Main menu
Un poisson dans le netRéflexionExamen des pratiques catholiques (15/21) : la violence

Examen des pratiques catholiques (15/21) : la violence

Voici la quinzième partie de l’Examen historique et biblique du catholicisme (cf l’article introductif). Consultez le sommaire complet de l’étude pour suivre l’avancement de cette nouvelle publication et rendez-vous sur le dossier catholicisme pour en savoir plus sur ce thème.

Article précédent : le célibat des prêtres

Au fil du temps

  • Le Moyen Age voit la papauté atteindre son paroxysme avec les excès des conquêtes militaires organisées pour promouvoir la religion.
  • En 1095, Urbain II prêche la première Croisade. Il y en aura six autres : (1095-1099), (1147-1149), (1189-1191), (1201-1204), (1228-1229), (1248-1254) et (1270-1272).
  • Au début du XIIème siècle, Innocent III institue l’inquisition appelée aussi le « Saint-Office ». C’est un tribunal ecclésiastique chargé de traquer les « hérétiques » pour des punitions qui allaient parfois jusqu’à l’exécution. C’est cette institution qui est responsable de la mort de milliers de chrétiens français appartenant au mouvement Albigeois au début du XIIème siècle, puis Vaudois à la fin du XIIème siècle dans le sud de la France, qui contestaient les prétentions de l’Église Romaine.
  • A partir de 1543, devant le succès de la Réforme Protestante, qui libéra des populations entières de l’esclavage religieux, l’Église Romaine prépara une Contre Réforme pour tenter de contrebalancer ce que l’on peut considérer aujourd’hui comme le plus important réveil spirituel que l’Histoire nous rapporte. Le Pape Pie V ordonne l’extermination des Huguenots (chrétiens français issus de la réforme, au temps de Luther). l’inquisition fut conduite par les Jésuites, un ordre formé par Ignace de Loyola basé sur une obéissance inconditionnelle au Pape, ayant pour but la récupération physique de territoires cédés aux protestants et la conquête du monde païen tout entier pour l’Église Catholique. L’aboutissement de leur projet n’excluait pas l’utilisation de la force (Paul IV autorisa les souverains catholiques à s’emparer des États protestants par les armes). On a pu le constater au cours des « missions » de l’église Romaine organisées à partir de cette époque aussi bien en Afrique qu’en Amérique Latine (massacre systématique des populations indigènes récalcitrantes…).
  • En 1572, du 23 au 24 Août, le Massacre de 70 000 Huguenots à Paris et en province fut ordonné par la reine Catherine de Médicis , une fervente Catholique sympathisante du Pape. Ce fut la nuit de la Saint-Barthélémy.
  • De 1572 à 1787 de très nombreux protestants furent envoyés au bûcher torturés, condamnés à l’exil.

D’un point de vue biblique

Il y a là une désobéissance flagrante au sixième commandement :  » Tu ne tueras point  » (Exode 20.6) qui n’est pas justifiable.

Pour ce qui est de la persécution organisée contre les chrétiens véritables, Apocalypse 17.6 nous montre sous une forme imagée une prostituée  » ivre du sang des saints et des témoins de Jésus  » (Apocalypse 17.6), la femme étant une image de l’Église (Éphésiens 5.22). Jésus avait averti ses disciples en Jean 16.2  » l’heure vient ou quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu  » (Jean 16.2) Combien de meurtres la religion a-t-elle commis pour une cause « Divine »! Il ne peut effectivement s’agir de chrétiens véritables car Jésus a dit  » Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits…  » (Matthieu 6.16-18).

Il va sans dire que Jésus désapprouve l’emploi des armes :  » Tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée  » (Matthieu 26.53). L’apôtre Paul se repent ainsi de sa violence envers le peuple de Dieu:  » Vous avez su en effet quelle était autrefois ma conduite… Comme je persécutais à outrance et ravageait l’Eglise de Dieu, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères.  » (Galates 1.13,14). Il y a effectivement un combat à mener mais c’est un combat spirituel non contre des êtres humains mais contre le diable car  » nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang…  » (Ephésiens 6.12). Le Christ ressuscité doit être préché jusqu’aux extrémités de la terre,­ mais jamais imposé !

Article suivant : la confirmation

21 thoughts on “Examen des pratiques catholiques (15/21) : la violence

  1. Tout à fait. Mais en même temps, ne faisons pas comme si les exécutions et massacres de Catholiques perpétrés par des Protestants n’existaient pas ou étaient des « quantités négligeables ».
    Lors d’un tour guidée d’une ancienne maison protestante dans l’Ardèche, on m’a montré entre autre la cachette creusée derrière le cheminée, pour cacher le pasteur lors des raids des autorités catholiques. J’ai dit « Ah oui ! J’ai vu la même chose en Angleterre. On les appellent les priest hole : c’était pour cacher le prêtre catholique… » Silence en guise de réponse…

  2. Vous avez parfaitement raison, ça mérite d’être souligné. De fait, cela peut être dit de tous les chapitres de cette série : d’autres institutions que l’église catholique sont tombées dans les mêmes travers et oui, ce n’est pas plus acceptable.

    Cela ne doit cependant pas nous soustraire à l’impérieuse nécessité de dénoncer les dérives de cette organisation qui se dit être la seule église du Christ, ayant à sa tête celui qui se prétend être le vicaire de Jésus.

    Amicalement

    1. Bonjour,

      L’Eglise catholique est effectivement, factuellement, la seule Eglise du Christ, avec ses frères orthodoxe dont les dogmes sont à 95% compatibles. Mais pour le reste, je pense notamment aux protestants et autres réformés, il est clair que leurs textes et leurs fondateurs sont loin, très loin du message christique ! Voulez vous donc parler des écrits de Luther concernant les Juifs ? Ou encore sa position durant la révolte des paysans ? Ou bien sa position lors des chasse aux sorcière « pour ma part je les tuerai toutes ! » ? …

      « Notre doctrine n’a fait qu’aggraver les désordres du monde. », Martin Luther à la fin de sa vie.

  3. L’important,c’est l’objectivité et de dénoncer les dérives de chacun, catho comme protestant.

    pour qu’il y ait « guerre de religions », il faut au minimum deux camps qui s’affrontent.

    Dans l’un comme dans l’autre camp, des atrocités sont commises et celles des uns sont aussi condamnables que celles des autres.

    L’erreur – qui agace, voire exaspère – c’est d’en stigmatiser une en occultant l’autre. Ou plutôt pour mieux occulter l’autre.

    Cela s’appelle de la mauvaise foi, voire de la malhonnêteté intellectuelle.

    Quelque-soit son « camp », il faut reconnaître ce qu’il a fait de mal et pas seulement se glorifier de ses « bonnes actions ».

    Ainsi, les « adversaires » sont plus enclins à écouter.

    EXEMPLE:
    Durant la 2ème guerre mondiale, nous autres français, nous n’avons pas été des « petits saints »:

    -collaboration
    -dénonciation
    -trahison

    Qui fournissait des listes de juifs et autres sinon la police française?

    Quelle naïveté de mettre les « gentils » d’un côté et les « affreux » de l’autre.

    De part et d’autre, des horreurs ont été commises et beaucoup du camp ennemi,se sont soulevés contre cette barbarie et ont résisté.

    Par exemple, en Allemagne des mouvements de résistance comme « la rose blanche » ou « l’orchestre rouge » ont vu le jour.

    En matière de « guerre de religions », cessons de diaboliser les « affreux cathos »:

    1. Il n’y a pas de dérive Catholique.

      Il y a pu par contre y avoir dans l’histoire, des dérives, des erreurs commises par certains prélats ou certains prêtres, c’est indéniable. Mais pas au niveau du dogme Catholique.

      De même que les prétendues guerres de religions n’en sont pas, il s’agit de conflits politiques avant tout, les protestants voulaient conquérir la France en qualité de nation avec une vision théocratique qui n’est pas celle du catholicisme !

      Idem pour l’Inquisition qui est nécessaire pour calmer les esprit et mettre de l’ordre, alors que les populations s’en prenaient aux Cathares. Ces derniers proposant un syncrétisme qui ulcérait les bonnes gens. Leur secte a prospéré quelques temps uniquement grâce à l’appui politique du Comte de Toulouse, Raymond V, qui y voyait un moyen de jouer l’indépendance vis à vis du Roi de France et de la papauté. En 1200, soit 30 ans avant l’Inquisition, on dénombre plus de 1200 Cathares tués par la population locale. Contrairement aux bêtises racontées au XIX, les Cathares n’étaient pas aimés. Seul le pape via l’Inquisition interdit aux bons chrétiens de toucher aux biens et aux personnes, et met en place une justice en 1233.
      idem pour les Croisades. L’Occident ne fait que se défendre. Exactement comme la coalition de l’ONU l’a fait aujourd’hui en allant porter le fer au Moyen Orient pour tenter d’éradiquer le djihäd. Idem quand la France attaque l’Algérie en 1830, alors que depuis 200 ans les musulmans font des millions d’esclaves chrétiens au départ de l’Algérie alors sou domination Ottoman…

      Alors, arrêtez donc un peu de voir l’histoire à travers le prisme déformant du XIXème siècle anti-clérical.

  4. Helas mille fois helas certains evangelistes sont arc-boutés sur des positions à telle enseigne qu’ils ne permettent pas des echanges,ou du moins feignent de les permettre si l’homme tant soit peu pouvait taire son intelligence, Christ agirait mieux

  5. Juste une précision concernant les Croisades:
    elles ont été déclenchées en réponse aux agressions de l’Islam conquérant, qui ayant envahi des contrées à majorité chrétienne, a commis des atrocités parmi les pélérins allant à Jerusalem. Il faut arreter de parler des méchants européens contre les gentils musulmans. Et parmi les victimes de l’Inquisition, parlons aussi des Juifs, qui ont souffert autant et plus que toutes le autres victimes. « La violence est le dernier recours de l’incompétence » (Isaac Asimov)

  6. Je n’ai pas opposé le comportement des chrétiens contre celui des musulmans. Dénoncer l’action de certains n’est en aucune façon une manière d’en dédouaner d’autres…

    Merci en tout cas de ces précisions historiques !

    Amicalement

  7. La violence religieuse est l’oeuvre d e « la chair ».
    Or ,la « chair » a des désirs opposés à l’Esprit de Dieu.
    Quelle que soit son origine,la violence religieuse prend nécessairement sa source en la » chair » non crucifiée!
    Les premiers disciples « nés de nouveau  » partageaient tout et ne décimaient pas la populace réfractaire à ses propres croyances.
    Ils étaient « remplis du Saint Esprit »….et leurs conducteurs étaient choisis par Dieu et non par les hommes ou leur tradition a perpétué.
    Si on avait continué a enseigner l’intégralité de l’EVANGILE DE CHRIST ,ces témoins seraient dignes d e leurs pairs….
    C’est pour avoir répandu un faux évangile , que l’on en est arrivé à toute cette violence, d’où qu’elle vienne.
    Il n’est pas difficile de comparer l’oeuvre produite par les inventeurs de l’inquisition
    ainsi que ses souffrances atroces, au fruit de l’ESprit décrit dans Galates 6.
    L’un est l’oeuvre du diable en personne, l’autre est caractéristique de l’amour de Dieu!
    Toute violence religieuse caractérise une fausse conversion dont celui qui la pratique est toujours dans ses ténèbres les plus profonds!
    C’est l’ivraie répandue dans la parabole….
    Encore aujourd’hui,il existe une » violence » religieuse mais elle est déguisée et donc hypocrite….
    La « CHAIR » demeure vivante, même si sa connaissance en matière religieuse et biblique est grande.Elle « sait » mais n’en a pas eu « révélation profonde « en son coeur.
    Sa pratique est donc souvent charnelle….et rarement « spirituelle ».
    Rien n’a changé sous le soleil….que croyez vous donc?Le diable, s’il est vaincu en ceux qui ont la VIE, est cependant bien vivant en ceux qui ne l’ont pas .Son temple est « leur chair »….non délivrée!

  8. D’accord avec vos analyse sur ne pas occulter les horreurs commises de part et d’autre. Mais là où je veux en venir: la violence trouve ses origines dans la nature pécheresse de l’homme. Elle parvient à son paroxysme dans la violence religieuse lorsque cette religion tombe dans la direction des hommes, « institutionnalisée » et non fondée sur l’inspiration de la Parole de Dieu. La violence de l’église face à la réforme dans le contexte moyennageux est chose « logique », on ne peut s’attendre à autre chose. Les réactions « protestantes », l’humain est compréhensible. A notre époque, les choses ont changé: le système catholique reste le même avec l’emprise insidieuse des croyances non bibliques, mais ô combien trompeuses.On est loin des violences du temps de l’inquisition. Et je continue que malheureusement, les religions chrétiennes issues de la réforme(je pense au protestantisme dont je suis issue)sont de plus en plus enclines au dérapage dans l’institutionnel (malgré tous les discours de foi)avec toute sa complaisance (je me rappelle du silence de mon église,lors du passage tapageux des reliques d’une sainte dans le pays, au nom de l’oecuménisme) et son manque de discernement (vis-à-vis du catholicisme même et vis-à-vis des autres mouvements chrétiens lesquels sont taxées de « sectes »). Je tenais aussi à partager tout çà.
    Mes salutations en Christ

  9. Les croisades furent après celles des gueux, un des moyens pour les  » fils » de famille de s’octroyer des privilèges et des territoires hors de France ou d’Europe qui voyaient leur propre procession être ravit et confisqué par les servants de la toute puissante eglise catholique. La guerre contre l’islam n’était qu’une excuse que l’on mettait en avant pour occulter les véritables motifs. Je rappel Que Caïn tua Abel par pure jalousie et cupidité, et cela continue depuis. Les deux frères n’étaient ni musulmans, ni juifs puisque Abraham n’était pas né ni Moise, ni noirs, ni amérindiens, ni catholiques, ni protestants etc…Les musulmans entre eux, se combattent depuis le prophète Ali et Abu bark, les bouddhistes s’opposent entre les dix sept divisions du bouddhistes depuis l’origine de sa création, les africains eux aussi s’entre déchirent autours de leurs différentes religions etc.Ils ont été jusqu’à vendre aux musulmans leur propre frères.
    Voilà en quelques phrases certaines incompréhensions qui d’après moi, relèvent du péché qui se trouve dans le coeur de l’homme depuis la désobéissance d’Adam et Eve!

  10. Ta réaction sur les disparités et les horreurs commises par les uns et par les autres est elle justifié? Je le crois ! Réactionnelle? Je la suppute! Viscérale et subjective?; c’est mon sentiment.
    Mais que veux tu, et vu mon âge connonique(+ de 50 ans) ,il y a longtemps que j’ai constaté que la nature humaine était ingrate, et évanescente comme de la vapeur d’eau, c’est pourquoi jésus est venu; Car dieu ayant crée l’homme à son image ne peut supporter que celle ci se ternisse à cause de la liberté qu’il a accordé à sa créature.
    Afin de remédier à ce problème, il a accepté de résoudre la plus grande des équation être Dieu et homme ,pour ce faire , il a consenti de venir lui même en prenant l’identité physique de sa créature afin que cela ne soit ni un autre genre ni une autre nature qui soit sauvée mais bien la nature humaine, celle que jésus a accepté pour une période brève mais efficace, d’endosser et ainsi sauver par grâce l’homme que tu es( que nous sommes tous) et le péché qui se trouve en toi, à cause de la désobéissance d’Adam.
    Jésus n’est pas venu que sauver les juifs mais aussi les gentils des nations qui sont comme les juifs et leur pere Abraham, tous issu de leur ancêtre Adam et Eve.Il est venu pour le noir, le blanc, le jeaune, le rouge, le metis etc..Pour memeoire les trois fils de Noha etaient : blanc, noir et jeaune. Sem, sethe et japhethe
    Paul (Shaül de Tarse) nous parle d’un arbre dans son épître aux Romains 11, il est question ici d’un olivier. Or nous voyons que le drapeau de Yehouda ( juda)est symbolisé par un lion (Yeshoua) et deux branches d’oliviers qui s’enlacent.
    Qu’en est-il de cela aujourd’hui ? Est-ce que tous les « chrétiens » sont unis en Yeshoua et à Israël ?
    Je ne le pense pas pour ma part, mais je sais que Dieu rassemble son Peuple pour ne former qu’un seul et unique troupeau dont seul Yeshoua en est le berger.
    Que nous enseigne Shaül de Tarse dans l’Epître aux Romains ?
    Tout d’abord, il s’adresse à des croyants en Yeshoua qui sont de Rome, citoyen comme lui. Ils ont quittés leurs faux dieux (idoles) pour se tourner vers le vrai Dieu (Ehad) Un, pour se greffer à l’olivier franc qui est Israël.
    Qu’est-ce que nous enseigne l’Eglise officielle? Celle que l’on nome Catholique
    Elle nous enseigne justement que la nouvelle Jérusalem ce sont les chrétiens.
    Cela est totalement faux et c’est tout à fait le contraire de l’enseignement du Rav Shaül de Tarse (Paul). Pourquoi cette différence ? Parce que l’Eglise officielle n’est pas favorable à Israël.
    Quand Dieu s’adresse à son Peuple, il s’adresse d’abords à Israël mais par extention il le fait aussi au gens des nations et ensemble nous formons le corps du Mashiah (Messie) car Dieu a envoyé son fils unique non point pour juger mais pour sauver celui qui accepte de croire en lui.Et Celui qui croit en jésus n’est point condamné par contre ce qui condamne l’homme c’est son incredulité.

    Lire Romain 11,17-36

    Louis Segond a traduit le verbe « greffe »r par « enter » et le mot « parmi » par « à la place »
    Nous ne sommes pas à la place de ce peuple que Hashem (Dieu) a choisi premièrement. Dans son plan d’Amour, il a sauvé l’humanité entière, c’est pour cela qu’il nous a envoyé Yeshoua le sauveur du Monde !

  11. Mon ami, je t’invite a relir la parole non pas avec des aprioris comme tu le fait sur ton blog en te faisant passer pour un erudit et un fin dialecticien mais avec plus d’humilité mais en evitant d’extrapoler comme tu le fais. N’use pas de sphisme pour parvenir a tes fin et evite d’occulter des pans entiers des derrrives de l’eglise catholique au cour des siecles et je pourrais moi aussi te faire tout un expose sur les heresies du vatican qui s’ingenie a nous faire prendre des vessies pour des lanternes.Sorti des contre verité historique, spirituelles et des sornettes habituelles que tu redige, je n’ai rien appris que je ne sache dejà , rien qui ne m’a exhorté ni ediffié.Au fait je te rappel que si le salut s’obtenait par les oeuvres alors jésus serrait mort en vain, car aux yeux de dieu il n’y a aucun juste , tous merittent la mort a cause du peché d’adam.Meùe abraham a eu besoin du salut du seigneur.Et il en a ete ainsi pour Esaie qui pourtant a ete ont du seigneur pour porter le salut aux afligés.

  12. Mais il ne faut pas oublier non plus les « erreurs » commises par les Réformateurs ou les Orthodoxes !

    Qui est coupable ou complice des progroms en Europe de l’Est, du genre Russie ? Réponse : les Orthodoxes

    Qui est complice du massacre des anabaptistes de Münster au début du 16ème siècle ? Réponse : Martin Luther

    Qui est coupable du bûcher de Michel Servet ? Réponse : Jean Calvin

    Qui est coupable des persécutions subies par les catholiques en Angleterre au 16 ème et 17 ème siècle ? Réponse : Les Anglicans

    Qui est coupable du bûcher de Giordano Bruno en 1600 ? Les Catholiques, c’est vrai. Mais si Bruno était resté chez les Anglicans ou les Réformés, il aurait bubi le même sort .

    Il n’y a pas d’un côté les « bons » qui seraient les Evangéliques et de l’autre côté les « méchants » qui seraient les Catholiques.
    Croire cela, c’est du ….manichéisme !

  13. @ j-luc : Merci beaucoup pour cette réponse ! Le Christ nous a dit qu’il y a dans ce monde et en chacun de nous du bon grain et de l’ivraie. A celui qui l’appelle « bon maître » il répond « Dieu seul est bon ». Nous ne sommes pas comptables du passé. C’est trop facile de dénoncer les crimes de croyants passés pour discréditer les croyants d’aujourd’hui. Je suis républicain, mais je n’accepte pas d’endosser les crimes de la Révolution.
    @ megalousteph38 : si tu étais au pouvoir du temps de l’inquisition, je crois bien que j’aurais fini au bûcher, vu le ton que tu prends… Va relire mon billet sur le salut et les oeuvres et on en reparle après.

  14. Je ne suis allé sur le blog mais les quelques elements que j’aie sur vos echanges me donnent un aperçu.
    Honnètement en l’homme il n’y’a rien de bon quelqu’un me disait:Dieu dit de satan qu’il est ingenieux au mal.satan reconnait cela mais se defend qu’il est impressionné par l’homme qui le surprend par ces trouvailles en ce qui concerne le péché.Certes c’est pour rire mais l’humain reussit souvent à justifier son mal par la parole de Dieu.
    Quand la Bible parle de mechant,pecheur,vipère etc elle n’indexe pas particulièrement une communauté.Je ne suis pas certain qu’au ciel on parlera d’evangeliques,catholiques,temoins de Jehovah etc…mais plutot de ceux qui partagerons le trone avec le Père(donc ceux qui auront accepté la Bible)et de ceux qui seront dans l’opprobre eternel.
    Apprenons à ecouter et à garder le langage mesuré

  15. Rappelons en effet que les plus violents furent les protestants.

    Luther appela vivement au massacre des catholiques et quant à Calvin… hé bien Genève n’était certainement pas un havre de paix.

    A contrario, l’Eglise n’a jamais appelé officiellement au meurtre des protestants. Certes, il y eut des combats meurtriers entre protestants et catholiques mais notons que les premiers étaient loin d’être des enfants de choeur (passez moi l’expression). Ainsi, la Saint Barthélémy – nuit oh combien tragique -, fut la réaction catholique face aux harcèlements huguenots (églises incendiées, statues détruites, etc.).

    Un simple exemple : la michelade qui eut lieu à Nîmes en 1567 et qui vit le massacre d’une petite centaine de catholiques.

    Il ne faut pas oublier un détail historique : les huguenots voulaient que la France devienne protestante et n’étaient certainement pas pour la paix religieuse.

    Bref, ces détails de l’Histoire sont douloureux car ils virent s’affronter des frères en Christ. Il est idiot de dire que les catholiques sont responsables, comme il est idiot de dire que les protestants le sont. Il n’y a pas un camp moins coupable que l’autre.

    Et pour ce qui est des croisades, rappelons que la première croisade fut lancée après la destruction du Saint Sépulcre par les musulmans et la persécution des pélerins qui se rendaient en Terre Sainte. Quelle serait la réaction des musulmans si des chrétiens envahissaient La Mecque et détrusaient la Kaaba ?

    Notons également que sans les croisades, et l’autorité papale qui permit l’union des royaumes, l’Europe aurait probablement été envahie par les musulmans : le protestantisme n’aurait alors jamais vu le jour puisque nous aurions tous été ruduits à prier Allah, tournés vers La Mecque.

    La violence est toujours condamnée par l’Eglise. Malheureusement, l’Histoire et la nature des Hommes étant ce qu’elles sont, elle est parfois nécessaire. L’Eglise n’en a jamais tiré aucune gloire et elle chercha souvent à l’éviter (comme ce fut le cas avec l’Inquisition). Mais ce ne fut pas toujours possible.

    Fraternellement,

  16. Au post 16 :

    Vous avez raison lorsque vous dites, en parlant des guerres de religion, qu’il est idiot de dire que les catholiques en sont coupables ou que les protestants en sont coupables.

    Cela pour au moins trois raisons : la première est que pour faire une guerre, il faut au moins deux camps, tout autant responsables les uns que les autres.
    La deuxième est que les uns comme les autres bafouaient allègrement les commandements du Christ : « Aimez-vous les uns les autres »,  » tu aimeras ton prochain comme toi-même »,  » Aimez vos ennemis, car si vous n’aimez que vos amis, quel mérite avez-vous? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? »
    La troisième est que la tolérance était une chose inconnue à cette époque.

    Ensuite, force est de reconnaître que, s’il y a bien eu les Croisades ( surtout expéditions guerrières par lesquelles les rois d’Occident voulaient se débarrasser de leurs trop turbulents vassaux, lesquels voyaient dans ces aventures militaires le moyen de se tailler un fief au Moyen-Orient ), s’il y a bien eu Inquisition et autres monstruosités….les monstruosités étaient largement partagées au 16ème siècle. En Angleterre, on brûlait pareillement les hérétiques, tout en pendant les sorciers et en étripant les prêtres catholiques avant de les castrer et de les couper en morceaux .

  17. no16…
    Cher xavier…
    Excusez du peu,mais vous avez une singulière façon d’expliquer,de tamiser,de réduire et de rendre presque « purs » les oeuvres diaboliques execercées parmi le monde entier ,par certains se disant « chrétiens »….
    A vous écouter,vous vous donneriez ….vous -même l’absolution!
    C’est un peu facile.
    Nous savons que tout….TOUT ce qui a été fait avec violence,cruauté,vengeance et avec atrocités des plus « recherchées »…..ne venait pas de véritables témoins de Christ!Quelqu’ils soient!
    D’où qu’ils soient….un fils de Dieu ,ne peut commettre de telles atrocités,ni manigances.
    Un « nouveau né » en Christ ne peut commettre ,produire et exciter à de telles oeuvres qui en plus ,le furent au nom de Christ!
    Il n’y a rien à expliquer,surtout pas à cacher ou à « diluer »,il n’y a qu’à reconnaître les fruits produits par des membres d’une religion et non par des « fils de Dieu « .
    Ce qui démontre que ce qui importe, s’est d’être entré dans le royaume du Père et de vivre comme son Fils….rien d’autre!
    Il est d’ailleurs clairement établi que l’on verra la nudité « spirituelle »de tous, à temps voulu.Voilà l’ivraie…..
    vous ne serez pas encore d’accord avec moi…je le sais bien.
    amicalement.

  18. Autant d’erreurs… :(

    1/ Le tribunal d’Inquisition n’avait pas pouvoir de mort, la sanction la plus élevée était la prison. Vous confondez avec les chasse aux sorcières (à la Renaissance) menée par les protestants principalement en Allemagne et qui fit des milliers de morts. L’Eglise catholique interdit depuis le 1er siècle de prendre une vie qui appartient à Dieu. Luther lui ne s’encombre pas de cela, ayant dans diverses de ses écrits appelés aux meurtres des paysans (lors de la grande révolte), des Juifs et des sorcières.

    2/ Le massacre de la St Barthelemy, n’est pas le fait de Catherine de Médicis, bien qu’elle ait appuyé la décision, mais bien de son fils Charles IX, et plus particulièrement de son frère le Duc d’Anjou, futur Henry III, et du Duc de Guise. Cette décision est prise en représailles des nombreux crimes et attaques menés par les protestants depuis 50 ans. A l’origine de Guise est ses hommes se chargent d’éliminer les chefs protestants, mais au matin, quand la population Parisienne se réveille, elle prend à son tour les armes et tue les protestants alors présents pour le mariage de la soeur du roi avec un chef Huguenot, de Navarre. C’est bien la population de Paris et ‘autres villes qui à bout et destestant les protestants pour ce qu’ils ont fait à la France perpétue ce massacre. Charles IX appellera au calme le jour même, sans résultat.

    3/ Il n’y a pas eu 70 000 morts !!! Mais, les chroniqueurs de l’époque et les historiens modernes parlent d’un chiffre qui varie entre 20 000 et 25 000. ce qui est faible au regard des dizaines de milliers de catholiques tués par les protestants, notamment lors du Sac de Rome où l’on décomptera 40 000 catholiques tués par les milices protestantes. On pourrait aussi parler de la Michelade, massacre protestant, ces derniers ne supportant pas la fête (qui est un péché pour les réformés) de la St Michel qui se tenait alors en France.

    4/ Voulez vous aussi évoquer Calvin, et sa police de pensée (idem que la Charia) imposée à Genève. Dans toutes les villes protestantes, les bals, la musique, le théâtre, les boissons, etc. étaient interdits car cela menait au péché.

    Heureusement, le grand Louis XIV mettra fin à tout cela, en interdisant cette pseudo-religion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents