude, en six parties, avançant une façon de faire originale, passionnera ceux et celles qui constatent l’inutilité d’une bataille de versets. Au sixième message, le document complet de l’étude sera proposé au format PDF. Lisez ou relisez les parties déjà publiées de cette étude (partie 1, 2, 3 et 4) le cas échéant pour bien comprendre la problématique. Consultez ici le sommaire de cette étude.

Disons la vérité dans l’amour

Deuxièmement, il me semble évident qu’on ne va jamais gagner des Témoins de Jéhovah au Seigneur par l’humiliation, le ridicule, et les insultes. Nous enseignons ce principe explicitement dans l’évangélisation ; pourquoi ne s’appliquerait-il pas à nos contacts avec les Témoins de Jéhovah ? Ne voulons-nous pas les évangéliser ? Ne sont-ils pas, eux aussi, des âmes perdues, que Dieu a aimées, et pour qui il a payé un prix si fort ?

J’ai entendu des évangéliques dire presque avec fierté qu’ils ne discutent jamais avec les Témoins de Jéhovah, qu’ils leur claquent la porte au nez, etc. D’autres m’ont raconté comment ils ont réfuté les Témoins de Jéhovah d’une façon sévère et humiliante, comme si le but était de leur faire admettre qu’ils ne comprennent rien, qu’ils sont complètement stupides. J’ai même entendu un prédicateur évangélique enseigner qu’il ne faut jamais laisser entrer les Témoins de Jéhovah chez soi, parce que de cette manière Satan aussi entre dans notre maison. (Pourtant, je suis sûr que ce même prédicateur laisse entrer d’autres inconvertis chez lui, tout en sachant pertinemment qu’ils font partie, eux aussi, du royaume de Satan.)

Je ne veux en rien minimiser la responsabilité personnelle d’un Témoin de Jéhovah, qui a choisi de suivre cette voie centrée sur l’homme. Le coeur humain naturel veut vivre sans Dieu (tout en acceptant son aide de temps en temps, à condition qu’il ne s’installe pas trop dans nos vies), et la religion des Témoins de Jéhovah a pour but de systématiser le traitement du péché, en en faisant un soi-disant salut. Si donc un Témoin de Jéhovah s’est laissé prendre par ce mensonge, c’est parce que ce mensonge correspond tellement au désir de son coeur pécheur.

Mais soyons honnêtes : qui de nous n’a pas fait autant ? Nous avons tous suivi des mensonges de Satan (qui se ressemblent d’ailleurs tous ; l’idée de base est toujours que l’homme s’en sortira mieux en gardant Dieu à distance et de se débrouillera tout seul), jusqu’au jour où la grâce de Dieu nous touche. Et là nous comprenons la bonne nouvelle : le pécheur peut revenir à la maison, et faire partie de la famille de Dieu.

Un Témoin de Jéhovah est aveuglé par le mensonge, embobiné dans un système qui fait un maximum pour l’empêcher de réfléchir sérieusement, de peur qu’il ne découvre les failles dans le système. Ils sont manipulés par une pression psychologique énorme, qu’ils ignorent eux-mêmes. Une personne qui a été chez les Témoins de Jéhovah m’a confié un jour : “ Pendant qu’on y est, on pense qu’on est libre. Mais on n’est pas libre. “ Le fait qu’ils aient choisi librement de suivre cette voie mensongère, qu’ils sont personnellement responsables d’avoir voulu ce “ salut “ si matériel et centré sur l’homme, ne change pas le fait qu’ils puissent difficilement s’en sortir.

Pour cette raison, nous devons les affronter avec compassion et tact, plutôt qu’avec le désir de les écraser. Nous devons “ dire la vérité avec amour “ envers les Témoins de Jéhovah autant qu’envers n’importe quel pécheur perdu. La grâce de Dieu ne cherche pas à écraser et condamner, mais à libérer.

Une chose qui me semble importante, c’est de ne pas dire aux Témoins de Jéhovah qu’“ ils ont tort “. Non qu’ils n’aient pas tort, mais cette approche les poussera surtout à se défendre. (Elle produit la même réaction chez eux qu’elle produit chez nous, quand c’est d’autres groupes qui nous disent que nous avons tort.) Ils se sentent attaqués dans leur valeur personnelle, comme s’ils étaient, eux-mêmes, les auteurs des fausses doctrines qu’ils répandent.

Il me semble largement préférable de leur dire qu’on les a trompés, ce qui est vrai. Ils ont choisi de croire ce mensonge, mais on leur a menti tout de même :

Leurs responsables leur ont dit que leur traduction de la Bible est la seule qui est fidèle aux textes originaux, alors que de toutes les traductions que je connais, elle en est la plus éloignée. On leur a dit que c’est suite à la “ conversion “ de Constantin au début du 4ème siècle que les Chrétiens ont commencé à enseigner que Jésus-Christ est Dieu, alors que cette doctrine se trouve, non seulement dans la Bible, mais très largement répandue (entre autres) dans les écrits d’Ignace, un des pères de l’église, mort pour sa foi vers l’an 107. On leur a dit que Jésus était intronisé au ciel en 1914, alors que C. T. Russell a enseigné que 1914 devait marquer la fin des gouvernements terrestres, et le moment où Jésus commencerait à régner sur terre. Ils n’ont pour ainsi dire jamais l’occasion de faire une étude biblique “ libre “ ; ils sont conditionnés dès le début par l’idée qu’une “ étude biblique “ se fait avec un responsable des Témoins de Jéhovah, et en suivant un de leurs livres (avec le résultat que leur pensée est constamment guidée, selon une ligne prédéterminée, pour qu’ils n’abordent pas la Bible avec un esprit ouvert).

On pourrait multiplier les exemples. Le fait est qu’ils ont été manipulés. Ils ne sont pas innocents, parce qu’ils ont choisi cette voie, mais ce n’est pas les Témoins de Jéhovah qui frappent à votre porte qui ont inventé les doctrines qu’ils enseignent. Tout leur vient d’en haut, de Brooklyn (un arrondissement de la ville de New York), le siège actuel du mouvement. Si on leur dit qu’ils ont tort, on les oblige plus ou moins à se défendre. Mais si on leur dit qu’ils ont été trompés par les mensonges de leurs plus hauts responsables, cela leur donne la possibilité de se désolidariser de ces responsables, sans se sentir personnellement attaqués.

Sauf par lâcheté, on ne se convertit pas à une religion qui nous attaque, et les Témoins de Jéhovah ne sont pas des lâches. Ils sont aveuglés et manipulés, mais persévérants, zélés, et (dans la mesure que le peu de connaissances qu’ils ont le leur permet) conséquents. Ils ne vont pas se tourner vers le Seigneur, ni même nous donner raison quant à nos doctrines, si nous les attaquons personnellement.

Peut-être dites-vous : “ Mais ils sont tellement casse-pieds avec leur porte à porte et leurs arguments incessants. “ Je ne dirais pas qu’ils sont pas casse-pieds ; ils sont soumis. Un Témoin de Jéhovah doit faire au moins 12 heures de porte à porte par mois (sauf les plus hauts responsables, qui en sont dispensés ; leur travail dans l’oeuvre compte comme “ prédication “ pour eux). Ils doivent rendre des comptes précis, par écrit, à leurs responsables. De multiples prétextes sont donnés pour justifier cette façon de faire, mais la réalité de la situation est qu’ils ne sont pas libres. C’est considéré comme une des oeuvres principales qu’il faut accomplir pour gagner le droit au royaume de Dieu. La “ prédication “ de porte à porte est aussi importante pour eux que le baptême pour les Catholiques ou les “ cinq piliers “ pour les musulmans. S’ils ne le font pas, des pressions psychologiques subtiles mais réelles sont exercées sur eux. S’ils ne le font toujours pas, les pressions deviennent de plus en plus fortes. Finalement, s’ils refusent réellement d’appliquer les exigences du mouvement, ils en seront exclus, au prix (pensent-ils) de leur salut. Car ce n’est pas uniquement l’église Catholique qui enseigne : “ Hors de l’église, point de salut “. Bien qu’ils ne l’expriment pas de la même manière, les Témoins de Jéhovah disent la même chose.

Abordons donc les Témoins de Jéhovah avec compassion et compréhension, dans le but de les aider à comprendre la vérité. Ils ont tort, ils sont perdus, mais la grâce est pour eux aussi. La façon que nous avons de présenter ce message de grâce peut influencer la réaction qu’elle produit chez la personne qui nous entend.

Suite…

Credit photo:
nyki_m

7 thoughts on “Comment annoncer l’évangile aux témoins de Jéhovah ? – Disons la vérité dans l'amour (5)

  1. Bon article, tant dans ses arguments que dans le but proposé. Il y a l’art, et il y a la manière, l’un ne va pas sans l’autre, et certains ici feraient bien de s’en inspirer… 😉

  2. Annoncer l’évangile aux témoins de J ?

    Loin de moi cette pretention évangélisatrice n’ayant pour but que de satisfaire l’égo humain , sous couvert d’une  » vérité  » à propager .

  3. Et vous êtes sûr que votre réponse est dépourvue de prétention?

    P.S.: Inutile de répondre, je n’ai quant à moi pas l’amour de la polémique… et vous laisserais sur votre faim.

  4. Dans votre premier message , Vous balancez des petites insinuations douteuses et revendiquez ne pas etre dans la polémique ? Et dépourvues de prétention qui plus est selon vous ?

    :) c’est de la bonne grosse blague

  5. Bob, c’est vraiment dommage que vous ayez pris ça pour une attaque personnelle… alors que mon intervention ne visait qu’à:
    1) approuver la qualité d’un article (ce qui ne semble pas votre cas, c’est le moins qu’on puisse dire)
    2) susciter la réflexion de chaque participant sur sa manière d’exprimer ses opinions, le ton étant précisément et trop souvent je trouve, polémique… d’où également ma seconde intervention.

    De plus, ce n’est pas dans mes habitudes de faire, selon votre interprétation, des « insinuations douteuses » (dans quel but?), ni d’ailleurs des « grosses blagues » (pour faire rire qui?), mais de m’efforcer au contraire de dire les choses d’une façon qui ne soit pas tranchante…

    En espérant cette fois être mieux comprise? Bonne journée.

  6. Je n’ai aucunement pris celà pour une attaque personnelle puisque je ne suis pas témoin de J .

    Effectivement je n’apprécie pas ce genre d’article tendancieux ne visant qu’à rabattre les gens d’une  » secte  » à un autre type d’enfermement .

    Cette petite guguerre des évangéliques vis à vis des témoins de J n’a aucun sens puisque de part et d’autre l’offensive est perpetuellement lancée . C’est à celui qui défendra le mieux sa paroisse .

    Dans d’autres articles , l’auteur indique que la  » vérité  » n’est pas une doctrine mais une personne .

    Ah la bonne blague alors puisque les témoins de j sont bien attaqués sur le terrain de leurs doctrines ? , et celà par rapport à d’autres ? ( qui bien sur sont  » mieux  »  » vraies  » ) , et dans le but de les amener à ces dernieres ?

    Et au passage l’auteur en profite pour en mettre une couche sur le dos des catholiques et les musulmans !
    et vous trouvez qu’il y a  » l’art et la maniere  » donc ? on ne voit pas avoir la meme perception de la finesse littéraire alors…

    C’est une vraie soupe d’intolérance vous voulez dire oui .

  7. Aux commentaires : 5 et 6

    Que le chemin de la Parole de Dieu, qui est un chemin de Paix – et de charité, soit un avenir plein d’Espérance en Sa douce Présence !!!

    God Bless You !

    Sarah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents