Main menu
Un poisson dans le netÉtude bibliqueLa protection du Roi – Matthieu 2.13-23

La protection du Roi – Matthieu 2.13-23

Voici la republication de la quatrième partie de notre étude sur l’Évangile de Matthieu. Nous avions déjà tenté de republier ces études, en les convertissant en pdf depuis leur version html de l’ancien site, mais le résultat était très médiocre. Nous profitons donc de la période estivale pour remettre, une fois de plus, l’ouvrage sur le métier.

Nous vous rappelons que vous pouvez consulter l’index de toutes ­les études déjà publiées sur le site. Vous pouvez compléter votre lecture par la version audio de ce message (mp3, 13,7 Mo, 34 min).

[audio:http://media.unpoissondansle.net/mat/jesusroi4.mp3]

Introduction

L´invincible armada ?

En 1588, Philippe II roi d’Espagne a envoyé contre l’Angleterre une flotte de 130 navires baptisée “l’Invincible Armada” pour détrôner Élisabeth 1ère et rétablir le Catholicisme. S’il avait réussi, le protestantisme aurait vraisemblablement été éteint et aujourd’hui nous serions encore catholiques. Mais une tempête a donné un grand avantage aux navires britanniques plus petits et plus rapides et l’Invincible Armada fut battue. Pour ma part, je ne me pose pas de questions sur l’origine du vent. Il ne soufflait pas au hasard !

Le chapitre 2 contient 4 prophéties de l´Ancien Testament, toutes liées à un lieu de vie du Messie. Nous avons vu la première, il s´agissait de Bethléem. Nous en trouvons 3 autres dans ce passage. Trois tableaux qui décrivent une partie de l´enfance du Christ et la protection que le Père lui accorda.

Lecture : Matthieu 2.13-23

 » 3 Lorsqu’ils furent partis, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit, Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte, et restes -y jusqu’à ce que je te parle ; car Hérode cherchera le petit enfant pour le faire périr. 14 Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. 15 Il y resta jusqu’à la mort d’Hérode, afin que s’accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète, J’ai appelé mon fils hors d’Égypte. 16 Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages. 17 Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par Jérémie, le prophète, 18 On a entendu des cris à Rama, Des pleurs et de grandes lamentations, Rachel pleure ses enfants, Et n’a pas voulu être consolée, Parce qu’ils ne sont plus. 19 Quand Hérode fut mort, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Égypte, 20 et dit, Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d’Israël, car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts. 21 Joseph se leva, prit le petit enfant et sa mère, et alla dans le pays d’Israël. 22 Mais, ayant appris qu’Archélaüs régnait sur la Judée à la place d’Hérode, son père, il craignit de s’y rendre ; et, divinement averti en songe, il se retira dans le territoire de la Galilée, 23 et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplisse ce qui avait été annoncé par les prophètes, Il sera appelé Nazaréen. « 

Dieu accomplit son plan quelle que soit l´opposition des hommes.

Pour nous, ces marques sont des mesures de la personne de Christ, des marques de l´authenticité de son œuvre.

Malgré l´opposition qui le chasse en Égypte (Matt. 2.13-15)

 » 13 Après leur départ, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu´à ce que je te parle ; car Hérode va rechercher le petit enfant pour le faire périr. 14 Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. « 

 » Après leur départ« , il s´agit du départ des mages, les prêtres païens à la recherche de la vérité et que Dieu a honoré ! Je vous rappelle la super nouvelle du précédent message : Dieu se révèle à ceux qui le cherchent de tout leur cœur ! Après plusieurs mois de voyage, ils trouvent enfin l´enfant qu’ils savent être Roi, roi des Juifs, mais plus encore, puisqu’ils le trouvent digne d´être adoré. Ils livrent leurs cadeaux (de l´or, de l´encens et de la myrrhe), ils s´endorment enfin…

C´est l´heure de partir. Immédiatement. Un rêve (v. 12) leur apprend qu’Hérode ne voulait pas adorer le petit enfant. Ils prennent un autre chemin.

 » Un ange apparut en songe à Joseph… » Une période très active pour les anges !

  • Ils interviennent auprès de Zacharie, de Marie, de Joseph. Ça ne chôme pas dans les cieux !
  • Dieu le Fils est dans la faiblesse de notre humanité. Il est vulnérable à toute attaque, et ils veillent à le protéger.
  • Ca doit être quelque chose pour un ange, d´avoir côtoyé Celui qui se présente comme le « Capitaine de l´armée de l’Éternel « , environné de gloire, puis de baisser la tête, et de voir un enfant. Un enfant qu´il faut allaiter, langer, habiller, surveiller, protéger…
  • La Bible dit que pour les anges, l´Évangile est assez mystérieux. Ils désirent y  » plonger leurs regards « (1 Pie 1:12) pour comprendre un aspect de la miséricorde de Dieu qu’ils ne peuvent découvrir qu’en regardant sur terre ! Eph. 3.10 nous montre qu’ils apprennent la sagesse de Dieu par l’Église !
  • Et cet ange agit sur les rêves de Joseph pour lui communiquer une parole de Dieu. Dieu connaît le désir d’Hérode et Il veut déjouer son plan diabolique.

La famille du Christ fuit en Égypte.

  • La frontière égyptienne se trouvait à 110 km Peut-être même fallut-il en parcourir encore 160 pour être à l’abri dans la ville d’Alexandrie, où habitaient plus d’un million de Juifs, nous dit Philon.
  • Ce territoire n’était pas sous la juridiction d’Hérode et ainsi, ils n’avaient rien à craindre de la fureur de cet homme cruel et paranoïaque.
  • L’or des mages a dû leur être utile pour vivre, éloignés de leur environnement habituel et de leur famille.
  • Il existe des légendes absurdes sur le séjour de la famille en Égypte. Notamment celle de Celse, un philosophe du 2e siècle opposé au christianisme, et qui écrira que Jésus a été initié à l’ésotérisme et aux sciences occultes le rendant capable d’impressionner par de faux miracles. C’est ainsi qu’il se serait fait passer faussement pour le messie…
    Il serait assez difficile à un enfant de 6 mois d’être initié !
    D’autre part, les actes du Christ diffèrent radicalement des actes de la magie. Aucun magicien ou occultiste ne pourrait accomplir ce que le Christ a réalisé.

Je ne sais pas ce que vous auriez pensé si vous aviez été dans les sandales de Joseph & Marie. Quelle vie pour un jeune couple !

  • D’abord la honte publique de se marier avec une jeune femme dont le ventre révèle la présence d’un enfant. Ils ont dû assumer cela.
  • Ensuite il faut faire plus de 100 km pour un recensement. Pas de place à l’hôtel, c’est évidemment à ce moment précis que l’accouchement a lieu.
  • Le 8e jour, vous allez à Jérusalem pour la présentation au Temple et la circoncision. Vous entendez les paroles encourageantes de Siméon, d’Anne.
  • Mais quelque temps plus tard, des mages arrivent, et ils ont accidentellement révélé la présence du Christ à un roi cruel et féroce. De nuit, il faut fuir. Ce verbe feugo a donné le terme fugitif !
  • Joseph ne prend pas le temps de prévenir quiconque. Il part immédiatement. On remarque l’obéissance instantanée de Joseph. Dieu dit, Joseph applique & obéit. C’est d’ailleurs une manière simple de voir la vie chrétienne : Dieu dit, j’obéis !
  • Et nous, lorsque les tuiles nous tombent sur la tête. Lorsque les obstacles surgissent et qu’il faut fuir une situation, avons-nous confiance ? Le plan de Dieu n’est pas toujours clair pour les hommes, mais pouvons-nous lui faire confiance ?

Ce que Joseph ne voyait peut-être pas, c’est que tout ceci suivait un plan divin :  » 15 Il y resta jusquà la mort dHérode, afin que saccomplisse ce que le Seigneur avait déclaré par le prophète : Jai appelé mon fils hors dÉgypte« 

La citation nous vient d’un livre très imagé (choquant même) de l’Ancien Testament : Osée.

  • Il porte bien son nom, ce prophète. Contemporain d’Esaïe et de Michée, il est le témoin malheureux de l’idolâtrie qui accompagnait la prospérité matérielle. La masse du peuple adhérait au culte corrompu de Baal et d’Achéra, le plus immoral de tout l’ancien Orient : plusieurs fois par an, les fêtes de ces divinités étaient accompagnées de prostitution rituelle, d’actes de violence et de scènes d’ivrognerie. Pas vraiment la morale de l’Ancien Testament !
  • Dieu s’apprête donc à juger le royaume du Nord en faisant venir les armées assyriennes à son encontre. Pour les gens de cette époque, c’était une tragédie, un cauchemar. Pire encore pour les hommes qui aimaient Dieu. Le Seigneur allait-il abandonner son peuple à cause de ses fautes ? Dieu allait-il renoncer à ses promesses ?
  • Dans ce contexte, Dieu utilise Osée non seulement comme prophète, mais aussi comme exemple. Il lui demande d’épouser une femme volage. Une fois mariée, sa femme le quitte pour rejoindre une maison de prostitution. On peut imaginer le désespoir de cet homme, qui aimait une femme devenue prostituée.
  • L’image est très simple : Dieu a aimé un peuple, Israël. C’est sa fiancée ! Et ce peuple s’est prostitué. Mais Dieu est fidèle. Son amour demeure. Et pour illustrer la fidélité de son amour, il demande à Osée d’aller dans la maison de prostitution où Gomer s’est vendue, pour la racheter. 15 pièces d’argent et 450 kg d’orge. Osée ramène Gomer chez lui, la place de nouveau comme digne épouse du foyer.
  • Osée, c’est le livre de la fidélité de Dieu. Oui ! Le peuple s’est corrompu. Oui ! Le peuple ne mérite plus d’être appelé « peuple de Dieu.  » Non ! Dieu ne change pas d’avis. Il s’est marié à son peuple pour de bon — le thème du mariage sera fréquemment repris par d’autres prophètes (Jer 2.2 ; 3.1-4 ; Es 54.5 ; Eze 16.32), comme par le Nouveau Testament (2 Cor 11.2; Eph 5.23-32; Ap 19.6-9)

Regardons ce passage d’Osée 11 :

  •  » 1 Quand Israël était jeune, je l’aimais, Et j’appelai mon fils hors d’Égypte. 2 Mais ils se sont éloignés de ceux qui les appelaient ; Ils ont sacrifié aux Baals ; Et offert de l’encens aux idoles. […] 5 Ils ne retourneront pas au pays d’Égypte ; Mais l’Assyrien sera leur roi, Parce qu’ils ont refusé de revenir à moi. 6 L’épée fondra sur leurs villes, exterminera, dévorera leurs soutiens, à cause des desseins qu’ils ont eus. […] « 
  • Abraham, c’est en 2000 av. J.C. Quelques 200 ans plus tard, Jacob (ou Israël) émigre en Égypte. 430 années plus tard, au 15e siècle av. J.C., le pharaon a changé, le peuple est esclave des Égyptiens. Dieu appelle Moïse à faire sortir le peuple de Dieu hors de ce pays.

Nous sommes maintenant 6 siècles plus tard. Le peuple est retourné à son vomi. Si j’avais été Dieu, j’aurais été tenté de  » laisser béton  » Mais le passage continue ainsi :

  •  » 9 Je n’agirai pas selon mon ardente colère, Je renonce à détruire Ephraïm ; Car je suis Dieu, et non pas un homme, Je suis le Saint au milieu de toi ; Je ne viendrai pas avec colère. 10 Ils suivront l’Éternel, qui rugira comme un lion, Car il rugira, et les enfants accourront de la mer. 11 Ils accourront de l’Égypte, comme un oiseau, Et du pays d’Assyrie, comme une colombe. Et je les ferai habiter dans leurs maisons, dit l’Éternel. « 

En quoi est-ce lié à Christ ?

  • Il est le Fils par excellence. Il est l’aboutissement de l’espérance Juive. En faisant passer Jésus par l’Égypte, on voit que Jésus s’identifie pleinement à son peuple. Même phénomène lors du jeûne de 40 jours. Christ s’identifie symboliquement à Moïse, son prototype, et à Israël qui passe quarante années dans le désert.
  • La sortie de l’esclavage, cela vaut pour nous également. L’Évangile de Luc nous relate le début du travail du Christ. Jésus dans une synagogue lit le prophète Esaïe :  » Il ma envoyé pour proclamer aux captifs la délivrance…  » Christ est venu mettre à l’aise…
    Jean 8.31  » Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui, Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; 32 vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. 33 Ils lui répondirent, Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne ; comment dis-tu, Vous deviendrez libres ? 34 En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. 35 Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison ; le fils y demeure toujours. 36 Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. « 
  • On raconte qu’Abraham Lincoln se rendit un jour sur la place où on vendait des esclaves. Une jeune femme noire, très belle, fut mise en vente. Lincoln fit une offre, qui fut contrée. Le prix augmentait rapidement & Lincoln poursuivit jusqu’à l’emporter. La jeune femme lui fut donnée et ils quittèrent ensemble le lieu des marchands. Elle méprisa son acquéreur et se disait en elle-même :  » maintenant commencent les abus que je dois subir « . Mais Lincoln l’étonna en disant « mademoiselle, vous êtes libre « .  » Libre ?  » Demanda-t-elle, « libre de quoi ? De dire ce que je veux ?  »  » Oui « , répondit Lincoln.  » Libre de devenir ce que je veux ?  »  » Oui « , répondit encore Lincoln.  » Libre d’aller où je veux ?  »  » Oui « , répondit M. Lincoln.  » Alors  » dit-elle les larmes aux yeux « si c’est le cas, je veux aller avec toi « 

Voyez-vous, Dieu accomplit son plan quels que soient les obstacles des hommes.

  • Même l’infidélité d’Israël n’a pas empêché Dieu de venir sauver.
  • Même la méchanceté d’Hérode a contribué à ce plan divin. En faisant fuir Jésus, il le faisait accomplir une pensée prophétique.
  • Je ne sais pas quelle est votre situation de vie ce matin. Mais peut-être y a-t-il dans votre vie des événements qui n’ont pas de sens. Qui ne semble pas intelligibles… Pouvez-vous faire confiance à Dieu ?
  • Dieu promet [Rom. 8.28] ; peut-être voyez-vous les obstacles. Je vous encourage à prendre de l’altitude pour regarder d’en haut.

Malgré l’opposition qui le chasse de Rama (Matt. 2.16-18)

 » 16 Quand Hérode se vit joué par les mages, sa fureur fut extrême, il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléem et dans son territoire, d’après l’époque qu’il s’était fait préciser par les mages. 17 Alors s’accomplit ce qui avait été annoncé par le prophète Jérémie : 18 Une voix s’est fait entendre à Rama, des pleurs et beaucoup de lamentations : c’est Rachel qui pleure ses enfants ; elle n’a pas voulu être consolée parce qu’ils ne sont plus. « 

L’ordre de l’ange est sans équivoque. Inhabituel, c’est l’enfant qui est au centre du souci de l’ange. Le timing montre l’impatience d’Hérode :

  • Bethléem est à 7 ou 8 km de Jérusalem. Les mages ont dû quitter Jérusalem et arriver à Bethléem en quelques heures. Peut-être avaient-ils reçu l’ordre de revenir tout de suite prévenir Hérode
  • Toujours est-il que la nuit même, Dieu les avertit de repartir par un autre chemin. Un premier jour s’écoule. Hérode patiente.
  • La nuit suivante Dieu parle à Joseph qui obéit tout de suite et part pour l’Égypte
  • Hérode se sait floué dès le 3e jour. Alors il décide de tuer les enfants de moins de deux ans.

Hérode était une crapule ! Bien qu’Edomite, et donc non Juif, il avait obtenu des empereurs Octave & Antoine, avec l’accord du sénat romain, le titre de « roi des Juifs.  » Lorsque les mages lui demandent  » où est le roi des Juifs qui vient de naître ?  » Il est mal à l’aise. Ce qu’il décide ici n’a rien d’extraordinaire par rapport à son caractère. C’était un parano hors pair. Il a fait noyer son beau-frère, sa femme, deux de ses fils, et 5 jours avant sa mort son 3e fils. L’expression  » sa fureur fut extrême » (passif) montre qu’il s’est laissé complètement dominer par la colère. Bethléem n’était qu’une petite bourgade et on peut penser qu’une vingtaine d’enfants a péri entre ses mains. Les deux ans devaient lui donner une marge de manoeuvre. Il était sûr de ne pas rater sa cible.

Hérode devait se croire fort. Puissant.

  • Mais le Psaume 2, anticipant ce moment, dit  » Il rit celui qui siège dans les cieux, le Seigneur se moque deux. « 
  • Julien l’Apostat, empereur romain de 361à 363, neveu de Constantin, renia l’éducation chrétienne qu’il avait reçue. Il s’efforça de rétablir le paganisme. Il mourut, dit-on, en s’écriant :  » Galiléen, tu as vaincu « .
  • Parce que Dieu accomplit ses plans, quels que soient les obstacles des hommes.

Un deuxième repère, toujours lié à une ville et une prophétie. Matthieu cite le prophète Jérémie (31.15). Rama, c’était la ville où l’on rassemblait les prisonniers qui devaient être exilés à l’Est, en Babylonie. Il y avait les pleurs des adieux. Le deuil des personnes mortes.

  • Christ s’identifie de nouveau au destin d’Israël. Il part de Rama (proximité immédiate de Bethléem), dans un contexte de pleurs.
  • Mais le texte de Jérémie ne s’arrête pas là. Il évoque le retour de la captivité. Ces hommes et ses femmes reviendront. Mieux, écoutez comment se lit la suite :  » 31 Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, Où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle, 32 Non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, Le jour où je les saisis par la main Pour les faire sortir du pays d’Égypte, Alliance qu’ils ont violée, Quoique je sois leur maître, dit l’Éternel. 33 Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Éternel, Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur ; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. 34 Celui-ci n’enseignera plus son prochain, Ni celui-là son frère, en disant, Connaissez l’Éternel ! Car tous me connaîtront, Depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Éternel ; Car je pardonnerai leur iniquité, Et je ne me souviendrai plus de leur péché  » (Jér 31)
  • En forçant la fuite de Rama, en tuant les enfants, Hérode croyait détruire le plan de Dieu. Au contraire. Il montrait plutôt qu’il ne faisait que marcher dans des voies annoncées depuis longtemps.

Malgré l’opposition qui le chasse de Jérusalem (Matt. 2.19-23)

 » 19 Après la mort dHérode, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Égypte, 20 et dit : Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et retourne dans le pays dIsraël, car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts. 21 Joseph se leva, prit le petit enfant et sa mère et rentra dans le pays dIsraël. 22 Mais quand il apprit quArchélaüs régnait sur la Judée à la place dHérode, son père, il craignit de sy rendre, et divinement averti en songe, il se retira dans le territoire de la Galilée, 23 et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que saccomplisse ce qui avait été annoncé par les prophètes : il sera appelé Nazaréen. « 

Flavius Josèphe nous dit qu’Hérode est mort peu après une éclipse de lune, juste avant la Pâque.

  • Date : le 12 mars de l’an 4 av. J.-C. Ce verset est une indication précieuse pour ceux qui cherchent à reconstruire la chronologie de ces événements.
  • Flavius Josèphe nous décrit une mort repoussante [Livre 1 chapitre 33] :  » Après ceci le désordre s’empara de tout son corps, et de nombreuses douleurs le saisirent de partout, l’affligeant de divers symptômes. Tout d’abord une petite fièvre, et une démangeaison intolérable sur tout son corps, des douleurs continues au colon, un gonflement hydropique à ses pieds et une inflammation de l’abdomen, une putréfaction de ses organes intimes qui grouillaient de vers  » — et vous vous sentiez mal d’avoir la grippe J — « de plus il avait de la peine à respirer et lorsqu’il était assis, il était secoué de convulsions. « 
  • On recommanda à Hérode de se baigner dans les eaux du Jourdain. Comme cela ne marchait pas on lui fit un bain d’huile tiède. Il perdit connaissance pour ne réapparaître qu’aux cris de ses serviteurs. Comprenant qu’il ne récupérerait pas il fit donner à chacun de ses soldats 50 drachmes, et de fortes sommes d’argent à ses commandants.

A sa mort son royaume fut partagé entre ses fils :

  • Hérode Antipas reçut la Galilée et la Pérée. (Il répudia sa femme pour épouser Hérodiade. Jean-Baptiste lui en fit le reproche, et cela lui valut sa tête, après la promesse faite à Salomé. C’est devant lui que Pilate renverra Jésus ; il sera déposé par Caligula et mourra en exil)
  • Hérode le Tétrarque reçut l’est du Lac de Tibériade. C’était le meilleur des 3, et c’est dans son territoire que le Christ prendra parfois quelque repos.
  • Archélaüs reçut la Judée. Il était de la même trempe que son père. Un an après la mort de son père, lors de l’anniversaire de l’exécution de deux rabbins aimés du peuple qu’Hérode avait exécuté, il y eut une insurrection. Pour la mâter, il fit exécuter 3000 Juifs, dont la plupart n’étaient que des pèlerins innocents. Un homme cruel. (F. Josèphe, Livre XVII, chapitre 9)

Donc Hérode meurt, Joseph & Marie ont dû se dire : c’est bon ! On rentre au pays, et comme Jésus est le roi des Juifs (selon ce que Anne et Siméon avaient dit, selon ce que les mages avaient dit, selon ce que les anges avaient dit, etc.) ils ont dû se dire : allons à Jérusalem ! C’est la ville idéale pour y élever un Roi.

Mais ils arrivent là-bas, et comme en Égypte ils n’avaient ni CNN, ni Internet, ils ne savaient pas qu’Archaléüs régnait sur cette partie d’Israël. Et comme sa réputation d’homme cruel était déjà établie, on comprend qu’ils aient préféré aller ailleurs.

Un autre obstacle ? Non ! Au contraire, un autre accomplissement d’un plan divin. Joseph & Marie retournent dans leur ville d’origine, Nazareth.

  • Nazareth est à 85 km au nord de Jérusalem. Elle se situe sur un bassin élevé, assez isolé.
  • Nazareth, c’était là où vous ne voulez pas aller. Les gens de la région étaient méprisés par les habitants de Jérusalem.
  • C’est la raison pour laquelle, lorsque l’on présente le Christ à Nathanaël, et que ce dernier apprend que Jésus vient de Galilée, il dira :  » Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ?  » (Jean 1.46)

Lorsque Matthieu dit qu’il y a là accomplissement d’une prophétie, il utilise une expression grecque différente des précédentes. Il ne présente pas une prophétie de l’Ancien Testament (en fait aucune ne fait référence à Nazareth) mais il montre une facette du Messie que les prophètes soulignent : il sera méprisé. Il fera partie de ceux qui l’on dédaigne.

  • En disant « il sera appelé Nazaréen  » c’est comme si un raciste américain disait :  » il sera appelé un indien ou un noir « .
  • Voyez-vous, Christ s’est identifié du côté des rejetés, des méprisés, comme le montraient les prophètes.
  • Es. 49.7 :  » Ainsi parle l’Éternel, le rédempteur, le Saint d’Israël, A celui qu’on méprise, qui est en horreur au peuple, A l’esclave des puissants, Des rois le verront, et ils se lèveront, Des princes, et ils se prosterneront, à cause de l’Éternel, qui est fidèle, Du Saint d’Israël, qui t’a choisi « 
  • Es. 53.6ss  » 6 Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. 7 Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche. 8 Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ? 9 On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’ait point commis de violence Et qu’il n’y ait point de fraude dans sa bouche. « 

Conclusion — avez-vous confiance ? !

Si  » Dieu accomplit son plan quelle que soit lopposition des hommes  » alors naturellement la question se pose, avez-vous confiance ?

  • Face à l’avenir. Par rapport à votre profession, à vos enfants,
  • Face à l’opposition des hommes. Les  » Hérode  » de ce monde ne pourront travailler que pendant un temps. Ils mourront également.
  • Face aux difficultés, aux imprévus, aux changements.

Aussi longtemps que nous demeurons fidèles au plan de Dieu, à l’écoute de sa Parole, nous ne craindrons aucun mal… Dieu a des promesses pour ses enfants.

Credit photo:
ships-worldwide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents