Main menu
Un poisson dans le netRéflexionQuestion sur les pensées blasphématoires

Question sur les pensées blasphématoires

Comme nous le faisons de temps à autre, nous reproduisons ci-dessous un échange que nous avons eu par mél avec l’un de nos lecteurs, sur une question importante. Nous espérons que les éléments apportés ici vous intéresseront. Comme à l’habitude, n’hésitez pas à commenter cet article !

Bonjour,

Je voulais vous poser une question qui me tracasse. Les pensées non-voulues et rejetées sont-elles des péchés qui nous sont comptées ? Peuvent-elles nous disqualifier du plan de salut offert en Jésus-Christ ?

Je parle uniquement des pensées qui ne se traduisent ni en parole ni en acte et qui ne sont pas entretenues.

Certain disent que non (ref 1)… Si elles sont des péchés, alors que penser des personnes atteintes de trouble obsessionnelle compulsif en pensée (ref 2) qui parfois luttent contre des pensées blasphématoires et d’insulte contre Dieu : sont-elles damnées, ont-elles commis le péché impardonnable ?

Ces questions me tracassent depuis longtemps et je ne trouve pas de réponse précise. Même si ma question reste inhabituelle, c’est vraiment sérieux, j’ai besoin de votre réponse.

Merci de bien vouloir m’éclairer car il n’y a pas moyen d’avoir une réponse claire sur ce sujet. Beaucoup disent que les pensées mauvaise sont en faite les prémisses du péché (car elles nous conduisent à commettre des péchés : exemple vol, adultère..).

De même, certains théologiens disent que les chrétiens très spirituels ont des tentations comme jamais auparavant dont des pensées blasphématoires (ref 3). Qu’en est-il de ces chrétiens sont-ils perdu pour avoir eu des pensées de blasphème.

En somme ma question est simple : peut-on commettre le blasphème contre le Saint-Esprit en pensée ?

C’est un sujet jamais traité, on dirait qu’il est tabou alors que ce semble être un sujet d’inquiétude car dans le célébre livre "le voyage du pélerin" il est question d’un passage qui évoque des pensées de blasphèmes, voici ce passage page 49 de ce livre :

" Et je m’aperçus que vis-à-vis de l’abîme un de ces méchants vint par derrière, et s’approchant de lui doucement, lui soufflait fort bas et fort vite dans les oreilles plusieurs affreux blasphèmes, qu’il croyait sortir de son propre coeur: ce qui lui causait plus d’inquiétude que tout ce qui lui était arrivé précédemment, ne pouvant comprendre comment il se faisait qu’il vomît maintenant des blasphèmes contre Celui qu’il avait jusqu’alors tant aimé. Mais ce qui augmentait sa douleur, c’était de voir qu’il ne pouvait dissiper ces blasphèmes, quelque effort qu’il fît pour cela. "

Cordialement

Bonjour,

Merci pour ce mail si personnel et si important. Vous posez deux questions centrales :

  1. Les pensées non-voulues et rejetées sont-elles des péchés qui nous sont comptées ?
  2. Peuvent-elles nous disqualifier du plan de salut offert en Jésus-Christ ?

Je répondrai clairement « non » aux deux questions, et voilà pourquoi :

1. La tentation prend son envol dans le monde des pensées. Il n’y a pas de tentation qui ne touche pas les pensées en premier lieu. Par exemple, quelqu’un qui a faim et qui volerait une pomme, ne peut pas le faire sans avoir conçu un plan pour satisfaire la faim. La pomme (et l’appétit) ne sont que des accessoires au vol.

Prenons l’exemple de notre Seigneur Jésus Christ.

  • Il a été tenté en toute chose comme nous (Hébreux 4:15 : « Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur incapable de compatir à nos faiblesses ; mais il a été tenté comme nous à tous égards, sans commettre de péché »). C’est donc bien qu’il a pensé au péché sans toutefois que ses pensées ne se concrétisent en convoitises et en actions
  • Les tentations rapportées dans les évangiles nous montrent la prise par les pensées et l’intelligence (Matthieu 4.1-11). Il est impossible de se positionner contre une tentation sans utiliser les pensées, qui sont elles mêmes parmi les premières amorces du péché.

Prenons les enseignements des épîtres

  • Jacques, le frère du Seigneur nous apprend que le péché est un processus : « 14 Mais chacun est tenté, parce que sa propre convoitise l’attire et le séduit. 15 Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, parvenu à son terme, engendre la mort » (Jac 1.14-15). Les désirs de la chair sont séducteurs. Ils attirent (comme un piège à gibier) pour enlacer et détruire. Mais la tentation n’est que le début de ce processus – la mort la fin.
  • Paul nous propose d’apprendre à remplacer les pensées mauvaises par celles-ci : « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées » (Philippiens 4:8).

Vous évoquez une situation particulière :

  • les gens aux pensées obsessionnelles ? Plus une personne obsessive se préoccupe de son obssessivité, plus elle est agressée par elle ! C’est hyper encourageant de se dire : les pensées extérieures (y compris « voix » ou « consciences »), dans la mesure où je ne les nourris pas, sont extérieures à moi, et je n’ai pas à les suivre. Je peux les confier au Seigneur, dans la confiance en sa grâce et son soutien !
  • ont-il commis le blasphèmes contre l’Esprit ? Je ne crois pas que cela ait quoi que ce soit à voir avec le blasphème contre l’Esprit, cf. une prédication sur le sujet ici : étude sur Matthieu_12.31-37 sur ce site

2. La deuxième question est encore plus fondamentale. « Peuvent-elles nous disqualifier du plan de salut offert en Jésus-Christ ? »

Cette question montre une incompréhension importante sur le salut :

  • Les gens (y compris les chrétiens) ne savent pas à quel point ils sont pécheurs ! Ils pensent que leur péché se limite à ce qu’ils connaissent (un vol, ou une immoralité, ou un mensonge). Ils pensent parfois que c’est en lien avec ce qu’ils ont fait « avant » leur conversion. Mais dans la réalité, nous sommes pécheurs de nature. Pas simplement dans nos actes. Le péché condamne absolument toute personne – pas les péchés commis, mais le péché qui définit notre nature et se traduit en différents péchés.
  • Lorsqu’une personne devient chrétienne, elle est déclarée juste (c’est à dire acquittée) de tous ses péchés. Remarquez bien l’origine de notre justification dans ce verset : « Or, c’est par lui que vous êtes en Christ–Jésus qui, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, et aussi justice, sanctification et rédemption » (1 Corinthiens 1:30). Son sacrifice couvre pour l’ensemble des fautes des rachetés – ou sinon, ce ne serait pas un salut, mais seulement un tabouret vers le ciel ! Et le salut serait le fruit de nos œuvres. Or Hébreux nous dit ceci : « et il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang. C’est ainsi qu’il (nous) a obtenu une rédemption éternelle » (Hébreux 9:12).

L’apôtre Paul reconnaît, à la fin de sa vie, être le premier des pécheurs. Pourtant, quelle ardeur dans la sanctification de sa vie ! L’apôtre Pierre a renié Christ à trois reprises… Barnabas et Paul se sont fâchés… Voilà de quoi nous rassurer : nous devons vivre dans la lumière. Et quand nous sommes tentés, il nous faut rechercher la force du Seigneur pour avancer en piété. Et si nous péchons, Dieu nous dit quoi faire : 1 Jean 1.9.

Par la grâce de Dieu, les pensées blasphématoires qui effleurent ou oppressent ceux et celles qui aiment le Seigneur peuvent simplement être déposées comme des tentations extérieures à nous-mêmes et objet d’un combat spirituel. Si elles devaient un jour être le reflet de nos pensées, nous pouvons humblement nous en repentir auprès du Seigneur, source fidèle de bienveillance.

11 thoughts on “Question sur les pensées blasphématoires

  1. Un remède : Une prière : 3Seigneur, rends toutes mes pensées captives par la puissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Amen »
    et oh miracle : IL LE FAIT !

  2. bonjour je suis heureux de partager avec vous cette parole.en effet plusieurs des enfants de DIEU qui aiment vrmt le seigneur vivent ces tourment. moi en effet je vivait une vie de fornication ensuite je me suis repenti et j’ai cherché pendant longtemps le secours de DIEU. bizarrement, au moment que DIEU me délivre alors me vienne ces pensées blasphématoire et insulte sur le seigneur. j’ai fait une profonde dépression car jamais de toute ma vie je n’ai pensé commettre un crime aussi grave. mais sachez que le Diable est près à tout pour nous ramener dans son monde. si vous vous rendrez compte dans ces moment difficile ce fait toujours entendre au fond de nos coeurs une voix qui voudrait que l’on continu à servir DIEU. or le but du Diable c’est de nous emmener à piquer une crise de folie et nous mettre en colère dans notre esprit et de finir par dire: j’en ai assé et de ce soumettre à la volonté du DIEU mais au contraire rapprochons nous encore plus de DIEU qui ne se lasse de pardonné ( psaumes 130 à 133)mais attention comme disais l’apôtre Paul: ce que je crains c’est ce qui m’arrive si toute la journée nous craignons avoir ces pensées, elles finiront par arriver et il faut prier pour chasser l’esprit de peur car cet esprit est dangereux. sachez aussi qu’on ne peut pas empêcher les oiseaux de voler sur notre tête mais on peut les empêcher de faire les nids. comme pour dire les pensées viendront toujours mais il faut les chasser.

    1. Merci pour se message j’une une de ces peurs j’avais blasphèmer contre le saint-esprit en pensée j’ai crue que j’allais perdre pour toujour le saint-esprit suit a se message j’ai demandé pardon pour ma pensée blasphèmatoir et c’est revenu dieux merci.

  3. Moi je suis pécheur et je demande pardon du plus profond de mon coeur à Dieu Eternel.
    Que Dieu Tout Puissant nous pardonne de toutes nos pensées blasphématoires et donne nous la force et le courage de continuer à Lui obéir et Lui servir et faire sa Volonté pour qu’ Il nous accorde la vie éternel dans son Royaume, au nom de Jésus Christ son fils notre Seigneur, Amen.

    1. Oh oui que notre Dieu nous pardonne .
      J’ai les larmes aux yeux parceque j’aime mon Pere et j’aime Jésus …
      Ces pensées blasphématoires seront anéantis au nom De Jésus.
      Satan veut nous detruire mais il ne réussira pas car Dieu est le Tout Puissant .. Rien ne nous séparera de notre Jésus et de notre Dieu.
      Amen

  4. …Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse. C’est pourquoi je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. Matthieu 12:24-32

    Blasphémer, c’est avoir un discours jugé irrévérencieux à l’égard de ce qui est vénéré par les religions ou de ce qui est considéré comme sacré. Un blasphème est «l’expression de mépris envers la personnalité et l’autorité de la divinité, ainsi qu’une conduite grossière et indigne à la face du divin» – L. Thomas Holdcroft
    Le blasphème contre le Saint Esprit, si nous nous basons sur ces deux définitions ci-dessus, serait alors avoir des propos irrespectueux envers Le Saint Esprit.
    Restant sur cette définition, plusieurs craindront pour leur sort pensant avoir commis le péché impardonnable. Car il est arrivé à certains de tenir des discours irrespectueux contre l’Esprit Saint en pensée ou en parole.
    Laissez-moi alors vous dire que cela n’est en rien le blasphème contre le Saint Esprit ou du moins, pas dans ce contexte, car il en faut plus pour commettre un tel péché.

    Comment pouvons-nous exactement définir le blasphème contre le Saint Esprit ?

    Le blasphème contre le Saint Esprit est un péché qu’un chrétien né de nouveau ne peut commettre, parce qu’il est absolument impossible à celui qui abrite le Saint Esprit en lui d’arriver à commettre une telle indignation à l’Esprit Saint. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Jean 1:12
    Pour commettre un tel péché, il faut que l’homme puisse arriver à un état de manque d’égard total au Saint Esprit, qu’il soit dépourvu de tout esprit de repentance et d’humilité.
    Alors, un homme blasphèmerait contre le Saint Esprit, s’il Le dénigre publiquement aux yeux de tous, par sa persévérance à vivre sans Christ. Le blasphème contre le Saint Esprit est une rébellion ouverte et permanente contre Christ, une rébellion surtout consciente.
    Nous savons bien que le péché impardonnable dans la Bible, c’est le reniement de Christ jusqu’à la fin. Car après la mort, vient le jugement et il n’y aura aucun pardon ni aucune seconde chance pour ceux qui n’auront pas accepté Le Consolateur dans leur cœur. Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, … Hébreux 9:27

    Le blasphème contre le Saint Esprit se traduit aussi par la marche rétrograde du croyant après avoir connu Christ et après avoir fait l’expérience de la nouvelle naissance via le Saint Esprit. Voici ce que nous dit la Bible à ce sujet : Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie Hébreux 6:4-6.

    Dans la Bible, les personnes qui ont été frappées par ce péché étaient les pharisiens non convertis qui attribuaient consciemment et volontairement au diable l’œuvre du Saint-Esprit même après avoir été convaincus par le Saint-Esprit du contraire.
    Moi (l’apôtre Paul) qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j’ai obtenu miséricorde, parce que j’agissais par ignorance, dans l’incrédulité; 1 Tite1:1
    Les pharisiens qui attribuaient au diable les œuvres du Saint-Esprit accomplies par Jésus ne pouvaient obtenir miséricorde, car, eux contrairement à l’apôtre Paul, n’agissaient pas par ignorance; ils savaient que Jésus avait été envoyé par Dieu,Jean 3:2. La Bible nous dit que c’était par envie qu’ils ont livré Jésus, Matthieu 27:18.

    Les mots qui caractérisent le péché contre le Saint Esprit sont : Parole, Péché, Volontaire, Consciente, Reniement, Publique, Rétrograde, Persévérance.

    — J’espère avoir donné des réponses claires à ce sujet si complexe et délicat.—

    N’éteignez pas L’Esprit ! 1 Thessaloniciens 5:19

  5. Moi aussi je passe par ce probleme
    et jai vraiment peur!
    C pensees mattaquent et me rendent coupable au point de presque les dire mais jen aie point dis jusqua present gloire a Dieu mais si nous aimons Dieu et il nous a sceller du St Esprit peut il nous arriver de chuter et detre pardonner? Et Dieu ne sait il pas que cela aller arriver parceque je suis ne de nouveau.Cela me tracasse beaucoup!

  6. Ah mon Dieu je croyais etre la seule …
    Mes pensées sont blasphématoire au point a m….####……..mon Dieu,je ne peux pas continuer comme sa…
    Avant je n’avait pas ses pensées rien de tout cela.
    Je l’aime tellement Jésus et mon Pére Eternel qui est dans les cieux que quand ces pensées blasphématoires me reviennent me font mal

    Je ne peux pas blaspheme mon Pere comme ca..
    Purifie moi fortifie moi et ne me laisse pas longtemp sur cette Terre car elle me fait soufrir.
    Je veux etre au ciel avec mon Jésus.
    Au nom de Jesus je lie tout ces pensées blasphématoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents