Main menu

Méditation sur Exode 23:27

Exode 23.27 " J’enverrai ma terreur devant toi, je mettrai en déroute tous les peuples chez lesquels tu iras, et je ferai s’enfuir devant toi tous tes ennemis… 29 Je ne les chasserai pas en une seule année loin de toi, de peur que le pays ne soit désolé et que les animaux sauvages ne se multiplient contre toi. 30 Je les chasserai peu à peu loin de ta face, jusqu’à ce que tu puisses hériter du pays.

Dans ce texte d’Exode, au verset 27, Dieu fait pleuvoir sur les Israélites la pluie bienfaisante de sa promesse  : Je vous donnerai un pays  ! Par contre, au verset 29, l’ondée a tendance à se transformer en douche froide  : Je vous donnerai le dessert, mais ce ne sera pas de la tarte  !

Et c’est bien ce qui s’est passé. Le jour vint où, après que les sacrificateurs eurent mis le pieds dans le plat, le Jourdain s’effaça respectueusement pour laisser passer le peuple. Cela fait penser à l’étudiant qui passe le bac ou à l’inconscient qui obtient le permis. A cette différence près que le bac, une fois obtenu, lui ouvre les portes de l’université et que le papier rose l’autorise à se faire flasher !
Ils l’introduisent en terrain conquis. Avec Dieu les choses en vont autrement. Toute l’histoire d’Israël, depuis le livre des Juges jusqu’à celui de Néhémie, n’est que la narration tragique de l’effort constamment contrarié de l’appropriation de la Promesse. Quand on arrive à Néhémie, on se rend compte que jamais Israël n’a conquis la totalité de la Terre Promise.

En voyant un frère ou une sœur livrer une lutte acharnée contre un péché résurgent, ou bien en repensant à mon propre itinéraire si douloureux souvent, combien de fois n’ai-je pas pensé  : ‘Comment se fait-il que Dieu , à la conversion, ne m’ait pas immédiatement, définitivement et sans effort accordé la possession de la totalité du territoire jusqu’à présent occupé par le péché  ?’ Combien de fois des versets comme 2 Co. 5 :17 " Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici  : (toutes choses) sont devenues nouvelles" , n’ont-ils pas, dans mon esprit, pointé vers Dieu un index interrogateur, comme pour demander pourquoi Lui, le divin maçon, semblait avoir laissé le chantier ‘en plan’  !

Il est vrai qu’à ma conversion j’ai ‘passé le Jourdain’. Certains de mes gros péchés habituels se sont évanouis comme un mauvais rêve, jusqu’à n’être plus qu’un vague souvenir. Mais d’autres sont toujours là. Menaçants  ! Pourquoi Seigneur ne les as-tu pas balayés dans le raz-de-marée de la régénération  ?

Ne serait-ce pas pour que j’apprenne, non d’une façon scolaire mais par l’expérience de ma main dans la tienne, que sans toi Seigneur, je ne peux rien faire  ? (Jean 15 :5)

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.

4 thoughts on “Méditation sur Exode 23:27

  1. C’est en effet une bonne question…
    Personnellement je crois que toute la Parole est vraie et authentique,en ses promesses.
    C’est sans doute pour ne prendre qu’une partie de la « bonne nouvelle » que les plus sincères,se posent telle question!
    Jésus dit que nous sommes pardonnés à condition de croire et de se repentir effectivement:son sang nous lave des péchés commis, blanc comme neige….et nous le croyons!
    Pourquoi?Parce que d’abord nous le ressentons en nous-mêmes en notre conscience apaisée et que nous avons la foi….
    Mais alors,pourquoi ne pas croire que nous sommes aussi morts en notre vieille nature pécheresse en Christ ,à la croix?
    Parce que si le pardon des péchés n’est pas une chose « visible » ,étant plus »intérieure  » à la conscience,la continuation de certains péchés nous apparaît elle,bien clairement….
    D’autant plus que se sont souvent de tout nouveaux « péchés » qui apparaissent:nouveaux , parce qu’ils n’étaient pas connus de notre conscience.
    Si on sait que l’on boit etc…on sait moins en profondeur ,si pas totalement ,que l’on est capable de bien autre chose….
    Donc le pardon des péchés concerne les « fruits » de l’arbre(mauvaise nature héritée d’Adam), tandis que la « mort » en Christ par la même foi, considère la mort de l’arbre producteur(vieille nature).
    Ainsi quand on est « né de nouveau » ,c’est de cela qu’il s’agît….car si il y a eu dans la foi ,une mort et un ensevelissement de la vieille nature crucifiée en Christ(l’ensevelissemnt étant le vrai sens du baptême),il y a aussi eu « résurrection »…..déjà!
    Celle de l’homme nouveau » spirituel »….membre du corps de Christ.

    Plus on croira à cette mort et à notre résurrection effective »spirituelle », plus nous en verrons le « fruit »….et le constaterons en notre vie de tous les jours.

    C’est le sens du texte de Paul en Galates5:16à22.

    Ce » fruit » que nous devrions voir grandir en nous de jour en jour ,est celui da la vie de l’ESprit en nous.Voilà ce qui devrait paraître de plus en plus ,en place des oeuvres persistantes de la chair….oeuvres qui nous étonnent et font l’objet de la question initiale: »Comment se fait-il que Dieu , à la conversion, ne m’ait pas immédiatement, définitivement et sans effort accordé la possession de la totalité du territoire jusqu’à présent occupé par le péché « .
    Ne faisons donc pas Dieu « menteur » quant à ses promesses!

    Ne fixez pas les yeux sur ce qui peut encore survenir en « méchanceté »de la part de votre « chair »,mais fixez les yeux sur ce que dit Dieu en ce qui concerne l’homme nouveau(esprit nouveau)et de plus en plus, l’arbre gisant de la vieille nature gisant par terre, verra se réduire ses derniers fruits…
    La sanctification n’est pas un effort gigantesque ,incommensurable….elle consiste à prendre sa place en Christ et à y demeurer.
    En cas d’échec(ce qui nous arrive à tous)nous avons toujours la grâce de venir à celui qui est plus grand que notre coeur…..et d’y reprendre notre place .
    La grâce concerne aussi la destruction de l’arbre(vieille nature) et non seulement certains de ses fruits…..
    Croyez que la sève est nouvelle et changée, confessez le sincèrement et avec joie(car c’est une DELIVRANCE)et vous en verrez paraître son fruit…..le fruit de l’ESPRIT en vous!
    Celui qui fixe ses yeux sur sa lèpre, la conservera.
    Fixons plutôt les yeux du coeur sur ce Dieu a fait au-travers de Christ:fixons les yeux sur le donateur et sur ce qu’il dit et non ,sur ce que nous voyons ….

  2. bien sur que nous somme de nouvelle créature si toute fois nous avons l’Esprit de Christ en nous, mais la n’est pas la question en ce moment,le fait que nous n’avons pas été complètement changé, est bien sûr,que nous devons être de vrai adorateur en esprit et en vérité. je m’explique, j’aime me rapplé le livre des Juges chap.3 v.1à5a.nous de même devont apprendre à revêtirent les armes de Dieu selon bien sur Éph.6 et que le combat commence, nous avons fait allégence au Roi des rois,mais courage nous somme plus que vainqueur par celui qui nous a Aimé.amen! il est vrai que plus nous réaliseront qui nous somme vraiment,soit des enfants de lumière plus nous délaisseront les choses de la chair,processus applé sanctification par l’Esprit. ce qui démontre que le chantier n’est pas laisser en plan,mais ce poursuit, jusqu’a ce que nous soyont parvenu à la stature parfaite de Christ.

  3. reponse au commentaire no2:
    Cher ami chretien…
    « Sergius a dit: »bien sur que nous somme de nouvelle créature si toute fois nous avons l’Esprit de Christ en nous, mais la n’est pas la question en ce moment….. »
    On sent dans ta réponse que c’est verbalemnt et intellectuellement que tu cites,cette phrase!
    Lésus avait un corps comme nous,il avait faim,soif et d’autres désirs humains….
    Mais son esprit était issu de la perfection,il était pur et saint….l’esprit nouveau de la nouvelle créature en Christ,est celui-là.
    Il est fortifié par la présence du Saint Esprit!Ce ne sont pas des paroles ….c’est une réalité!
    La marche des saints des premiers jours était celle-là.
    Coment ou pourquoi dire que la question n’est pas là ,en ce moment?Au contraire,c’est possible de vivre saintement de plus en plus,par la vie qui devrait couler en nous en abondance.
    Mais attention:Si beaucoup se disent « né de nouveau »,peu le sont réellement pour d’abord, n’être jamais mort avec Christ à la croix!

    Par la foi ….bien entendu.
    On dit ceci et cela,on répète que l’on est « né de nouveau « parceque « la religion  » le dit mais qu’en est il vraiment?
    Voilà pourquoi l’EGlise d’aujourd »hui ne peut rendre le témoignage de ses pairs(premiers jours de l’Eglise).Cette foi totale et pleine dont Christ fait ressortir l’absence pour les derniers temps…..
    Si l’esprit est nouveau,c’est la sève de l’arbre qui est nouvelle avec ses constituants et qui programme une autre nature de vie….Cela vient de l’intérieur,du noyau…
    Le reste n’est pas changé,mais se soumet de plus en plus dans sa « mort » à la croix.
    je crois que l’on ne peut l’expliquer,ni le comprendre si on ne le vit pas…
    Le discours à Nicodême contient la clef de cette vie:Dieu seul peut en révéler son contenu,pas moi ,ni un autre….
    A quoi servirait alors d’avoir une « autre nature »,si ce n’est pas la question en ce moment?
    amicalement.

  4. Il y avait la loi…..où l’on pouvait se repentir et faire des sacrifices de bonne odeur.
    Il fallait aller au temple où des « spécialistes » agréés manifestaient ainsi leur fonction!Le grand sacrificateur entrait (je crois)une fois l’an ,dans le lieu trois fois saint…personne d’autre.

    Depuis l’avènement de J C, le voile est déchiré …..tout cela est aboli pour ceux qui sont en Christ.
    La BOnne Nouvelle consiste dans le fait que tout cela est derrière nous…..
    A condition de croire en notre mort en J.C, nous recevons un nouvel esprit semblable au sien,une nouvelle nature est en nous.
    Nouvelle nature développe toujours un nouveau comportement et une nouvelle production d’autres fruits.
    L’enveloppe et la personnalité(intellect,émotion et volonté)demeurent,mais
    une nouvelle nature est présente et vît en nous….en s’exprimant autrement par rapport à l’esprit de ce monde.
    Ainsi le lion d’hier est doux comme une brebis, le serpent devient comme le lézard …
    Voilà la transformation que l’on doit voir en ceux qui se disent « né de nouveau », rien de plus.
    Leur famille et entourage doit ressentir et percevoir ce changement en eux.
    Or ,beaucoup se persuadant qu’ils sont »né de nouveau »,paraissent au lieu d’être véritablement « fils de Dieu ».
    C’est parce qu’ils ne savent pas et n’ont pas entendu la Bonne Nouvelle en leur « coeur profond »,ils n’en ont pas eu la révélation….Ils sont dans une religion qui en parle,mais qui ne la vît pas et ne peut la transmettre(une bougie éteinte peut elle porter sa flamme à une autre?).

    Le message des apôtres contient la Bonne Nouvelle, elle en transpire pleinement,tandis que le message annoncé généralemnt aujourd’hui est faible,timoré et loin de l’essentiel annoncé.Il s’arrête généralement au pardon des péchés…..la foi au sang de Christ versé, a remplacé le sacrifice d’entant.
    Donc s’ils sont pardonnés, ils gardent pour autant leur nature d’hier, la vieille nature…
    D’où leur lutte et leur souffrance quand sincèrement ils veulent plaire à Dieu.

    Tandis que le fils de Dieu ,né en Christ possède la même nature que son sauveur et rédempteur:S’il est aussi pardonné ,en plus ,il n’est plus le même et sa nture qui est divine , le pousse insensiblement à vivre autrement que le monde dans lequel il vît….
    Il ne doit pas paraître « chretien »,il l’est et le vît!
    N’est -il pas étonnant que ceux-là rechignent à suivre le monde dans sa mondanité,ses valeurs ténébreuses et dans tous ses attraits?
    N’est il pas normal que ce « nouveau né » ressent un dégoùt profond et nouveau pour beaucoup de choses ?
    Dégoùt qui vient de son être profond,c’est à dire de sa nouvelle nature?
    La sanctification n’est donc pas un acte « volontaire »comme pour appliquer une loi de façon à plaire à Dieu….la vraie sanctification est le dépouillement spontané d’une vie nouvelle qui laisse tomber à ses pieds ses oripeaux d’hier, elle ne peut faire autrement!
    C’est la larve qui se transforme ….et qui continue une vie nouvelle programmée par sa nouvelle naissance ,celle en Dieu.
    C’est donc l’esprit nouveau qui est à la base de tout.
    Le message d e la Bonne Nouvelle est celui-là;il ne consiste pas à suivre une nouvelle religion….si bonne fût- elle.

    La grâce exceptionnelle que Dieu a fait en nous envoyant Jésus -Christ, est de pouvoir naître de LUI,devenir fils de Dieu….pour entrer dans son royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents