Main menu
Un poisson dans le netRéflexionExamen des pratiques catholiques (12/21) : le culte des reliques

Examen des pratiques catholiques (12/21) : le culte des reliques

Voici la douzième partie de l’Examen historique et biblique du catholicisme (cf l’article introductif). Consultez le sommaire complet de l’étude pour suivre l’avancement de cette nouvelle publication et rendez-vous sur le dossier catholicisme pour en savoir plus sur ce thème.

Article précédent : le sacrement de pénitence

Au fil du temps

  • En 107, martyre d’Ignace, Evèque d’Antioche, qui est livré aux bêtes à Rome. Ses os furent rapportés à Antioche où on les enterra solennellement.
  • En 169, on procède de même pour les ossements de Polycarpe évèque de Smyrne qui mourut martyr. Plus tard, on célèbre des services commémoratifs sur la tombe des martyrs.
  • Au IIIème siècle, ce culte superstitieux rendu au reliques (une partie du corps ou objet ayant appartenu à Jésus, à un saint ou une sainte) se généralise. On leur associe souvent des propriétés surnaturelles, essentiellement des pouvoirs de guérison.*
  • Au IVème siècle, il donne lieu à un véritable commerce et à des pélerinages. On les conservait (et les conserve toujours) dans des reliquaires et des châsses souvent richement décorés. Parfois, le reliquaire prenait la forme du reste humain (bras pour un os de bras par exemple). Les reliques pouvaient aussi se trouver dans les autels des églises.* Voir Wikipedia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Reliques pour une liste des reliques catholiques les plus célèbres.
  • En 787 au 2ème concile de Nicée, le culte des reliques est adopté officiellement.

D’un point de vue biblique

La Parole de Dieu ne fait strictement aucune allusion à une vénération quelconque de la dépouille mortuaire des hommes de Dieu. Voici à titre d’exemple le déroulement de l’ensevelissement du corps de Moïse : " Moïse, serviteur de l’Eternel, mourut là dans le pays de Moab selon l’ordre de l’Eternel, et l’Eternel l’enterra dans la vallée de Moab vis-à-vis de Beth-Peor. Personne n’a connu son sépulcre jusqu’à ce jour ".

Jude 9 nous rappelle même le combat spirituel qui eut lieu entre l’archange Michel, chef des armées d’anges du peuple de Dieu, et le diable au sujet du corps défunt de Moïse afin qu’il ne devint pas un sujet de vénération et une pierre d’achoppement pour le peuple d’Israël.

La Parole de Dieu est formelle au sujet des dépouilles mortuaires. " Le corps sans âme est mort " (Jacques 2.26) et " tu es poussière et tu retourneras dans la poussière "(Genèse 3.19). En Matthieu 23.29, Jésus reproche aux religieux de l’époque leur vénération des ossements des prophètes en même temps que leur désobéissance à ce qu’ils enseignèrent !

 

article suivant : le culte des images

* Source Wikipedia à http://fr.wikipedia.org/wiki/Reliques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents