Main menu
Un poisson dans le netRéflexionExamen des pratiques catholiques (11/21) : le sacrement de pénitence

Examen des pratiques catholiques (11/21) : le sacrement de pénitence

Voici la onzième partie de l’Examen historique et biblique du catholicisme (cf l’article introductif). Consultez le sommaire complet de l’étude pour suivre l’avancement de cette nouvelle publication et rendez-vous sur le dossier catholicisme pour en savoir plus sur ce thème.

Article précédent : la papauté

Au fil du temps

  • Au IIème siècle la confession est administrée par un responsable dans chaque ville, principalement pour les chrétiens qui avaient renié leur foi après les sanglantes persécutions romaines.
  • Le IVème siècle voit l’apparition de la confession.
  • Au VIème siecle, Benoit, fondateur des bénédictins, impose à ses moines l’obligation de confesser leur péchés à une tierce personne.
  • En 1215, le concile de Latran IV rend la confession annuelle obligatoire.
  • En 1250 naît la doctrine de l’absolution des péchés par le prêtre lors de la confession.
  • En 1300, Boniface VIII rend les indulgences payantes (argent donné à l’église pour expier les péchés).
  • En1551, le Sacrement de Pénitence est institué.
  • En 1563, au concile de Trente, la confession auriculaire est reconnue dogme absolu. Le dogme des indulgences est officialisé (argent donné à l’Eglise en échange du pardon des péchés, modulation de la somme selon la gravité du péché). En effet, la pénitence donnée par le confesseur ne suffit pas. Il faut y ajouter les prières, le jeûne et…l’aumône. On enseigna même que la remise des péchés doit passer par la pénitence physique ou « mortification de la chair ».

D’un point de vue biblique

La Bible dit clairement que c’est à Dieu que que nous devons demander pardon pour nos fautes et que c’est le sang de Jésus et non une quelconque absolution qui apporte la purification des péchés.  » Notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ… le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché… si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de toute iniquité  » (1 Jean 1.3, 7, 9).

Il est vrai qu’un autre passage, Jacques 4.14 nous dit  » confessez donc vos péchés  » mais il est rajouté  » les uns aux autres  » . C’est donc un acte réciproque entre les croyants. De plus ce passage poursuit  » afin que vous soyez guéris  » ? Pourquoi devaient-ils confesser leurs péchés pour être guéris ? Parce certains péchés et une vie déréglée peuvent avoir une influence sur l’état de notre corps, cela est bien connu, soit directement, soit en engendrant la culpabilité.

La parole de Dieu associe souvent la purification des péchés avec la guérison du corps : pour obtenir la guérison  » Jésus dit au paralytique…tes péchés sont pardonnés,  » (Matthieu 9.2,3) et pour conserver la guérison  » Voici, tu as été guéri; ne péche plus de peur qu »‘il ne t’arrive quelque chose de pire  » (Jean 5.14) quoique dans ces deux cas Jésus n’a pas demandé aux malades de nommer ses fautes verbalement car il connaissait la sincérité de leur désir de repentance.

Croire en la pénitence c’est oublier que  » Christ a souffert un fois  » pour toutes  » pour nos péchés  » (1Pierre 3.18) et qu’il  » a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois  » de la croix (1Pierre 2.24).

article suivant :  le culte des reliques 

7 thoughts on “Examen des pratiques catholiques (11/21) : le sacrement de pénitence

  1. Effectivement c’est oublier que christ, parole de dieu incarné, parole faite chair, parole vivante de Dieu a souffert a la croix du calvaire pour nous.
    Il faut rappeler contrairement a ce qu’affirme le catholicisme ,Dieu ne réclame pas de penitence mais une sincère repentence, car on peut faire pénitence sans pour autant se repentir.
    Dieu lui même emploie se verbe(repentir) à son actif pour demontrer ,contrairement à l’homme, qu’il n’est pas un menteur!
    Les Nombres 23:19
    Dieu n’est point un homme pour mentir, Ni fils d’un homme pour se repentir. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t il pas ?
    Dieu ne parle pas de pènitence mais bien de repentence! et lorqu’il dit qu’il condamnera sévèrement le peché, il ne revient pas sur son jugement.
    La repentence est la prise de conscience que l’on a péché et nous pousse à changer véritablement d’attitude et de nature et d’être racheté par dieu qui nous a delivré du peché par le sacrifice de la croix..
    Jérémie 31:19
    Après m’être détourné, j’éprouve du repentir ; Et après avoir reconnu mes fautes, je frappe sur ma cuisse ; Je suis honteux et confus, Car je porte l’opprobre de ma jeunesse. –
    Se repentir c’est se detourner de ce qui a pu nous faire chuter et nous éloigner de la volonté de Dieu pour nous et de sa face .

    Ezéchiel 24:14
    Moi, l’Éternel, j’ai parlé ; cela arrivera, et je l’exécuterai ; je ne reculerai pas, et je n’aurai ni pitié ni repentir.

    On te jugera selon ta conduite et selon tes actions, dit le Seigneur, l’Éternel.
    Dieu est juste et sans subjectivité pour le péché et pour le pécheur,il ne puis permettre que le coupable soit libéré au detriment de la victime.
    Comme dieu sait pertinement que l’homme à cause du pèché est de nature  » coupable » sans être responsable, ne puit lui accorder sa confiance et lui permettre de se sauver lui meme.
    C’est pourquoi il a donné à son fils unique de se subtituer au pecheur afin qu’à travers jésus le péché soit sanctionné et vaincu à la croix.
    Epître aux Hébreux 12:17
    Vous savez que, plus tard, voulant obtenir la bénédiction, il fut rejeté, quoiqu’il la sollicitât avec larmes ; car son repentir ne put avoir aucun effet.

    Apocalypse de Jean 2:21
    Je lui ai donné du temps, afin qu’elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité. Là encore dieu juge avec sévérité , équité et justice, envers celle qui se refuse et de se repentir et d’abandonner son imudicité.
    Jérémie 26:3
    Peut-être écouteront-ils, et reviendront-ils chacun de leur mauvaise voie ; alors je me repentirai du mal que j’avais pensé leur faire à cause de la méchanceté de leurs actions.

    Jérémie 26:13
    Maintenant réformez vos voies et vos oeuvres, écoutez la voix de l’Éternel, votre Dieu, et l’Éternel se repentira du mal qu’il a prononcé contre vous.
    Dieu ,contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes sur l’indulgence de dieu pour l’homme pecheur, est sans complaisance pour ceux qui se rebellent contre ses volontés et ses prescriptions et qui demeurent dans leurs iniquités..
    Par contre, pour ceux qui se repentent véritablement, il agirra avec compassion et amour pour pardonner au pécheur sincère.

    magalousteph38@club-internet.fr

  2. Pénitence ou repentence?

    Définition du Petit Robert:

    « Paenitencia, paenitenciae au génif (ça c’est moi qui le rajoute).

    De paenitere qui veut dire se repentir

    1) Profond regret d’avoir offensé Dieu avec intention profonde de ne plus recommencer
    2) Contition: le coeur contit du Psaume 51

  3. (La penitence qui est aussi dans la liturgie catholique un sacrement, est un simple regret soumis a un acte contritionnel qui n’engage pas une prise de conscience profonde , vfraie et reele. un fois avoir accompli cet acte, on l’oublie et on recommence…..
    Pierre a d’obords regretté son acte de rejet et de reniement du christ, puis apres avoir pris conscience de son act a l’instar de David il c’est repenti, C’est pourquoi ,jésus lui dira  » lorsque tu serra affermis ,instruit tes freres! pace oves mea!
    Juda par contre, lui a regretté mais ce n’est pas repentis bien qu’il ai jetté les trentes pieces qu’il avait recu en rancon de sa trahison et il s’est pendu!.
    David ayant peché contre l’eternel lui demande de le purifier apres avoir pris conscience de son crime. il ne fait pas de penitence
    51 :4) Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché.
    3 (51 :5) Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi.
    4 (51 :6) J’ai péché contre toi seul, Et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux, En sorte que tu seras juste dans ta sentence, Sans reproche dans ton jugement.
    5 (51 :7) Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché.
    6 (51 :8) Mais tu veux que la vérité soit au fond du coeur : Fais donc pénétrer la sagesse au dedans de moi !
    7 (51 :9) Purifie-moi avec l’hysope, et je serai pur ; Lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.
    8 (51 :10) Annonce-moi l’allégresse et la joie, Et les os que tu as brisés se réjouiront.
    9 (51 :11) Détourne ton regard de mes péchés, Efface toutes mes iniquités.
    10 (51 :12) O Dieu ! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé.
    11 (51 :13) Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint.
    12 (51 :14) Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne !
    13 (51 :15) J’enseignerai tes voies à ceux qui les transgressent, Et les pécheurs reviendront à toi.
    14 (51 :16) O Dieu, Dieu de mon salut ! délivre-moi du sang versé, Et ma langue célébrera ta miséricorde. je t’en conjure ma chére amie cesse de semer la confusion des genres par tes propos et rapproche toi de la parole de dieu. Fait toi aider , pour ce faire, par un frere affermis de ton entourage qui la maitrise, lui, mieux que tu ne le fait
    magalousteph »_@club-internet.fr

  4. La parole de Dieu associe souvent la purification des péchés avec la guérison du corps : pour obtenir la guérison “ Jésus dit au paralytique…tes péchés sont pardonnés, ” Parce certains péchés et une vie déréglée peuvent avoir une influence sur l’état de notre corps, cela est bien connu, soit directement, soit en engendrant la culpabilité mais comment expliquer à une mère les maladies, malformations et autres paralysies congénitales de son enfant ?.
    – Le fœtus est il responsable par ses « œuvres » de son affection congénitale ?
    – La pénitence infligée au fœtus peut elle, sans repentance de la mère lui pardonner ses péchés ?
    – Certaines maladies ou malformations ont –elles toujours une explication biblique causes – effets ?

  5. Bonjour
    je relève votre phrase : » pour obtenir la guérison Jésus dit au paralytique…tes péchés sont pardonnés » …

    Ce n’est pas pour obtenir la guérison physique que Jésus commence par pardonner les péchés. Je vous suggère de relire le passage dans son contexte et notamment ce que Jésus explique.

    Je suis d’accord avec vous quand vous dites : « Parce certains péchés et une vie déréglée peuvent avoir une influence sur l’état de notre corps, cela est bien connu, soit directement, soit en engendrant la culpabilité » mais il faut bien se garder d’en tirer une règle de cause à effet et surtout de renverser la vapeur et d’associer systématiquement un péché à une maladie/malformation.

    Je vous suggère de relire le début de Luc 13 où Jésus aborde une question connexe. Par ailleurs, les Psaumes contiennent plusieurs exemples de « méchants » pour qui tout va bien apparemment (au moins physiquement) à tel point que le psalmiste se demande pourquoi, tenté, comme vous, d’établir une relation de cause à effet.

    Finalement, et parce que ce sujet est sensible pour les chrétiens charismatiques, je vous suggère de consulter notre série d’études sur 1Corinthiens, à http://cms.unpoissondansle.net/?page_id=653 et peut-être particulièrement l’étude n°22

    Voilà ! N’hésitez pas, après avoir exploré ces pistes, à nous recontacter.

    Amicalement

  6. Cher ami que pense tu de ces phrases:Ou, n’avez-vous pas lu dans la loi que, les jours de sabbat, les sacrificateurs violent le sabbat dans le temple, sans se rendre coupables ? ou:
    Ou bien, ces dix-huit personnes sur qui est tombée la tour de Siloé et qu’elle a tuées, croyez-vous qu’elles fussent plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
    Dieu nous enseigne qu’a ses yeux il n’y a sur terre aucun juste , pas même un seul et que tous les hommes meritent la mort, meme ceux qui sont dans le ventre de leur mere , a cause du peché d’adam qui apporte mort et degenerescence du corp ainsi que de la nature toute entiere. Meme si nous ne sommes pas responsables, nous demeurons coupables. C’est pourquoi jesus a accoeté de se sacrifier sur la croix en rancon pour tous. Toutefois, dans sa miséricorde, il pardonne l’iniquité et ne détruit pas ; Il retient souvent sa colère et ne se livre pas à toute sa fureur. Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées ; Qu’il retourne à l’Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner.Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.
    Dieu par la bouche de son prophète: »Je m’en irai, je reviendrai dans ma demeure, Jusqu’à ce qu’ils s’avouent coupables et cherchent ma face. Quand ils seront dans la détresse, ils auront recours à moi.  »
    le monde ne se souci pas de ce que dieu demande, car il est plus preocupé pas son egoncentrisme et son egoisme, et une fois qu’il est dans l’affliction, il reclame l’aide de l’eternel et l’accuse de tous les maux, alors que seul l’homme est coupable et , souvent, responsable de ce qu’il lui arrive. »Et ils abandonnèrent la maison de l’Éternel, le Dieu de leurs pères, et ils servirent les Astartés et les idoles. La colère de l’Éternel fut sur Juda et sur Jérusalem, parce qu’ils s’étaient ainsi rendus coupables.  »
     » Nous avons été coupables et infidèles envers l’Éternel, Nous avons abandonné notre Dieu ; Nous avons proféré la violence et la révolte, Conçu et médité dans le coeur des paroles de mensonge ;  » « Les armes du fourbe sont pernicieuses ; Il forme de coupables desseins, Pour perdre les malheureux par des paroles mensongères, Même quand la cause du pauvre est juste.  » « (5 :11) Frappe-les comme des coupables, ô Dieu ! Que leurs desseins amènent leur chute ! Précipite-les au milieu de leurs péchés sans nombre ! Car ils se révoltent contre toi. le peché ne consiste pas simplement dans le fait d’avoir commis un acte reprehensible qui releve aussi de la moral ou de l’ethique, le poeché reside dans le fait de refuser dieu da » Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ?

  7. Dieu souhaite voir en chacun de nous une réelle repentence, et non pas une pseudo-  » penitence » aussi « sacramentelle » soit elle, selon les dogmes catholiques qui ne servirait encore une foi qu’à satisfaire notre propre ègocentrisme.
    Voilà bien ci-dessous la gloire d’un Dieu d’amour qui a pitié et qui sauve « Ninive  » ; certains comme Jonas ( Colombe) voudraient voir le jugement de Dieu s’abattre sur des villes infidèles et méprisantes à l’ égard de Jésus, mais Dieu connaît d’avance tous ceux qui lui appartiennent et les épargne , fidèle à ses promesses. Les peuples ont les gouvernants qu ‘ils se choisissent et, ou qu ‘ils méritent avec les conséquences que cela entraînent mais il se sert de tout pour amener chacun de ses élus au pied de la croix de son Fils et à la repentance . Les victimes, que sont-elles devenues ? Dieu seul le sait. Il faut bien mourir de toutes façons et être prêt comme le dit Jésus à ses disciples à propos des victimes de la chute de la Tour de Siloé ( Luc 13:4)
    La malédiction c’est l’ absence de bénédiction, les ténèbres sont aussi subtilement la présence de certaines lumières au pluriel , il y eut même un siècle dit des Lumières, le XVIII ,qui a vu s ‘installer l’ athéisme d’un Voltaire, ou le doute et la  » table rase » d’un Descartes, un despotisme aussi soi-disant  » éclairé » et qui a accouché de la révolution française en 1789, un bain de sang qui nous a laissé quand même  » la déclaration des droits de l’ homme » inspirée du nouveau testament grâce à un des députés, un çévenol d’origine protestante! Les ténèbres sont le rejet et l’ absence de Jésus, lumière des nations.
    Les Droits de l’ homme sans le Saint Esprit de Jésus sont inobservables, comme la Loi Mosaïque !…, mais n ‘était-ce pas une irruption de Dieu dans cette folie?… Avec ses conséquences, elle aussi.
    Obéissons à cette interpellation de Jésus : allez prêcher cette bonne nouvelle à toute la création , faites des nations des disciples et baptisez les au nom de Père , du Fils et du Saint Esprit. » Pourquoi integrer le nom du fils et celui de l’esprit saint si le seul nom du pere suffisait a convertir les foules! Si dieu est  » seul » pourquoi la bible trouve t-elle necessaire d’y adjoindre des  » subalternes » des  » sous-dieu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents