Main menu
Un poisson dans le netRéflexionExamen des pratiques catholiques (19/21) : le purgatoire, article de foi

Examen des pratiques catholiques (19/21) : le purgatoire, article de foi

Voici la dix-neuvième partie de l’Examen historique et biblique du catholicisme (cf l’article introductif). Consultez le sommaire complet de l’étude pour suivre l’avancement de cette nouvelle publication et rendez-vous sur le dossier catholicisme pour en savoir plus sur ce thème.

Article précédent : la Bible officiellement interdite de lecture

Au fil du temps

  • A la fin du IIème siècle, Clément d’Alexandrie, influencé par Platon, fait allusion à un Purgatoire.
  • En 604, le Pape Grégoire le Grand ébauche la théorie du Purgatoire.
  • En 998, le Pape Grégoire V introduit la doctrine du soulagement des morts par l’argent et la prière des vivants.
  • En 1439, le concile de Florence officialise le dogme du Purgatoire.
  • En 1563, au concile de Trente, la doctrine du Purgatoire devient article de foi.

D’un point de vue biblique

L’enseignement biblique au sujet du devenir de l’être spirituel après la mort est sans équivoque : " Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le Livre de Vie fut jeté dans l’étang de feu " (Apocalypse 20.15). En Matthieu 25.46, il est seulement question du " châtiment " ou de la " vie " éternels. On peut considérer …

  • la crucifixion de Jésus entre les deux malfaiteurs, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche,
  • et les paroles de Jésus à celui de droite qui l’avait accepté comme son Seigneur

… comme la preuve de la non-existence d’un troisième séjour pour les morts.

Tous les passages clairs au sujet de l’au-delà n’opposent que deux solutions, le ciel et l’enfer :

  • le chemin large de la perdition et la porte étroite de la vie (Matthieu 7.13-14) ;
  • l’ivraie jetée dans la fournaise, le blé mis dans le grenier céleste (Matthieu 13.41-43, 49-50) ;
  • les vierges folles sont dehors, les vierges sages dedans (Matthieu 25.10-11) ;
  • le serviteur infidèle dans les ténèbres, le serviteur fidèle dans la joie de son maître (v. 21, 30) ;
  • les maudits au feu, au châtiment éternel, les bénis à la vie éternelle (v. 33-46) ;
  • le mauvais riche dans les tourments sans pouvoir être secouru, et Lazare dans le sein d’Abraham (Luc 16.22-23) ;
  • la resurrection pour le jugement, la honte éternelle, l’autre pour la vie éternelle (Daniel 12.2; Jean 5.29) ;
  • les impies sont jetés dans l’étang de feu et de soufre, les élus entrent dans la Jérusalem céleste (Apocalypse 21.1-4, 8).

Doit-on attendre le ciel pour recevoir le salut ? Non ! Voici ce que l’Apôtre Jean disait aux chrétiens de l’Église primitive : " Je vous ai écrit ces choses à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle et que vous croyiez au nom du Fils de Dieu " (1Jean 5.13)

Article suivant : le salut par les oeuvres

12 thoughts on “Examen des pratiques catholiques (19/21) : le purgatoire, article de foi

  1. « Doit-on attendre le ciel pour recevoir le salut ? Non ! Voici ce que l’Apôtre Jean disait aux chrétiens de l’Église primitive :  » Je vous ai écrit ces choses à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle et que vous croyiez au nom du Fils de Dieu  » (1Jean 5.13) »

    Ce verset plein de puissance dit: »…vous avez » la vie éternelle!
    Pourquoi aurions nous la vie éternelle alors que tous nous mourrons?
    Parce que la vie éternelle est présentement existante déjà en notre esprit….dans l’esprit régénéré, l’esprit nouveau.
    L’homme nouveau dont parle le nouveau testament est cette vie de l’esprit qui étaitmort aux yeux de Dieu mais qui vît maintenant par notre foi en Christ.Cette vie demeure à jamais car elle est vivifiée par Dieu lui-même….pour autant que l’on ait cru selon la valeur que lui donne Dieu(voiçi les miracles qui accompagneront …CEUX QUI AURONT CRU….)

    Quand au purgatoire ,c’est une pure invention des hommes….

  2. D’abord bravo pour ce site très bien documenté.

    Certes le purgatoire n’est pas dans les Evangiles. Néanmoins il s’accorde avec l’intelligence contemporaine de la justice. L’enfer, c’est la peine de mort (que les Eglises chrétiennes condamnent, si je ne me trompe). Le purgatoire c’est la prison. Alors ?

    Par ailleurs, l’enfer c’est condamner tous les pécheurs à la même peine. Et cela aussi contrarie notre sens de la justice.

    1. Peut-être en effet, mais l’intelligence contemporaine de la justice n’est pas celle de Dieu. Ce sont SES règles et SA conception de la justice qu’Il appliquera au jugement … et non les nôtres !!!
      Amicalement

  3. Selon certains, le purgatoire serait annoncé dans le 2e livre des Maccabées (deutérocanonique). Il faut avouer que ce n’est pas évident :

    « 2M 12:39- Le jour suivant, on vint trouver Judas, au temps où la nécessité s’en imposait pour relever les corps de ceux qui avaient succombé et les inhumer avec leurs proches dans le tombeau de leurs pères.
    2M 12:40- Or ils trouvèrent sous la tunique de chacun des morts des objets consacrés aux idoles de Iamnia et que la Loi interdit aux Juifs. Il fut donc évident pour tous que cela avait été la cause de leur mort.
    2M 12:41- Tous donc, ayant béni la conduite du Seigneur, juge équitable qui rend manifestes les choses cachées,
    2M 12:42- se mirent en prière pour demander que le péché commis fût entièrement pardonné, puis le valeureux Judas exhorta la troupe à se garder pure de tout péché, ayant sous les yeux ce qui était arrivé à cause de la faute de ceux qui étaient tombés.
    2M 12:43- Puis, ayant fait une collecte d’environ 2.000 drachmes, il l’envoya à Jérusalem afin qu’on offrît un sacrifice pour le péché, agissant fort bien et noblement d’après le concept de la résurrection.
    2M 12:44- Car, s’il n’avait pas espéré que les soldats tombés dussent ressusciter, il était superflu et sot de prier pour les morts,
    2M 12:45- et s’il envisageait qu’une très belle récompense est réservée à ceux qui s’endorment dans la piété, c’était là une pensée sainte et pieuse. Voilà pourquoi il fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leur péché. »

    Quelque exégète peut-il éclairer ma lanterne ?

  4. … bon, et j’ajoute à ma réponse précédente que le jugement sera selon Sa Parole, dans laquelle ne se trouvent pas les livres deutérocanoniques. Ce que les docteurs de la foi catholique ont cru discerner dans les Macchabées ne m’inspire guère personnellement.

    Je vous encourage à rester basé sur la Parole de Dieu uniquement, et notamment sur le contenu reconnu comme inspiré, conservé et transmis par le peuple juif.

    Bonne journée !

    Amicalement

  5. C’est une vérité que le purgatoire est un invention de l’église catholique dans le seul but d’enrichire leur religion, la bible la Parole de Dieu n’en fait mention dans aucune des écriture de la Bible.Si nous aimons les personnes cher a nos coeurs, qui sont décédé il nous est demandé de payer des messes pour le repos de leur âmes, quel mensonge la bible qui est la parole de Dieu,nous enseignent qu’il y a seulement que deux possibilité pour la destiné de l’homme l’enfer ou le ciel et celon les écritures en Matthieu 7.13 la majorité des hommes vont en enfer et que très peu vont au ciel.

  6. comment expliquez-vous :

    Je suis curieux de savoir comment vous expliquez la Transfiguration ( laquelle n’est pas une parabole comme celle d’Abraham, du riche et du pauvre Lazare ). Il est bien dit que Elie et Moïse, en présence de plusieurs disciples, apparaissent et s’entretiennent avec Jésus . Or, Elie et Moïse sont morts !

    Ou encore, que croyez-vous que Paul veut dire, dans 1 Corinthiens 15, 29 , » …Que gagneraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? … »

    Ou encore, que pensez-vous que signifie ce qui est écrit dans 2 Pierre, 3, 19-20 , » C’est en lui qu’il s’en alla même prêcher aux esprits en prison, à ceux qui jadis avaient refus de croire lorsque temporisait la longanimité de Dieu, aux jours où Noé construisait l’arche, dans laquelle un petit nombre, huit personnes en tout, furents sauvés à travers l’eau . » ?

    Et encore, je ne parle pas des Livres des Macchabées, que vous rejetez !

  7. Cher Monsieur,

    je suis toujours interloqué par les commentaires qui commencent par « Comment expliquez-vous ».

    Que dois-je vous expliquer exactement ? Je serais heureux de répondre à une vraie question ou à lire de votre part un véritable raisonnement. Là, je n’ai qu’une injonction qu’il me paraît difficile de satisfaire tant elle est floue…

    Merci de vos précisions bienvenues !

    Amicalement

  8. Eh bien, vous ne croyez pas, me semble-t-il, au purgatoire.
    Que sont donc  » ces esprits en prison » dont parle 1 Pierre 3, 19-20, à qui le Christ alla prêcher entre Passion et Rérurrection ?

    Ensuite, Paul parle d' »un baptême pour les morts » . A quoi cela servait-il, si le compte de ces morts était réglé pour l’éternité ?

    Ensuite, certains intervenants affirment que les morts sont, pour ainsi dire, dans l’inconscience totale en attendant la Résurrection finale .
    Alors, comment se fait-il que Moïse et Elie, qui sont morts, apparaissent lors de la Tansfiguration ?
    De même,comment le Christ peut-il dire au bon larron :  » En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis » ?

    Amicalement

  9. 1Pierre 3:19-20 est l’un des passages les plus ambigus du Nouveau Testament. Franchement, baser une doctrine sur ce passage est des plus hasardeux, surtout sans confirmation du reste des Ecritures. De plus, je ne suis pas du tout sûr que les informations de ce passage correspondent à la doctrine catholique du purgatoire (esprits désobéissants, les jours de Noé, le fait qu’à la date de rédaction les esprits sont TOUJOURS en prison, ..).
    Le mot traduit par « prédication » n’est pas celui qu’on traduit habituellement par « proclamer la bonne nouvelle ». Bref, selon beaucoup de commentateurs, Jésus est allé proclamer sa victoire aux anges déchus et pas à des hommes qui attendraient de sortir d’une prison …

    Concernant la mention par Paul d’un baptême pour les morts, en 1Cor 15:29, là encore, un passage ambigu. Paul semble ici faire référence à une superstition qui consistait à baptiser des vivants en lieu et place de personnes décédées. Paul ne l’approuve pas dans ce passage, il ne la cite que pour renforcer son argument d’une résurrection des morts. Là encore, je ne vois pas trop en quoi ce passage soutient la doctrine catholique du purgatoire. Je n’ai pas entendu parler de catholiques se faisant baptiser à la place de personnes décédées dans les rituels et croyances entourant l’hérésie du purgatoire. Ce sont les mormons qui osent faire ça … mais on sort du sujet !!!

    Votre référence à « certains intervenants » est à mon sens inutile et sans objet ici. Je ne peut ni l’analyser et encore moins y répondre.

    Concernant l’apparition, lors de la transfiguration, de Moïse et Elie (Mat 17:3, Mc 9:4, Lc 9:30) ce qui est relaté ici est un événement unique, de nature exceptionnelle. Remarquez que dans les deux cas, il y a une sorte de mystère sur la fin de leur vie (on ne connait pas le tombeau de Moïse et Elie a été enlevé au ciel). Là encore (et au risque de me répéter), quelle relation avec la doctrine catholique du purgatoire ?

    Et finalement le bon larron… Au risque de me répéter … Ce passage prouve que, contrairement à la doctrine catholique sur le baptême, il n’est pas nécessaire d’être baptisé pour être sauvé. De plus, on peut de son vivant avoir l’assurance du salut, chose que l’église catholique nomme « péché de présomption ».

    Bref, loin de prouver quoi que ce soit, vous ne faites que conforter la position biblique et vous montrez, par la vacuité de vos arguments, sur quelles bases repose en fait l’hérésie du purgatoire. J’espère que cet échange sera pour vous l’occasion de remettre en question la base de votre confiance. Lisez les documents que nous proposons et surtout lisez la Bible !

    Cordialement

  10. Je vous trouve un peu expéditif par rapport aux arguments de Jean-Luc. Vous admettez parfaitement qu’il a mis le doigt sur moins un passage difficile de la Bible. S’il est effectivement impossible de bâtir une doctrine à partir d’un seul passage biblique, il semble tout de même que l’écriture elle-même nous incite à un peu plus d’humilité. Jean-Luc n’a pas l’air de se moquer, mais de signaler de vrais difficultés.
    Croyez-vous que l’Evangile nous incite à tous penser pareil dans tous les détails? Ce n’est pas pour rien qu’il y a 4 évangiles. Leurs différences prouvent d’une part qu’il s’agit bien de témoignages sur des faits réels, d’autre part qu’il peut y avoir des points de vue différents sur certains points. En l’occurence sur le devenir des morts. Que Dieu permettrait une seconde chance, aucun passage biblique ne l’affirme, mais nous n’avons pas de raison d’interdire à Dieu de le faire. Voulons-nous penser à la place de Dieu? Même si cette idée est extra-biblique ?
    Reconnaissons simplement que l’avertissement biblique de faire son choix de son vivant est fort, et que ce qu’on peut vraiment reprocher à l’église catholique c’est d’avoir dogmatiser et monnayé cette idée. Au 16ème siècle…

  11. Le dogme du purgatoire a été établi sur ce passage de l’écriture : Et si quelqu’un dit une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera pardonné; mais s’il parle contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni en ce monde ni dans le monde à venir. (Matthieu (TOB) 12,32). Donc d’autre péchés peuvent être pardonnés dans le monde à venir. et comme « rien d’impur n’entrera au paradis » il faut bien un lieu intermédiaire pour que s’effectue le pardon du monde (ou temps le mot grec awin traduit les deux) à venir.
    Les passages que vous avez cité ne parlent pas du purgatoire, mais ne sont pas une preuve qu’il n’y en a pas. Ils parlent de l’enfer, et de la vie éternelle. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien entre les deux. Le bon larron bénéficie d’un pardon immédiat et complet de ses fautes, ça ne veut pas dire que si Jésus n’avait rien dit, il ne serait pas allé au ciel. D’ailleurs, Jésus n’a pas condamné l’autre larron.
    On peut aussi citer: Si l’on bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, 13 l’ouvrage de chacun sera manifesté; car le jour du Seigneur le fera connaître, parce qu’il va se révéler dans le feu, et le feu même éprouvera ce qu’est l’ouvrage de chacun. 14 Si l’ouvrage que l’on aura bâti dessus subsiste, on recevra une récompense; 15 si l’ouvrage de quelqu’un est consumé, il perdra sa récompense; lui pourtant sera sauvé, mais comme au travers du feu. (1Corinthiens (CP) 3).
    Je vous renvoie vers ce site très complet: http://www.la-foi.fr/bible/purgatoire.aspx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents