Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueMéditation sur Deutéronome 3.25-26

Méditation sur Deutéronome 3.25-26

Deutéronome 3.25-26  » Laisse-moi passer, je te prie, laisse-moi voir ce bon pays de l’autre côté du Jourdain, ces belles montagnes et le Liban. Mais l’Eternel s’irrita contre moi, à cause de vous, et il ne m’écouta point. L’Eternel me dit  : C’est assez, ne me parle plus de cette affaire. » 

Dieu avait donné à Moïse un trésor. Le but de toute sa vie  : le Pays d’Israël. Ce but avait grandi jusqu’à prendre beaucoup de place dans son cœur, jusqu’à y pousser des racines profondes. Et puis un jour, Dieu a arraché la plante si profondément enracinée. Ce que Moïse désirait plus que tout, Dieu le lui retirait.

Hier soir, une chose, à laquelle je tenais beaucoup, s’est cassée. Cela nous est tous arrivé. Nous connaissons tous la déception, le pincement au cœur, le dépit provoqué par ce genre de situation. J’étais vraiment navré et irrité jusqu’au moment où je me suis rappelé (ou plutôt où Dieu m’a rappelé) que c’était sa main qui me l’avait donné, et que c’était aussi sa main qui l’avait repris. Il a le droit de nous donner ‘des joujoux’, et il a le droit de les reprendre, quand Il veut, où Il veut, comme Il le veut. Il le fait par bien des moyens  : la maladresse de nos mains, la méchanceté des hommes, l’usure des gens et des choses. C’est Lui l’offensé  : Il a le choix des armes  ! C’est Lui le Père aimant, Il a le choix de la méthode.

Dans ces moments-là Il s’approche de nous, comme Jésus s’était approché du figuier, afin de recueillir du fruit. Ce n’est pas le moment évidemment, car les figues de l’Esprit ne poussent pas naturellement pendant les époques de contrariété. D’où la valeur d’une telle récolte  ! Celle qui mûrit uniquement quand les circonstances sont parfaites n’intéresse pas beaucoup le Seigneur. C’est sa façon à Lui de nous dire  : M’aimes-tu plus que tes joujoux, m’aimes-tu plus que ta situation, que ta sécurité, que tes enfants, que ton épouse, que tes jambes, que tes yeux, que la satisfaction de tous tes besoins quels qu’ils soient  ?

La réponse que nous lui donnons alors est plus éloquente que toutes nos professions d’amour au moment de nos prières formelles.

Je ne recherche pas, tant s’en faut, l’épreuve. Mais quand elle me trouve, tout en éprouvant de la douleur, j’éprouve aussi de la gratitude envers mon Dieu qui se soucie de moi. Par elle, Il me forge des muscles spirituels, Il me constitue aussi ‘une épargne’ dans le ciel, Il me permet de vérifier que je l’aime plus que tout. Un père qui ne s’occuperait pas de ses enfants ne serait pas un père.

Jacques 1:2  » Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés « 

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents