Main menu
Un poisson dans le netRéflexionComment annoncer l’évangile aux témoins de Jéhovah ? – Un Dieu loin de nous (3)

Comment annoncer l’évangile aux témoins de Jéhovah ? – Un Dieu loin de nous (3)

Voici la troisième partie de la publication d’un long texte sur la façon dont on peut annoncer l’Évangile aux Témoins de Jéhovah. Cette étude, en six parties, avançant une façon de faire originale, passionnera ceux et celles qui constatent l’inutilité d’une bataille de versets. Au sixième message, le document complet de l’étude sera proposé au format PDF. Lisez ou relisez les parties déjà publiées de cette étude (partie 1 et 2) le cas échéant pour bien comprendre la problématique. Consultez ici le sommaire de cette étude.

Un Dieu loin de nous

Quand tout cela devient clair, nous sommes en mesure de comprendre non seulement la véritable différence entre les Témoins de Jéhovah et l’enseignement de la Bible, mais aussi le message qu’il faut leur annoncer si nous voulons avoir une chance de succès.

En fait, leur doctrine fondamentale se situe clairement au niveau de la religion pragmatique. Ce n’est même pas un secret ; ils l’avouent ouvertement, toutefois en d’autres termes. Ils désirent la nouvelle terre, le paradis terrestre, et ils sont très clairs sur le fait que Dieu ne sera pas personnellement présent sur la nouvelle terre . Cela ne les gêne pas. Au contraire. Dans le fond, les Témoins de Jéhovah ne sont pas des personnes qui cherchent Dieu.

Ils cherchent à obéir à Dieu, non seulement pour gagner le droit au paradis, mais aussi parce qu’ils sont convaincus (avec raison d’ailleurs) que les commandements de Dieu induisent un style de vie qui est bon pour nous. Ainsi, ils recherchent la vie heureuse que Dieu peut nous donner, plutôt que la communion avec Dieu. Ils ont la notion de religion juridique aussi. Mais le pardon est surtout un moyen de gagner le paradis, et non la possibilité d’entrer en relation avec Dieu. Le but est très clairement et explicitement le paradis terrestre.

Notons toutefois qu’il y a dans la religion des Témoins de Jéhovah une distinction entre ceux qui ont l’espérance céleste (les 144.000) et ceux qui ont l’espérance terrestre (la grande multitude). J’avoue ne pas bien comprendre le but de l’espérance céleste, pour la simple raison que je n’ai jamais eu l’occasion de discuter avec un Témoin de Jéhovah qui voulait ce but. Je ne sais donc pas s’il s’agit d’une véritable recherche de Dieu ou s’il s’agit d’une religion mystique (avec peut-être un reste de la notion de religion pragmatique, tout en se plaçant bien dans le domaine spirituel). Mais ce qui est important à comprendre, c’est qu’il est extrêmement rare d’avoir affaire à ceux qui ont l’espérance céleste. Pour la grande majorité de nos contacts Témoins de Jéhovah, nous constatons que leur motivation de base est dans ce qu’ils nomment l’espérance terrestre.

La clé de la compréhension des Témoins de Jéhovah est donc la notion qu’ils ne veulent pas s’approcher de Dieu personnellement. Par contre, connaître ses desseins, lui obéir, se soumettre à son gouvernement, oui ; leur engagement à faire tout cela est impressionnant. Mais ils ne ressentent pas du tout le désir de vivre une intimité personnelle avec lui.

De ce fait, ils ne désirent pas trop que Dieu s’approche de nous, non plus. Ceci se voit de maintes façons dans leurs doctrines, et explique beaucoup de choses qui nous semblent incompréhensibles, étant donné que la Bible est si claire.

Tout d’abord, partant du principe d’un Dieu plus ou moins lointain, ils maintiennent une distinction quasi-totale entre le monde “spirituel“ (le ciel) et le monde matériel (la terre). Cette distinction échappe souvent aux chrétiens évangéliques, avec le résultat que nous ne comprenons pas leur position. Pourtant, il s’agit d’une clé importante pour saisir la pensée des Témoins de Jéhovah.

Leur justification pour cette distinction vient de 1 Corinthiens 15.50, où il est dit que la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume de Dieu. Les Témoins de Jéhovah comprennent par là que Dieu habite dans un domaine entièrement spirituel, qui est totalement impénétrable par tout ce qui est physique. En même temps, Dieu ne peut pas être présent personnellement dans le domaine matériel, parce qu’il est, lui, dans le domaine spirituel, le “ciel“.

Il semblerait, en fait, qu’il y ait une certaine influence du dualisme ancien dans la pensée des Témoins de Jéhovah. Les esprits (comme les anges) peuvent venir visiter ce monde, mais non l’Esprit ultime qui est Dieu lui-même. Les mauvais esprits (les démons) peuvent même se plaire dans ce monde matériel, mais c’est justement parce qu’ils sont tordus. Ce monde est fondamentalement différent du monde spirituel. Non que la matière soit mauvaise d’une façon innée (en cela ils ne suivent pas entièrement la philosophie dualiste grecque), mais elle est tout de même d’une autre nature que le domaine spirituel.

La réalité est que le domaine spirituel pénètre tout, et que le spirituel n’est pas aussi distinct du matériel qu’ils le pensent. Il ne s’agit pas autant de “deux mondes“, différents en nature et séparés l’un de l’autre, que de deux aspects du seul univers qui existe. L’homme est chair, mais il est esprit en même temps. Le but de 1 Corinthiens 15, justement, est de montrer que le destin de l’homme est de vivre pleinement ce domaine spirituel, tout en gardant sa nature innée, celle d’une créature qui est à la fois corps et esprit . Nous savons peu de choses sur la nature exacte du “corps spirituel“ dont parle Paul dans ce chapitre (vraisemblablement il n’en savait pas bien plus lui-même), mais nous savons qu’il s’agit d’un corps, puisqu’il le dit. Paul veut surtout faire comprendre ici la nécessité de la résurrection (ou, à défaut, de la transformation pour ceux qui seront encore vivants au retour du Seigneur), étant donné que notre but est spirituel, mais qu’on ne peut pas l’atteindre en restant dans l’existence actuelle. Toutefois, ce n’est pas pour autant que l’existence après la résurrection soit en forme d’“esprit pur“. Cela se voit ici, ainsi que dans bien d’autres passages de la Bible.

Un verset tiré d’un contexte qui montre que notre but se situe auprès de Dieu, et qui enseigne que le fait que nous soyons des êtres corporels ne nous empêche en rien d’atteindre ce but, sert donc aux Témoins de Jéhovah comme prétexte pour exclure tout but spirituel pour la grande masse de l’humanité. S’ils n’ont pas cherché à comprendre l’ensemble du contexte, c’est parce que cette séparation absolue entre le monde de Dieu et le monde des hommes les arrange : ils ne veulent pas s’approcher de Dieu, et ils ne veulent pas que Dieu s’approche d’eux.

Et cette distinction, venant de leur désir fondamental qui est matériel de nature et centré sur l’homme, nous aide à comprendre les raisons pour bien d’autres doctrines des Témoins de Jéhovah. Parfois, nous ne voyons pas pourquoi ils se livrent à de telles gymnastiques pour contourner le sens évident des textes, mais c’est toujours en vue d’étayer leur philosophie de base, la notion que le bien-être ultime de l’homme est un paradis terrestre et physique, sans la présence personnelle de Dieu.

Il est à noter, toutefois, que peu de Témoins de Jéhovah comprendront explicitement cette philosophie. Ils en sont d’accord, sans quoi ils ne seraient pas dans le mouvement, mais ce n’est pas pour autant qu’ils sont capables de l’exprimer clairement. Cela ne les empêche pas, pourtant, de défendre les doctrines qui en découlent.

Ils ne croient pas à l’omniprésence de Dieu, par exemple. Dieu est partout uniquement par son “saint esprit“, c’est à dire sa “force active“. Le Saint-Esprit, pour eux, n’est pas Dieu lui-même, mais ce qu’on pourrait considérer comme “l’influence de Dieu“. Dieu est loin, au ciel ; il n’est pas sur la terre. Il n’est pas proche de nous, dans le sens personnel d’une présence réelle et permanente.

Il est à noter cependant que la Bible des Témoins de Jéhovah dit, dans Jérémie 23.24 : “Est-ce que je ne remplis pas, moi, les cieux et la terre ?“ Telle est la déclaration de Jéhovah . Cette traduction du verset est correcte, et l’enseignement est clair : Jéhovah remplit, personnellement (et non simplement par l’influence de sa “force active“), les cieux et la terre. Il est partout présent sur la terre exactement de la même façon qu’il est partout présent au ciel. S’il n’est pas sur la terre, c’est qu’il n’est pas au ciel non plus. Mais ce verset ne fait pas partie de ceux qu’ils utilisent régulièrement, car il ne va pas dans le sens d’un Dieu lointain, qui ne s’approche pas personnellement de nous, et qui ne nous demande pas de nous approcher de lui non plus.

La doctrine des Témoins de Jéhovah sur la personne de Jésus-Christ découle de cette même disposition. De nombreux passages (et non seulement le premier verset de l’évangile de Jean, comme ils le prétendent souvent) nous montrent clairement qu’en Jésus, Dieu lui-même — le seul, le vrai, le souverain — se manifeste aux hommes. Mais tout le monde sait que cette doctrine, annoncée si clairement dans la Bible et attestée par les pères de l’église dès la fin du premier siècle, est anathème pour les Témoins de Jéhovah. Pourquoi ?

Tout simplement parce que cela rapproche trop Dieu de l’homme. Les Témoins de Jéhovah veulent maintenir une distinction nette entre le monde spirituel et le monde matériel. L’homme n’a pas à entrer dans le “ciel“, et Dieu n’a pas à venir sur la terre.

En plus, si Dieu lui-même se manifeste aux hommes en Jésus-Christ, cela montre une implication trop personnelle dans la situation de l’homme perdu pour un Dieu qui doit rester lointain. C’est un amour trop intime. Dieu n’est pas, dans leur doctrine, un Dieu qui nous aime au point qu’il a fait ce qu’il fallait pour nous sauver, en venant lui-même payer le prix de notre péché. Pour eux, Dieu a tant aimé les hommes qu’il a envoyé quelqu’un d’autre faire ce qu’il ne pouvait pas — ou ne voulait pas — faire lui-même. Dieu peut se révéler à l’humanité par l’intermédiaire d’un représentant (selon les Témoins de Jéhovah, Jésus est l’archange Michel, manifesté en chair), mais il est impensable qu’il vienne lui-même. Il veut bien mettre en place la délivrance des hommes, mais non en s’impliquant personnellement dans ce salut.

Mais même la présence de Jésus est gênante. Le but final étant de vivre tranquillement sa vie dans le confort matériel, en obéissant à la loi de Dieu mais sans vivre dans sa présence, Jésus n’a plus rien à apporter à l’humanité. Les hommes doivent simplement vivre tranquillement dans leur paradis matériel.

De ce fait, ils enseignent que Jésus est “esprit“ après la résurrection. Comme la nouvelle terre est matérielle, il n’y sera pas. En tant qu’esprit, il sera auprès de Dieu. Il est venu, donc, il est mort pour le péché d’Adam pour que le salut de l’homme devienne possible, et il est parti. Tout cela appartient au passé maintenant, et n’a pas grande chose à faire avec nous, personnellement. Ils ne désirent pas plus la présence de Jésus que la présence de Dieu.

Pour maintenir cette doctrine, ils sont obligés de manipuler non seulement les multiples passages qui montrent clairement que Jésus est ressuscité corporellement (dont un des plus clairs est en fait Jean 2.19-21, puisque Jésus y dit explicitement qu’il va ressusciter son corps), mais aussi les multiples passages qui indiquent que les croyants seront en présence de Dieu, et de Jésus, après la mort. Pour beaucoup de ces passages, leur réponse est de dire qu’ils s’appliquent à ces 144.000 qui ont une espérance céleste. Pour d’autres, comme les nombreux versets dans Apocalypse 21 et 22 qui montrent que Jésus (ainsi que Dieu lui-même) sera présent avec son peuple sur la nouvelle terre, ils refusent d’en comprendre la signification.

Pourquoi un tel effort pour contourner une doctrine qui est non seulement évidente dans la Parole, mais aussi une des plus grandes sources d’encouragement et de réconfort pour les croyants ? Pour la raison déjà évoquée : ils ne désirent pas la présence de Dieu. Leur but est une vie matériellement heureuse, dans un cadre qui ressemble autant que possible à la vie matérielle de cette terre (les difficultés en moins, évidemment).

Ils envisagent Dieu comme un gouvernement terrestre, en fait : si on obéit aux lois, on n’est pas dérangé. Le gouvernement devient visible, par ses représentants qui sont les gendarmes, les percepteurs, et les fonctionnaires, uniquement quand quelque chose n’est pas en règle. Les Témoins de Jéhovah veulent un Dieu semblable : un Dieu qui règne en souverain dans le ciel, mais dont l’implication sur terre se limite à diriger les affaires par les lois qu’il a données. Il ne doit pas s’occuper personnellement des êtres humains.

Quand nous avons compris que le but recherché explicitement par les Témoins de Jéhovah est un but où Dieu est lointain et les hommes sont valorisés (par le fait que tout tourne autour de leur bien-être), nous comprendrons aussi ce qu’ils enseignent sur le moyen de salut. Selon la doctrine des Témoins de Jéhovah, la mort de Christ ne paye le prix que du péché d’Adam, le “péché originel“ qui nous condamne tous. Nous devons payer le prix de notre propre péché nous-mêmes par notre propre mort, et nous devons montrer notre disposition à vouloir entrer dans le royaume de Dieu (royaume où Dieu règne par ses lois, et non un royaume où Dieu est personnellement présent) par nos œuvres. Dieu est lointain dans tout cela, puisqu’il n’est pas intervenu personnellement pour nous sauver, et l’homme est valorisé parce qu’il se rachète lui-même, en grande partie au moins, par sa mort et par ses œuvres.

Leurs doctrines sur le moyen du salut, qui paraissent au premier abord aussi étranges que d’autres doctrines qu’ils enseignent, découlent donc logiquement de leur disposition de base. Dieu ne s’occupe pas personnellement du salut de l’homme, de même qu’il ne s’occupe par personnellement de l’homme tout court. C’est l’homme qui doit agir, par ses propres moyens, pour profiter du système que Dieu a fait mettre en place.

Suite…

Credit photo:
lebeda.martin

4 thoughts on “Comment annoncer l’évangile aux témoins de Jéhovah ? – Un Dieu loin de nous (3)

  1. Bonjour. Si vous avez lu la partie précédente, et mon commentaire qui fait suite à celle-ci, vous aurez noté que j’aurais pu parier gros sur ce coup là ! J’avais dit que la religion des TJ serait classée dans les « pragmatiques » : bingo !

    Trêve de plaisanterie. Cette troisième partie renferme tellement de « bêtises » que j’ai finalement renoncé à les passer en revue. De fait, si vous voulez vraiment connaître la doctrine des TJ, ce n’est sûrement pas avec « ça » que vous le pourrez !

    J’ai quand même pitié de l’auteur de ce « machin » et je me propose de répondre à son interrogation. Il écrit en effet :  » J’avoue ne pas bien comprendre le but de l’espérance céleste, pour la simple raison que je n’ai jamais eu l’occasion de discuter avec un Témoin de Jéhovah qui voulait ce but. »

    Alors là, ça m’étonne ! Comment ? Vous tous qui souhaitez aller au ciel, vous ne savez pas ce que ces élus vont y faire ? La Bible le dit pourtant, et très clairement : ceux qui vont au ciel, aux côtés de Jésus, sont Rois et Prêtres (1 Pierre 2:9 ; Apocalypse 1:6 ; 5:9, 10). Si ils sont rois, ils gouvernent. Ils ont donc des sujets qui habitent un territoire (la terre peuplée de milliards d’humains, y compris ceux ayant été ramenés à la vie par la résurrection). Et si ils sont prêtres, ils officient pour quelqu’un. Ils servent donc d’intermédiaire entre Dieu et ce « quelqu’un ». Qui donc ? Si tous les élus sont rois, sur qui gouvernent-ils ? Si tous sont prêtres, pour qui servent-ils d’intermédiaire ?

    Le but de l’espérance céleste ? Le voici : Mettre en place dans le ciel un Royaume pour diriger la terre. (Comparez avec Daniel 2:44 ; 7:13, 14, 27). Comme il se doit, Jésus est le Roi principal de ce gouvernement. Les élus, en nombre limité, sont Rois à ses côtés. Ils sont « héritiers de Dieu et cohéritiers [héritiers avec] de Christ » selon Romains 8:17. Jésus est aussi « souverain sacrificateur » ou grand prêtre (Hébreux 3:1), tandis que les élus sont prêtres (comme dans l’antique Israël ; la prêtrise d’alors était une image de la prêtrise céleste à venir).

    Le but principal du royaume est la sanctification du nom de Dieu et le soutient de sa souveraineté. Ensuite vient le bonheur des humains. Matthieu 6:9, 10. Ceux qui vont au ciel n’y vont donc pas pour se tourner les pouces ! Ils y vont pour diriger et officier en faveur des humains.

    Si ce n’est pas clair pour tout le monde, n’hésitez pas à poser des questions.

    Cordialement, Christian.

  2. je soutiens totalement l’analyse de l’auteur de l’article de base….
    les T.J ne pourraient avoir d’autre but,puisqu’ils n’ont jamais goûté à l’Esprit .Il en nie l’existence propre,comme étant Dieu!
    De ce fait ,ce dernier ne peut en aucun cas les diriger et les conduire!
    Le sacrifice est fait,puis c’est tout…on continue à vivre selon des lois bibliques prétextant qu’elles plaisent à Dieu :les docteurs et les pharisiens du temps de jésus croyaient aussi lui rendre le même culte !
    Comme c’est généralement écrit ou qu’on lui donne le sens de sa « propre »interprétation….tous ont bonne conscience.Dès lors ,qui les déstabilisera en leur conviction?

    Ils ne peuvent croire à autre chose ,puisque en considérant Christ pour ce qu’il n’est pas,ils ont rejeté la « pierre de l’angle ».
    En conséquence ,ils ne recoivent pas non plus l’Esprit Saint qui seul peut les conduire dans toute la vérité!
    Car Dieu donne son Esprit Saint à qui lui obéit:c’est à dire croire avant toute chose, au nom de son propre Fils,Jésus-Christ.

  3. N’est-il pas écrit en Révélation 21:3 que Dieu sera avec les hommes, qu’il demeurera avec eux et qu’il essuiera tout larmes de leurs yeux?(on est d’accord pas avec des mouchoir mais en réconfortant et en restaurant un paradis(qu’il soit terrestre ou celeste, veu pas entrer dans le debat tj, etc)….il me semble que les tj sont en accord avec cette pensée?

  4. No4…
    Il est quand même bizarre que Paul pour ne citer que lui,excite tous les croyants vers un seul but…:entrer dans le royaume de Dieu.
    Mais finalemnt,c’est quoi le royaume de Dieu?
    N’est ce pas partout où se trouve et règne l’Esprit de Dieu?Je le pense…
    Des « dirigeants » en haut et des gens « conduits »en bas ?Sur cette terre?Sûrement pas,puisque Pierre atteste que celle-ci se fondera avec les cieux, dans une extrême chaleur.Tout s’embrasera au point de se fondre….
    Il y a aura donc :une nouvelle terre….mais accueillant qui?Et pourquoi?
    Ne trouvez vous pas que le N.T parle surtout de la « nouvelle naissance »(nouvelle naissance/nouvelle terre)car sans celle-ci,on ne sera pas convié sur l’autre….
    N’est -il pas étrange que certaines sectes nous entretiennent d’un évangile « dilué » et d’autres « de promesses qui s’attachent au charnel »?
    Pourtant le véritable Evangile (celui de Paul pour ne citer que lui)traite totalement du « spirituel »…..même les corps des élus devraient être transformés « incorruptibles » à son avènement.
    D’autres répandent une plus large « promesse » en répandant depuis des lustres un autre évangile ,leur religion ….où l’on procède encore à un tas de formules,de rites,d’accoutrements, avec hiérarchie et monuments grandioses.leur promesse étant qu’une fois marqué de leur signe ,ce dernier vous garantirait l’accès éternel au Royaume promis!
    Si un peintre s’inspirait de ce qu’il a lu de Christ et de ses disciples en le NT,il n’apparaîtrait nulle part sur son oeuvre le clinquant,les dorures, l’argent ,les monuments ,ni les ornement d’aujourd’hui,ni encore la plupart de leur comportement!
    Parce que Christ et ses disciples ne vivaient pas ainsi et n’enseignaient pas ce genre de culte à Dieu….Ils avient tous un autre conducteur:l’ESprit de Dieu….le Consolateur.
    D’autres ont sans doute le soucis de plaire à Dieu plus simplement,mais s’activent »charnellement » à ressembler aux disciples en usant et pratiquant grande partie de ce qui est encore derrière nous,le N.T.
    Quand il cite le NT s’est en justifiant ou en jugeant leurs oeuvres comme étant parfaites et dictées par Dieu;or,ils en renient l’essentiel,la force,la puissance et la vérité!
    Ainsi ils nient tout autant le Fils Unique de Dieu comme ayant sa nature divine et le Saint Esprit comme étant Dieu lui-même,lui conservant seulemnt son côté énergie ,fluide puissant etc…

    Aveuglés pour la plupart,ils se rassurent par des oeuvres que le monde ne pratique pas et qui s’apparentent de loin aux prescriptions de Christ….puisqu’ils ne comprennent que ce que leur « chair « leur dicte!
    C’est donc « charnellement  » qu’ils cherchent à plaire à Dieu et pour s’en convaincre ,ils se sont créés de toute pièce un livre prenant place à la vraie Parole de Dieu qui est la Bible!
    Ce livre est devenu leur seul référence à la vérité, il remplace la vraie Parole…

    Ainsi le » croyant « TJ qui s’ausculte et s e voit pratiquer de son mieux et suivre son livre nouveau,ce dernier est rassuré dans son erreur.Personne ne peut plus l’en convaincre…
    Ils seraient sans doute de bons chrétiens,s’ils croyaient véritablement au Fils et s’ils étaient habités du Saint Esprit qu’ils rejettent …..comme étant Dieu lui-même!
    Ce que je remarque, c’est qu’au moment où l’on peut voir et discerner les moment extraordinaires que nous vivons en ces temps derniers, il y a multitude de sectes ,de religions et de dénominations marchant souvent dans l’erreur,mais attirant vers elles chacun, par ses propres désirs .
    Or la Bonne Nouvelle du Royaume est une,complète et simple…
    C’est avant tout une Bonne Nouvelle ,parce qu’elle ne consiste pas seulement à se voir et à se rassurer du pardon de Dieu,mais d’un renouvellement total de sa propre nature:condition siné-quanon pour entrer pleinement dans la promesse du Royaume..
    Un homme mauvais intérieurement,mais revêtu seulement d’un vêtement blanc,entrerait dans le royaume de Dieu pour l’Eternité?Vous voulez rire?
    Dieu n’excluerait plus du jardin d’Eden, Adam pécheur en sa nature?
    Donc pour entrer dans le royaume de Dieu et qui est sa grande promesse,il faut nécessairement « naître de nouveau » et non seulement être pardonné ….
    Cela mérite méditation afin de savoir en quoi consiste véritablement « cette nouvelle naissance »?
    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents