Main menu
Un poisson dans le netRéflexionUne déesse vivante népalaise perd son statut divin

Une déesse vivante népalaise perd son statut divin

Ce billet est une libre adaptation de l’article “Living Goddess Dethroned » du Blog de Stand to Reason.

Un article intitulé “Une déesse vivante népalaise perd son statut divin” (article en anglais : Nepal ‘living goddess’ loses status) débute de la façon suivante :

“Une jeune népalaise de 10 ans s’est vue retirer son titre de déesse vivante car elle a voyagé outre-mer pour promouvoir un documentaire sur les traditions multi-centenaires de son pays”.

Il est difficile de ne pas lire cet article sans une certaine tristesse. Avant tout, c’est une tragédie de voir tout un peuple adorer une déesse qui peut être démise de ses fonctions, quand un vrai Dieu, éternel, immuable, personnel, nous est accessible.

Par ailleurs, je ne peux m’empêcher d’être désolé pour cette fillette, et pour toutes celles qui sont désignée pour être adorées. Car voici comment elles sont sélectionnées : il s’agit d’un rite tantrique extrêmement élaboré. Il faut tout d’abord passer les tests préliminaires qui évaluent les fillettes selon 32 critères de perfection, depuis la couleur de leurs yeux, la forme de leurs dents et le timbre de leur voix. Leur horoscope doit également leur être favorable.

Ces pauvres fillettes de 4 à 7 ans doivent ensuite “ rencontrer une déesse ” dans une pièce aveugle. Des têtes de taureaux disposées un peu partout, des danseurs grimés et masqués jouant le rôle de démons et des bruitages terrifiants glacent d’effroi une bonne partie d’entre elles. Une “ vraie ” déesse étant incapable de ressentir la peur, celle qui traverse ces épreuves avec calme est la seule à pouvoir s’asseoir sur le trône d’où elle sera adorée comme déesse vivante.

Ce n’est évidemment pas une bonne chose pour un humain que de recevoir l’adoration, ce n’est pas pour cela que nous avons été créés. Retirer ainsi la gloire qui revient à Dieu seul pour l’attribuer à une petite fille n’amène qu’un grand vide dans son cœur. Et de fait, sa vie le reflète : les quelques rares amies qu’on lui permet d’avoir doivent apprendre à la respecter. Chacun de ses désirs doit être comblé et elles doivent accepter de se soumettre quelque soit le souhait exprimé, que ce soit la possession d’un objet, un jeu dont les règles et les résultats sont librement modifiés par la fillette, …

Au delà de la tristesse que l’on peut ressentir pour ces fillettes et ceux qui les adorent, j’ai les plus grandes craintes concernant ceux qui osent prendre la place du Dieu vivant… Quelles en seront les conséquences ?

Ma prière est que ces fillettes, revenant à leur statut de simples mortelles quelques années plus tard, réalisent leur besoin du seul vrai Dieu et en viennent à le connaître dans toute Sa puissance, Son amour et Son parfait pardon.

11 thoughts on “Une déesse vivante népalaise perd son statut divin

  1. Il est déplorable que certaines personnes se sont détournées du Dieu Vivant en donnant gloire à des êtres mortels. Ceci nous interpelle à prier pour ques des peuples qui sont encore dans cet aveuglement recouvre la vue et reconnaissent que seul le Seigneur JESUS est digne de louanges et d’adoration.

  2. cet article nous interpelle sur le travail que nous chrétiens devons faire pour évangeliser d’autres contrées du monde qui sont encore sous l’emprise du diable. Car nous pouvons continuer à déplorer mais plutôt agir pour le salut des âmes perdues

  3. je suis népalaise et pas dacore. laisser les koumaries tranquille. Si c’est pour leur dire qu’ils sont pas abonner à la bonne religion, nous somment au 21ème siècle méssieur (ou dames)les croisades c’est fini. Je n’est rien contre Jésus il a peu être été (certainement même) mais si les gents n’y crois pas alors laisser les vous n’est pas seul a savoir il y a d’autre probabilité. et puis dans la bible il y a des messages oui mais dans les autre histoire religieuse aussi. Moi je suis triste que certaine personne n’est pas plus évolué je trouve sa l’amentabl. Pardonner mon impudence je le dit sans méchancté c’est mon point de vu libre à vous d’en faire se que vous voudez.

    Voila

    Didy

  4. Bonjour Didy,

    merci de votre commentaire. Nous sommes chrétiens, non pas parce que nous pratiquons une religion, mais parce que nous avons rencontré une personne. Cette personne, c’est Jésus.

    Il affirme être le seul chemin pour aller à Dieu, le seul qui puisse arracher tout homme à son destin. Il a accepté de payer le prix de nos fautes et d’être puni à notre place, pour que nous soyons réconcilié avec Dieu.

    Ça, aucun autre homme ne l’a jamais fait. Et Jésus a prouvé qu’il est bien Dieu en mourant et en ressuscitant de la mort trois jours plus tard. Ça non plus, aucun autre homme ne l’a jamais fait, où que ce soit dans le monde, à aucune époque…

    Jésus s’adresse à vous aussi, comme à cette fillette et comme à tous les Népalais : Jésus est aussi mort pour vous. Il est LE seul chemin vers Dieu.

    Je comprends que ce discours puisse vous troubler, vous faire réagir, mais si un homme est vraiment (pour de vrai, véritablement) revenu de la mort, n’est-il pas intéressant d’écouter attentivement ce qu’il a à vous dire ?

    Nous espérons de tout cœur que ce message retiendra votre attention. Jésus vous aime.

    Amicalement
    Le webmaster

  5. Tout d’abore merci d’avoir lut mon message. D’une parte je n’est rien contre Jésus car je pense qu’il a vécus, vous affirme que je pence qu’il est mort, mais tout dépend de notre façon de voir la mort, je ne crois pas en la mort et en la vie de la même manière que vous.
    Pour moi la vie éternelle et la resurèction sont tout a fait possible mais pas seulement pour Jésus, il faut avoir assez de sagesse pour y parvenir.
    Et Je crois aussi en Boubah qui était une sage et un guide tout comme Jésus.
    Pour moi il n’y a pas de « LE chemin » il y a un un chemin en chaqu’un de nous. Vous avez trouver le votre mais laisser les gents trouver le leurs sans leur affirmé que vous avez la vériter (moi je ne vous ai pas demander de me croire ni de me lire). On peut sauver mais on ne peut pas sauver si les personne ne veulent pas étre sauver vous n’avez pas le droit d’affirmer devant nous que Jésus est « LE chemin » si on ne vous crois pas. Vous n’avez pas non plus a vous apitoyez sur les croillences des autres sous prétexe que vous avez « LA » vérité, ces pauvres Népalais ne sont pas si malheureux que vous le dit puis qu’ils ont aussi un dieu qui leurs pormet la même chose que vous mais pas de la même manière.

    Enfin je m’arètte sinon c’est discussion vas durer longtemps.

    Peut étre suis-je une pauvre athé sans religion et sans maison, mais ne vous faite pas de souci j’ai une voie, un but, pas les même que vous mais tout aussi important. Et Jésus na pas disparut pour moi comme vous sembler le croire.

    Amicalement

  6. Bonjour
    concevez la mort comme vous voulez, c’est une réalité hélas concrète et têtue : c’est quelque chose qui nous atteindra tous un jour, on peut la voir autour de nous. La nier ou la concevoir de telle ou telle manière n’y change rien n’est-ce-pas ?

    C’est en cela que Dieu est merveilleux : la résurrection, le retour à la vie après la mort physique est un signe intangible et incroyablement concret de sa puissance et de la crédibilité qu’on peut lui accorder.

    Je ne méprise pas vos convictions, comme vous semblez le croire. Je dis seulement que Jésus vous aime et qu’il l’a prouvé en mourant à votre place sur la croix. Allez-vous mépriser une telle preuve d’amour ?

    Amicalement

  7. Didy, vous avez été choquée par l’affirmation que Jésus est le SEUL CHEMIN pour arriver à Dieu. Et je le comprends. Quand nous parlons entre chrétiens des raccourcis de pensée sont inévitables.

    Vous dites être bouddhiste. Bouddha était un être humain d’une grande sagesse qui a vu que tous les maux sur terre étaient dus à la convoitise. Il n’avait pas tort. Nous disons que Jésus (Yeshoua de son vrai prénom)est venu directement de Dieu pour que TOUS les hommes (y compris les bouddhistes!) puissent accéder à Lui.

    Mais seulement si nous lisons le récit de sa vie et de ses paroles nous pouvons SAVOIR et SENTIR QUI il est. Notre livre saint, la Bible, nous avertit: « ne ferme pas tes oreilles pour ne pas entendre ». Aimes-tu assez la vérité pour OSER t’informer sur Jésus?

    Amicalement

  8. Je suis scandalisé par les commentaires que je lis sur votre blog! Jésus « seul chemin », évangéliser… je crois en Dieu, je suis catholique mais comment pouvez-vous vous donner le droit de juger les croyances des autres? c’est une honte. Des milliers de personnes meurent chaque jour avec des propos pareils. Bien sûr que ces gamines perdent un statut qu’on leur a donné, mais elles restent le plus souvent fières d’avoir été choisies. Donc votre « vraie croyance » je vous la laisse avec plaisir, on se croirait vraiment au XVIe siècle, n’oubliez- pas que le Pape s’est excusé récemment des atrocités de l’Inquisition….
    cordialement

    1. Bonjour,

      je ne suis pas sûr de bien suivre vos explications. Je crois que le salut de Jésus s’adresse et concerne l’humanité toute entière et, entre autres, cette fillette. Ne le pensez-vous pas ?

      Amicalement

  9. Bonsoir
    Cher Mr Dupont et Didy,
    oui nous sommes d’ accord avec vous : catholique, protestant, juif, boudiste, musulman, …. toutes ces religions se valent !! Mais nous ne vous parlons pas de religion, nous vous parlons de Celui qui est « Le chemin, La vérité et La vie ». Comme vous le dit Gonzalez, osez le découvrir au travers de la bible et demandez-lui de se révéler à vous. Et comme le disait Pascal, faites ce pari, vous n’ avez rien à perdre …. Amicalement

  10. Bonjour M. Dupont
    Cher ami, vous dites « comment pouvez-vous vous donner le droit de juger les croyances des autres?  »

    Vous allez comprendre tout seul.
    — Si vous avez un enfant, vous tenez à lui, c’est bien normal.
    Si vous le voyez s’engager sur la route devant un véhicule qui arrive vite, votre réflexe ne va-t-il pas être de le retenir, de l’empêcher ?
    — Il y a près de chez vous une zone de sables mouvants qu’il faut normalement contourner pour éviter de s’y enliser.
    Vous connaissez cet endroit, et vous voyez quelqu’un, ou votre enfant, qui s’y engage. N’allez-vous pas lui dire de faire attention, de ne pas passer par là, que c’est dangereux ? (En supposant que cet endroit ne soit pas ou ne soit pas encore protégé.)

    Si c’est votre enfant, parce que vous avez de l’amour pour lui, vous allez le retenir même par la force si c’est nécessaire.
    Si c’est un étranger, vous allez simplement l’avertir. (Car vous n’aurez même pas le droit de l’empêcher d’y aller.)

    La personne que vous aurez avertie pourra vous écouter, vous croire, et ainsi contourner l’obstacle pour prendre le bon chemin.
    Mais cette personne pourra aussi bien ne pas vous croire, ne pas vous écouter, et… la suite lui appartient.

    C’est ainsi que nous vous avertissons que vous n’êtes pas sur le bon chemin. Chacun est libre de nous croire ou de ne pas nous croire, et de continuer, de s’enliser.

    Que chacun sache que Jésus tend la main pour délivrer celui qui est enlisé. Que celui qui est enlisé prenne sa main, car Jésus ne le sortira pas de là malgré lui.

    Nous ne jugeons personne, nous condamnons encore moins, mais parce que nous avons la connaissance, nous en faisons part au lecteur. La suite lui appartient.

    Cordialement, avec l’amour de Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents