Main menu
Un poisson dans le netRéflexionExamen des pratiques catholiques (10/21) : la papauté

Examen des pratiques catholiques (10/21) : la papauté

Voici la dixième partie de l’Examen historique et biblique du catholicisme (cf l’article introductif). Consultez le sommaire complet de l’étude pour suivre l’avancement de cette nouvelle publication et rendez-vous sur le dossier catholicisme pour en savoir plus sur ce thème.

Article précédent : Le baptême des nouveaux-nés

Au fil du temps

  • On sait peu de choses sur les 10 premiers dirigeants chrétiens de l’église de Rome, si ce n’est qu’il n’ont eu aucun privilège sur les évèques des églises des autres villes.
  • En 196, Victor, l’évèque de Rome manifeste pour la première fois une volonté de domination sur les autres évèques.
  • Constantin (« converti » en 312, édit de Milan) unit l’Eglise et l’état. Il se proclame chef de l’Eglise : prédominance de l’Eglise de Rome et organisation hiérarchique (état romain).
  • En 380 la religion devient officielle.
  • En 500, le mot pape (un dérivé du grec papa), attribué précédemment à tous les évèques d’Occident, n’est plus attribué qu’à l’évèque de Rome.
  • En 607, Boniface III s’arroge le titre d’évèque universel.
  • Au VIIème siècle, le Pape s’entoure de « cardinaux » pour gouverner.
  • En 754, le pape devient chef de l' »Etat Pontifical« .
  • En 1075, Grégoire VII publie les 27 privilèges de l’évèque de Rome.
  • En 1198-1216 Innocent III formule la doctrine selon laquelle le pape est le « vicaire du Christ« . Il exerce des pouvoirs souverains et pose les bases de la doctrine de l’infaillibilité papale. Il se fait nommer « Vicaire du Christ », « Vicaire de Dieu » et « souverain suprême de l’Eglise et du monde ».
  • En 1179, au concile de Latran III, les cardinaux sont les seuls électeurs du Pape.
  • En 1545-1563, durant la troisième partie du concile de Trente, le pape fut déclaré le chef de l’Eglise universelle. Pie IV se fit octroyer le droit d’interpréter en dernier ressort les décisions du concile.
  • En 1870, le concile de Vatican I officialise la doctrine de l’infaillibilité papale.

D’un point de vue biblique

Il est important de souligner que Jésus n’a jamais désigné Pierre comme le chef de son Eglise, mais simplement, comme la première pierre de l’Eglise qu’Il allait bâtir :  » Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise  » (Matthieu 16.18). Voici ce qui contredit la primauté de Pierre.

  • Premièrement, Matthieu 16.16 dit­ que Pierre reconnaît Jésus comme le Christ, le Fils du Dieu vivant ; selon les Evangiles, Pierre a été le premier des 12 apôtres à déclarer de sa bouche que Jésus est le Fils de Dieu ; Pierre n’est-il pas plutôt le premier chrétien, le premier membre de l’Eglise ?
  • Deuxièmement, il est clair que le jeu de mots de Jésus entre le nom de Pierre et la pierre était voulu. Jésus venait de poser la première pierre à son édifice. Dans son Epître, l’apôtre Pierre lui-même reprend cette image non à son insu, mais conscient que c’est Christ la pierre principale de l’édifice.  » Approchez-vous de lui, pierres vivantes rejetées par les hommes, mais choisies et précieuses devant Dieu ; et vous-mêmes comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles agréables à Dieu par Jésus-Christ. Car il est dit dans l’Ecriture : Voici je mets en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse ; et celui qui croit en elle ne sera point confus.  » (1Pierre 2.4-6).
  • Troisièmement, l’Apôtre Pierre appelle chacun à se joindre à lui comme des pierres vivantes pour l’édification de l’Eglise.
  • Quatrièmement, le seul fondement est le Christ. La Parole de Dieu nous met en garde contre le fait de bâtir sur un autre fondement.  » Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, à savoir Jésus-Christ  » (1Corinthiens 3.11).
  • Cinquièmement, en Luc 22.24-26, soit  un an environ après la déclaration à Pierre, les disciples se disputent pour savoir qui est le plus grand. Or, Jésus n’a pas répondu : « C’est Pierre. »
  • Sixièmement, L’Eglise primitive ignore toute prééminence de Pierre. En Actes 8.14, les Apôtres envoient à Samarie les Apôtres Pierre et Jean, et rien n’indique dans le texte une supériorité quelconque reconnue à Pierre. En Actes 11.2, Pierre est vivement pris à parti par les fidèles de l’église de Jérusalem. L’Apôtre ne se justifie pas en invoquant sa souveraineté.
  • Septièmement, en Actes 15.13, le premier « concile » est présidé par Jacques et non par Pierre.
  • Huitièmement, En Galates 2.1-10, l’Apôtre Paul parle de Pierre pour préciser qu’il était reconnu comme l’Apôtre des juifs, alors que lui-même reçut une charge identique d’Apôtre des païens.
  • Neuvièmemement, si l’on doit parler d’une présence hypothétique de Pierre à Rome, on ne peut s’appuyer sur absolument aucun passage biblique. Pierre est-il conformément à la tradition celui qui possède les clés du paradis ? Jésus a bien dit à Pierre  » Je te donnerai les clés du royaume des cieux », mais il explique juste après ce que signifient ces clés : « ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.  » (Matthieu 16.19). Cela signifie qu’il a simplement délégué son autorité à celui qui le reconnaîtrait comme le Fils de Dieu. Cette autorité est une autorité sur  » les portes du séjour des morts « (Matthieu 16.18), c’est-à-dire contre la puissance des ténèbres, elle est donnée à chaque chrétien, pour en user ici-bas. Il ne s’agissait pas d’un pouvoir temporel sur les hommes réservé à une seul personne.

    La même déclaration qu’il avait faite à Pierre à propos de cette autorité, est reprise par Jésus en Matthieu 18.18, Jésus s’adressant cette fois à ses disciples en général :  » Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel « .

La démonstration est claire. Décrivons maintenant la véritable Eglise selon la Bible…

Selon la Bible, l’Eglise n’est pas une hiérarchie mais un corps. Elle n’est ni un bâtiment ni une association religieuse. Chacun ayant besoin de l’autre (1Corinthiens 12.12-31). Dans ce corps, chacun a une fonction qui lui est propre, selon le ministère ou les dons que Dieu lui a confiés. La Bible mentionne 5 ministères majeurs :  » Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints, en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ  » (Ephésiens 5.11-12).

Étude suivante :  le sacrement de pénitence

15 thoughts on “Examen des pratiques catholiques (10/21) : la papauté

  1. Ce qui est dit est juste. Cependnat, j’aimerais apporter deux petites nuances. 1)- « EGLISE CORPS DU CHRIST, NON ASSOCIATION »: oui, mais sur cette terre et dans cette vie, les chrétiens se réunissent en association cultuelle conformément à la Loi de 1905 régissant les cultes: sinon, ils risquent d’être pris pour une secte. Le risque de sécularisation est omniprésent avec pour corrolaire la dérive vers des rites liturgiques et une hiérarchie: l’orgueil spirituel nous « attend au tournan ».2)- Dans la BIBLE DU SEMEUR, Matthieu 18-18 dit: » Ce que vous lierez sur terre AURA ETE LIE dans les cieux ». De même,Matthieu 16-19 dit; »Ce que tu lieras…AURA ETE LIE… ». Ce n’est pas nous qui lions, mais Dieu. Il lie, alors seulement, nous lions. C’est Lui qui ouvre ou ferme les portes du Shéol, pas nous; sauf s’Il nous « donne le feu vert ».Mais l’initiative vient de Lui; Encore faut-il être à son écoute et se placer sous la mouvance de l’Esprit Saint et ne pas s’imaginer investi d’un quelconque pouvoir émanant de Dieu. L’orgueil nous guette et le Diable ricane. Si on reste humble, c’est bien. Sinon, on risque de condamner à tort et de devoir rendre des comptes dans l’Au-Delà.
    3)- Enfin, la Papauté a eu la mission d’asseoir le Christianisme dans un monde paîen hostile et persécuteur. Au début, cela a ,il me semble, favorisé l’expansion de la foi chrétienne et sa cohésion. On ne peut pas « tout jeter »: cela fait partie de l’Histoire. Je préfère voir ce que cela a apporté et faire la part des choses.

  2. En réponse à kakpeu: La dérive vers des rites liturgiques et une hiérarchie guette toutes les églises: les catholiques ne sont pas les seuls concernés. J’ai connu des églises protestantes et évangéliques( je marque la différence parce que certains la font)où j’ai vu cette dérive. Dès l’instant où il faut organiser un culte, il faut un ordre: lectures, chants,etc…
    Les catholiques parlent de Liturgie de la Parole et de Liturgie eucharistiaque: ce sont les deux parties du culte catholique.
    Les évangéliques parlent de présidence et de message: ce sont les deux parites du culte évangélique.
    Dans les deux cas, certaines personnes « officient ».
    Le Robert dit que liturgie veut dire CULTE PUBLIC ET OFFICIEL INSTITUE PAR UNE EGLISE.
    L’organisation d’un culte est multiforme, mais on y prêche toujours la Parole.
    L’orgueil est à la porte des coeurs dans tous les cas.
    Cependant, il est vrai que le culte catholique présente un certain rituel un peu lourd.
    Mais, le culte évangélique présente le même risque.
    En ce qui concerne le passage « AURA ETE LIE PAR DIEU », on est tous d’accord: l’orgueil humain peut nous faire croire investi d’une « mission » particulière.Par le passé, l’Eglise a fait de « l’abus de pouvoir » à ce niveau: d’où la Réforme.
    Mais un pasteur peut tout autant tomber dans ce travers comme un prêtre ne pas y tomber.
    Un prêtre ou un pasteur est-il sûr que Dieu a lié telle ou telle personne? Ne riquent-ils pas l’un comme l’autre de condamner un enfant de Dieu sur de simples présomptions?
    Les choses ne sont pas si simples que cela.
    Est-on sûr de mettre la Bible en application dans notre vie?
    Combien disent: « Dieu m’a dit…J’ai reçu telle parole dans le coeur…J’ai la vision que….Donc, c’est vrai ».
    Ou bien: « Que dit la Bible à ce Sujet?… ».
    Avant tout, il faut s’examiner soi-même.

  3. voici donc ce que dit la bible il serait sage de bien la connaitre avant de raconter un peux n’importe quoi .Et Lorsqu’on parle de l’eglise celle que le christ a etablie n’est pas celle qui se prevau de Rome ni de son magistere meme si ele pretends s’appuyer sur la traditions et sur son ancienneté.On voit bien que la presence de jésus dans cette organisation religieuse et clericale est inexistence et qu’elle est remplacée par la suprematie de la  » vierge » et du « pape » qui ordonance tout et qui dirige la doctrine qui emane de ses ordonnances.
    Première épître de Jean 4:1 (Louis Segond)
    Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde.

    Première épître de Jean 4:2 (Louis Segond)
    Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu ;

    Première épître de Jean 4:3 (Louis Segond)
    et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n’est pas de Dieu, c’est celui de l’antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde. Et effectivement on voit bien là ,la veracité de la revelation faite au travers de ses versets.
    L’ante christ, cest le système catholique et ses servants, quoi qu’ils s’en defendent, qui a coopté l’évangile au profit de leurs dogmes antiscripturaires.
    Il en va pour ce système comme de ceux qui prétendent « être investi » d’une « autorité » ou d’une « révèlation » qui en fin de compte ne vient pas du tout de dieu?
    Car ces prises de positions ,ou leur révélations ne sont pas confirmés ni enterinés par dieu et par la manifestation de sa gloire dans les évenèments ou sur les hommes. […]

  4. Bonjour à tous,

    En parlant de l’Eglise Paul s’exprime en ces termes « nul ne peut poser un autre fondement que celui en place, c’est-à-dire…Jésus-Christ » ! le chrétien régénéré par l’Esprit suit le seul et unique chef de l’Eglise à savoir : Jésus-Christ !!

    Bien évidemment c’est Jésus le fondement sur lequel l’Eglise se bâtit. Paul nous dit en Eph 2 :20 « Dieu vous a intégrés à l’édifice (Eglise) qu’Il construit sur le fondement que sont les… apôtres…, ses prophètes ! (c’est évident, Paul ne désigne pas explicitement Pierre !!) … ainsi Paul poursuit…et dont… Jésus-Christ lui-même… est la pierre principale » ! Esaïe prophétise « ainsi parle l’Eternel : Je vais placer en Sion une pierre éprouvée, une pierre angulaire d’une grande valeur servant de…fondement solide » et Pierre lui-même l’atteste dans sa première épître 2 :4,5 « Approchez-vous de… LUI, pierre vivante rejetée par les hommes,… mais choisie et précieuse devant Dieu ; et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ. »
    Rappelons- nous que les disciples cherchèrent à savoir lequel d’entre eux était le plus grand …cette question fut posée à Jésus après le passage de Matth 16 :18(verset pivot sur lequel l’église religieuse a fondé la papauté).. mais, visiblement ce n’était pas la volonté de Jésus d’élever Pierre en lui attribuant une charge toute spéciale, transmissible héréditairement, sinon, c’est avec clarté et sans équivoque que Jésus l’aurait nommé en le mandatant formellement !

    Jésus ne pose donc pas le fondement de son Eglise sur la personne physique de Pierre mais sur la réponse que donne Pierre, réponse qui sonne harmonieusement aux oreilles de Jésus « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant » …mille fois oui ! …Gloire à Dieu !! C’est sur cette confession de foi que les chrétiens nés de nouveaux (pierres vivantes) bâtissent ensemble l’Eglise de Christ, dont Christ Lui même est la pierre de grande valeur, l’angulaire, la principale, choisie par Dieu. De quel droit l’homme peut aller à l’ encontre de la volonté du Tout Puissant ? Qui peut se proclamer plus puissant que Dieu ! Oui, Christ (pierre angulaire) est Le Chef de l’Eglise! lorsque qu’une personne fait la même déclaration que Pierre il est comme lui devant Christ… et Jésus nous dit « Tu es Pierre (Paul, Jacques, kevin, Elyse ou autres) et sur cette pierre (déclaration de foi de chacun de Ses disciples…. « pierres vivantes »..) Je bâtirai Mon Eglise » !
    Pierre ne peut bâtir seul l’Eglise de Christ sinon que dire de chacun des apôtres !! Les hommes élèvent de mirifiques et magnifiques cathédrales de… pierres sans vie… pierres qui ont une seule faculté… se rappeler au bon souvenir des maîtres d’œuvres et ouvriers méritants qui ont œuvrés au bénéfice d’une religion fabriquée de toutes pièces… rien de plus !!

    La pierre angulaire (Christ) est censée assurer la solidité du bâtiment, elle est..cruciale.. sans elle tout s’effondre !! Dieu le Père a institué Son Fils comme fondement indestructible de son Eglise… sans Jésus nous ne pouvons absolument rien… construire !! sinon une église constituée de pierres de deuxième choix et fragilisée faute d’avoir posé la « pierre de grande valeur » !

    A chaque élection d’un nouveau pape et en vertu de son « infaillibilité » cette phrase est lue « Le pape peut prononcer des sentences en contradiction avec la loi de Dieu et dispenser de toutes choses, même des préceptes du Christ »…. C’est risible et grotesque !! Cela viendrait à dire que Christ se contredit et que les l’Ecritures Inspirées ne le sont pas .. nous aurions donc cru en vain !!
    Nous lisons Héb 13 :8 « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui éternellement »1 Pierre 1 :23 « La Parole de Dieu demeure éternellement » Matt 5 :18 « Il ne passera de la loi, ni un iota ni un trait de lettre ». Deut 4 :2 « vous n’ajouterez rien à ce que je vous ai prescrit, vous n’en retrancherez rien » !!
    Jacques dit « en Lui, il n’y a aucune variation, ni aucune ombre de changement »…. le monde christianisé ne respecte pas cela et de ce fait porte atteinte à Dieu et à Sa Parole il se place alors consciemment (bien souvent inconsciemment pour ses fidèles) contre … le Christ puisque l’étalon… en matière de foi chrétienne reste la seule Parole de Dieu !

    Amicalement

  5. Au post 7, vous affirmez :

    « A chaque élection d’un nouveau pape et en vertu de son « infaillibilité » cette phrase est lue « Le pape peut prononcer des sentences en contradiction avec la loi de Dieu et dispenser de toutes choses, même des préceptes du Christ »…. »

    Hum….Etes-vous sûr de ce que vous affirmez là ?
    ( sans esprit de polémique, mais vraiment, nulle part et jamais je n’ai jamais entendu parler de cela !! )

  6. Inutile de s’en prendre aux croyants catholiques sur ce sujet , il s’agit juste de convictions religieuses .

    « Et Moi, Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre Je bâtirai Mon église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. » Matth 16:18

    Pour moi dans le verset en question , le Grec fait un jeu de mots entre deux substantifs : Petros/petra .

    Le Datif employé avec petra donne l’indice qu’il n’y a pas de Mouvement ( action ) comme celà se produit souvent avec ce cas en Grec .

    L’absence de Mouvement donne déjà l’indice que Jésus est un fondement inébranlable .

    Je le rapprocherais quasiment du  » Je Suis  » de certains passages , en extrapolant beaucoup .

  7. Bonjour Jean Luc
    n°8
    Texte  » Le dogme catholique et la tradition  » dont je recherche l’auteur (initiales L.B.) donne en référence  » extrait des Décrétalia « et précise ( confirmé par chaque pape lors de son accession au trône ) Il aurait mieux valu que je précise que j’étais en recherche de ce texte (je m’en excuse auprès des lecteurs) ! je l’ai trouvé sur le net mais le latin n’est pas ma tasse de thé ! J’espère bientôt pouvoir vous apporter plus de précisions.

    Amicalement

  8. Au post 10

    Effectivement, je crois que vous vous trompez !
    Le pape ne dit nullement ces choses-là.

    Je ne veux nullement polémiquer, mais également sur « l’infaillibilité pontificale », ce n’est nullement quelque chose qui s’applique à la vie de tous les jours, ni même à des choses exceptionnelles.
    Depuis que ce dogme ( discutable et discuté, je vous l’accorde ) a été défini ( en 1870) il n’a été appliqué qu’une seule fois !
    Ci-dessous Wikipédia :

    Un pape invoque l’infaillibilité pontificale lorsqu’il proclame solennellement un dogme. Cela ne s’est produit qu’une seule fois depuis 1870, pour le dogme de l’Assomption de la Vierge Marie, proclamé par le pape Pie XII en 1950, après consultation des évêques du monde entier.

  9. Sans le Pape, le voix des chrétiens (catholiques et protestants) ne serait pas entendue sur les arenes internationales, et le monde paien ne saurait rien sur la position des chrétiens concernant les problemes moraux et vitaux du devenir de l’humanité.
    Le defunt Pape Jean Paul II, figure sublime de la chrétienneté, l’avait fait merveilleusement bien.
    Cependant, Jean Paul II a laissé un message à la jeunesse catholique.
    S’adressant à un groupe de jeunes, il a dit : » Apprenez à penser, à parler et à agir avec une clarté évangelique ».

  10. Prenons garde à ne pas idolâtrer les personnes, mais venir toujours à Jésus-Christ.

    On peut parler de pensées évangélique, et y ajouter du levain comme le monde le fait si bien.

    LES ADDITIONS DES HOMMES À LA PAROLE DE DIEU

    L’apôtre Paul a écrit: « C’est à cause de vous, frères, que j’ai fait de ces choses une application à ma personne et à celle d’Apollos, afin que vous appreniez en nos personnes à ne pas aller au-delà de ce qui est écrit, et que nul ne conçoive de l’orgueil en faveur de l’un contre l’autre » (1 Corinthiens 4 : 6). « Si nous-mêmes, si un ange du ciel annonçait un Évangile s’écartant de celui que nous avons prêché, qu’il soit anathème » (Galates 1: 8). Contrairement à ce que l’apôtre Paul recommande, l’Église romaine a introduit peu à peu en son sein les doctrines, les cérémonies et les pratiques suivantes qui ne trouvent aucun appui dans les Saintes Écritures:
    1. Parmi toutes les inventions humaines en usage dans l’Église romaine et contraires à l’Évangile, les plus anciennes sont la prière pour les morts et le signe de croix qui furent inventés vers 310. Ils furent officiellement adoptés vers 500 après Jésus- Christ.
    2. La vénération des saints morts et des anges vers l’année 375.
    3. La célébration quotidienne de la messe est entrée en usage en 394.
    4. Le culte de Marie, mère de Jésus, et l’utilisation de l’expression « Mère de Dieu », viennent du concile d’Éphèse en 431.
    5. Le monachisme a été introduit en occident par Benoît de Nurcie qui a construit le premier monastère au
    Mont Cassin en 528. Jésus a ordonné à ses disciples de prêcher à tous les peuples, non de se retirer dans des couvents et des monastères (Mattieu 10 : 5-8; 28: 19-20; Marc 16: 15- 20).
    6. La doctrine du purgatoire a été instituée par Grégoire le Grand vers 593.
    7. La langue latine pour le culte a été imposée par le même pape en 600.
    8. Selon l’Évangile, les prières doivent être adressées à Dieu seul. Dans l’Église primitive, aucune prière n’a jamais été faite aux saints ou à Marie. Cette pratique a commencé en 600 (Matthieu 11 : 28; Luc 1: 46; Actes 10 : 25; 26; 14 14-18).
    9. La papauté est d’origine païenne. Le titre de pape ou évêque universel a été donné par l’empereur Phocas à l’évêque de Rome en 607. L’empereur a fait cela pour contrarier l’évêque de Constantinople qui l’avait excommunié pour avoir fait assassiner son prédécesseur, l’empereur Maurice. L’Évêque de Rome, Grégoire le Grand, refusa le titre, mais son successeur, Boniface III, fut le premier à se parer du titre de pape. Jésus n’a désigné aucun chef parmi les apôtres, car il est le chef immortel de l’Église (Lue 22 24-26; Éphésiens 1: 22-23; Colossiens 1: 18; 1 Corinthiens 3 11).
    10. La virginité perpétuelle de Marie a été imposée comme dogme par le concile du Latran en 649. L’Évangile affirme que Jésus est né de la vierge Marie, mais que celle-ci a mené une vie conjugale normale après la naissance du Seigneur. C’est ainsi qu’elle a donné à Joseph quatre fils dont les noms sont connus et plusieurs filles (Matthieu 1; 25; 13 : 55-56; Actes 1: 14) NDT.
    11. Le baisement du pied du pape a commencé en 709. Les empereurs païens se faisaient baiser le pied. De nos jours, cette pratique est abandonnée, mais le pape se donne en spectacle pour être applaudi et vénéré par les foules. L’Évangile condamne cette pratique (Actes 10 :25-26; Apocalypse 19 :10 ; 21: 22).
    12. Le pouvoir temporel du pape a été instauré en 754. Lorsque Pépin le Bref, l’usurpateur du trône en
    France, descendit en Italie à l’appel du pape Étienne II pour faire la guerre aux Lombards, il confisqua la ville et les environs de Rome qu’il donna au pape. Jésus a formellement interdit cela et il a lui-même refusé d’être fait roi (Matthieu 4 : 8-9; 20 : 25-26; Jean 18 : 36).
    13. L’adoration de la croix, des images et des reliques a été officiellement adopté en 787. Ce fut sur l’ordre de l’impératrice Irène de Constantinople qui avait crevé les yeux de son propre fils. Elle avait convoqué un concile à la demande d’Adrien 1ier évêque de Rome. Dans la Bible, le culte des images est appelé de l’idolâtrie et se trouve sévèrement condamné (Exode 20 : 4-6; Deutéronome 27: 15; Psaume 115 ; Jérémie 10: 1-5).
    14. L’utilisation de l’eau bénite, dans laquelle le prêtre jette une pincée de sel, fut autorisée en 850.
    15. La vénération de saint Joseph a commencé en 890.
    16. L’utilisation des cloches dans les églises a été introduite par le pape Jean XIV à Saint-Jean de Latran en 965.
    17. La première canonisation de saint a été faite par le pape Jean XV en 955.
    18. Le jeûne du vendredi et du carême fut imposé officiellement en 998.
    19. La messe comme sacrifice a été développé graduellement et y assister devint obligatoire au XIe siècle. L’évangile enseigne que le sacrifice du Christ a été offert une fois pour toutes et qu’il ne doit pas être répété, mais seulement commémoré dans le repas du Seigneur (Hébreux 7 : 27; 9 : 26-28; 10: 10-14).
    20. Le célibat des prêtres a été décrété par le pape Grégoire VII en 1079. L’Évangile, au contraire, enseigne que les serviteurs de Dieu peuvent avoir une épouse et des enfants. Pierre était marié. Paul prescrivait que les anciens (synonyme d’évêque ou pasteur) devaient avoir une famille (1 Timothée 3 : 2, 5, 12 : Matthieu 8 : 14: 15).
    21. Le rosaire fut introduit par Pierre 1’Ermite en 1090. Le chapelet a été imité des musulmans. Compter les prières est une pratique païenne que le Christ a condamnée (Matthieu 6 5-13).
    22. La « sainte inquisition » pour éliminer les hérétiques a été instituée par le concile de Vérone en 1184. Jésus a condamné la violence et n’a jamais obligé personne à accepter sa religion.
    23. Les indulgences (par lesquelles on remet la punition des péchés) ont été concédées pour la première fois en 850 par le pape Léon IV à ceux qui montaient la Scala Sancta sur les genoux. Leur vente commença en 1190 et se prolongea jusqu’à la Réforme (XVIe). St-Pierre a refusé l’argent de Simon le Magicien qui croyait pouvoir acquérir le don de Dieu avec de l’or (Actes 8: 20). La religion chrétienne conforme au Nouveau Testament s’oppose à un tel trafic qui a provoqué la Réforme protestante du XVIe siècle.
    24. Le dogme de la transsubstantiation a été décrété par le pape Innocent III en 1215. Avec cette doctrine, le prêtre prétend créer Jésus-Christ chaque jour et le manger en présence du peuple pendant la messe. L’Évangile condamne une telle absurdité. Dans le repas du Seigneur, le Christ est présent d’une manière spirituelle (Luc 22 : 19-20; Jean 6:63; 1 Corinthiens 11:26).
    25. La confession auriculaire, ou confession des péchés à l’oreille du prêtre, a été instituée par le même pape au concile du Latran en 1215. L’Évangile ordonne de confesser les péchés directement à Dieu et à ceux que l’on a offensés. Judas s’est confessé aux prêtres et puis il s’est pendu (Psaume 51: 1-12; Luc 7:48-50; 15:21; 1 Jean 1: 8-9).
    26. L’adoration de l’hostie a été décrétée par le pape Honorius III en 1220. C’est ainsi que l’Église romaine adore un Dieu fabriqué par la main des hommes. Cette pratique est le sommet de l’idolâtrie et elle est absolument contraire à l’esprit de l’Évangile (Jean 4 : 23-24).
    27. La Bible a été interdite au peuple et mise à l’index des livres prohibés par le concile de Toulouse en 1229. Jésus affirme que l’Écriture doit être lue par tous (Jean 5 : 29; 2 Timothée 3 : 15-17).
    28. Le scapulaire a été inventé par Simon Stock. Un *carme anglais en 1287. *Religieux de l’ordre du Carmel, ordre contemplatif institué en Syrie au XIIe siècle, rangé au XIIIe siècle parmi les ordres mendiants. (On distingue les carmes chaussés, fidèles aux règles d’origine, des carmes déchaux ou déchaussés [pieds nus dans des sandales], adeptes de la réforme de saint Jean de la Croix, en 1593.)
    29. Le Baptême par aspersion a été reçu légalement par le concile de Ravenne en 1311. Le baptême selon le Nouveau Testament est une immersion dans l’eau qu’il faut administrer aux seuls croyants (Matthieu 3 : 6, 7 et 16; 28 : 18-20; Marc 16: 16; Actes 8 : 36-37; 19: 18).
    30. L’Église romaine a interdit la coupe de la communion aux fidèles au concile de Constance en 1415. L’Évangile demande de célébrer la communion avec du pain et du vin (Matthieu 26 : 27; 1 Corinthiens 11 :25-27).
    31. La doctrine du purgatoire devint un dogme au concile de Florence en 1439. Dans l’Évangile, aucune parole ne fait allusion au purgatoire inventé par les prêtres. Le sang de Jésus-Christ est la seule purification de nos péchés (1 Jean 1: 7-9; 2 : 1-2; Jean 5 : 24; Romains 8: 1).
    32. La liste des sept sacrements a été dressée pour la première fois par Pierre Lombard en 1160 après Jésus-Christ, mais la doctrine des sept sacrements est devenue officielle au concile de Florence en 1439.
    33. « L’Ave Maria », prière adressée Marie, fut rédigée en 1196 par Odon, évêque de Paris, pour sa première partie qui est tirée de la Bible. Le pape Pie V compléta cette prière avec la seconde partie qui est « une prière de l’Église » en 1568. La Bible exhorte, en plusieurs endroits, à prier Dieu seul. La prière adressée à d’autres est considérée comme de l’idolâtrie. Marie n’a jamais dit de lui adresser nos prières.
    34. Le concile de Trente a déclaré que la Tradition devait être considérée comme ayant une autorité égale à la Bible en 1545. Par tradition, il faut entendre les enseignements humains. Les pharisiens avaient la même croyance et Jésus les a repris vivement parce qu’ils annulaient la parole de Dieu avec leur tradition humaine (Marc 7: 7-13; Colossiens 2 : 8; Apocalypse 22 : 18).
    35. Les livres apocryphes (Tobie, Judith, des compléments au livre d’Esther, Sagesse, Ecclésiastique, Baruch, Lettre de Jérémie, trois chapitres au livre de Daniel, 1 et 2 Maccabées – NDT) ont été également ajoutés à la Bible au concile de Trente en 1546. Ces livres ne sont pas reconnus par les Juifs (Apocalypse 22: 18).
    36. La profession de foi catholique de Pie IV fut imposée en 1560. Les vrais chrétiens se conforment seulement à l’Évangile et à la doctrine des apôtres qui sont plus anciens de 1500 années.
    37. La dévotion au Sacré-Cœur a été adoptée officiellement en 1765. L’Immaculée conception de Marie a été proclamée comme dogme par le pape Pie IX en 1854. L’Évangile, au contraire, déclare que tous les hommes, excepté le Christ, sont des pécheurs et que Marie elle-même a eu besoin du Sauveur (Luc 1: 30 et 46-47; Romains 3 :23; 5 : 12; Psaume 51:5).
    38. Le pape Pie IX a établi le dogme de l’Infaillibilité papale en 1870. Ceci est le sommet du blasphème et le signe de 1’apostasie et de l’antichrist annoncé par l’apôtre Paul (2 Thessaloniciens 2 : 2-12; Apocalypse 13 : 5-8 et 18). La Bible déclare qu’il n’existe aucun homme juste sur la Terre qui ne pèche jamais (Romains 2: 4-23; 2 Thessaloniciens 2 : 3-4; Apocalypse 17 : 3-9; 13 : 18)
    39. Pie X a condamné le modernisme et toutes les découvertes scientifiques qui déplaisent au pape en 1907. Ceci avait été fait par Pie IX dans le Syllabus de 1864.
    40. Pie XI a condamné l’école publique en 1930.
    41. Le même Pie XI a confirmé la doctrine de Marie « Mère de Dieu » en 1931. Cette doctrine fut inventée pour la première fois par le concile d’Éphèse en 431. C’est une hérésie contraire aux paroles mêmes de Marie (Lue 1 : 46-49).
    42. L’Assomption de la vierge Marie a été proclamée par le Pape Pie XII en 193O.
    43. Pie XII a proclamé Marie « Reine du Monde » en 1954.
    44. Paul VI a proclamé Marie « Mère de I’ Église » en 1964.

  11. «  »1. Parmi toutes les inventions humaines en usage dans l’Église romaine et contraires à l’Évangile, les plus anciennes sont la prière pour les morts et le signe de croix qui furent inventés vers 310. Ils furent officiellement adoptés vers 500 après Jésus- Christ.

    Le culte des morts était présent dans les catacombes dés le milieu du 2 éme S pourtant…

    L’origine de la priere pour les morts est d’origine paienne ( au sens historique du terme ). Pourquoi mettre le catholicisme dans cette histoire ?

    Votre point 8 est également inexact historiquement.

    Je trouve trés malhonnéte de faire du révisionnisme historique dans le but de casser certaines avec lesquelles on n’est pas en accord.

    Bon je précise que je défends l’histoire tout autant que le catholicisme.

  12. n° 13
    Merci Fred de nous rappeler toutes ces inventions humaines qui ne font que déformer le sens de la Parole de Dieu .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents