Main menu
Un poisson dans le netLivre chrétien"Plaidoyer pour un Dieu créateur" – une traduction ratée

"Plaidoyer pour un Dieu créateur" – une traduction ratée

Plaidoyer pour un Dieu CréateurJ’ai lu il y a quelque temps une série de livres en anglais que j’ai beaucoup appréciée : The Case for Christ, The Case for Faith et The Case for a Creator, tous les trois écrits par Lee Strobel.

Lee Strobel était un journaliste au Chicago Tribune, spécialisé dans les enquêtes d’investigation criminelle. Suite à la conversion de son épouse, il a appliqué les mêmes méthodes à sa recherche sur la véracité des affirmations chrétiennes que celles qu’il employait dans sa profession.

Le résultat ? Cinq livres(*) construits comme autant d’enquêtes policières où Lee Strobel interroge des " témoins " qui répondent aux accusations et aux assertions de ceux qui attaquent la foi chrétienne. Les interviews sont truculents, passionnants et nous ouvrent l’accès à des sujets qui, sinon, resteraient cryptiques pour bon nombre d’entre nous.

En les lisant, j’ai souvent pensé qu’ils éclaireraient utilement certains non chrétiens de mon entourage. J’ai donc acheté les traductions en français de ces bouquins quand elles ont été disponibles.

The Case for Christ a été traduit voici quelques temps et a donné : Jésus, la parole est à la défense aux éditions Vida, J’en reparlerai dans un futur article mais disons dès maintenant que je l’ai vraiment apprécié aussi dans sa forme francophone.

The Case for Faith a été traduit aussi en Plaidoyer pour la foi ; je l’ai acheté mais pas encore ouvert (!)

The Case for a Creator, traduit par Plaidoyer pour un Dieu Créateur, fut l’une de mes dernières lectures et j’ai été proprement catastrophé par l’exécrable traduction du texte original : style lourd, anglicismes, fautes d’orthographe, de grammaire, visible complète ignorance du traducteur pour les sujets qu’il devait traduire, … En résumé, un livre pénible à lire, difficile à comprendre (alors que l’anglais était plutôt clair) et surtout impossible à prêter à des amis non chrétiens très exigeants (et ils ont raison) sur la forme autant sur le fond des documents qu’on leur présente.

Bref, un fiasco complet : il faut reprendre cette traduction depuis le début. Je dois dire que j’ai du mal à comprendre comment fonctionnent certaines maisons d’édition. J’ai aussi rencontré ce problème avec la traduction du livre de Ravi Zacharias Jesus among other gods, excellent en anglais, à jeter (et c’est ce que j’ai fini par faire) en français.

En conclusion, si vous lisez l’anglais, procurez-vous The Case for a Creator. Sinon, abstenez-vous d’acheter sa traduction française qui, au mieux, vous frustrera.

(*) Vous pouvez acheter les ouvrages anglophones sur Amazon, voici les références :

14 thoughts on “"Plaidoyer pour un Dieu créateur" – une traduction ratée

  1. Avez-vous contacté les maisons d’éditions pour leur dire ? Il serait utile de leur fournir du feedback de manière ‘humble’.

    Merci pour l’article en tout cas :)

  2. Merci pour l’info!

    Effectivement, je l’ai trouvé plutôt indigeste à lire.
    Je me demandais aussi comment je pourrai le prêter à un non-croyant, merci de m’avoir aidé à trouver la réponse.
    C’est quand même assez cher comme livre, 24,95€!

    Ce n’est malheureusement pas la 1e fois que les éditions Vida se plantent dans une traduction.
    Est-ce qu’il y a derrière des problèmes de compétitivité, de financement?
    Pas certain que les traductions soient faites dans de bonnes dispositions.

    Je crois qu’on peut toujours écrire à ces éditions pour les donner notre point de vue sur leur travail.

  3. OK vous avez raison, il faut aussi prévenir l’éditeur. Voici ce que j’ai écrit ce matin, je vous invite à faire de même si vous partagez mon point de vue…

    Destinataire : Vida-editions@wanadoo.fr

    Sujet : grosse déception sur votre traduction de « The case for a creator »

    Message : Bonjour,

    Laissez-moi tout d’abord vous dire que je reconnais la difficulté croissante de votre travail d’éditeur chrétien et je tiens à souligner la qualité généralement bonne de vos publications. Cependant, je suis extrêmement déçu par la traduction que vous avez publiée du livre « The case for a creator » sous le titre français « Plaidoyer pour un Dieu Créateur » : style lourd, anglicismes, fautes d’orthographe, de grammaire, visible complète ignorance du traducteur pour les sujets qu’il devait traduire, … En résumé, un livre pénible à lire, difficile à comprendre (alors que l’anglais était plutôt clair) et surtout impossible à prêter à des amis non chrétiens très exigeants (et ils ont raison) sur la forme autant sur le fond des documents qu’on leur présente.

    J’ajoute qu’il me semble que le livre n’a pas été relu avant impression car il manque certains mots. Je regrette d’avoir dépensé une somme importante (24,95€) pour un livre que je vais devoir jeter.

    Je reste confiant dans la capacité de vos services à rebondir et à nous offrir à l’avenir de bien meilleures traductions, dont nous avons cruellement besoin pour nous former et pour éclairer nos amis non-chrétiens

    Cordialement

  4. Merci admin de cette critique. Merci également de votre capacité de réagir de manière constructive face à un problème, plutôt que de simplement se contenter de le dénoncer (comme font la majorité des gens de nos jours). J’espère que l’éditeur tiendra compte de votre lettre, je serai curieux, et je pense ne pas être le seul, de connaître sa réponse à votre lettre!

  5. Bonjour cher administrateur,

    je pense que je vais aussi envoyé un courrier plus ou moins semblable afin de les faire réagir positivement.
    Affaire à suivre!

  6. Bonjour les amis

    je vais plaidoyer pour la défense car bien que le livre comporte effectivment des fautes d’orthographes et quelques mots mal traduits. j’ai parfaitement compris le sens des débats et ce livre m’a passionné.

    tout comme le livre de ravi Zacharias d’ailleur.Non, je ne jette rien !

  7. Bonjour
    heureux que malgré leurs défauts ces livres aient eu un impact pour vous. Mais l’original est tellement mieux dans chacun des cas, que c’en est rageant.

    Amicalement

  8. J’ai lu ce livre en anglais et je l’ai beacoup apprecie. Tout comme vous je me suis dit qu’on aurait bien besoin d’un tel livre pour nos amis et proches non-croyant.

    Je l’ai achete, mais je ne l’ai pas lu. Ma soeur me l’a pris, et elle m’a dit que c’etait mal traduit (elle a une maitrise d’anglais), mais elle a beaucoup aime. Cependant elle est croyante.

    Mais c’est vrai qu’en lisant votre compte rendu, j’hesite a en recommander.

    Dommeage…

    Cependant il y a un livre qui traite des problemes de l’evolution qui s’appel « L’evolution une theorie en crise » de Michael Denton. Tres bien traduit.

    J’en ai deja donne un a un ami sceptique.

    Je pense quand meme qu’il doit etre difficile de traduire de l’anglais au francais sur un tel sujet. Et je pense pas que beaucoup de traducteurs soient familiers avec le sujet.

    Mais cela n’excuse pas le manque de professionalisme.

    -DM

  9. n’est il pas étonnant que des millions d egens se tracassent et spéculent sur « le comment  » de la création,tandis qu’ils ne s’investissent pas dans ce que sera leur véritable futur….
    En afitce monde est le monde des ténèbres dans lequel « spirituellement » on ne voit pas…disons ,qu’on ne voit plus depuis la chute d’Adam.
    Imaginez un monde d’aveugles qui se posent des questions sur ce qui fût et de son « comment »….ils ne connaissent que leurs ténèbres!
    L’enfant humble ne cherche pas tout cela,il prend et se réjouit de ce que lui offre Dieu:la vie….Il ne s’interesse qu’à son présent et à son futur avec lui.
    La brebis devrait elle savoir comment le berger à fabriquer la bergerie?
    pa

  10. C’est pour cela qu’il faut pouvoir lire l’anglais! :-)

    C’est vrai que je trouverais rageant de payer 25euros pour un livre qui n’aurait pas dû sortir dans un tel état…
    Mais par principe, je ne paie, jamais plus de 15 euros pour un livre, surtout par temps de crise!

  11. Autre remarque, combien de personnes auront écrit une lettre à Vida, suite à leur lecture de ce livre mal-cuit? C’est prouvé, un client insatisfait fait 10 convertis, alors qu’un client satisfait n’en fait que 1 ou 2.

    Alors, si vous avez récemment lu un bon livre, écrivez à l’éditeur pour le remercier!

  12. Est ce que le traducteur n’est pas déjà à la base anglophone ? Je l’ai remarqué pour d’autres livres ou j’ai tout de suite remarqué que certaines tournures de phrases ne pouvaient provenir que d’une personne de langue maternelle anglaise. La traduction ne peut être qu’approximative même si la personne comprend bien le français.

  13. @Patrick, allez, on dénonce! Qui est le traducteur?

    Plus sérieusement, on ne veut pas faire de la diffamation. Mais c’est juste qu’il faudrait plus souvent mettre en avant le traducteur. Ça en dit beaucoup sur la qualité!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents