Main menu
Un poisson dans le netRéflexionComment annoncer l'évangile aux témoins de Jéhovah ? – Cinq types de religions (2)

Comment annoncer l'évangile aux témoins de Jéhovah ? – Cinq types de religions (2)

Voici la seconde partie de la publication d’un long texte sur la façon dont on peut annoncer l’Évangile aux Témoins de Jéhovah. Cette étude, en six parties, avançant une façon de faire originale, passionnera ceux et celles qui constatent l’inutilité d’une bataille de versets. Au sixième message, le document complet de l’étude sera proposé au format PDF.  Lisez ou relisez la première partie de cette étude le cas échéant pour bien comprendre la problématique. Cliquez ici pour accéder au sommaire de ce texte.

Cinq types de religions

Avant de parler davantage des Témoins de Jéhovah, cherchons à comprendre pour nous-mêmes ce qu’est le but de la foi chrétienne. Pour le faire, il faudra situer le véritable Christianisme dans un contexte plus large, en comprenant ce que l’être humain cherche dans la religion d’une façon générale.

Les différents buts que l’homme peut chercher dans la religion peuvent se diviser en cinq catégories, qui déterminent cinq grands types de religions. Il est à noter qu’une même religion peut contenir plusieurs de ces buts à la fois.

Dans ce que j’appelle la religion pragmatique, le but est le bien-être sur un plan plus ou moins matériel. C’est notre confort, notre prospérité, notre santé. Ce bien-être peut se situer dans l’immédiat (c’est-à-dire dans cette vie), dans un paradis après la mort ou dans les deux. Il en découle que l’action de Dieu — ou des dieux — doit se faire surtout dans les circonstances qu’on vit, pour que ces circonstances soient plus agréables. C’est la notion la plus répandue dans les mythologies anciennes, ainsi que dans l’animisme, les variétés les plus courantes de l’Islam, et dans bien des formes du Christianisme.

Il y a aussi ce que j’appelle la religion juridique. C’est une notion qu’on trouve dans les religions qui mettent une importance sur le péché et le pardon (ce qui est loin d’être le cas pour toute religion). L’homme étant condamné pour son péché, il va être puni par Dieu. Le but est donc d’être délivré de cette condamnation, soit par le fait de s’améliorer (c’est toute l’idée du salut par les oeuvres), soit par le fait d’être gracié. Il est à noter que la religion juridique est en fait une variante de la religion pragmatique (les deux vont très souvent ensemble, d’ailleurs), puisque le but se situe toujours dans nos circonstances plus qu’autre chose. En effet, le paradis étant un endroit plus agréable que l’enfer (ou quelque autre forme que prenne la condamnation), c’est ce cadre agréable qui est cherché.

Sur un autre plan, il y a la religion mystique. Cette conception est basée sur la notion qu’il existe, en plus du monde matériel, un monde spirituel, et que le but de l’homme est d’atteindre ce monde spirituel. Il y a assez rarement la notion que le monde spirituel peut être mauvais ; normalement, c’est considéré comme une évidence que vivre dans le domaine surnaturel est meilleur pour l’homme que de vivre dans le monde matériel. Cette pensée est à la base de l’Hindouisme, du Bouddhisme, et du Nouvel Age, ainsi que de maintes formes de « spiritualité » qui sont répandues dans le monde. (Mais ce n’est pas la pensée du spiritisme, qui est plutôt une religion pragmatique.)

Une conception religieuse qui est apparentée au mysticisme, tout en rejetant fermement la notion du domaine spirituel, est ce que j’appelle la religion philosophique. C’est ce qui reste de la religion mystique quand on a enlevé tout ce qui est surnaturel. (Quand on enlève le surnaturel de la religion pragmatique, il n’en reste rien, puisque le seul but de la religion pragmatique est de profiter des puissances spirituelles, quelles qu’elles soient, pour notre bien. Si elles n’existent pas, on se débrouille tout seul et il n’y a plus besoin de religion.) Il y a toujours la notion de chercher un sens à la vie, de vouloir comprendre, de trouver une « valeur » qui va au-delà du simple « métro, boulot, dodo » des gens qui ne réfléchissent pas, afin de savoir à quoi sert l’existence humaine. Mais tout cela se situe uniquement au niveau de la compréhension humaine, et l’action se fait uniquement dans le domaine matériel, puisqu’il est considéré comme le seul domaine qui existe. L’humanisme, le communisme, l’évolution darwinienne et néo-darwinienne, sont des religions philosophiques.

Finalement, il y a ce que j’appelle la religion relationnelle. Elle se distingue de toute autre religion par le fait que le but premier n’est pas le confort de l’homme, mais la recherche de la personne de Dieu comme une fin en soi. Il est vrai que la relation avec Dieu nous fait énormément de bien, mais le but n’est pas le bien que Dieu peut nous faire. Le but est Dieu lui-même. C’est comme dans un bon mariage : chacun des partenaires répond à maints besoins chez l’autre. C’était même prévu et évident dès le départ. Pourtant, ce n’est pas la base du mariage. La base, c’est l’amour de l’autre, pour lui-même (ou elle-même).

C’est là ce que la Bible annonce aux hommes. Jésus a dit qu’il est le chemin pour venir au Père (Jean 14.6). Il a dit : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent… » (le sens clair du texte grec de Jean 17.3). La Bible compare très, très souvent la vie avec Dieu aux relations humaines les plus intimes, soit la relation des enfants avec leur père, soit le mariage. Aussi bien dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau, cette relation personnelle avec Dieu est mise en avant, non comme « un aspect » de la vraie religion, mais comme le but.

Les autres formes de religion sont des dégénérescences de cette relation avec Dieu que la Bible nous propose. En effet, dans la vie avec Dieu, Dieu nous fait beaucoup de bien. Si donc on ne s’intéresse plus à Dieu lui-même, mais seulement à ce qu’il peut faire pour nous, on est dans la religion pragmatique. La Bible nous montre clairement que l’homme est pécheur, et que sans le pardon du péché il ne peut pas vivre cette relation intime avec un Dieu saint. Si on confond ce moyen qui permet à l’homme pécheur d’entrer dans la présence de Dieu avec le but final, on est dans la religion juridique. La Bible nous enseigne que Dieu est Esprit, et que c’est en esprit (et en vérité) qu’il faut s’approcher de lui. Si on pense que le simple fait de vivre sur un plan « spirituel » (surnaturel) est une fin en soi, on est dans la religion mystique. La Bible nous enseigne aussi énormément de sagesse, nous permettant de vivre d’une façon raisonnable, de comprendre où nous allons, et de savoir pourquoi. Si cette sagesse devient le seul but, on est dans la religion philosophique.

Toutes les autres religions sont donc des « restes » de cette relation que l’homme devait avoir avec Dieu, pour des gens qui ne désirent plus cette relation. Elles consistent en de multiples tentatives de manipuler Dieu, pour qu’il nous aide (c’est à dire, en clair, pour qu’il soit à notre service), plutôt que de le chercher, lui. Toutes les autres religions sont, en dernière analyse, centrées sur l’homme, car le but ultime est toujours le bien que l’homme peut en tirer. La religion relationnelle est le seul but qui est réellement centré sur Dieu, car le but est de connaître Dieu. La religion relationnelle contient tout le reste, mais jamais comme but premier. Le but le plus important est Dieu lui-même. Nous apprécions ce qu’il fait pour nous, nous sommes émerveillés par la grâce qui nous pardonne, nous sommes heureux de vivre nos vies sur le plan spirituel et non uniquement sur le plan matériel, et nous profitons de la sagesse que Dieu met à notre disposition. Mais ce que Dieu fait pour nous n’est jamais plus important que Dieu lui-même. Le premier commandement est — et restera toujours — celui d’aimer Dieu de tout notre être, et non seulement d’apprécier ses multiples bénédictions.

Suite…

Credit photo:
arunsgallery

16 thoughts on “Comment annoncer l'évangile aux témoins de Jéhovah ? – Cinq types de religions (2)

  1. Si donc j’ai bien tout compris, les évangéliques sont dans LA religion relationnelle. Et les TJ ? Dans quel placard allez-vous les mettre ? Laissez-moi deviner…

    Dans la religion pragmatique, peut-être. Les TJ enseignant que Dieu a pour but de rétablir le paradis sur la terre, avec la vie éternelle pour tous les hommes, la prospérité et la santé pour tous également… cette religion ne peut être que « pragmatique » !

    La religion d’Adam et Eve était donc « pragmatique », elle aussi ! Car si l’on s’en tient à ce que disent les Ecritures, Dieu n’a pas parlé du ciel à nos premiers parents. Seulement de la vie sur terre, avec leurs enfants, dans un « Eden » mondial. Etrange, non ?

    Doit-on en conclure que la religion d’Adam n’était pas « relationnelle » parce que rien n’indique qu’il pensait pouvoir, un jour ou l’autre, « entrer dans la présence de Dieu » ? Et que dire d’Abraham, l’ami de Dieu ? Si vous réussissez à me prouver qu’il espérait aller vivre auprès de Dieu au ciel, je vous tire mon chapeau ! Alors quoi ? Sa religion à lui aussi n’était que « pragmatique » ?

    Selon la doctrine des TJ, le thème de la Bible est celui-ci : la justification de Jéhovah Dieu au moyen du Royaume dirigé par la  » semence  » promise (Genèse 3:15). Selon ce thème, qui passe en premier ? Jéhovah ou le bien-être des humains ?

    La question suivante est importante : un humain parfait peut-il avoir des relations personnelles et intimes avec Dieu ? La réponse est clairement oui. Mieux ! Cela est possible même pour un humain imparfait ! L’exemple biblique du fidèle Job le prouve. Cet homme aimait Jéhovah plus que tout, plus même que ses propres enfants ou son immense fortune personnelle (comparez Job 2:4, 5 ; 27:5).

    Tout cela pour démontrer qu’il n’est absolument pas indispensable « d’entrer dans la présence de Dieu », en allant au ciel, pour pratiquer la religion dite « relationnelle ». La distinction que vous faites entre religion « pragmatique » et religion « relationnelle » est destinée à classer le culte des TJ dans une catégorie méprisable mais cette manoeuvre est inutile. Les critères que la Bible nous donne pour distinguer les faux cultes du vrai ne sont pas ceux que vous donnez. Voir Matthieu 7:15-23 ; Jean 13:34, 35 ; 1 Jean 3:9-12 ; Galates 5:19-24 ; 1 Jean 2:15-17.

    Cordialement,

    Christian.

    1. Moi je voulais tout simplement rebondir sur le cas de Job…..En effet ce patriarche dont on nous annonce l’intégrité à l’entame de son livre reconnaît au soir de sa vie donc à la fin de son livre qu’il avait juste entendu parler du Seigneur! Le pauvre! Il était donc pas en relation avec Dieu….manifestement!!!

  2. No1 suite…
    Vous dites christian,

    Dans la religion pragmatique, peut-être. Les TJ enseignant que Dieu a pour but de rétablir le paradis sur la terre, avec la vie éternelle pour tous les hommes, la prospérité et la santé pour tous également… cette religion ne peut être que “pragmatique” !
    —————–Elle est surtout convainquante et riche de sa publicité….car qui ne voudrait pas de cette vie parfaite?
    _________________
    La religion d’Adam et Eve était donc “pragmatique”, elle aussi ! Car si l’on s’en tient à ce que disent les Ecritures, Dieu n’a pas parlé du ciel à nos premiers parents. Seulement de la vie sur terre, avec leurs enfants, dans un “Eden” mondial. Etrange, non ?
    ————–
    Pas étrange….mais sur quelle terre?Pierre dit que celle-ci va se fondre avec les cieux qui s’embraseront et qu’il n’en restera rien….
    Dieu va -t-il remettre (ressusciter)sur cette nouvelle terre des créatures qui ont refusé de « naître de nouveau »aujourd’hui?
    Qui n’auraient pas accepter la croix,la mort de la vieille nature et de se revêtir de Christ….que dont vous niez la divinité et son centre dans l’Evangile?
    ——————–
    Adam n’a pas eu de religion à suivre en Eden,il se devait simplement de vivre sous l’oeil de son Créateur ,qui venait vers lui quand il le voulait….
    A braham eut sa foi et marcha avec Dieu….
    ______________

    La question suivante est importante : un humain parfait peut-il avoir des relations personnelles et intimes avec Dieu ? La réponse est clairement oui. Mieux ! Cela est possible même pour un humain imparfait ! L’exemple biblique du fidèle Job le prouve.
    Tout cela pour démontrer qu’il n’est absolument pas indispensable “d’entrer dans la présence de Dieu”, en allant au ciel, pour pratiquer la religion dite “relationnelle”
    —————
    Christ que vous ne citez guère dit qu’il faut « naître de nouveau « pour entrer dans le royaume!Il dit même qu’il en est le chemin,la porte étroite….Restez donc dehors ,si cela vous complait!
    Car en fait , qu’est il venu annoncer?La vie future sur une terre ou bien la Bonne NOUVELLE du Royaume ?Or,comment précise til qu’on y entre dans ce royaume?
    Il s’agit plus que d’une « relation »;il s’agit d’un état !C’est naître de Dieu qu’il sagit…..C’est devenir « membre du corps de Christ,lui étant la tête…
    L’Eglise,son épouse….
    Il n’y a plus de voile pour ceux-là..
    ___________________
    La distinction que vous faites entre religion “pragmatique” et religion “relationnelle” est destinée à classer le culte des TJ dans une catégorie méprisable mais cette manoeuvre est inutile.  »
    —————-
    Moi je ne fais pas de disctinction,c’est vos dires et votre oeuvre….
    je ne prend pas non plus comme « méprisable » le culte que vous pensez rendre à Dieu…..Dieu jugera chacun!
    Quant à moi,je préfère m’en tenir aux promesses de Christ et non ,à mon interprétation »charnelle » des Ecritures.
    Lire oui,mais avec son auteur, en moi!Pas avec ma seule intelligence ..
    Cordialement.

  3. Réponse à maumau (Commentaire n°2) :

    Pierre (en 2Pierre 3:13) parle aussi d’une « nouvelle terre ». Que comprenez-vous ? Que la terre actuelle va être totalement détruite et que Dieu va en fabriquer une nouvelle ? Pour quoi faire ? Pour y mettre des humains ? Si oui, lesquels ? Ceux qui vivent au ciel, « dans la présence de Dieu”, doivent-ils être installé sur cette nouvelle terre ? Si oui, leur religion ne deviendra-t-elle pas « pragmatique » (terrestre, matérialiste, loin de « la présence de Dieu”) ? A moins que Dieu ne descendent avec eux en tant qu’humain… Excusez-moi de ne pas tout comprendre de cette doctrine qui me dépasse un peu.

    Si la religion des TJ est « convainquante et riche de sa publicité » par le fait du désir de connaître une vie parfaite sur terre, qu’en est-il de l’espoir, pour TOUS, de vivre auprès du Créateur ? N’est-ce pas tout aussi séduisant comme « publicité » ? Mais vous conviendrez que ce n’est pas le caractère séduisant d’une doctrine qui prouve qu’elle est vraie.

    Des milliards d’humains sont morts sans connaître le Christ. N’ont-ils pas droit à une seconde chance ? C’est à cela aussi que sert la résurrection des « injustes » (Actes 24:15). Et quoi de plus beau pour ces personnes que de revenir à la vie sur la terre transformée en paradis ?! Là, sans aucun trouble, ils pourront apprendre et choisir d’obéir au Christ, ou pas. (Notez que je n’ai toujours pas compris pourquoi il doit y avoir une résurrection SI l’âme est immortelle ! Cette dernière rendant la première totalement superflue, à mon sens)

    Christ (que je cite ici) dit aussi que la volonté de Dieu doit se faire sur la terre, comme au ciel (vous savez où c’est écrit, n’est-ce pas ?). Quelle est donc cette volonté de Dieu pour la terre ? La réduire en poussière ?

    Naître de nouveau fait d’un chrétien un membre de l’épouse du Christ, nous sommes d’accord. Cette épouse, en Apocalypse 22:17 dit  » vient  » pour que  » quiconque a soif vienne ; que quiconque le veut prenne l’eau de la vie gratuitement. » Si l’épouse désigne tous ceux qui sont sauvé, qui donc invite-t-elle à venir ? Remarquez que les membres qui composent « l’épouse » sont définitivement scellés quand celle-ci dit  » vient « . Le mariage de l’épouse a eu lieu quelque temps auparavant (20:1, 2 ; 21:9). Imparfaitement, on pourrait dire que l’épouse est « au complet ». Puisque tel est le cas, qui donc invite-t-elle ?

    D’autre part, Apocalypse 5:9 et 10 parle de ceux que l’agneau a acheté de toute la terre pour en faire des Rois et des Prêtres. Si il n’y a que l’épouse qui est sauvée, alors logiquement les membres de l’épouse sont rois et prêtres. Tous ces versets désignent les mêmes personnes. Donc, sur qui ces gens gouvernent-ils en tant que rois ? Et pour qui officient-ils en tant que prêtres ?

    Les TJ m’ont donné des réponses logiques à toutes ces questions. Et vous, que dites-vous ?

    Cordialement, Christian.

  4. Comment comprendre cet imbroglio dogmatico -doctrinaire entre deux personnes qui se targuent de connaitre la parole, d’avoir recu la revelation qui leur indiquerait la seule et unique verite, et qui contestent la comprehention de l’autre.
    Tout au long de l’histoire de l’eglise on a rencontré ce genre de situations rigides et inflexibles qui a aboutis a des abus, des derives doctrinales et des percecussions.
    Jésus nous a mis en garde contre ces faux bergers qui ont l’apparence de l’humilité mais qui ne sont en fin de compte que des loups ravisseurs, des prevaricateurs qui tronquent l’ecriture par de subtiles arguties et des acrobaties de dialectique

  5. Christian….
    « Si la religion des TJ est “convainquante et riche de sa publicité” par le fait du désir de connaître une vie parfaite sur terre, qu’en est-il de l’espoir, pour TOUS, de vivre auprès du Créateur ? N’est-ce pas tout aussi séduisant comme “publicité” ? Mais vous conviendrez que ce n’est pas le caractère séduisant d’une doctrine qui prouve qu’elle est vraie. »
    ———
    Il ne sagit pas d e faire un choix…ni de souhaiter aller au balcon ,plutôt qu’au paterre!
    Il n’y a qu’un seul chemin,une seule porte, une seule lumière,une seule vérité ….c’est jésus -Christ!
    Je n’ajouterai rien d’autre….
    ______________
    « Des milliards d’humains sont morts sans connaître le Christ. N’ont-ils pas droit à une seconde chance ?
    C’est à cela aussi que sert la résurrection des “injustes” (Actes 24:15). Et quoi de plus beau pour ces personnes que de revenir à la vie sur la terre transformée en paradis ?! Là, sans aucun trouble, ils pourront apprendre et choisir d’obéir au Christ, ou pas. (Notez que je n’ai toujours pas compris pourquoi il doit y avoir une résurrection SI l’âme est immortelle ! Cette dernière rendant la première totalement superflue, à mon sens)
    —–La bible est claire là-dessus,ceux qui était sous la loi seront jugés selon la loi…
    De plus, qu’est allé faire le « ressuscité » au séjour des morts?Chanter un air d’opéra?
    Revenir à la vie sur la terre transformée en pardis….c’est merveilleux!Mais si la terre nouvelle est un paradis ,IL FAUT AUSSI que ses habitants soient tous « nés de nouveau  » et revêtus d’une nouvelle nature,dépouillée du vieil homme….Tout cela doit se faire avant ,en Christ et par Christ uniquement!
    _______________
    (Notez que je n’ai toujours pas compris pourquoi il doit y avoir une résurrection SI l’âme est immortelle ! Cette dernière rendant la première totalement superflue, à mon sens)  »
    ————–
    Jésus a remis son esprit entre les mains de son Père…..et il est néammoins ressuscité,il est le
    premier à tous égards.
    Je m’arrêterai là…
    cordialement…

  6. No4….
    Qu’est ce que le zèle « amer »?
    Sinon ,l’amertume répandue par une âme amère?
    La langue est un feu….qui fait bien tourner le gouvernail de notre vie…..Soyons sages.

  7. Réponse à maumau (Commentaire n°5) :

    Vous dites :  » Ceux qui était sous la loi seront jugés selon la loi. » Soit ! (Un texte biblique serait quand même apprécié, ici). Et ceux qui n’étaient pas sous la loi et qui sont morts sans connaître et la loi et le Christ, sur quelle base sont-ils jugés ?

     » Qu’est allé faire le “ressuscité” au séjour des morts?  » De quoi parlez-vous ? Un texte biblique serait là encore le bien venu…

    Les ressuscités sont-ils tous nés de nouveau, selon vos croyances ? Mais alors, qui sont les “injustes” qui reviennent à la vie et pour quoi faire (Actes 24:15) ?

    Vous ne souhaitez pas m’éclairer davantage sur le paradoxe immortalité de l’âme/résurrection ? En fait, ce que j’aimerais comprendre, c’est qu’entendez-vous par « résurrection » ? Et qu’est-ce qui est ressuscité ? Car si je suis bien votre raisonnement, quand l’homme meurt, quelque chose lui survit (âme ? esprit ? votre commentaire concernant Jésus n’est pas clair) et rejoint le Seigneur. Et à la résurrection… qu’est-ce qui se passe ? Pour les « justes » ramener à la vie sur la « nouvelle terre », cela pourrait se comprendre par la « réunion » de l’âme immortelle avec un nouveau corps parfait… Mais pour les « injustes » ???? Au secours ! Je n’y comprend plus rien !

    Christian.

  8. Bonjour à tous !
    Je suis désolé de ces joutes que vous pratiquées entre vous à l’aide de la Parole de Dieu.
    Qu’il est désolant de voir des personnes qui se prétendent Chrétiennes et qui pratique des querelles sur Dieu et son Fils Jésus-Christ.(Proverbes 6:16-21
    La Bible parle de DIEU le Père et du Fils de DIEU Jésus-Christ, pourquoi aller chercher à leur faire dire ce qu’ils n’ont jamais dit !
    Jésus à toujours dit: « Je ne suis pas seul, car le Père est avec moi »(Jean 16:32)
    Et Jésus à souligné: »Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera, Nous viendrons à lui, et Nous ferons Notre demeure chez lui. Amen!

  9. Et bien oui Christian,Christ doit juger les vivants et les morts(2Timoth4:1)
    De même : »ne savez vous pas que les saints jugeront le monde »(1Corint6:2).
    Comment peut on juger , s’il n’y a pas « resurrection » des justes et des méchants?
    Entre autre,les justes sont « justifiés » puisqu’ils sont nés de Dieu et sont en Christ,leur garant…
    Romains 2:12 : »
    Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi seront jugés par la loi. « …..

    Il est écrit dans 1pierre3:18à20:
    « 3.18
    Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit,
    3.19
    dans lequel aussi il est allé prêcher aux esprits en prison,
    3.20
    qui autrefois avaient été incrédules, lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé, pendant la construction de l’arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, c’est-à-dire huit, furent sauvées à travers l’eau. « ( De même en 1Pierre4:6).
    Pour le reste ce sera long….cela viendra ultérieurement….

  10. A Cbaert…
    Bonjour!
    Pourquoi ces joutes?
    Elles n’en sont pas….ce sont des corrections »espérées » sur certaines erreurs que l’on se doit de corriger et de souligner….C’est un devoir.
    Manifestez vous plus souvent et nous aurons peut-être d’autre avis…

  11. Mon cher maumau, tant que tu demeure fidel a l’enseignement de la parole, tant que tu ne t’ecarte pas de la saine doctrine comme tu le fais en repondant par le commentaire N) 9 alors je te suivrais. Amicalement Louis

  12. Réponse à maumau (Commentaire n°9) :

    Jésus doit juger les vivants et les morts, en effet. Ce jugement des morts ne sera possible que lorsqu’ils seront rendu à la vie grâce à la résurrection, ce qui ressort clairement de Apocalypse 20:12, 13.

    Vous croyez que les « esprits en prison » à qui Jésus est allé précher (selon 1pierre 3:18 à 20) désignent des « morts » ? Mais la « prison » dont il est question ici ne peut pas désigner le « séjour des morts », en hébreu “shéol”. Dans la Bible, ce lieu est toujours associé à l’inactivité la plus complète, à l’inconscience et à l’insensibilité. Personne ne peut louer Dieu dans le shéol (Psaume 6:5 ; 31:17 ; Proverbes 9:18 ; Ecclésiaste 9:10 ; Esaïe 38:18).

    Ces esprits en prison ne sont pas des morts mais des anges rebelles, ceux-là même qui ont péché en ayant des relations immorales avec des femmes, avant le déluge (comparez avec 1 Pierre 2:4 et Jude 6 ; et aussi Genèse 6:2).

    Je suis en tout cas heureux de lire que vous comptez m’éclairer sur le paradoxe immortalité de l’âme/résurrection. Car, en ce qui me concerne, je ne vois pas du tout l’intérêt de la résurrection si notre âme est immortelle. Depuis que Platon est passé par là, c’est vachement confus tout ça !

    Cordialement, Christian.

  13. no12….
    Je doute qu’il soit possible humainement de vous éclairer sur quoique ce soit du « royaume de Dieu »!

    Discuter vainement…oui,c’est possible;aussi ,je m’arrête là…Ce qui fait la vie de l’homme vrai ,c’est son esprit pour autant qu’il soit régénéré!
    L’âme proprement dite n’est que la personnalité,les caractéristiques qui s’en dégagent:Ainsi pensez vous que Einstein s’il ressuscite aura l’occasion d’utiliser à nouveau son savoir intellect?Là où tout sera révélé et dans la lumière parfaite?
    Pensez vous que Pavarotti s’il ressuscite,va continuer à donner de sa voix?
    Jésus ressuscité ,apparaissant hors du tombeau,ne fût pas même reconnu par ses intimes,pas même par celle qui lava ses pieds de ses propres larmes,quiétait Marie-madeleine….
    Mais hélas ,il ne m’appartient pas de soulever le voile….sur ceux qui nie Christ et le Saint Esprit!
    Cordialement cependant…

  14. Bonjour,
    je suis moi-même un TJ comme Jésus l’a demandé:
    « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » (Actes 1:8).
    Je suis donc un TJ: témoin de Jésus!

    Merci pour ces messages, ils sont très instructifs et je regrette que pour certains, le simple fait de répondre aux commentaires soit considéré comme des querelles ou des joutes. Faut-il donc laisser l’erreur demeurer, de peur d’y répondre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents