Main menu

Méditation sur Marc 14:18

Marc 14. 18 Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : En vérité, je vous le dis, l’un de vous qui mange avec moi me livrera. 19 Ils commencèrent à s’attrister et à lui dire l’un après l’autre : Est-ce moi ? 20 Il leur répondit : L’un des douze, celui qui met avec moi la main dans le même plat. 21 Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme ne pas être né.

Ce matin j’ai été touché par ce passage que j’ai lu pourtant si souvent sans qu’il me frappe. En le lisant une question a surgi dans mon esprit  : A l’intention de qui Jésus disait-il les paroles du verset 18  ? (En vérité, je vous le dis, l’un de vous qui mange avec moi me livrera. et : L’un des douze, celui qui met avec moi la main dans le même plat.) On pourrait bien sûr supposer qu’il s’adressait à ses disciples, mais apparemment cela ne semble pas être le cas. Il se garde bien de divulguer le nom de l’intéressé. La seule précision qu’il donne reste très vague  : Il s’agit d’une des personnes présentes.

Ensuite, au verset 21 Il donne un avertissement très fort  : Malheur à cet homme-là par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme ne pas être né. Cette déclaration de Jésus reste décidément bien mystérieuse. Elle ne s’éclaire qu’à partir du moment où l’on comprend qui en est le destinataire.

Or, en réfléchissant, il paraît évident qu’elle ne peut être adressée qu’à une seule personne  : Judas lui-même. Et dans ce cas on en comprend tout de suite la nature  : C’est un avertissement destiné à mettre en garde et à permettre, si c’est possible, à celui qui n’a pas encore trahi de ne pas devenir un traître. Judas n’a encore rien commis d’irréparable. Pour l’instant il ne fait que jouer avec l’idée, comme il l’a fait bien souvent, de livrer Jésus. Il peut encore faire marche arrière. C’est la raison pour laquelle Jésus lui dit, d’une manière audible par tous mais compréhensible pour lui seul, ’Résiste  ! Ne cède pas à la tentation  ! Tu peux encore renoncer à ce péché. Sache que si tu cèdes, la punition sera terrible.’

Alors bien sûr cela prouve que Jésus est Dieu  : Il sait.

Cela prouve aussi que Jésus n’a pas été pris au dépourvu. Il connaissait et contrôlait chaque aspect de la situation.

Mais cela prouve surtout qu’Il est amour. Bien qu’il sache ce qui va arriver dans les minutes qui viennent, Il s’efforce encore de tendre la perche, de sauver celui qui va le livrer. Il espère encore contre toute espérance. Il s’efforce encore de sauver.

J’ai souvent entendu cette petite voix dans ma conscience qui me disait  : ’Si tu fais telle ou telle chose, tu t’en repentiras’. Quelquefois j’ai écouté. D’autre fois j’ai imité Judas.

Seigneur, fais-moi la grâce de toujours obéir à tes avertissements.

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.

One thought on “Méditation sur Marc 14:18

  1. D’abord ,c’était écrit…..donc irrémédiable!
    Ensuite Jesus savait…..
    Quand à Judas si en son coeur, il avait déjà concu cette idée……elle s’accomplirait !
    Tout comme celui qui convoite la femme de son voisin à DEJA COMMIS L’ADULTERE.
    Ce qui est concu dans l’esprit profond est acté dans une certaine réalité.
    Je doute donc que ce soit pour « donner » une chance à Judas que jesus s’exprime ainsi,d’autant plus que c’ETAIT ECRIT.

    Quand Jesus annonce à Pierre qu’il va le renier….c’est exactement pareil.Il sait qu’il le fera!Non pas qu’içi, il l’a prémédité comme Judas,mais qu’il en sera ainsi PAR LA FAIBLESSE de sa »chair »!
    Pierre n’étant pas encore né de Dieu et rempli du Saint Esprit.
    Jésus annonce donc à tous ce qu’ils verront arriver ultérieuremnt parmi le comportement des douze….

    Par contre il est vrai que même en mangeant cependant dans le même plat( la nourriture spirituelle commune), certains puissent encore le décevoir….profondément!

    Mais ,je respecte la conviction…de l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2016 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents