Main menu
Un poisson dans le netMéditation bibliqueMéditation sur Jérémie 47:6

Méditation sur Jérémie 47:6

Jérémie 47. 6  » Ah  ! épée de l’Éternel, Jusqu’où iras-tu sans repos  ? Rentre dans ton fourreau, Sois tranquille et fais silence. 7 – Comment te reposerais-tu  ? L’Éternel lui ordonne (d’aller) Vers Askalon et vers la côte de la mer  ! C’est là qu’il la dirige  !  »

1 Corinthiens 1 :25  » Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes.  »

Ce matin j’ai été touché par une phrase de l’éditorial d’un journal qui s’accordait avec ma lecture en Jérémie et avec le texte de Paul. Le commentateur parlait d’une tragédie (celle qui a frappé le sud est asiatique) qui n’était provoquée ni par le ciel ni par les hommes. Un autre parlait d’une ‘absurdité’.

Je suis frappé par le fait que mes collègues n’accusent plus Dieu lors des grands cataclysmes. Comment pourrait-on rejeter la faute sur un mythe  ? On s’efforce donc à la place d’accuser les hommes (les autorités par exemple). Quant aux grands événements, on parle déjà de mettre en place des structures (humaines bien sûr) mondiales pour parer – mais parer à quoi  ? A l’imparable  ?

Que Dieu me garde de commettre l’erreur si commune parmi ses enfants d’abonder dans le sens des incroyants, c’est à dire de minimiser son œuvre. De dire par exemple, il ne faut pas accuser Dieu des malheurs que l’homme attire sur sa propre tête, ce qui est vrai mais qui n’explique rien , et en particulier dans le cas du dernier raz de marée.

Jérémie et Paul disent clairement 2 choses.

  1. Non, les tragédies n’arrivent pas par hasard, ni même par la seule méchanceté de l’homme, mais par la volonté mûrement réfléchie de Dieu. Ce qui est dit au sujet de l’épée en Jérémie 47 pourrait aussi bien l’être en ce qui concerne la vague géante… L’Éternel lui ordonne (d’aller) Vers (l’Indonésie) et vers la côte de la mer  ! C’est là qu’il la dirige  ! Les mots ‘ordonne’ et ‘dirige’ sont suffisamment explicites.
  2. Les critères de décision en ce qui concerne le caractère absurde ou non des choses diffèrent suivant que l’on est homme ou Dieu.

Si jamais mes collègues soulèvent le sujet, saurai-je faire ressortir cela  ?

Contrat Creative Commons Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2005 Daniel Dutruc-Rosset.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons by-nc-sa. ©2017 Un poisson dans le net (http://unpoissondansle.net).
RSS Articles - RSS Commentaires - Contact

Commentaires récents